Aujourd’hui pour poursuivre avec nos Working Girls, une chouette interview de Mathilde Thomas, qui nous explique comment elle a créé l’une de mes marques beauté préférées, Caudalie. J’aime autant sa détermination que son éthique. Ou comment s’inventer un style de vie et une passion, à deux.

Hello Mathilde ! On s’est rencontrées parce que je suis super fan de Caudalie… Et qu’on habite toutes les deux à New York !
Ça te plaît, la vie ici ? Est-ce que ça a changé ta façon de travailler ?

Mon mari et moi avons toujours eu un coup de cœur pour New York. C’est une ville très active, très excitante, il y a toujours quelque chose d’intéressant qui se passe, quelque chose de nouveau à explorer, beaucoup de création, avec un mélange des cultures et une énergie incroyable. Je découvre de nouvelles marques, de nouveaux réseaux de distribution et surtout de nouvelles clientes, et c’est une grande source d’inspiration pour moi.
Je suis impressionnée par toutes ces new-yorkaises qui font tant de choses à la fois et qui arrivent à être belles et en forme. Cela m’inspire beaucoup pour créer de nouveaux produits et de nouveaux soins. C’est en cela que change ma façon de travailler, j’impulse un nouveau souffle à mes équipes française pour développer de nouveaux produits.

Ok, faisons un petit flashback… Ça a commencé comment, Caudalie ? (Et où avez-vous trouvé les sous pour vous lancer ?)

Caudalie est née en 1993, lorsque mon mari Bertrand et moi avons rencontré le Professeur Vercauteren, sur le vignoble de mes parents, près de Bordeaux. Durant la visite, le professeur Vercauteren nous a indiqué que les pépins de raisins contenaient des actifs anti-oxidant et anti-vieillissement très puissants. C’est à partir de là que nous avons décidé de fonder Caudalie. C’est vraiment le fruit d’une belle rencontre.

On a commencé avec 2 crèmes que l’on a produit en toutes petites quantités.

Mon mari démarchait les pharmacies une par une, et je faisais des animations sur les points de vente pour les vendre aux clientes. Aujourd’hui rien n’a changé, je continue à vendre mes produits dans les magasins ici aux US chaque semaine. Si tu deviens fan de Caudalie USA sur Facebook, tu verras mon planning de voyage à travers ce pays continent !

Quelle est la philosophie de la marque ?

J’ai créé Caudalie parce que je crois en une beauté efficace, naturelle et raffinée. Et je m’y engage personnellement chaque jour.
Mes produits sont naturels, sans parabènes, très efficaces et glamour.

C’est quoi la beauté, pour toi ? Que penses-tu de la chirurgie esthétique ?

C’est une beauté saine: une peau nickel, traitée avec de bons produits, efficaces et naturels, un maquillage léger, des cheveux brillants, une silhouette ferme et tonique, et une joie de vivre qui se voit.

La beauté c’est aussi être une belle personne à l’intérieur, généreuse, aimante, équilibrée.

La chirurgie esthétique me fait peur, par contre je pense que la médecine esthétique a fait plus de progrès dans les 10 dernières années, qu’en 1000 ans. Il est aujourd’hui possible de retarder le vieillissement avec de bonnes crèmes bien sûr, mais aussi avec des produits injectables résorbables au bout de 6 mois. Alors, si certaines personnes en ont besoin pour se sentir bien, pourquoi pas ?

Je sais que tu es à l’origine de la plupart des produits, est-ce que tu pars d’un besoin personnel ? Comment identifie-tu les besoins des femmes en matière de produits de beauté ? Est-ce que tu suis les modes ?

Je suis à l’origine de tous mes produits. Je travaille avec une équipe formidable. Je pars toujours d’une découverte du Pr Vercauteren, avec qui nous faisons de la recherche fondamentale depuis plus de 15 ans. Que ce soit une molécule raffermissante comme le Resvératrol; anti taches comme la Viniférine, antiox comme les Polyphénols ou hydratante comme l’eau de raisin.

