“Garance !!! Tu es tout le temps en train de parler de Zara, mais moi, franchement, à chaque fois que j’y vais, je n’y trouve rien. Je commence à me demander si on vit dans le même espace stratosphérique ou si tu aurais quelques conseils pour m’y retrouver et acheter ne serait-ce qu’UN truc que je ne vais pas regretter dès que j’arrive chez moi ?”
Sarah.

Héhéhéhéhéhé.

Bien sûr que j’ai quelques conseils. Ok, alors je ne maîtrise pas parfaitement le truc,
mais je vais amorcer la conversation en te donnant deux ou trois choses que je sais du shopping chez Zara*. Il faut :

1/ Y aller souvent.

Chez Zara, il y a des livraisons souvent, très souvent.
Je me souviens que celui où j’allais à Paris, c’était le jeudi. Donc l’idéal, c’était d’y passer tous les jeudis soirs, quand toutes les pièces étaient là.
Il suffit de demander aux vendeuses, elles te diront quand est la livraison dans ton Zara.

2/ Repérer les collections qu’on aime.

En fait, c’est facile d’y passer souvent, parce qu’on n’y reste que cinq minutes max : au bout d’un moment, on sait exactement où regarder – moi, je m’enfonce rarement dans le fond du magasin par exemple, puisque Trafaluc, la collec plus jeune, moins chère et de moins bonne qualité, ne m’intéresse pas trop.
Je regarde l’entrée du magasin, là où sont placées les pièces d’appel. Si je ne vois rien, je tourne les talons. En revanche, ce qu’il faut savoir c’est…

3/ Repérer la bonne pièce.

Voici le point crucial de notre mini-guide (là vous ne me voyez pas, mais je suis devant mon tableau noir et j’ai la baguette en l’air, en mode Professeur Tournesol), le Zargraal :

The pièce.

En général, il y a une dizaine de modèles de The Pièce. Elle est rare**, elle semble un peu toute seule, un peu détachée du reste du rayon, tellement elle a l’air ne pas y appartenir, tellement elle est belle, tellement vous allez l’acheter, là, maintenant, tout de suite.
Disons que c’est un manteau – mais ça peut être un sac, une chemise, un pantalon sublime…
Approchez votre main et touchez. La matière doit être noble, et vous pouvez regarder l’étiquette pour checker la composition. La coupe et les finitions sont quasi parfaites.

Attention, attention… Oh, oh, oooooh !

Aaaaaooooooohhhhh oui ! (Zaragasme)

Vous êtes certainement devant l’une de ces pièces que Zara crée exactement pour ça – pour que les gens s’extasient : “Mais ne me dis pas que c’est du Zara !!!”. Ce sont des pièces produites à perte, juste pour nous rendre accro et pour nous obliger à y aller toutes les semaines.

Ça arrive que le prix de ces pièces soient légèrement un peu plus élevé que d’habitude. Mais je vous préviens, il n’y en aura plus dans trois heures. Achetez sans vous retourner.

4/ Attention !!!

Le truc à ne pas faire, c’est de craquer sur des pièces qui ressemblent trop à quelque chose que vous avez déjà vu quelque part. Bien sûr que votre pièce peut avoir le goût de la saison et être parfaitement dans la tendance.

Mais je vous conseillerais de fuir (en général, mais ça m’arrive de me faire avoir, et je vous prépare un post là-dessus, pièce à l’appui !) les pièces qui poussent trop l’idée du “inspiré par”.
Si ça ressemble trop à du Marant, du Céline ou du Valentino par exemple.
D’abord par respect pour les créateurs.
Et ensuite, parce que porter une copie, ça n’envoie pas un super message je trouve, ni à nous-mêmes, ni aux autres.
Alors que deux rayons plus haut, vous pouvez trouver quelque chose d’original et de non-identifiable.

5/ Les bons plans permanents.

Chez Zara, je suis une serial acheteuse de :

Leurs jeans, même si j’aimerais bien qu’ils remontent légèrement leurs tailles basses parce que j’en ai un peu marre de flasher les passants dès que je me penche pour ramasser quelque chose.

Mes tee-shirts, ainsi que certaines ballerines, quand elles sont bien finies.

Les vestes et les pantalons peuvent être vraiment beaux, il suffit de faire attention à la composition sur l’étiquette – enfin moi je suis nulle en étiquette (Géraldine a fait un bon post là-dessus si vous voulez en savoir plus), donc je me fie au toucher.
Deux de mes plus beaux manteaux viennent de chez Zara.

Enfin, ils ont régulièrement des foulards et écharpes géniaux, aux imprimés totalement originaux et dans des matières sublimes. J’ai toujours ce foulard par exemple – il n’a pas bougé et on me demande à chaque fois où je l’ai trouvé.
Par contre, je n’ai jamais trop aimé leurs pulls – même quand ils sont en cachemire, ils ne tiennent pas le coup.

Voici le guide de “mon” Zara !
J’imagine que vous avez vous aussi plein de manières différentes d’acheter chez eux, online par exemple (je ne sais pas comment vous faites, moi, si je ne peux pas toucher la matière, je n’y arrive pas) mais aussi en magasin !
Vous faites comment pour acheter dans ces magasins ? Et à part Zara, qui à votre avis propose des fringues vraiment chouettes et à peu près bon marché ?

——–

* Dans vos commentaires sur 9 to 5, plein d’entre vous m’ont dit qu’elles adoraient surprendre les gens en portant du Zara.

** Ce qui nous ramène à une récente conversation sur le luxe, mmmm, élémentaire mon cher Watson.