mathilde-thomas-caudalie

Aujourd’hui pour poursuivre avec nos Working Girls, une chouette interview de Mathilde Thomas, qui nous explique comment elle a créé l’une de mes marques beauté préférées, Caudalie. J’aime autant sa détermination que son éthique. Ou comment s’inventer un style de vie et une passion, à deux.

Hello Mathilde ! On s’est rencontrées parce que je suis super fan de Caudalie… Et qu’on habite toutes les deux à New York !
Ça te plaît, la vie ici ? Est-ce que ça a changé ta façon de travailler ?

Mon mari et moi avons toujours eu un coup de cœur pour New York. C’est une ville très active, très excitante, il y a toujours quelque chose d’intéressant qui se passe, quelque chose de nouveau à explorer, beaucoup de création, avec un mélange des cultures et une énergie incroyable. Je découvre de nouvelles marques, de nouveaux réseaux de distribution et surtout de nouvelles clientes, et c’est une grande source d’inspiration pour moi.
Je suis impressionnée par toutes ces new-yorkaises qui font tant de choses à la fois et qui arrivent à être belles et en forme. Cela m’inspire beaucoup pour créer de nouveaux produits et de nouveaux soins. C’est en cela que change ma façon de travailler, j’impulse un nouveau souffle à mes équipes française pour développer de nouveaux produits.

Ok, faisons un petit flashback… Ça a commencé comment, Caudalie ? (Et où avez-vous trouvé les sous pour vous lancer ?)

Caudalie est née en 1993, lorsque mon mari Bertrand et moi avons rencontré le Professeur Vercauteren, sur le vignoble de mes parents, près de Bordeaux. Durant la visite, le professeur Vercauteren nous a indiqué que les pépins de raisins contenaient des actifs anti-oxidant et anti-vieillissement très puissants. C’est à partir de là que nous avons décidé de fonder Caudalie. C’est vraiment le fruit d’une belle rencontre.

On a commencé avec 2 crèmes que l’on a produit en toutes petites quantités.

Mon mari démarchait les pharmacies une par une, et je faisais des animations sur les points de vente pour les vendre aux clientes. Aujourd’hui rien n’a changé, je continue à vendre mes produits dans les magasins ici aux US chaque semaine. Si tu deviens fan de Caudalie USA sur Facebook, tu verras mon planning de voyage à travers ce pays continent !

Quelle est la philosophie de la marque ?

J’ai créé Caudalie parce que je crois en une beauté efficace, naturelle et raffinée. Et je m’y engage personnellement chaque jour.
Mes produits sont naturels, sans parabènes, très efficaces et glamour.

C’est quoi la beauté, pour toi ? Que penses-tu de la chirurgie esthétique ?

C’est une beauté saine: une peau nickel, traitée avec de bons produits, efficaces et naturels, un maquillage léger, des cheveux brillants, une silhouette ferme et tonique, et une joie de vivre qui se voit.

La beauté c’est aussi être une belle personne à l’intérieur, généreuse, aimante, équilibrée.

La chirurgie esthétique me fait peur, par contre je pense que la médecine esthétique a fait plus de progrès dans les 10 dernières années, qu’en 1000 ans. Il est aujourd’hui possible de retarder le vieillissement avec de bonnes crèmes bien sûr, mais aussi avec des produits injectables résorbables au bout de 6 mois. Alors, si certaines personnes en ont besoin pour se sentir bien, pourquoi pas ?

Je sais que tu es à l’origine de la plupart des produits, est-ce que tu pars d’un besoin personnel ? Comment identifie-tu les besoins des femmes en matière de produits de beauté ? Est-ce que tu suis les modes ?

Je suis à l’origine de tous mes produits. Je travaille avec une équipe formidable. Je pars toujours d’une découverte du Pr Vercauteren, avec qui nous faisons de la recherche fondamentale depuis plus de 15 ans. Que ce soit une molécule raffermissante comme le Resvératrol; anti taches comme la Viniférine, antiox comme les Polyphénols ou hydratante comme l’eau de raisin.

