… Et pourtant vous vous souvenez quand je vous disais que les espadrilles, je ne pourrais jamais ?

PS : Celles-ci ne m’appartiennent pas, je vous parle de leur propriétaire dans très peu de temps. Bisou !