Hey Garance, HORREUR ! J’ai déjà une ride profonde entre les sourcils – à 22 ans, attends, je sors à peine de l’acné d’adolescente !!! Franchement, je m’en passerais volontiers.
Qu’est-ce que tu penses, est-ce que tu connais une crème révolutionnaire ? Une formule magique ? Faut-il que j’attaque le Botox ? Je fais quoi ?
Bisous !
Emily

Mmmmmmmm. La ride du lion, la vicieuse.
Celle du fronçage de sourcils. Je vais te raconter mon histoire avec la ride du lion, tu vas rire, tu vas me prendre pour une folle, et tu me diras.

Vers mes 18 ans, comme toi, j’ai regardé dans le miroir et j’ai hurlé : mais, hey ! C’est quoi ce truc entre mes sourcils ?

À l’époque, je m’inquiétais bien plus de ma beauté qu’aujourd’hui – ça devrait être le contraire, on est d’accord, mais le problème, c’est que plus on vieillit, moins on a le temps de s’occuper de soi.
Donc à 18 ans, très concernée par ma beauté, j’ai pris des décisions drastiques. Du genre drastiques que seule une ado peut prendre quoi. Les voici :

1/ Me badigeonner de crèmes.
2/ Porter des lunettes aux premiers rayons de soleil.
3/ Attention, c’est la troisième qui tue : arrêter de froncer les sourcils.

Ouaip. J’avais tellement rien d’autre à faire à l’époque, que je me suis entraînée à ne pas les froncer. Comment ?

Et bien en essayant de remarquer à chaque fois que je fronçais les sourcils…
Et les défroncer. Hyper rapidement, je me suis habituée à ne plus contracter ces muscles pour un oui pour un non.
Ça ne veut pas dire que je ne fronce jamais les sourcils, mais je les fronce moins.

Botox naturel.

N’empêche, à ce jour, je n’ai toujours pas de ride du lion marquée.

(Bon, par contre, impossible de me battre contre les rides du sourire hein, elles sont apparues à 25 ans à mon grand désespoir et c’est pas comme si j’allais décider de m’arrêter de sourire – non mais ça va pas ?) (Et pourtant j’ai essayé toutes les crèmes du monde, ce qui m’a surtout servi à perdre toute confiance dans les crèmes antirides)

Maintenant, qu’est-ce que je pense du Botox ?

Trois choses :
1/ Je préférerais m’en passer. Parce que tout me porte à croire que c’est addictif.
2/ Mais soyons honnêtes, ça marche du tonnerre si on n’en abuse pas et qu’on cible le bon endroit (Sur la ride du lion, donne un air reposé. Sur les rides des yeux, donne un air vide. Le regard de la momie)
3/ Scott me tuerait si j’essayais ce genre de trucs.
4/ (Oui, je sais, j’avais dit 3 mais j’ai un petit 4/ à ajouter en fait) Rien ne me gêne vraiment à mort dans mon visage. Je ne suis pas du genre à me prendre trop la tête. Enfin, pour le moment quoi. Après, ça dépend un peu du niveau d’exigence personnelle auquel on se soumet.

Et bien, voici mon point de vue.

En attendant, restons focus. Vous feriez quoi, vous, à la place d’Emily ? D’autres “trucs” dont vous auriez le secret ?

D’autres Reader’s Mailbox ?

Quelle est la parfaite longueur de pantalon ?
Comment porter le vernis noir ?
Comment se constituer une garde-robe fonctionnelle (et fabuleuse) ?
Comment s’occuper de ses sourcils?
Que faut-il penser des juice cleanse ?

Et enfin, si vous souhaitez me poser une question, vous pouvez le faire ici. Bisou !