Ensuite nous développons une jolie formule naturelle autour de notre molécule super efficace. J’identifie les besoins des femmes en étant avec mes clientes dans les points de vente chaque semaine depuis 16 ans. Je les connais bien…

Je ne suis pas les modes, et non je ne fais pas d’études de marché. Il faut créer la tendance, pas la suivre.

Est-ce que tu as déjà eu un patron ? Est-ce que tu trouves ça difficile d’être le patron ?

J’ai créé Caudalie très jeune, à 23 ans.

J’espère être une source d’inspiration pour mes équipes. Je montre l’exemple, je suis très impliquée à tous les niveaux de l’entreprise.
J’adore travailler avec mes équipes, qui me plaisent forcément, car je les ai personnellement recrutées (il n’y a presque que des filles).

Vous travaillez beaucoup et n’hésitez pas à changer d’air, aujourd’hui les USA et tu me disais peut-être un jour, aller s’installer en Chine pour quelques années… C’est pas trop difficile à gérer, avec trois enfants ?

Nous aimons nous sentir « citoyens du monde » en quelque sorte, même si mon cœur est à Bordeaux. Jusqu’ici mes enfants étaient assez excités à l’idée de déménager et de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, alors la Chine pourquoi pas ! Mais pas tout de suite car nous venons de nous installer !

Est-ce que tu as déjà eu des moments de découragement ?

Bien sûr, comme tout le monde, car la vie n’est pas un long fleuve tranquille. C’est pour cela que c’est génial de travailler avec son chéri. On se remonte le moral quand les temps sont durs.

C’est quoi, une journée au bureau pour toi ? 

- La journée commence à 7h du matin lorsque mon réveil sonne.

- 8h15 du matin : Bertrand et moi arrivons au bureau, en vélo.

- 9h : j’appelle le Pr Vercauteren pour connaître ses dernières nouveautés en termes de recherche.

- 10h : beaucoup de réunions s’enchaînent les unes après les autres, notamment avec l’équipe de formulation au Labo et de développement.

- 12h30 : je déjeune avec une journaliste.

- 2h45 : je me rends au spa Caudalie au Plaza, je travaille sur les nouveaux soins et rencontre des clientes.

- 4h : je repasse au bureau et suis ravie car nous venons de recevoir des échantillons de nos nouveaux produits.

- 6h : je rejoins mon mari chez Séphora, qui est en train d’animer tout le magasin !

- 8h15 : nous rentrons chez nous, à vélo.

C’est un travail passionnant de développer une marque. Y-t-il d’autres marques qui t’inspirent ?

Je suis fan de la philosophie d’entreprise d’Yvon Chouinard, créateur de Patagonia, la marque d’habits de montagne. Il a d’ailleurs écrit un livre “Let My People Go Surfing” qui m’inspire. Et il reverse 1% de ses ventes à des associations pour la planète; ce que je vais faire aussi.

Quels conseils donnerais-tu à une jeune fille qui veut lancer sa marque ?

Il faut avoir une bonne idée au départ (les molécules que j’utilise sont prouvées très efficaces), travailler dur, ne pas se disperser, échanger avec des entrepreneurs qui ont déjà réussi, ne compter sur personne d’autre que soit, et faire du bon travail.

Comment t’entoures-tu ? 

Construire une équipe solide est le plus important. Je recherche des gens passionnés, intelligents, travailleurs, qui fassent véritablement partie de la marque car nous la construisons ensemble.

Et pour finir, une question de Gustav..

Bonjour Mathilde, est-ce que vous allez bientôt lancer une ligne pour l’homme ? J’utilise les produits Caudalie de ma chérie en secret (shhhhhh)…

J’adore que vous ayez déjà des produits Caudalie favoris ! Nous avons certains produits que les hommes utilisent et nous y pensons pour l’avenir. Pas pour 2012, mais ça viendra ! En attendant, les produits préférés de Bertrand, mon mari, sont le sérum Pulpe Vitaminée, la Mousse Nettoyante et l’Eau de Beauté.


