J’ai adoré – je sais j’utilise trop souvent ce mot – non mais adoré ce défilé Marc Jacobs.

L’atmosphère incroyable que vous voyez dans ces photos (je vous publierais une video un peu plus tard, il vous faut écouter la musique !) m’a profondément marquée. Des tas d’histoires ont germé dans mon esprit alors que je regardais défiler les mannequins…

Le premier truc qui m’a sauté aux yeux, c’est que ce défilé est certainement la plus élégante des “walk of shames” que j’ai jamais vu – vous savez, cet épisodes qu’on a toutes connu (ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé) où après avoir passé une nuit de folie, on doit rentrer chez soi.

On est complètement décoiffée. Notre maquillage a coulé. On a perdu des trucs. Son porte-monnaie. Sa jupe. Son soutien-gorge. On a l’impression que tout le monde nous regarde et on a juste envie d’aller se cacher chez soi, mais en même temps on marche lentement parce qu’on a pas vraiment envie de retourner à la réalité. On a envie de dire aux passants : mes nuits sont plus belles que vos jours !!!

Jusque là, tout va bien au niveau de l’imagination. Mais attention, mon amour profond pour les films de science fiction va rentrer en jeu.

Car oui, mais il y a ce soleil !!! Cette ambiance post apocalyptique. Donc… PEUT-ÊTRE EST-ON SUR UNE AUTRE PLANÈTE. Ou peut-être que cette fois-ci, les aliens one vraiment débarqué, causant une altération de notre éco-système. Et peut-être, peut-être !!! Que notre Walk Of Shameuse vient juste de passer la nuit… Avec l’un d’entre eux. (Imaginez un alien sexy, habillé en Marc by Marc).
Elle est toujours sous le choc de ce qu’elle vient d’oser faire, mais le regrette-t-elle ? Elle n’en a pas vraiment l’air…

Ouais.
Ça va je sais, je suis grave.
En même temps, vous dites ça parce que vous n’avez pas encore vu BattleStar Galactica. (Vous l’avez vu? On en parle????)
Voilà exactement ce que j’ai imaginé, pendant les quelques précieuses minutes qu’on duré ce défilé. Je me suis fait un vrai film, quoi.

La vérité c’est que Marc Jacobs s’est inspiré d’une installation d’Olafur Eliasson appelée The Weather Project, dont j’avais entendu parler mais que je n’avais malheureusement jamais vue.

Mais bon. Je suis sûre que Marc est ouvert à tout type d’interprétations. Sur ce, je vous embrasse !!!

Cliquez sur les flèches pour voir toutes les images…