Dimanche, j’étais aux Golden Globes. 

Naaaaan, pas vraiment aux Golden Globes, mais encore mieux qu’aux Golden Globes : avachie sur mon canapé avec un macro de chez Souen (bouffe macrobio = bonne conscience), un verre de vin rouge (fuck you, bonne conscience) et ma copine Emily.

Alerte = Ceci est certainement le post le plus long de ma vie, aussi long qu’un discours trop long aux Golden Globes quand la musique pour vous dire de la fermer a été lancée depuis trop longtemps déjà.
 Allez vous chercher un latte avant de commencer à le lire. Ou une aspirine.

Bon, on va passer en revue mes points de vue et mes émotions (vous pouvez participer, hein) mais d’abord, faisons un point :

Dents : Wow, ça bling. Sérieux, ils se font tous repeindre les dents avant un événement comme ça ? Nan il faut que je sache pour la prochaine fois que je reçois un…
People : Wow, le nombre de célébrités au mètre carré me fascinera toujours autant, ils font comment pour asseoir tout le monde à la table d’honneur ?

Et sinon…

Les hommes

Commençons par rendre hommage aux hommes, on ne parle pas assez d’eux sur ce blog. Ne me dites pas que vous n’aimez pas les hommes en smoking, je ne vous croirais pas. Quoi de plus sexy qu’un homme en smoking ?

C’est simple :

JON HAMM EN SMOKING. 
NON DANIEL CRAIG EN SMOKING. 
NON BRADLEY COOPER EN SMOKING ? 
Non. 
Si, John Hamm, parce qu’en plus d’être beau sans être parfait, il a l’air, mais alors, trop trop trop trop trop sympa.

Pffff, quoi de mieux qu’un bouquet de mecs ? UN BOUQUET DE MECS EN COSTUME. :

Les Robes 

Parlons peu, parlons robes.

Préférée ? Je vous en donne trois. Anne Hathaway en Chanel, pureté, éternité, Les Misérables, bankabilité, actrice sublime, a chanté dans Les Mis Avec Sa Propre Voix, actrice ultime. 
Et puis… 
Attendez je réfléchis.

Et puis c’est tout je crois. 

Je sais ce que vous allez me dire : Classique !!! Chiant !!! Pas sexy !!! Elle nous énerve !!! On dirait qu’elle porte un plâtre !!! M’en fiche, j’adore.

Ok, bon, ne parlons pas robes, alors. Parlons beauté. Parce que même si leurs robes n’étaient pas à tomber par terre, certaines actrices m’ont renversée de beauté.

Les Belles

Julianne Moore !!! 
Ce visage, ce sourire, aaaargh cette femme est à couper le souffle. 
Vraiment pas du tout aimé sa robe Tom Ford bi-goût, mais Cathy Horyn a adoré, alors moi je dis, ça doit être une question de (bi) goût. 

Jennifer Lawrence !!!
La robe était presque parfaite – et même si quelque chose ne tournait pas rond au niveau du bonnet (un repli qui donnait un effet étrange vu de profil), j’ai trouvé sublime cette taille fine et ces épaules dégagées… 
À croquer. J-Law, je te kiffe.

Rachel Weisz !!!
On est toutes d’accord pour être amoureuses de la beauté de Rachel Weisz. Elle avait pour accessoire Daniel Craig, qui, même avec un costume trop petit et des lunettes noires qui ne lui rendaient aucun autre service que de le faire passer pour un prétentieux, ne gâche rien. 
Des cheveux très Hollywood, ce que j’adore. 

Julianna Margulies !!!
Quelqu’un peut-il m’expliquer d’où vient la radiance surnaturelle de cette femme ? 
Elle a avalé sa Touche Éclat ou quoi ?
Je ne comprends pas, mais elle est magnétique.

Jessica Alba !!!
Je sais, tout est trop classique, le cheveu, la robe, la rivière de diams, tralalala. 
Mais quel décolleté ! Quelle beauté !!! 

+ Adele (Amour !!!), Marion (Pureté, sérénité actrice ultimité), Taylor Swift (!!!)(si !)

Dommage

J’aurais pu crier gloire à la robe Givenchy d’Amanda Seyfried, mais les cheveux de sirène me sont restés en travers de la robe.