Vous devriez également aimer

  • A beauty minute with Keisha
    Beauté
    A beauty minute with...
  • What about the bra?
    Contributeurs
    What about the bra?
  • Precious Objects
    Contributeurs
    Precious Objects
  • Femme
    Style
    Femme

59 comments

Ajouter le votre
  • Good Morning London 8 décembre 2011, 9:26 / Répondre

    Temoignage super inspirant, je ne connais que peu la marque Caudalie mais ça me donne envie de tester !

  • couturecoco 8 décembre 2011, 9:30 / Répondre

    I love hearing about new products and the women behind them! It’s so cute how your bf jumps in at the end lol! Thank you!

  • Serdane 8 décembre 2011, 9:31 / Répondre

    Tres belle interview, j’adore ce blanc qu’elle porte.

    http://www.younglington.wordpress.com

  • k. 8 décembre 2011, 9:36 / Répondre

    J’adorais déjà cette marque, un peu comme tout le monde, sans la connaître, et cette interview est passionnante et la rend plus “réelle” et plus proche.
    Accessible.
    Très intéressant !

  • Ophelia 8 décembre 2011, 9:38 / Répondre

    My goodness, such a gorgeous photograph!

    http://cestlavieophelia.blogspot.com/

  • Clémence 8 décembre 2011, 9:38 / Répondre

    j’adore tes interviews surtout celle là !!! mais pourquoi Caudalie est si cher aux US???

    http://www.clemenceandme.com/

  • S.P. 8 décembre 2011, 9:39 / Répondre

    Merci – c’est top d’avoir ces temoignages, tres inspirant. mais bon, le boulot de reve ca reste le tien Garance!

  • Sara 8 décembre 2011, 9:45 / Répondre

    Really inspiring, it’s great to find your way in life through your passion.

    Bisous

    singinonmymind.blogspot.com

  • Life of Phi 8 décembre 2011, 9:49 / Répondre

    une femme tres inspirante!
    j’ai souvent vu les produits Caudalie a Montreal, je crois que maintenant je les essayera! :)

    i especially loved this part…its so true, pure and encouraging:

    “C’est une beauté saine: une peau nickel, traitée avec de bons produits, efficaces et naturels, un maquillage léger, des cheveux brillants, une silhouette ferme et tonique, et une joie de vivre qui se voit.

    La beauté c’est aussi être une belle personne à l’intérieur, généreuse, aimante, équilibrée.”

    xo, dina
    http://www.lifeofphi.com

  • San 8 décembre 2011, 9:57 / Répondre

    Super intéressant ! Je ne savais pas que la marque s’était développée comme ça. J’ai fait un petit stock de produits Caudalie avant de partir, c’est vrai qu’ils sont extra. Parce qu’il faut bien le dire, c’est pas toutes les marques qui font du bon pour la peau ET beau pour les yeux.

    (Et un mail au sujet de la Chine)

  • maryse 8 décembre 2011, 10:07 / Répondre

    Merci beaucoup pour cette interview ! c’est très intéressant =)
    j’aime beaucoup les produits Caudalie moi aussi, aussi bien pour leur qualité que pour la beauté des produits ^^ ba oui ça compte quand même la beauté :)

  • Line 8 décembre 2011, 10:08 / Répondre

    Moué..pas convaincue par cette interview qui fait trop “corporate”

  • aan 8 décembre 2011, 10:08 / Répondre

    Bonjour Garance,
    j’aime beaucoup ce genre d’article, (ainsi que tous les autres, mention spéciale pour le Maroc : j’espère que tu referas d’aussi beaux voyages et que tu nous les montreras!) et j’espère que ça sera inspirant pour de nombreuses personnes.

    Néanmoins, il y a quelque chose qui me gêne dans cet article-ci. (je vais donc être un peu négative, et je me doute que ce message ne sera donc pas publié. je pense qu’il est tout de même intéressant de souligner la suite).

    Dans l’article de la dame qui avait travaillé chez Alexander Wang, la notion de travail pour arriver au plus haut niveau était positive et encourageante, ça donnait envie de se dépasser et l’impression que tout est possible.

