Vous auriez dû voir ma tête aux premières silhouettes du défilé Marc Jacobs. Mais qu’est ce que c’est ? Ces chaussures, ces silhouettes, ces chapeaux, ces couleurs !?

Bien sûr, il y a la scène, faite de papier découpé au laser. Bien sûr, il y a l’audience, captivée. Bien sûr, c’est Marc. Donc on regarde à deux fois. Autour de moi, des voix s’élèvent. “Très Comme Des Garçons !” “C’est horrible !” “J’adore !!!”…

Puis quelques minutes après, c’est la fin, et déjà, tout le monde en parle. Puis c’est le soir, et tout le monde en parle. Puis on se fait un café ce matin avec Scott, et encore, on parle du show Marc Jacobs. J’adore essayer de décortiquer ce que j’ai ressenti en regardant ce défilé.

Pendant longtemps j’ai regardé les shows en me demandant ce que j’allais bien pouvoir pouvoir porter la saison prochaine. Aujourd’hui, je sens quelque chose changer en moi. Je crois qu’enfin je commence à voir plus loin que “j’aime” ou “je n’aime pas”.

Grâce à des créateurs comme Jacobs ou Prada, qui me poussent dans mes retranchements et ne vont jamais où on les attends, ma façon de penser la mode change. C’est une sensation très agréable.