J’adore Londres. Pourquoi ?

Parce que : On est arrivés hier et après un voyage épuisant on a posé nos bagages au May Fair Hotel. Il était déjà tard et il fallait que je file direct à un diner.

J’ai foncé sous la douche, attaché mes cheveux à la va-vite, mis un coup de spray pour que ça donne une look plus sleek que fait à l’arrache, mis du rouge à lèvres, mon costume qui m’a déjà officiellement sauvé la vie trois fois et à qui il faut que je dédie un post, non, une série de posts, non, carrément faut que j’ouvre un blog à la gloire de mon costume Stella. Bref. 10mn montre en main pour me préparer, prise de chou sur les chaussures comprise.

Dans mon taxi, légèrement inquiète quand à mon degré de sophistication proche de 2, quand même, je me suis surprise à penser :

[Ah, attendez, pause. Pour ceux qui se demandent sur quelle échelle de Richter je mesure mon degré de sophistication, voici un petit guide :

Échelle de Sophistication de la Garance :

0/ J’ai fait la fête toute la nuit et je me suis endormie en diagonale sur mon canapé devant l'équivalent américain de Chasse Pêche Nature et Tradition. Habillée et sans me démaquiller, ce qui va sans dire.

1/ Je rentre d'un jogging. Je vous souhaite de ne jamais me croiser dans cet état, suante, un sourire débile au visage et couverte de curieuses plaques roses.

3/ J’ai la grippe, aucune description nécessaire.

4/ Je vais faire mes courses au Whole Foods du coin, je suis fraîchement douchée, mais pas maquillée.

5/ J'ai rendez-vous avec une copine. J’ai mis de la poudre, du mascara et j'ai fait un chignon viteuf.

6/ J'ai un shooting (je suis la photographe), même chose qu'au dessus + fond de teint.

7/ J'ai rendez vous avec un client, idem + ombre a paupière + talons hauts.

8/ J'ai une date avec mon mec : idem + rouge à lèvres et cheveux lâchés. Autrement dit, en version Wild Garance.

9/ J'ai une soirée fashion, même chose - les cheveux : j'essaye de faire quelque chose avec mais ça échoue lamentablement, donc je finis par les attacher en mettant 3 tonnes de gel pour faire croire que je suis hyper sleek. Et pas à l'arrache. Ma situation d’hier, quoi.

10/ j'ai un un shooting (je suis photographiée) un coiffeur et un maquilleur se sont emparés de mon corps et ont fait parler ce que j'aurais voulus être leur magie, alors qu’en général c'est toujours la même chose : ils me mettent du marron sur les joues et me font un brushing "loose curl" (= ondulé = le même que tout le monde), je ressemble a Victoria Principal et je me déteste. Ah mais ça c'est sur, sophistiquée je suis.]

Bref, toute inquiète que j’étais à l’arrière de mon taxi londonien, je me surprenais à penser :

“Ne te stresse pas, c’est Londres ici, le dress code est 10 fois plus cool qu’à New York.”

Dans le mille. Une fois arrivée sur place, entre deux verres de champagne, j’observais les gens. Tout le monde était beau, mais il y avait une coolitude qu’on trouve rarement dans les dîners mode New Yorkais. Degré de sophistication sur l’échelle de la Garance : entre 7 et 9, sauf pour une copine (non dors tranquille, je ne te nommerais pas…) qui est arrivée a un niveau étrange : entre 4 et 8. Elle était en jogging (si!) (non mais attendez avant de critiquer : elle venait de débarquer de l’avion, la pauvre) mais avait mis du rouge sur ses lèvres, je cite, pour détourner l’attention. On a bien ri.

Et franchement, je crois pouvoir le dire, personne ne l’a jugée.

Tout ça pour vous dire : C’est cool, Londres. J’adore.

Sur ce, je vous laisse, mais rappelez-moi de vous parler du degré de sophistication moyen de la New Yorkaise ok ? Il faut que je vous fasse un post là-dessus. Tiens d’ailleurs, vous allez m’aider. C’est quoi, vous, votre degré de sophistication habituel sur l’Echelle de Sophistication de la Garance… Et où habitez-vous ?

Moi j’aimerais bien vous dire que je passe ma vie au niveau 17 comme Dita Von Teese que j’ai croisée à Coachella tirée à quatres épingles. J’aimerais même bien vous dire que je la passe au niveau 7, niveau raisonnable de sophistication quand on n’est pas travailleur en bâtiment. Mais la plupart du temps, je suis plutôt entre 4 et 5.

Haaaaan, la honte !