    Aujourd’hui, dans cet article, on ne sait rien du parcours de la dame avant de lancer sa marque. Qu’a-t-elle fait avant ses 23 ans ? Quelles études faisaient-elles, est-ce que ça l’a aidé ?
    J’aime aussi lire les parcours de ceux qui n’ont pas eu la chance de faire des études et qui ont pu accéder au plus haut niveau. Malheureusement ici, il y a ce détail : “le vignoble de mes parents, près de Bordeaux”.
    Alors quoi ? Ses parents ont un vignoble à Bordeaux (et on sait tous ce que veut dire avoir un vignoble à Bordeaux), ils ont pu investir dans son activité et zouh c’est parti?

    Je ne remets pas en cause le travail fourni pour développer la marque, c’est un parcours admirable. Simplement : est-ce que ce parcours aurait pu être possible sans parents dans le vin ?

    Je me pose souvent cette question : est-il possible de travailler dans la mode sans être issu d’une classe supérieure (et sans passer par la case mannequin) ?
    Ce serait bien, si tu pouvais nous présenter des personnes qui sont vraiment parties de tout en bas, qui n’ont pas de souvenir de leur mère en veste Thierry Mugler, tout simplement parce que leur mère s’habillait chez Kiabi.

  • Julia 8 décembre 2011, 10:13 / Répondre

    Article très intéressant Merci beaucoup !

  • Garance 8 décembre 2011, 10:18 / Répondre

    aan : Tu as raison, la prochaine fois je ferais attention à rester plus proche des questions qui nous intéressent. Merci pour ton feedback, c’est toujours intéressant quand c’est constructif !

  • Gigi 8 décembre 2011, 10:21 / Répondre

    @ Aan : ton commentaire est intéressant, tes questions sont pertinentes ( en fait je me posais les mêmes …)

  • Melle Dubndidu 8 décembre 2011, 10:28 / Répondre

    L’interview est intéressante, mais bon faire du vélo tout de blanc vêtu ???? Ca doit etre l’air des New Yorkaise car porté du blanc + faire du vélo et je suis sure que je n’arrive pas de mon blanc immaculé au boulot lol

    bises
    Anne
    http://www.melledubndidu.fr/

  • asianfreak 8 décembre 2011, 10:45 / Répondre

    Bonjour Garance,
    Je trouve qu’il est intéressant de ne pas se focaliser que sur les produits onéreux.
    Caudalie, pour moi c’est une marque honnête. de bons produits à des prix raisonnables, et des packaging sympa en prime… que demande le peuple.

    j’ai adoré le reportage photo du Maroc qui est sublime. Je n’ai pas gardé un souvenir extraordinaire de Marrakech, et je ne me voyais pas retourner au Maroc… désormais j’hésite.

    Bises

  • Nomadic D 8 décembre 2011, 11:11 / Répondre

    So cool! Love hearing about the woman behind the brand (and the fact that she started it so young!). One of my absolute all-time favorite moisturizers is their Puple Vitaminee Anti-Wrinkle Fluid, and it’s nice to get a glimpse of the company ethos. Thanks for this, Garance!

    http://nomadic-d.blogspot.com/

  • Loulou 8 décembre 2011, 11:16 / Répondre

    Bon, il est vrai que Mathilde n’a pas partagé avec nous toutes les péripeties de sa vie pour en arriver vers ce succès, comme l’a fait Garance il y a quelque temps, et avec lesquelles on a pu délicieusement s’identifier :)
    Pourtant, après avoir lu cet interview, je me suis sentie motivée de bosser pour mon bonheur professionel et capable d’y arriver.
    Si je peux communiquer un lien super motivant aussi (dans la série il y aussi le documentaire sur le Sartorialist), le voilà: http://www.youtube.com/watch?v=BTfAzjBTokc&feature=relmfu (Intel Visual Life)

    http://www.loulune.wordpress.com

  • Ambyr 8 décembre 2011, 11:25 / Répondre

    Seriously love this shot. The leaves are amazing and she still “pops” beautiful in that white outfit.

    xoxo
    http://www.thewrittenrunway.com

  • matchingpoints 8 décembre 2011, 11:31 / Répondre

    On rêve en lisant cette success story !
    Certainement le fait de sortir d’une famille bordelaise avec ses vignobles et donc des biens, peut aider lors du lancement. Encore faut-il avoir l’idée ! Et après il faut le suivi etc.
    Nous connaissons et apprécions cette marque et avons même passé un week-end aux Sources de Caudalie !
    PS Sur la photo, elle parait tellement naturelle, vrai ou image marketing par rapport à ses produits naturels ?

