J’ai toujours adoré les cheveux courts pour les filles. Ça donne de la personnalité, c’est sensuel, ça dégage la nuque. Et l’emploi du temps, aussi.

Du coup, un jour, sur un coup de folie*, j’ai tout coupé.
C’était trop bizarre comme sensation, très libérateur, très chouette aussi. Je me suis vite habituée**,

j’ai adoré, je les ai gardés quatre ou cinq ans comme ça, puis, un jour, j’ai eu envie de les laisser repousser.

Ah, LA REPOUSSE. C’est pas l’un des trucs qu’on redoute le plus quand on se coupe les cheveux ? Ces longueurs intermédiaires bizarres qu’on ne peux pas gérer et surtout pas couper ?

On en parlait avec Laurel (photo) qui me disait qu’elle commençait à les laisser repousser…

Et bien je voulais vous dire, moi, j’ai adoré la repousse. J’ai tellement adoré que je m’amusais même à les couper pour voir comment ils repousseraient. Ça me plaisait de devoir trouver une nouvelle manière de les coiffer à chaque longueur. J’aimais bien quand ils partaient un peu dans tous les sens. Je mettais des barrettes, des bandeaux comme Laurel, des foulards… J’ai de très bons souvenirs***.

Voilà ! Juste pour vous dire comme ça, que si un jour vous ressentez l’envie de vous couper les cheveux, réfléchissez-y deux secondes, mais ne vous inquiétez pas trop. C’est le seul moyen de savoir si ça vous va. Et puis si vous vous plantez, ce n’est pas un drame. Et ça repousse si viiiiiite…

Vous avez déjà pensé à vous couper les cheveux courts ?

——-

PS : Je crois que j’ai une photo de moi entre deux longueurs, la photo de mon permis de conduire. Je vais aller checker si je l’ai dans mes bagages et je vous la mini-posterais un peu plus tard. Si ça vous dit !

* Et après un bon apéro surtout…
** Bon, pour les frisées comme moi, au cas où vous vous posiez la question, pas de magie, hein. Vos cheveux courts seront toujours frisés, et donc… Ils gonfleront toujours. Et donc, pour les calmer, il vous faudra soit mettre du gel, soit… Les raidir. Oui je sais, on n’en sort pas.
*** Ok, certains de mes copains m’appelaient Astro Le Petit Robot, mais j’ai toujours pris ça comme un compliment.