Vu que je m’étais promis que j’allais prendre soin de moi, que la saison s’y prête et et que je suis à Paris, je suis retournée voir ma chère dermato que j’aime mais alors, que j’assomme de questions à tous les coups.

Non, vraiment.

Je suis arrivée là bas avec une liste longue comme une journée de juin inscrite sur mon Iphone, de toutes les micro-imperfections que j’avais trouvé sur mon visage à l’aide de mon ennemi juré le miroir grossissant, avec geolocalisation et tout. Je ne vous lirais pas la liste car je tiens à ma réputation, mais je peux vous donner un exemple car, comme Pete Doherty*, je ne tiens pas tant que ça à ma réputation.

“En haut front côté droit niveau lisière des cheveux petit bouton permanent.”

Oh, ça va. On a le langage dermatologico-médical qu’on peut.

Mmmmm. Elle est gentille ma dermato.

Elle a écouté ma liste, regardé ma peau, et elle m’a dit : Votre peau est très bien… Elle est juste épuisée ! Ce qu’il faut c’est out simplement :

Arrêter l’eau.

J’ai retenu une larme. Des années qu’on me dit que l’eau du robinet ce n’est pas bon pour ma peau (on vous dit pareil à vous ?) mais que je fais de la résistance. Pour moi, être propre, c’est  laver avec de l’eau et de faire mousser quelque chose dessus. Je savais qu’un jour, à l’orée du troisième âge, je payerais le prix de mon insouciance, mais bon comme Pete Doherty, je préférais ignorer les conseils des gens qui me veulent du bien.

Je choisissais toujours le côté obscur de la force, L’EAU.

Bon, bref. Je ne vais pas vous faire une liste des produits qu’elle m’a donné pour faire de moi une nouvelle femme à la peau naturellement photoshoppée – comme Pete Doherty, je teste tout en premier sur moi-même.

Je ne vous raconte pas non plus les dilemmes auxquels je dois faire face depuis que j’ai arrêté l’eau, genre, quand je me lave les cheveux, je fais comment pour que l’eau ne ruisselle pas sur mon visage, et aussi les rechutes terribles sous la douche ou soudain je ne peux m’empêcher de m’asperger le visage à coups de haute pression d’eau dans la gueule – je sais c’est un crime contre la peau de rêve, mais vous me connaissez je suis comme un chien fou, j’adore faire ça.

Vous avez déjà arrêté l’eau ? Existe-il un patch pour pour ça ? Finit-on par oublier le bonheur de se laver le visage à l’eau et à la mousse Caudalie ?

—-

Ah, sinon, quant à notre ami “En haut front côté droit niveau lisière des cheveux petit bouton qui change jamais”, voici le commentaire de ma dermato :

En langage dermatologico-médical, on appelle ça un grain de beauté.