  • Marine 8 décembre 2011, 11:41 / Répondre

    Tout a fait d’accord avec aan.

  • karine 8 décembre 2011, 11:50 / Répondre

    Bonjour,
    c’est vrai que cette success story fait rêver mais pour rebondir sur le commentaire d’aan, on parle là de parents propriétaires de Château Smith Haut Laffitte!
    Pas n’importe quel vignoble bordelais…. ce qui n’enlève rien à la réussite de la marque, à son concept, son positionnement et à l’extraordinaire découverte d’un chercheur (sans lequel Caudalie n’existerait pas!!!) et auquel elle rend hommage dans l’interview.
    En effet, il doit être plus facile de lancer une marque avec de tels atouts en main qu’en partant de rien.
    Ceci dit, j’ai trouvé intéressant l’axe de travail qu’elle défend, “créer la tendance sans la suivre”, le côté ultra “bosseuse” (sans ça, rien de possible, qu’on soit née avec une cuillère en argent dans la bouche ou pas…).
    Merci donc Garance. J’ai lu le papier avec d’autant plus d’intérêt que j’aime beaucoup ces produits.

  • Clou 8 décembre 2011, 11:55 / Répondre

    Pas mal comme parcours, je suis franchement admirative, mais du coup je me sens un peu “périmée” : la dame a commencé à 23 ans, et j’en ai 25… bouuuh pauvre Clou !

    Et sinon, j’ai la même question que tout le monde qui me taraude : elle a fait quoi comme formation avant? Elle a fait un truc qui n’a rien à voir (genre droit, ou communication, le truc un peu général qui sert toujours) ou elle a toujours été passionnée par la cosmétique?
    Parce que j’ai une amie qui veut créer sa marque de cosmétiques, toute seule comme une grande, ben… en ce moment elle buche sur sa thèse, après quelques années à trimer comme une folle en pharma… Et elle n’est pas sortie de l’auberge!

    Enfin voilà-voilà, en tout cas ta photo est canon !
    Si toutes les feuilles d’Automne pouvaient avoir cette couleur-là… =)

    Bises,

    C.

  • Soizic 8 décembre 2011, 12:04 / Répondre

    j’habite pas très loin des sources de Caudalie à Bordeaux, et je suis FAN de la crème pour les mains, l’odeur me rend folle!!! Et le baume à lèvres que j’utilise depuis des années est un Caudalie également!
    j’adore cette marque :)

  • AnjaB 8 décembre 2011, 12:11 / Répondre

    Hey,

    I started using Caudalie products some weeks ago and I am so happy about the results. After using their cleansing foam my face looks great and healthy. Every second night I use their night cream for women aged 40+ (I am almost 33) and in the morning after my face looks as if I had a beauty treatment. I am really happy now and can recommend the brand. I love the packaging, the smell of the products and that it isn’t too expensive. Thank you very much for the nice article. Greets from Germany :o)

  • Jessie 8 décembre 2011, 12:24 / Répondre

    i love it! i love well established new yorkers. they are the best kind around
    xx, http://wordbyjessie.com/

  • Thy Nefelibata 8 décembre 2011, 12:24 / Répondre

    Muy inspirador! Gracias Garance for sharing such inspiring interview.

  • Silvia from born in 82 8 décembre 2011, 1:08 / Répondre

    Thanks for sharing this inspiring story!
    Love
    Silvia
    http://bornineightytwo.com/

  • Gazelle 8 décembre 2011, 1:22 / Répondre

    j’adore ces rencontres avec des working girls ! tu me rencontres quand ? :-)

  • Clara 8 décembre 2011, 1:31 / Répondre

    Thanks for this post! It was very interesting!

