ezra-miller

C’est dingue, le Martinez pendant le Festival de Cannes.

On se retourne sur Bruce Willis (3 gardes du corps passent devant vous pour prendre l’ascenseur mais vous ne demandiez pas mieux) (être avec lui pour prendre l’ascenseur, peut-être ?), on croise Bill Murray (entourage de 10 personnes environ, pantalon à rayures ET veste Madras), on confond sa voiture avec celle de Lana Del Rey (robe bleue sublime, s’arrête pour aller prendre un bain de foule, à l’ancienne, j’adore les gens qui assument leur envie d’être célèbre) et Michel Hazanavicius est dans le fond quand on prend un whisky (juste pour faire plus star de cinéma, on n’est pas arrivés à le finir en vrai) avec un jeune acteur irrésistible, Ezra Miller.

Un jeune acteur génial, à l’orée de la célébrité, c’est un moment génial pour faire une photo. Et tellement beau, non ?

Car tout change si vite, non ? Je me demande comment ça se passe. Comment on finit par devoir se protéger. À quel point on doit aimer et détester ça à la fois.

Hier, à la cérémonie d’ouverture où j’ai eu le bonheur d’être invitée par Chopard (Je promets d’essayer de vous raconter ce que ça fait d’être sur les marches !!!), une actrice très connue mais un peu oubliée est entrée dans la salle. Merveilleuse. Robe à traîne, bijoux sublimes.

Au moment de prendre sa place, elle se rend compte que son siège n’est pas très bien placé. Après une grimace, je la vois s’éclipser de la salle. Elle ne reviendra prendre sa place qu’une fois les lumières éteintes.

Cette petite chose, j’ai fini par le comprendre, ce n’est pas du snobisme.

C’est de la gestion de célébrité.

Un peu comme à la fashion week, en fait.

Ce n’est pas tant que l’on meure d’envie d’être en front row. C’est juste que quand on est vu en standing, et bien… Ce n’est pas la meilleure image pour votre carrière.

Pour une actrice, être assise au fond de la salle du Palais des Festivals, ce n’est pas signe d’une carrière à la grande vitalité. Et ça, ça ne pardonne pas.

Dans le cinéma, peu de gens me connaissent. Personne ne se soucie de l’endroit où je m’assieds. Je peux m’oublier. Être tranquille, là, au milieu de mes idoles (Wes Anderson, Bill Murray, Nani Moretti, non mais vraiment !!!), me laisser éblouir par leur travail et me taire.

Et trouver que le discours de Bérénice Béjo, qui parle de bruit et de silence, sonne si juste :

[…] Le début du film, pour ceux qui le voient. Un grand vide. Un silence. Et le bruit redémarre. Le bruit des rires, le bruit des coeurs. Le bruit des rires en coeur…

Et puis le bruit de Cannes ! Le bruit des journalistes, qui crient ton nom. Les cris des journalistes qui crient ton nom pour que tu te pousses parce que t’es devant Catherine Deneuve… Et le bruit des Ferraris, qui roulent à 5km/h, coincées sur la Croisette. Le bruit des hélicoptères qui se posent sur les yachts et le bruit de moi qui crie “han, t’as vu ! Il y a un hélicoptère qui se pose sur le yacht !”

Et ce soir, je suis devant vous, alors je vais parler.

Tais-toi. Toi qui dis à ton enfant qu’il ne faut pas rêver, que tout ça c’est pas possible !

Tais-toi. Toi qui cherches la petite bête. Toi qui râles, toi qui aurais voulu que le film soit plus ceci, soit plus cela… Toi qui te moques de ceux qui regardent les faims avec de grands yeux d’enfant.

Tais-toi. Les hommes, ça ne pleure pas ? Tais-toi.

Tais-toi. Les films qui marchent, c’était prévu ? Tais-toi.

Tais-toi. Les films qui ne marchent pas, c’était prévisible… Tais-toi.

Et surtout, surtout toi. Qui réponds au téléphone en plein milieu de la séance. Tais-toi.

Et maintenant, je vais suivre mon conseil et me taire à mon tour, pour laisser parler le cinéma, car c’est toujours lui qui a le dernier mot.

Bon. J’ai presque réussi à me taire. Après quasiment 340 tweets (enfin, 5, c’est l’équivalent de 340 pour moi qui suis un peu timide du tweet), certes.

Mais dès que le film a commencé, j’ai éteint mon téléphone. Et je me suis oubliée. J’ai oublié les célébrités qui m’entouraient, j’ai oublié où j’étais, et je me suis laissée emporter par l’univers de Moonrise Kingdom…


Vous devriez également aimer

  • Le Chop
    Beauté
    Le Chop
  • La Nouvelle Nouvelle Frange de Milla
    Beauté
    La Nouvelle Nouvelle...
  • Things I Can Do Right Now #3
    Style
    Things I Can Do...
  • Janice, Backstage chez Dior
    Beauté
    Janice, Backstage...

102 comments

Ajouter le votre

In The Spotlight