Comme je ne peux pas passer ma vie en talons de 12 (Genre, la fille qui n’a pas mis un pied dans un talon haut depuis le mois d’avril.) et que je ne peux pas avoir comme seules baskets mes immondes chaussures de running (Non pas celles avec les doigts de pieds séparés quand même. Même pas sous la torture.) j’ai fait un petit tour sur le marché des baskets, j’en ai essayé des tas, et j’en suis arrivée à la conclusion que la Converse blanche est ma seule planche de salut.

Je sais. Mais quelle originalité. Mais quel flair pour débusquer la tendance. Je me suis surpassée.

Mais enfin bon, une fois que vous aurez fini de vous moquer, penchez-vous s’il vous plaît trois secondes sur LA grande question :

Tan taaaan :

Une paire de Converse blanches, ok. Mais des basses ou des montantes ?

Scott ne jure que par les basses.

Moi je serais plutôt montantes. Pour moi, c’est ça, la vraie Converse. Montante. Avec l’étoile sur le côté.

Et je me souviens d’une interview de Charlotte Gainsbourg où elle disait qu’elle portait les basses avec ses jeans et les montantes avec ses jupes, ce qui me plonge dans un désarroi profond.

Qu’est ce que vous en pensez vous, quelles sont vos préférées ? Basses, montantes, ou bien faut-il comme Charlotte et avoir les deux ? Ou pas de Converse du tout ? Ou faire comme Victoria Beckham et ne porter que des Louboutin de 24 centimètres de hauteur ? Ou comme Demarchelier et ne porter que des grosses baskets ? Ou comme Anna Wintour et ne porter que des… Des mules zarbi ? Ou comme… Bon, j’arrête de raconter des conneries.

Alors, les Converse, basses ou montantes ?