  • Karine-Une parenthèse mode 8 décembre 2011, 1:39 / Répondre

    Très intéressante cette journée de boulot! Et j’adore sa tenue immaculée, j’admire.

    Karine- http://www.uneparenthesemode.wordpress.com

  • Mariam 8 décembre 2011, 1:44 / Répondre

    This is so inspired, to start a venture like this at 23! I also love that Mathilde said that she is a “citizen of the world” because that is what I am as well.

    Thank you for starting this series and I cannot wait to see more!

  • Carrie 8 décembre 2011, 1:48 / Répondre

    I want to start by saying that I love your blog!

    … But is it strange to be calling a 40 year old woman, who is the founder and CEO of a multi-million dollar international business, a “working girl”?

  • cupcake 8 décembre 2011, 2:22 / Répondre

    Je suis très contente de mettre un nom et un visage sur une marque que j’aime beaucoup et que j’utilise.
    Bravo pour votre réussite et bonne continuation.

  • mademoiselle nature 8 décembre 2011, 2:43 / Répondre

    Tres joli interview et superbe website ! au plaisir :-)

    http://www.mademoisellenature.blogspot.com

  • Bosi 8 décembre 2011, 2:57 / Répondre

    Merci pr cette interview! c’est tjrs interessant de connaitre les parcours professionnels de ces working girls…en revanche elle n’a pas dit comment elle avait financé son projet à ses débuts. dommage parce-que c’est souvent le plus gros obstacle.
    (mais bon ses parents ont un vignoble donc à mon avis elle n’a pas dû chercher si longtemps, mais peut-etre, et j’espere, que je me trompe?)

  • tiphaine 8 décembre 2011, 3:25 / Répondre

    Bonjour Garance,

    très chouette interview, cette marque est tellement géniale, ça m’a fait plaisir d’en lire un peu plus sur la créatrice (qui a commencé à … mon âge. aouch)

    En passant, j’aimerais vous remercier pour ce magnifique récit sur le Maroc, que je connais bien, ma mère étant une grande pasionnée du Haut Atlas.Mention spéciale aux photos d’Essaouira, cette ville est tellement superbe ! j’y retourne chaque été, les gens sont adorables, ça fourmille de bonnes adresses…

    Un grand merci pour tous les articles que vous postez, ne changez RIEN !

    ps: Mathile aurait pu préciser que les produits ne sont pas testés sur les animaux, donc en plus d’être super efficaces et jolis, ils sont responsables… pas mal, je trouve !

  • Marie-Charlotte 8 décembre 2011, 4:15 / Répondre

    Je ne suis pas fan de Caudalie, tout simplement parce que les produits ne conviennent pas à mon type de peau. Mais quel parcours passionnant! Partir de rien…Pour rebondir sur le post – très pertinent- d’Aan, je pense que, quand on veut entreprendre, c’est surtout l’esprit d’entreprise qui compte…Que la famille ait aidé est très possible…Mais c’est normal, non? Quand j’ai démarré ma petite affaire (livres), c’est ma mère qui m’a donné de quoi me lancer…Mais ensuite, faut se débrouiller…Ne pas avoir peur, ne compter que sur soi, se dire yes I can…Et être organisée!

  • Caroline M. 8 décembre 2011, 4:26 / Répondre

    je me suis renseignée un peu donc voilà le parcours de mathilde thomas avant de créer Caudalie :
    ses parents sont assez aisés, ils possèdent un vignoble de château à côté de bordeaux, ils étaient tous deux entrepreneurs et son père a notamment repris les magasins go sport.

    elle voulait travailler dans le parfum, donc elle a fait une école de commerce à Nice (donc pas une très grande école quoi) à côté de Grasse, la ville du parfum. Elle a fait quelques stages chez des créateurs d’huiles essentielles.

    quand ils ont eu l’idée avec le professeur, qui allait déposer un brevet car il venait de découvrir comment utiliser les molécules de raisin.

    Ses parents lui ont donc prêté 1 million de F (donc environ 180 000 €) pour lancer la société et elle s’est ensuite débrouillée avec des concours pour jeunes entrepreneurs.

    pour moi elle a un parcours formidable, aide ou pas à la base, être entrepreneur ça remet tout le monde au même niveau : il faut avoir une capacité hardcore pour y arriver!

