Vu que j’adore toujours le courrier des lecteurs dans les magazines que je lis (le meilleur étant celui de Voici je crois, mais comment pourrais-je le savoir, vu à quel point je ne lis pas Voici !) et que je reçois un nombre de questions incroyables (Alors que je suis la dernière à pouvoir donner des conseils, comme vous pourrez le voir ci-dessous) je me suis dit qu’on pourrait essayer de répondre, ensemble, aux questions plus qu’interpellantes que vous m’envoyez. 

Tenez, prenez ce courrier de Fanny :

“Si tu as l’occasion et que le problème te concerne aussi j’aimerais que tu racontes un peu comment tu gères le problème des longueurs de pantalons… les flares surtout, ceux qui doivent se porter à la longueur parfaite avec des talons mais qu’on adore aussi porter à plat l’été…

A part acheter en 2 exemplaires (ce que je n’ai pour l’instant jamais fait) je n’ai pas trouvé la solution.”

Et voyez ma réponse :

Hello Fanny ! Moi qui aime alterner les talons plats et les talons hauts dans la même journée, je peux te dire que je n’ai trouvé qu’une solution à ce problème, et elle n’est pas glorieuse – j’ai arrêté les flare. En revanche, parce que quand on ferme la porte à un problème il revient par la fenêtre (Non ? Ce n’est pas comme ça qu’on dit ?) j’ai commencé à adorer les pantalons très larges – J’en ai acheté un chez Theyskens Theory, bleu, à mourir de beauté – et je suis restée un bon moment coincée à au stade pré-ourlet :

Que faire ? Les tailler pour porter avec des talons ? Mais quelle hauteur de talons ? Et c’est tellement beau avec du plaaaaaat…  Mince, encore un pantalon qui va rester sans ourlet pendant six mois et que je vais oublier dans un coin, me disais-je en marchant dans ma chambre, tenant mon pantalon par la taille.

Et là, pam, idée ! Je me suis rendue compte de l’avantage du pantalon large : On peut le porter taille haute ou taille basse.

Taille haute, avec du plat, taille basse avec des talons.

Euh. Fanny, je n’ai pas répondu à ta question, vu que ça ne marche pas du tout avec un flare qui est par définition hyper ajusté à la taille. Mais pour me faire pardonner je te raconte pourquoi j’ai arrêté les flare :

Un jour, à bout de forces sur mes talons de 12, j’ai sorti mes ballerines de sécurité de mon sac… Et retroussé l’ourlet de mon flare, me disant que je ne croiserais certainement personne en cette fin d’après-midi parisien. Clopin clopant, je continuais ma route.

D’ailleurs je commençais presque à trouver ça charmant ce look Charlie Chaplin. Quand soudain j’ai croisé…

Carine Roitfeld.

Je l’ai saluée, mortifiée.

Elle n’a pas du regarder mes pieds deux secondes et franchement elle est tellement cool que je ne pense pas qu’elle se serait formalisée, mais je ne sais pas pourquoi, ce jour là, j’ai arrêté les flare :-)

Bon, maintenant, je suis certaine que vous serez mille fois meilleurs que moi pour donner les conseils à Fanny… Qu’est ce que vous en pensez ?

———

PS : Si vous voulez me poser des questions auxquelles je répondrais totalement à côté de la plaque, n’hésitez pas. Vous pouvez les adresser ici.