Qu’est-ce qu’on est con quand on est Social Media. Tous nos plus bas instincts se révèlent (followez-moi !), on a l’originalité d’une huître (regardez, une photo de mes pieds ! #FromWhereIStand) et en plus, on dépense en explosion de forfait tout l’argent qu’on aurait pu investir dans la paire de chaussures qu’on vient d’Instagrammer. (Oh my god look at those shoes I diiiiie! On my whish list asap ! etc.)

Rajoutez en toile de fond l’hystérie collective de la fashion week et c’est la fin de toute dignité.

En plus, on poste des trucs, non mais des trucs…

Des photos floues.
Ça vous dit, une 1465ème photo floue du show Dolce & Gabbana ? Non ?
Ouais, je sais, c’est chiant, on devine à peine la couleur générale de la tenue, en même temps, c’est pas de ma faute, ce sont les mannequins qui marchent vite.

Ci-dessus, une photo prise par Cathy Horyn, extrêmement douée en photos floues.
Et qui a une bonne dose d’humour aussi, vu qu’elle a retweeté le tweet suivant :
RT @AndrewChiles1: @CathyHorynNYT you really aren’t the best at taking pictures are you ?
(Vous n’êtes pas super douée pour prendre des photos, n’est-ce pas?)

Des mannequins unijambistes.
Vous avez déjà essayé de prendre une photo de chaussures en mouvement ? Essayez. C’est pas de votre faute. C’est juste que les mannequins marchent vite.

La photo du final.
TOUT LE MONDE poste une photo floue (NAN MAIS SÉRIEUX ELLES PEUVENT PAS RALENTIR LES MANNEQUINS ?) du final du défilé. Voulez-vous que je vous poste moi aussi une photo du final ? Non sérieux, je veux savoir. C’est une vraie question.

Des tweets #OnSenfout.

Aujourd’hui je porte @Balenciaga, @Marni et @Topshop.
Sans photo. Déjà qu’on s’en foutait un tout petit peu de comment elle était habillée, en plus il faut faire l’effort d’imaginer le truc. C’est carrément du #MetaOnSenFout.

Les tweets #TooMuchInformation.

Spotted : @caroissa in front row @Topshop eating a @PretaManger sandwich.
Bon alors, d’abord c’est un peu un #OnSenFout de savoir ce que CaroIssa m… Nan ok, soyons honnêtes, notre instinct de voyeur (pffff, ne faites pas l’innocent, on l’a tous) connaît une micro-jouissance intense d’un centième de secondes.

MAIS JUSTEMENT, comment dire, il faut se battre contre cet instinct. Nous protéger de nous-mêmes.
Ok pour être son propre paparazzi si ça nous chante, mais faire attention à ne pas paparazzer les autres sans s’en rendre compte.

Tweetiquette : Essayons d’éditer nos tweets et toujours penser à ce que la personne à qui l’on tweette va penser de ce que l’on tweete.

Bon après, est-ce que répéter le Tweet en question sur mon blog c’est pas du métapaparazzage ? Je ne demanderai pas à Caroline. J’espère qu’elle ne lira ce post bien après la fashion week, dans très longtemps. Jamais. En fait, Caroline, si tu me lis: pardon. Moi aussi j’adore Prêt-À-Manger. Et parfois, j’ai faim à un défilé.

Les tweets #MaVieEstTellementPlusCoolQueLaTienneVirguleConnasse.

@BryanBoy : Énorme petit dèj avant le show Marni.

Really Bryan, really ? Un plat de fruits ?
Très énervant quand on vient de s’envoyer deux croissants.

@DerekBlasberg : Did you see @KateBosworth @JessicaAlba @TheLSD @MariahCarey@NaomiCampbell @NicoleRichie (and more) in my NYFW diary?

Oooooouuh, très énervant quand on n’était pas invité.

Les tweets #BienvenueDansLeNouveauMondeDesTechnologiesDeLaCommunication.

Si ça vous intéresse, @AnnaDelloRusso instagramme tous les jours ses crédits (= La liste de tous les vêtements qu’elle porte) sur son Instagram, inventant ainsi la série de mode d’aujourd’hui : en live.
Génial ET terrifiant à la fois.

Les tweets “citation”.

Pas besoin de vous donner une citation, vous en avez déjà beaucoup trop dans votre fil Twitter. Pourquoi croule-t-on sous les citations et les sagesses ?
Parce qu’une citation, c’est court, qu’on a pas de besoin de l’inventer, et que ça a un haut taux de retweet. Une citation, c’est une arme de following massive quoi.

Tweetiquette : Ne le faites pas trop souvent, vous passeriez pour un désespéré qui cherche des followers. Trop la lose.
Tout ceci bien sûr ne s’applique pas à Diane Von Furstenberg, quotetwitteuse en chef, qui nous régale avec ses aphorismes. Et qui se cite elle-même, si je puis dire.

* Le petit moment de relaxation qui suit vous est donc offert par Diane…*

Be true to yourself, it is hard but avoids complications. Good day Love Diane
Clarity, clarity, clarity…not easy but SOOOO important ! Getting there ! Love Diane
I tell the world “dare to be you” and sometimes I forget it myself ! Love Diane

#FuckingIpadPeople.

Raaaaaah merde !!! Au défilé, quelqu’un s’assied devant vous, (en langage “défilé”, ça veut dire à côté de vous dans le sens contraire de la marche des mannequins) et décide que c’est une idée géniale de filmer tout le show avec l’Ipad pour le tweeter plus tard.
Plante l’Ipad devant votre visage.
Il vous reste deux choix. Soit vous vous pliez en deux pour voir le show par en-dessous l’Ipad.
Soit vous regardez le show À TRAVERS L’iPad. En version floue, mais normalement vous avez déjà l’habitude.
Vous pouvez exprimer votre inconfort, mais vu l’ambiance électrique qui règne aux shows cette année, ne venez pas vous plaindre si vous vous prenez une gifle.