Pas poss.

Bon. Il y a un moment où il faut lever la voix. Dire non, c’est pas poss.
J-Lo (en même temps J.Lo vit sur la planète J.Lo), Halle Berry (déflagration poitrinaire !), Eva Longoria (!!!)(Nous refait le coup de la jambgelina !!!)
Pas posssssssss !!!!!

Les performances

Bon. C’est vrai que Amy Poehler et Tina Fey sont surtout connues aux US, mais si vous ne les connaissez pas, dépêchez-vous de les YouTubiser. 

Qu’est-ce qu’on les aime !!! Elles m’ont fait hurler de rire.

De belles femmes hilarantes et qui n’ont peur de rien et qui sont au top, moi je dis vive 2013.

J’ai adoré, entre autres, la réplique d’Amy Poelher après l’apparition surprise de Bill Clinton :

“Wow, quel invité spécial extraordinaire ! C’était le mari d’Hillary Clinton !”

Et ça :

“Hunger Games (ndlg : littéralement : “les jeux de la faim”) fut l’un des plus gros film de l’année, et c’est aussi comme ça que j’ai appelé les six semaines qu’il m’a fallu pour arriver à rentrer dans cette robe.”

Ah, et : 

“Meryl Streep n’est pas là ce soir. Elle a la grippe… Et on me dit qu’elle est merveilleuse dedans.”

En plus, Amy était vachement bien habillée, en Stella. Woooooop ! Adopte-moi Amy !!!

Les Tweets

J’ai passé la soirée à checker Twitter et à mourir de rire. Non mais trop drôle !
Voici quelques-uns de mes préférés.

@MeenalMistry, à propos du discours étrange de Jodie Foster.
Jodie Foster est à 7.5 sur l’échelle Clint Eastwoodienne de la confusion télévisuelle.

@KellyOxford, à propos de la démarche étrange de Lena Dunham.
Je ne vois pas quel sens aurait le show Girls et Lena Dunham si elle savait marcher avec des talons !

@VanityFair, à propos de l’apparition de Bill Clinton pour présenter le film Lincoln.
Vous pensiez que voir [Bill Clinton] était impressionnant, attendez un peu, la Reine d’Angleterre est sur le point de faire un pitch sur Skyfall.

@StephanieKlein
C’est un peu comme si la bouche de Jodie Foster portait les chaussures de Lena Dunham.

@JenaFriedman 
Jodie Foster est en train d’avoir une conversation de pilier de bar avec tout le monde.

Glenn Close Bourrée, le Gif.

Bien sûr, elle déconne. Moi aussi, je veux déconner avec Glenn Close. 

Le scandale.

Pas de bonne soirée de gala sans bon scandale, mais c’est encore plus drôle quand on ne s’y attend pas et qu’on voit le truc se dérouler sous nos yeux, sans personne pour nous prévenir : Attention, une bombe médiatique de magnitude 2987654 est sur le point d’être lâchée par Jodie Foster !!! Vous la regardez, genre, d’un oeil distrait, la Jodie.

Non, parce qu’on l’aime bien, mais on s’en fout un peu aussi de Jodie. 

Puis soudain, elle se met à hurler en brandissant son Golden Globe : J’ai 50 ans !!!

Pas la plus élégantes des entrées en matière. Mais vous vous dites, tiens, elle crie vachement fort, mais elle assure grave à 50 ans, trop belle quand même, Jodie.

Direct elle a réussi à capturer votre attention.

Elle se met à aligner quelques banalités, parle d’une manière légèrement échevelée pour quelqu’un qui s’attendait à son prix (c’est un prix d’honneur qu’elle a reçu pour l’ensemble de sa carrière donc elle savait qu’elle allait devoir faire un discours, hein) et puis soudain, elle dit qu’elle va faire une révélation.

Ah tiens. Baaaah, tout de suite on pense à sa gaytitude, dont on se fout un peu aussi, mais qu’il serait pas mal d’assumer au yeux du monde, quand même, pour qu’on commence à en finir avec le maxi-placard hollywoodien (Ils sont combien là-dedans sérieux ?).

Et soudain, la révélation tranche :

“Je suis célibataire.”