Ensuite nous développons une jolie formule naturelle autour de notre molécule super efficace. J’identifie les besoins des femmes en étant avec mes clientes dans les points de vente chaque semaine depuis 16 ans. Je les connais bien…

Je ne suis pas les modes, et non je ne fais pas d’études de marché. Il faut créer la tendance, pas la suivre.

Est-ce que tu as déjà eu un patron ? Est-ce que tu trouves ça difficile d’être le patron ?

J’ai créé Caudalie très jeune, à 23 ans.

J’espère être une source d’inspiration pour mes équipes. Je montre l’exemple, je suis très impliquée à tous les niveaux de l’entreprise.
J’adore travailler avec mes équipes, qui me plaisent forcément, car je les ai personnellement recrutées (il n’y a presque que des filles).

Vous travaillez beaucoup et n’hésitez pas à changer d’air, aujourd’hui les USA et tu me disais peut-être un jour, aller s’installer en Chine pour quelques années… C’est pas trop difficile à gérer, avec trois enfants ?

Nous aimons nous sentir « citoyens du monde » en quelque sorte, même si mon cœur est à Bordeaux. Jusqu’ici mes enfants étaient assez excités à l’idée de déménager et de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, alors la Chine pourquoi pas ! Mais pas tout de suite car nous venons de nous installer !

Est-ce que tu as déjà eu des moments de découragement ?

Bien sûr, comme tout le monde, car la vie n’est pas un long fleuve tranquille. C’est pour cela que c’est génial de travailler avec son chéri. On se remonte le moral quand les temps sont durs.

C’est quoi, une journée au bureau pour toi ? 

- La journée commence à 7h du matin lorsque mon réveil sonne.

- 8h15 du matin : Bertrand et moi arrivons au bureau, en vélo.

- 9h : j’appelle le Pr Vercauteren pour connaître ses dernières nouveautés en termes de recherche.

- 10h : beaucoup de réunions s’enchaînent les unes après les autres, notamment avec l’équipe de formulation au Labo et de développement.

- 12h30 : je déjeune avec une journaliste.

- 2h45 : je me rends au spa Caudalie au Plaza, je travaille sur les nouveaux soins et rencontre des clientes.

- 4h : je repasse au bureau et suis ravie car nous venons de recevoir des échantillons de nos nouveaux produits.

- 6h : je rejoins mon mari chez Séphora, qui est en train d’animer tout le magasin !

- 8h15 : nous rentrons chez nous, à vélo.

C’est un travail passionnant de développer une marque. Y-t-il d’autres marques qui t’inspirent ?

Je suis fan de la philosophie d’entreprise d’Yvon Chouinard, créateur de Patagonia, la marque d’habits de montagne. Il a d’ailleurs écrit un livre “Let My People Go Surfing” qui m’inspire. Et il reverse 1% de ses ventes à des associations pour la planète; ce que je vais faire aussi.

Quels conseils donnerais-tu à une jeune fille qui veut lancer sa marque ?

Il faut avoir une bonne idée au départ (les molécules que j’utilise sont prouvées très efficaces), travailler dur, ne pas se disperser, échanger avec des entrepreneurs qui ont déjà réussi, ne compter sur personne d’autre que soit, et faire du bon travail.

Comment t’entoures-tu ? 

Construire une équipe solide est le plus important. Je recherche des gens passionnés, intelligents, travailleurs, qui fassent véritablement partie de la marque car nous la construisons ensemble.

Et pour finir, une question de Gustav..

Bonjour Mathilde, est-ce que vous allez bientôt lancer une ligne pour l’homme ? J’utilise les produits Caudalie de ma chérie en secret (shhhhhh)…

J’adore que vous ayez déjà des produits Caudalie favoris ! Nous avons certains produits que les hommes utilisent et nous y pensons pour l’avenir. Pas pour 2012, mais ça viendra ! En attendant, les produits préférés de Bertrand, mon mari, sont le sérum Pulpe Vitaminée, la Mousse Nettoyante et l’Eau de Beauté.