Ce n’est pas parce que je suis au Maroc que j’ai oublié que c’était l’hiver : on a traversé le Haut Atlas aujourd’hui et il faisait moins 12.

J’ai donc sorti mon beanie super chouette en cachemire bleu (genre la fille qui se la raconte stylée en voyages – alors que ça fait trois jours que je suis en jog), et comme à chaque fois que je mets un bonnet, j’ai eu l’impression d’être ridicule. Bon, perdue dans les montagnes de l’Atlas, c’est pas comme si le Sartorialist allait me tomber dessus en même temps.

Lol. Bref.

Mais quand vous pensez que l’un de mes rêves c’est d’assurer en beanie -

- quoi, comment ça, c’est quoi un beanie ? Pffff les filles vous savez pas ce que c’est un beanie ??? (genre la fille qui a découvert ce mot il y a un mois alors que c’est le truc que portent toutes les filles à la cool depuis qu’Alexander Wang a des dents – enfin à la Erin Wasson cool, quoi, après chacun voit le cool à sa porte) bon ok un beanie c’est un bonnet en forme de haricot, qui retombe en peu derrière comme s’il était trop grand. Fin de la leçon de mode, vous m’apprendrez ça par coeur.

Bon, quand vous pensez qu’un de mes rêves c’est d’assurer en beanie rayé tel l’ange Gabriella en photo, que j’ai croisée en pleine explosion de topissitude et de séductivité (oui, bien sûr que je cite Kung Fu Panda : vous savez que c’est mon héro !) à Brooklyn il y a quelques jours, vous voyez que si j’arrive même pas à assurer en beanie bleu, on est mal barrées.

Je veux dire, vous vous sentez comment, vous, en bonnet ? Non, sérieux ?