Sérieux Jodie ? Pfffff, hyper anti-climatique.
Ensuite elle part dans un discours qui s’embourbe entre critique de la télé-réalité, coming out à demi-mots, adieux à la scène, et message larmoyant à sa mère.

Soudain, je ne sais pas pourquoi, je fonds en larmes. Emily lève un sourcil d’un air inquiet, je dis : mais qu’est-ce que c’est que ces conneries, ET JE NE SAIS TOUJOURS PAS POURQUOI JE PLEURE.

Je suis (un peu) bouleversée.

Alors aujourd’hui, j’ai compris. Je pense que Jodie était bourrée. Qu’elle a juste mis sa confusion entre nos mains, et que personne n’a vraiment su quoi en faire, d’où les larmes et les tweets enflammés.

Le Cinéma, la Télé.

Je n’ai pas encore vu Zero Dark Thirty, mais j’ai trouvé que les juges des Golden Globes avaient vraiment bon goût. 
Mes films préférés ont été super récompensés (Django, Argo, Life Of Pi), ceux que je n’ai pas trop aimés n’ont pas trop été encensés (SilverLining Playbooks ? Ouaaaaais, un peu surfait je trouve), les séries télé que je kiffe (Girls, Homeland) ont été plébiscitées. Wouhou !!!

Oh, et Christoph Watlz, le nouvel acteur fétiche de Tarantino. Amour éternel.

Ahhhh, Lena Dunham.

Lena, si tu voulais bien être ma BFF forever, on pourrait monter les marches ensemble. On se tiendrait par le bras et même que si on se cassait la gueule devant George Clooney et toute la crème de la crème, on s’en foutrait parce qu’on est l’avant-garde, le futur de la télé, du cinéma même, et qu’on est tout simplement nous, et que les gens nous aimeraient pour ça, et pour notre talent.

Comment ça j’essaye de te voler la vedette ? Mais nooooaaaaaaaaaan.

Ahhh, L’Amour.

Vous savez ce qui me touche le plus dans ces stupides cérémonies de remise de prix ?

Ce sont les beaux couples. Les couples qui ont l’air vrai, qui n’en font pas trop, qui ne sont pas trop plastiques mais qui ont l’air vraiment amoureux, me touchent comme vous ne pouvez pas savoir (je m’identifie !!! :). 
Et parfois, ils font des déclarations d’amour en public :

Ben Affleck à Jennifer Garner, trop trop trop trop trop mignons.

“Je veux remercier ma femme qui est la raison grâce à laquelle je suis ici. Je t’adore, je t’aime tellement fort, merci d’être venue ce soir, tu es tout pour moi” 

Owwwwwww….
(PS : congrats à Ben “the return with a revenge” Affleck – après avoir été limite ringardisé ces dernières années, il nous a soufflés, et son film est génial.)

Hugh Jackman à Deb, sa femme, vachement long, mais trop fort :

“… Ma femme m’a aidée à sortir de ce moment, comme elle m’aide tous les jours. Ma chérie, je vais le dire devant le monde entier, merci d’avoir toujours raison. Je t’aime.”

Ooooww!!!!

Et enfin, Jodie Foster et son message d’amour à son ex, parce que même confuse, elle a sorti quelques perles d’amour.

“… L’un des amours les plus profonds de ma vie, ma co-parente héroïque, mon ex en amour mais ma soeur dans la vie, ma confesseuse (?), ma pote, ma conseillère, ma BFF de 20 ans, Cydney Bernard. Je suis si fière de notre “modern Familly”…

Ouais, quand même. Vive Jodie.

Aaaaaaah, l’Amérique.

Alors qu’Emily se préparait à partir, elle me dit : 

- Je n’arrive pas à croire qu’une soirée Golden Globe soit aussi marrante – on est en train de devenir américaines (Emily est australienne et s’est installée à New York à peu près en même temps que moi), tu ne crois pas ?

-Mmmmmmmmaiiis noooooonnnn…

- Bah, c’est la première fois que tu les regardes comme ça du début à la fin, non ?
• Ah oui !
• C’est la première fois que tu comprends toutes les blagues et toutes les références qui sont faites dans ces blagues, non ?
• Mhhhh, oui.
• C’est la première fois que tu pleures devant une cérémonie de remise de prix, non ?
• OUI.”

… Je vous laisse tirer vos conclusions.