Je suis sûre que là, telle que vous me lisez, vous êtres en slim.
Tssss, tsss, ne niez pas. Je suis moi-même en slim, Emily est en slim, Alex est en slim, le monde entier est en slim, et, au secoooooooours !!!! Scott est en slim.

Non, je rigole.

N’empêche, laissez-moi vous présenter les 10 irréfutables du rapport amour-haine que j’ai avec l’objet.

#1 Il est confortable, ce salaud.
Un jean slim avec du stretch, c’est limite plus confort qu’un jog. Genre, je pourrais dormir avec. Genre par exemple, je voyage en slim, ce qui en dit long sur son confort…

#2 Surtout s’il est taille basse. Le taille basse, mon slim préféré, pour une question de… Confort. Et aussi parce qu’on n’est pas toutes roulées comme Jessica. Moi j’ai l’air toute bizarre en taille haute, on dirait que mes jambes s’arrêtent sous mes bras (j’exagère)(j’ai le torse court il paraît), donc, taille basse, comme 99% des porteurs de slims. Qui d’ailleurs…

#3 Ne savent pas ce qu’ils font. Mesdames et messieurs les amoureux du slim taille basse (moi comprise, donc) s’il vous plaît, faites quelque chose. Je n’en peux plus de voir votre raie des fesses.
Tiens. La dernière fois, j’étais sur un shooting.
On était, je sais pas, moi… Une vingt-cinquaine (Oui, gros shooting, Garance, la classe, hehehe) (Oh ça va, Steven Meisel il a 60 personnes sur ses shootings, hein.) (Woooo, plus que 40 et vous pouvez m’appeler Steven!!!) je crois que j’ai vu la raie des fesses d’à peu près 65% des porteurs de slims, qui formaient à peu près 80% de l’équipe.

ÇA FAIT BEAUCOUP DE RAIE DES FESSES.

À chaque fois, ça se passe comme ça. On est en train de shooter, tout le monde est là a regarder les mannequins. Soudain, un truc à changer. Une lumière à déplacer. Un ourlet à re-monter. La personne en charge se baisse et hop !!!
24 paires d’yeux sur le postérieur exposé. Regards mi-gênés, mi-amusés. Trois secondes plus tard, discretos, tout le monde se remonte le slim de cette manière très élégante, cette manière qui s’appelle…

#4 Le remontage de slim.
Laissez-moi le plaisir de m’auto-citer, c’est la première fois que je le fais (quelle satisfaction !). Tiré d’un article écrit en 2009 (ah, mon adolescence) dont le thème était le remontage de fringues en général :

“[...] c’est là que commence la danse qui va rythmer toute ma journée sans que je m’en rende compte, LE REMONTAGE DE JEAN. Il s’agit de l’empoigner des deux côtés, et là, wooooooh !de tirer un grand coup dessus pour le remonter bien haut, plier puis allonger les jambes en un mouvement stupéfiant de grâce et dans les grands jours remuer les fesses pour qu’il reprenne bien sa place initiale.

LA CLASSE. LE REMONTAGE DE JEAN TAILLE BASSE, C’EST LA CLASSE. [...]”

Oh mais les slim est encore plus vicieux que ça, car le slim…

#5 Le slim est flatteur.
Et oui, on a pas trouvé mieux, qu’on soit grande, ronde, mince, petite, enfin, tout, quoi, les jambes fines, ça rend belle. Donc quand on s’habitue au slim, difficile de porter autre chose. D’autant que…

#6 Ça va avec tout. Trouvez-moi UN truc qui n’aille pas avec le slim.

J’attends !

#7 Et en plus, difficile de trouver moins cher. J’en ai acheté un à 35$ chez Zara l’autre jour. Pfffff. Je lui déclarerait presque mon amour éternel, à ce con de slim, surtout qu’en plus, ce con de slim…

#8 Il nous laisse gloutonner tranquille.Mieux qu’un vrai boyfriend, quoi.
Avec un taille basse, no souci !!! On ne sentira jamais la pression du bouton du haut. Et du coup…

#9 On peut grossir tranquille. Ma copine me racontait qu’elle avait pris 7 kilos l’année dernière, et que la seule chose qu’elle réussissait toujours à fermer.
C’étaient ses slims. 7 kilos ! Deux tailles et le jean était toujours aussi confortable !!! Pas bon, ça, pas bon du tout.

Et enfin. Dernier problème :
#10 On devient monomaniaque du slim.
Moi par exemple, je ne les aime qu’en noir délavé, ou en blanc. Donc j’en ai trois de chaque, donc on a toujours l’impression que je suis habillée pareil. Parce qu’en fait, JE SUIS toujours habillée pareil. Haaaaaaan, faut que ça change…

LE VOILÀ, le problème. Voilà toutes les raisons pour lesquelles le slim est mon meilleur, mon meilleur ennemi.

Slim, je te hais. Je t’aime. Je te quitte. Nooooon, reviens !!! Je rigolais. Reste près de moi, va. Salaud.