  • mlab 8 décembre 2011, 4:37 / Répondre

    Super cette interview! C’est chouette d’en savoir plus sur la créatrice de cette marque que, en tant que bordelaise j’ai vu naître et avec laquelle j’ai grandit et que j’utilise toujours aujourd’hui! Rien à redire sur ces produits magiques! Vive le raisin!

  • Margo 8 décembre 2011, 5:31 / Répondre

    Merci pour cette belle phrase: “Mon cœur est à Bordeaux” parce que mon Bordeaux me manque depuis que j’ai du en partir…

  • Amaia 8 décembre 2011, 6:10 / Répondre

    Garance, this post has been so inspiring! I’m a cosmetics formulator, I just started working and I’m getting lots of experience, but maybe in the future I will be brave and start my own brand, it would be such a dream!! Thank you for this interview, it is great to hear such good advice from a person working in the same field as me!!

  • Valentine 8 décembre 2011, 6:47 / Répondre

    Hola!
    Je suis assez d’accord avec Anne,

    Cet article était intéressant mais ressemblait plus à une pub pour les produits Caudalie qu’à un témoignage sur le parcours de Mathilde. On aurait dit qu’elle essayait de pousser ses produits aux “molécules hyper efficaces”. Tandis qu’avec Preia, autant la marque Alexander Wang à été mentionnée à plusieurs reprises, autant le focus n’était pas à ce point sur le produit mais plus sur son travail et son parcours. C’etait plus inspirant dans un certain sens.

  • phylinea 9 décembre 2011, 1:43 / Répondre

    Merci de ce témoignage, étudiante en pharmacie je compte un jour, moi aussi, développer ma marque de soin!

  • JolieJye 9 décembre 2011, 4:30 / Répondre

    Je suis une grande fan de Caudalie…
    Merci pour cette belle interview !

    *Jye
    French eco-friendly fashion
    http://www.etsy.com/shop/Joliejye

  • Frédérique 9 décembre 2011, 7:54 / Répondre

    “Mes parents ont un vignoble dans la région de Bordeaux”… ça aide pour se lancer en affaire à 23 ans! ;-)

  • Ana 9 décembre 2011, 9:49 / Répondre

    Good interview. Thanks, Garance. I think i’m going to try some Caudalie products (I only hear good remarks about it).

  • Tour d'ivoire 9 décembre 2011, 11:43 / Répondre

    Interview super intéressante, et très belle photo !
    Comme j’ai moi-même 23 ans et le projet de créer une entreprise d’ici 5 ans, son parcours m’a particulièrement intéressée. Contrairement à d’autres, j’ai apprécié que tu ne te focalises pas uniquement sur son parcours “avant Caudalie” et l’origine de son apport initial, et le fait qu’elle “vende” un peu l’efficacité ses produits ne me gêne absolument pas : au contraire on sent chez elle une détermination très puissante et une vraie passion. Entreprendre est un pari risqué, et j’admire beaucoup son implication personnelle, jusqu’au Sephora du coin.
    J’ai rencontré l’an dernier Aliza Jabès de Nuxe, elle aussi très inspirante. La cosmétique n’est pas un domaine qui me touche particulièrement (certainement parce que je suis allergique à tout sauf la crème Nivea) mais ces “working girls” me donnent d’autant plus envie d’abattre des montagnes !

  • melissa lee 10 décembre 2011, 11:06 / Répondre

    wow, love the fact that she rides her bike to work…..

    xoxo
    m

  • chocolatecookiesandcandies 11 décembre 2011, 3:56 / Répondre

    Ever since a friend of mine recommended Caudalie Beauty Elixir, I’ve been hooked. I try to stock up whenever I’m in Paris. I had no idea she started the business so young. I’m inspired and immensely impressed!

  • Daphne 11 décembre 2011, 7:13 / Répondre

    Garance, keep up the good work on the Working Girl series. Very inspiring for any young woman still looking for her place in the working world! What an invigorating morning read :)

    Merci et bonne journée!

