J’adore jurer.

Je dis merde, putain, fait chier… Enfin comme tout le monde quoi – rassurez-moi, vous faites la même chose, non ?
En anglais, ça se transforme en fuck, fucking (genre “Oh that’s fucking cool”) ou shit - mon éventail de jurons n’est pas très large malheureusement, même si récemment, je me suis rendu compte qu’il s’était enrichi d’un nouveau mot : bitch.

La première fois, ça m’a surpris. Je me demandais d’où m’était venue l’expression.

J’étais en train de blaguer avec une copine et soudain, je l’ai appelée bitch, ce qui l’a fait hurler de rire, mais moi, au moment où le mot a traversé mes lèvres, ça m’a limite choquée. Genre, wooooo, sors de ce corps, Missy Elliot !

Bitch, ça veut dire salope.

Je ne sais pas trop quand le mot est devenu courant. Alex me dit que tout a commencé avec le teen movie hyper culte Mean Girls où les filles entre elles s’appellent slut (salope), whore (pute) et bitch (re-salope, mais là ça veut dire chienne, littéralement)… mais je n’étais pas encore aux US à ce moment-là.
J’ai l’impression qu’au début, on disait be-atch pour rigoler, mais ensuite, le mot s’est popularisé et est passé dans le langage commun, un mot drôle, fort, un peu interdit mais pas trop.

Donc maintenant, les filles s’appellent comme ça entre elles, Beyoncé fait un morceau appelé “Bow Down Bitches”, Kanye fait une chanson d’amour qui parle de Kim Kardashian comme étant la “Perfect Bitch”, dans un tout autre style, Thug Kitchen, food blog végétalien me dit de calmer mon bitch ass et même Gwyneth adore.

Oh, et tant qu’on y est, vu à la dernière fashion week… :

Jolie casquette.

Je suis un peu perplexe. Même si c’est vrai que Thug Kitchen me fait vraiment rire, que j’écoute du hip hop à longueur de journée, que je suis pour un langage décomplexé et moderne, et que je comprends que parfois, s’approprier un terme permet de lui faire perdre son pouvoir d’outrage…

Parfois je me demande si on ne se fait pas un peu avoir à jouer avec les mots comme ça. Niveau libération des femmes et respect de nous-mêmes.

Qu’est-ce vous en pensez ? Comment vous parlez, vous ? Est-ce que vous trouvez que ça va trop loin ? Ou est-ce que ça vous fait rire, tout ça ?