À force d’entendre parler de la brosse Clarisonic (une brosse faciale vibrante), “Ma peau est plus douce que jamais !!!” “Je n’ai jamais eu des pores aussi propres !” “J’aime tellement ma brosse que je dors avec !!!” , j’ai fini par aller faire un tour chez Sephora pour me faire ma propre idée.

Aussitôt arrivée, le stand Clarisonic me saute aux yeux. Il brille de mille feux. Au milieu, la brosse, aux tranquilles allures de sex-toy domestique, trône. Je m’en saisis et je la caresse. Wow, c’est vraiment doux. Je la fais vibrer. Hmmm, good vibes.

J’attrape une vendeuse :

“Qu’est-ce que vous pensez de ce truc ? C’est pas un peu abrasif pour la peau ? Ça s’utilise avec quel produit ? Moi j’ai la peau qui brille et mon unique but dans la vie c’est d’avoir la peau mate, c’est bien pour moi ? Et les bactéries elles vont pas se multiplier dans les poils de la brosse ?”

Elle me répond :

“Ah non mais j’adore. Pas abrasif du tout ! Tenez prenez la brosse, touchez, TOUCHEZ !!! C’est tout doux. Vous pouvez l’utiliser avec votre démaquillant habituel. Et confidence pour confidence, moi aussi, j’ai la peau qui brille. Je l’ai achetée et, franchement, regardez le résultat !!! GÉNIAL NON ?!!!”.

Stupéfaite, je lui souris avec de grands yeux écarquillés. Confidence pour confidence, j’avais capté que sa peau brillait, genre, depuis l’autre bout du magasin : sa peau brille, mais brille, mais alors, brille !!! Pire qu’un donut. Si c’est ça le résultat, eeeuh…

Je repars les mains vides, un peu déçue, mais toujours intriguée.

Je me dis qu’il est temps d’appeler à la rescousse la meilleure amie de ma peau, le gourou de la pore heureuse, que j’ai à mon grand regret laissée derrière moi à Paris… Ma dermato, le cher docteur Marie-Catherine Planté.

De but en blanc, je lui demande ce qu’elle pense de Clarisonic. Elle ne me semble pas trop favorable (souvenez-vous, c’est elle qui m’avait dit d’arrêter l’eau), me dit qu’elle va étudier la question, et quelques jours plus tard je reçois son email, qui me disait en substance :

“Bonjour Garance,

J’ai longuement étudié ce petit appareil de torture cutanée ! Comme je vous l’ai dit au téléphone, je vais vous argumenter le contre de cet engin.

Donc. Restons simples : La peau, au niveau du visage, a des glandes sébacées qui sécrètent du sébum, un petit film gras qui la protège. En s’acharnant à détruire ce sébum qui est totalement physiologique et protecteur, on met notre peau en danger.

Plus on frotte la peau , plus celle-ci s’épaissit pour se protéger.

C’est le même effet que pour les gommages. C’est paradoxal, mais ça épaissit la peau. Donc en fait, en croyant affiner le grain de peau… On l’épaissit. Et les microkystes et autres lésions vont s’enfouir sous la couche cutanée, ce qui finit par donner un aspect granuleux. La peau devient un véritable Dunlopillo !

Je pense donc que l’on devrait respecter son visage comme on respecte ses Louboutins : pas de flotte, pas de brosse, pas de produits décapants.

A bientôt Garance !”

Voilà ! Je crois que j’ai pris ma décision et que je me tiendrais à mes essentiels.

Mais vous qu’est ce que vous en pensez ? Quelle est votre manière préférée de nettoyer votre peau ?

PS : Un grand merci au Dr Planté !!!