Je vous préviens, cette semaine sera la semaine du rien foutage ou ne sera pas.

Les derniers mois ont été comme une espèce d’enchaînement de voyages, de rencontres, de grands questionnements et de petits détails à gérer, et de travail du matin au soir au matin, surtout. Ma (petite) équipe et moi, on est tellement lessivées qu’on raconte n’importe quoi.
Genre, ça fait trois semaines que je planche sur ma prochaine chronique pour Vogue. En général, ça me prend trois jours. La fatigue je vous dis.
J’imagine les vacances de Noël comme une alternance entre mon lit (à lire tous les bons bouquins que vous nous avez recommandés) et des marches en plein air (je pense que je vais aller hugger les arbres dans le Vermont, ça va me calmer).

Et le pire, c’est que je ne suis pas la seule. Toutes mes copines n’attendent plus qu’une chose : les vacances.
C’est moi ou ça a été une année super chargée ?

Donc moi je dis, cette semaine je le prends cool, je finis commence à faire mes cadeaux, on fait une fête de Noël après l’autre, et qui sait, je vais peut-être même préparer une compote de pommes (ma nouvelle spécialité) géante pour le studio, tout à l’heure. Coooooool.

Donc voilà comment je veux m’habiller cette semaine. Cozy. Talons interdits. Limite jog, mais chic quand même (en attendant d’être vraiment totalement en mode bucheron dans le Vermont).

PS : Cela dit, on a encore pas mal de choses à vous montrer cette semaine, dont un petit film tout à l’heure qui devrait vous faire rire, des photos de mon best of fringues de l’année, une rencontre avec une fille au style vraiment cool, et euuuuh, nos voeux qu’on espère plutôt marrants.

Nan mais n’importe quoi, je viens de vous faire un édito, là, comme ça, un dimanche soir de décembre. Aahah ! Allez, je vous embrasse, à tout à l’heure !

Écharpe, Sarti; Livre, Home par India Madhavi; Lunettes, Fiction; Casquette, Club Monaco. Jogging en cuir, Theory. Pull, The Row; Parfum de voyage, Byredo. Pochette, Sara Beltran; ballerines, Porselli.