  • ines 12 décembre 2011, 9:11 / Répondre

    l’interview est tres sympa, jolie histoire! en revanche pas vraiment d’accord avec la definition de la beauté mais bon…

    garance vous faites toujours de tres belles photos avec de beaux textes droles et touchants, regarder votre blog devient le petit plaisir de la journée, alors merci :)

  • Betül 14 décembre 2011, 4:21 / Répondre

    J’adore cette série et j’ai choisi Caudalie comme mon premier anti-rides pour les yeux (j’ai 26 ans). Je suis contente. En fait, je l’ai changé à un autre marque pour le deuxième boîte à cause de la dame cosmétiques à la pharmacie qui m’a suggéré un autre, mais j’attend qu’il finis, je vais revernir à Caudalie. Je n’ai sais pas le raison, mais j’ai confiance à ce marque et je suis contente le résultat…

    xxx,
    Betül

    http://balladofseasons.blogspot.com/

  • Clem 30 décembre 2011, 11:54 / Répondre

    Ah.. Garance,
    Je suis Bordelaise, et (forcement un peu?) snob.
    J’adore Caudalie, la succes story que cette marque représente. Bien que je pense que sans l’apports de ses parents, le démarrage aurait été plus difficile, il ne faut pas se le cacher.
    Mais bon on va pas la trucider sur place parce que ses parents ont une “bonne situation”
    C’est abordable, de qualité.

    Dans le même genre, peut être plus haut de gamme, Nuxe est sympa aussi. Aliza Jabès est une working girl toute aussi émérite. Quoi que désormais, leur politique sur les couts laisse planer un doute sur la continuité de la qualité des produits!

    A tres bientôt!

  • venise 1 février 2012, 3:39 / Répondre

    vous produits sont super je les vends et les utilises

  • hannah simmons 22 juin 2013, 3:44 / Répondre

    Your site has heart. i am enjoying it immensely Garance thankyou.

    I am a londoner born and bred, jamaican irish heritage….mother of three boys, former actress, one-time playwright (royal court theatre rehearsed reading)……

    I was very engaed with fashion in my wildchild clubbing days in the late nineties….

    I am at a vocational cross roads right now. And am considering what career to pursue next….

    Your site is really helping me re-enage again and find a part of myself;
    I have been breastfeeding babies whilst reading Sartre, picking wild flowers and wiping bottoms, sharing my bed with way too many little people and marvelling (raging!) at the intense poetry of full time mothering for seven years now. i am 34. (I am a pretty all-or-nothing personality type! the therapy is helping…)
    I wish to move forward balancing work and mothering. They are a fashion all there own are the litle ones….
    So…
    What roles in fashion could offer flexible working for mothers? (fashion writer?but how to acheive this?)
    Would you consider finding some successful women in fashion who are choosing to balance mothering and work in an integrated way. And interview them in your Career section?
    I wonder if I am being a crazy dreamer thinking I can acheive an actual career change on a part time schedule? But if you don’t try…..
    I have a degree in Creative Writing&Caribbean Studies from London Metropolitan University….I’m always writing and exploring culture of all kinds ..so, I’m thinking fashion writing? any ideas?.. what would you do next if you were me?
    I grew up reading The Face magazine, Vogue. I like The Gentlewoman, Love magazine, ID, Tank. And I like the Times and Guardian fashion Supplements, The Evening Standard. Womens magazines like Red, Glamour, Elle do not speak to the kind of woman I am.
    I guess i am more inspired by female characters themselves,People, such as Tracey Emin, Phoebe Philo, author Zadie Smith, Katie Grand, Vivienne Westwood, also politicians like Oona King, Lola Young.. i notice not many women of colour visible in mainstream fashion.
    Any thoughts would be much apppreciated. Thanks for the inspiration. Sincerely xx Hannah Simmons

  • Wiktoria 6 février 2014, 6:59 / Répondre

    Love the career section of your blog <3 sooo inspiring! and love the question on the discouraging moments, it's motivating to hear/read that it's not only you that feel that way sometimes :)

In The Spotlight