#ShitWhichFiltershouldIuse?RiseHudsonorToaster?

Instagram est un drame pour les perfectionnistes. Moi, par exemple, j’ai quatre apps de photo. Je passe quatre heures à faire un Instagram. #NoKidding.

Bon, de toutes façons, vu que 100% du public est en full Data Roaming pendant les fashion shows, Internet ne marche jamais. Votre Iphone mouline comme un dingue, votre batterie s’épuise, et voilà comment vous vous retrouvez à passer de 100% de batterie à 8h à 7% à 11h30.

Solutions ? Soit vous avez une voiture et une recharge, soit vous faites des arrêts café “Buongiorno avete una prisa (?) elettrica (???)” avec votre chargeur + un convertisseur (énorme, prend beaucoup de place) pour avoir une prise italienne. Soit vous achetez une batterie externe, mais mon expérience c’est que = Ça Ne Marche Pas.

Tiens, puisqu’on est entre nous, les enfants, écoutez. Si vous êtes accro à Twitter et à Instagram, vous pouvez vous inscrire à notre groupe, les TIA.
Twitteurs et Instagrammeurs Anonymes.

Extraits d’une conversation que j’ai eue avec Matt @BaronNYC et Emily @emilynote (non vous croyez VRAIMENT qu’on pourrait faire un groupe de twitteurs et Instagrammeurs ANONYMES ? Vous êtes FOUS ? C’est complètement antithétique. On VEUT être connus, comme tout le monde. FOLLOWEZ-NOUS.)

[Cette conversation a été réadaptée sous l’angle Fashion Hysteria pour les besoin de ce post.]

“Moi, j’essaye d’utiliser toujours le même filtre. Je me dis, tu vois, c’est mon filtre, ma façon de voir la vie.”

“Non mais moi, chaque photo est une torture. J’ai trois filtres, 5 applis photo, chaque Instagram me prend tellement de temps que j’aurais pu faire un post pour mon blog, limite. N’importe quoi ce truc.” (Vous m’avez reconnue ? C’est moi qui parle, là.)

“Ouais, enfin, tu peux parler. Moi, j’aimerais bien pouvoir montrer ma vie à plus de quatre personnes. T’as combien de followers, toi ?”

“165000 et toi ?”

“345.”

“Pffff. Non mais tu vois, le problème, c’est pas tant le nombre de followers que le nombre de likes. Tiens, écoute, tu sais ce que c’est mon but ? Atteindre le jour où au lieu de mettre juste le nom des gens qui likent, Instagram ne met plus que le nombre. Là ou t’as tellement de likes que tu ne peux plus lire le nom des gens qui te likent. Ça, c’est claaaaaaasse. Genre, toi, Matt, t’as TELLEMENT de likes qu’on est obligé de passer à l’étape supérieure : le nombre.”

“Trop vrai.”

“Bon, attends, tu sais quoi, je te donne mon secret. T’es prête ? Mon secret, c’est l’HDL : l’Heure De Livraison. Disons que par exemple, tu postes une photo au moment où c’est la finale du show Prada. Oui. Bah c’est lamentable. Il est 19h, tout le monde est occupé à poster des photos floues du show, Instagram explose, ta bombe de photo passe inaperçue. Deux likes grand max. Mais, en revanche, si tu balances vers 16h, quand tout le monde s’emmerde au défilé biiiiiiiiip, là, t’exploses tes scores. Tu dépasses les 12 likes direct. Attends, grâce à ça un jour, j’ai tout explosé : 31 likes !!!”

“Dingue.”

“Aaaaah oui, et tu l’as jamais eu ce moment où (petite voix aiguë) : “Oh nooooooon !!! J’ai oublié de mettre l’option “flou” sur ma photo ! Noooooon !”

“Moi mon style, c’est la photo moody, tu vois, profonde. Tiens d’ailleurs, la photo de latte que Jeff vient de poster, là, c’est un énorme risque artistique que je viens de prendre. Mon lectorat risque de très mal le prendre, ils vont croire que je suis un vendu ! ”

“De toutes façons, le seul truc qui est toujours parfaitement à propos, ce sont les photos de chats. Avec une photo de chat, même pendant la fashion week, on ne peut jamais se tromper.”

Voilà. Je m’empresse de reporter cette conversation fascinante (je sais, vous mourrez d’envie de vous inscrire aux TIA, n’est-ce pas ?) à Scott et ce dernier m’annonce que les sujets les plus populaires sur Instagram étant les chats et la nourriture, il va ouvrir un Instagram de nourriture pour chats.

Sur ce, je vous laisse sur quelques perles d’une fille qui sait comment twitter. Peu, perso et léthal, Lauren Santo Domingo @TheLSD, c’est de l’art.

  • La minceur va bien à tout le monde.
  • Pourquoi est-ce que les hommes qui ont des goûts de luxe ont le goût le plus cheap d§s qu’il s’agit dès femmes ?
  • Les jobs suivants ne sont pas de vrais jobs : serveuse de cocktail, mannequins de bikini, aspirante actrice (aspirant à quoi que ce soit d’ailleurs).
  • Être adulte signifie être soulagée quand on n’est pas invitée quelque part.

Tiens, j’essayerai de m’en souvenir la prochaine fois que je lirai un Tweet de Derek ;)