Rei Shito est la plus géniale des it-girls que je connaisse.

It girl ? Garance !!! Ce mot interdit ? Bah ouais. Je sais pas.

Pour elle, je trouve ça cool. Et puis it-girl, elle l’est. Elle est photographe de streetstyle, a un style incroyable qui n’appartient qu’à elle, vient de sortir un livre sur ses meilleures adresses à Tokyo (malheureusement, il n’existe qu’en japonais pour le moment) et elle a des fans énamourés partout où elle passe.

Et puis c’est un amour, tout simplement.

Voici donc les meilleures adresses de Rei à Tokyo. Parce que – hum, je ne suis pas sûre de vous l’avoir assez répété : il faut aller à Tokyo !!!

Comment décrirais-tu Tokyo à quelqu’un qui n’y est jamais allé ?

Tokyo est une plateforme historique et culturelle. Je pense que la chose la plus intéressante à Tokyo, c’est le mélange de la modernité et de la tradition, de l’Asie et de l’Occident, de l’establishment et de l’underground. Il s’y passe toujours quelque chose !

Quel est le meilleur endroit pour prendre un café et regarder les gens passer ?

Harajuku ! Je vous conseille le café Omotesando Koffee. Le mardi, c’est le meilleur moment parce que c’est le jour où les salons de coiffure sont fermés. Du coup, tous les coiffeurs super lookés sont de sortie…

Quelle est la nourriture que l’on doit goûter à Tokyo et où peut-on la trouver ?

La nourriture traditionnelle japonaise, celle de Kyoto. C’est superbe à regarder et délicieux à déguster. Mon restaurant préféré est Kyo-Shizuku à Evisu.
Il est situé au calme, dans un quartier résidentiel, donc pas facile à trouver… Mais les connaisseurs l’adorent.

Où vont les gens à la mode ?

À Aoyama, Harajuku et Shibuya. Harajuku et Shibuya sont populaires chez les jeunes, la mode est plus fun. Aoyama, c’est plus sophistiqué, c’est là où se trouvent des boutiques comme Super A Market, Comme des Garçons, Sacai, Miu Miu, Dries Van Noten, etc…

Quel est le meilleur moyen de transport ?

Vélo, vélo, vélo !!! Je suis toujours sur mon vélo ! Garance, la prochaine fois que tu viens à Tokyo, je te prête mon vélo !

Un objet mode qu’on ne peut trouver qu’à Tokyo ?

Il y a plein de designers japonais avec des créations uniques et originales, comme Anrearage. Chez Aquvil, on peut acheter pas mal de choses introuvables ailleurs. Ils ont une boutique à Daikanyama et une à Harajuku.

Alors, tes boutiques préférées… ?

Pour le vintage, je recommande Lucy à Harajuku et Desperate Living (ndlr : j’adore le nom ahah !) à Shibuya.

Pour les designers japonais, The Contemporary Fix à Aoyama et Garden à Shibuya. Ces deux boutiques sont pour homme et les acheteurs connaissent parfaitement la scène mode de Tokyo.

Pour des collants et des chaussettes suuuuuuper cool, il faut aller chez Avantgarde à Harajuku.

Pour un “hair makeover”, allez à Shima Harajuku – mon salon de coiffure préféré ! Très populaire !!!

Il y a tellement de boutiques que j’adore (ndlr : c’est vrai que le shopping est ahurissant à Tokyo) que je ne peux pas toutes les citer !

Une manucure ?

Le salon Uka, à Roppongi ! Des fauteuils confortables devant d’immenses baies vitrées, on peut admirer la vue sur Tokyo pendant sa manucure. Je recommande aussi leur huile pour les ongles…

Un souvenir à ramener de Tokyo ?

Si on aime la mode de Tokyo, je dirais mon livre, Style From Tokyo. Ce sont des photos prises dans les rues de Tokyo, avec l’histoire des gens, en anglais et en japonais.

Les mouchoirs Hana Celeb sont les mouchoirs en coton les plus doux du monde !!! C’est tellement impressionnant quand on les essaye que quand ils ont commencé à se vendre, les boutiques ont immédiatement été en rupture de stock. Les mouchoirs sont légers et compacts et c’est parfait pour un souvenir. On les trouve dans n’importe quel drugstore.

Un dèj entre copines ?

Nid Cafe à Aoyama. C’est au troisième étage d’un vieil immeuble, il faut chercher pour trouver. C’est mon café préféré, très cosy et la nourriture est délicieuse. Par la fenêtre, on peut voir la Tokyo Tower, l’un des symboles de Tokyo.

Et un avec ton boyfriend ?

Super A Marker Bar & Grill. Essayez la salade au chèvre ! Le restaurant fait partie de la boutique Super A Market, donc on peut s’y balader avant ou après !

Ton endroit préféré pour un karaoké ?

Le karaoké, c’est partout, tout le temps à Tokyo. Lovenet à Roppongi est chouette parce que chaque pièce est différente. L’une d’entre elles a une balançoire et un toboggan, et l’autre a carrément un jacuzzi ! Hallucinant !

Quel est le club où il faut aller ?

Le Trump Room, c’est à Shibuya et c’est là où vont tous les fashion kids. Plein de mes amis ont fait des fêtes délirantes là-bas. Sinon, plus branché, le Baron de Paris, à Aoyama.

Un endroit pour s’échapper de la folie de la ville ?

Daikanyama Tsutaya Books est un nouvel espace culturel qui vient juste d’ouvrir, très cool.

Que doit-on visiter quand on arrive pour la première fois à Tokyo ?

Le temple japonais Senso-ji à Asukasa.

Une journée parfaite à Tokyo ?

Il fait beau, je me lève tard et je prends un déjeuner délicieux avec mes amis. Ensuite, je vais à Harajuku et je prends quelques photos (vraiment, j’adore shooter des photos de streetstyle !).
Puis un cours de hot yoga et ensuite je m’installe avec un livre dans mon café préféré, avec un verre de vin blanc. Enfin, j’appelle mon amoureux, je rentre à la maison et on cuisine ensemble. Parfait !

Qu’est ce qu’un gaijin doit savoir quand il arrive à Tokyo ? (Genre : de ne pas laisser ses baguettes plantées dans le bol, comme je l’ai honteusement fait sur la photo par exemple ?)

L’étiquette, c’est très important. Nos parents nous l’apprennent dès tout petit…

On dit “Itadaki-masu” avec les mains en prière avant chaque repas. Cela veut dire “merci” à trois choses : merci au repas que l’on va manger, à ceux qui l’ont préparé et à ceux avec qui on va le partager.
Après le dîner, même chose, mais on dit “Gochisou same deshita”. Cela veut dire “Merci pour ce délicieux repas”. Ma mère me l’a appris, et je le dis à chaque fois, même quand je suis à Paris, New York ou Milan.

Quand on entre dans une maison japonaise traditionelle, on laisse des chaussures à l’entrée et l’on enfile des chaussons. Si c’est dans une pièces avec des tatamis, on ne porte ni chaussons, ni chaussettes, ni bas.

Ah, et quand on prend un escalator, il faut garder sa gauche. Le côté droit est pour les gens pressés. Mais ça, c’est seulement à l’Est. Quand on va à l’Ouest, comme à Osaka ou à Kyoto, on doit garder sa droite !

Plus de City Guides :

Laure / Miami
Dianna / New York
Lauren / Paris
Kate / New York
Anouk / Sydney
Melodi / Istanbul
Luisa & Tine / Rome
Alexandra / Paris
Giorgia / Milan