C’est marrant, le tatouage est devenu comme un accessoire de mode. Ici à New York, tout le monde en a un.

Plein de mes copines ont des micro tattoos. Le nom de leur chéri ou de le maman sur l’intérieur du poignet, un micro dessin à la Kate Moss (elle a une ancre marine) sur le bras. L’une d’entre elles (qui se reconnaîtra, bisou ma chérie !) a même un 100% inscrit sur le bras, et quand je lui ai demandé ce que ça voulait dire, elle a levé les yeux aux ciel en rigolant.

Ne parlons même pas des mecs. À Brooklyn, un mec sans tatouage est un objet de curiosité. Ils ont des tatouages sur les avant-bras, les mains et même le cou. On ne s’inquiète plus du tout de trucs comme “mais comment je vais trouver un travail” ou “comment ça va veillir” ?

Quand je pense à ça, je me dis que c’est quand même fantastique la liberté qu’on a à New York. Ce n’est pas partout pareil : au Japon, par exemple, les tatouages sont interdits à la piscine, à la plage et dans d’autres endroits publics…

Les tatouages sur la photo appartiennent a Kate. Vous avez découvert son style la semaine dernière, mais je voulais vous montrer ce détail à part.

Les mains, c’est un endroit plutôt osé.
Mais avec ses robes blanches, son air angélique, et toutes les bagues qu’elle porte, ça crée un effet de contraste que j’adore.

Vous seriez prêts à porter un tatouage sur un endroit aussi visible ?