J’adore Violaine. J’adore son look, ses cheveux courts avec ses boucles d’oreilles…
Moi aussi, quand j’avais les cheveux courts, je mettais toujours plein de boucles.

Donc j’adore son chic, et aussi, j’adore sa françaisitude. Quand on se retrouve pour prendre un café, je jubile.

Parce que s’il y a un truc bien français qui me manque, c’est le côté hyper gouailleur des conversations. On n’hésite pas à se dire les choses, chacun donne son point de vue avec véhémence, on se chamaille, on rigole, bref, c’est hyper vivant.

Donc là, par exemple, ce jour-là, j’osais lui dire les choses :

J’étais en train de lui dire à quel point je, mais alors, détestais les Jeffrey Campbell Lita, vous savez ces chaussures à plateau énoooooooormes qui ont eu un succès fou il y a deux ans sur les blogs, quand soudain, elle m’a avoué avec une voix mi-dramatique, mi-rieuse :

“Tu sais, moi aussi j’en ai eu, des Jeffrey Campbell.”

Outrée, je me suis mise à protester : “Nooooooon mais quelle horreur, ce n’est pas possible, toi, me faire ça à moi, mais quelle trahison (??!?) !!!”

Elle a explosé de rire : “Si, si, je te jure !!!”

Du coup, je lui ai demandé de m’écrire un petit truc pour nous expliquer pourquoi elle avait succombé à cette mode franchement pas flatteuse.

Je vous poste sa réponse cet aprèm.

En attendant, si vous adorez ces chaussures, que vous en avez porté et même que vous les adorez toujours, vous avez le droit de m’expliquer votre point de vue avec véhémence. À la française !!!