Si vous m’avez croisée ces derniers mois, vous avez certainement croisé mon sac Valextra*, un cadeau sublime que je ne quitte plus.

Je sais, il est blanc. Moi aussi, quand j’ai décidé** de le choisir dans cette couleur, je me suis dit que j’allais vite le regretter et je dois avouer qu’on est passés, lui et moi, plusieurs fois près de la catastrophe.

Mais on s’en est sortis indemne, et comme vous le savez tout ce qui ne tue pas rend plus fort, donc G + V = AE. Mais quand même :

Accident de la tâche de vin

C’était un soir, on était au bar avec ma copine Delphine en train de parler d’économie et de politique comme d’habitude, et j’avais posé mon sac par terre***. Soudain, j’entends un bruit de verre qui s’écrase au sol et là, visualisez l’action au ralenti, please :

Je les lève les bras au ciel, pose mon verre de rosé et plonge littéralement plonge au sol pour sauver mon sac avant même de regarder d’où venait le bruit en question, signe de la parano internalisée dont on est victime quand on est détenteur d’un sac blanc.

Toujours au ralenti je pousse un cri intérieur quand je vois les tâches de vin rouge sur mon sac. Toujours au ralenti j’attrape la barmaid et lui demande de l’eau comme si j’étais, je sais pas moi, dans Lost. Je nettoie mon sac frénétiquement tout en essayant d’être souriant (je donnerais cher pour voir ma grimace, en fait) avec la fille qui vient d’exploser son verre au sol et qui se confond en excuses.

Mon sac en est sorti indemne. Ma dignité ? Eeeeeeeh, qui s’occupe de la dignité ?

Accident du rouge à lèvres explosé.

Vu que mes sacs deviennent invariablement des espèces de “fourre-tout de la honte”, où je jette tous les trucs dont j’ai besoin + mes emballages de chewing gum + mes tickets de métro + mes rouges à lèvres + … Il a bien fallu qu’un jour un rouge à lèvres s’ouvre à l’intérieur.

J’étais en train de chercher mon téléphone pour prendre le numéro de quelqu’un quand soudain ma main est ressorti de mon sac, ensanglantée. Visage blême de mon interlocuteur :

“Garance, ça va ?”

“Oui, quoi ?”

Ouh putain. Vu que mon interlocuteur était quelqu’un d’important, j’ai gardé ma réaction de psychopathe pour plus tard et ri (j’aurais donné cher pour voir ma grimace, en fait) en disant que ce n’était que du rouge à lèvres, hihihi, ahahah.

J’ai ensuite bien évidemment ensuite couru dans un coin sombre pour nettoyer mon sac avec mes… Tickets de métro.

Il s’en est sorti.

Accident du jean noir.

Toute fière que j’étais d’avoir dégoté un jean grunge (alerte tendance !!!) chez Mango, je n’avais pas pris le temps de lire l’étiquette “certaines tentures foncées peuvent décolorer…” et c’est en marchant le long de la rue St Honoré que je me suis rendue compte :

1/ Que mes mains avaient pris une teinte sombre
2/ Que mon sac avait, en le retournant vers le soleil (oui bien sûr que je l’ai retourné vers le soleil en pleine rue Saint Honoré) un reflet foncé.

Horreur, malheur. Il était 11h du mat et je n’avais ni le temps de rentrer à l’hôtel, ni celui de m’acheter un jean.

J’ai donc discrètement relevé mon bras à la diagonale de ma jambe pour que mon sac ne frotte plus contre mon jean et porté le sac de cette façon, le reste de la journée. Ou parfois je le portais comme un bébé, aussi. Eeeeh, il est resté blanc !!!

Voilà, ceci était une collection d’anecdotes pour bien souligner que :

Ce n’est pas nous qui possédons les objets. Ce sont les objets qui nous possèdent !!!

Peut-être que c’est pour ça qu’on les aime tant ?

———-

* Je ne sais pas si vous connaissez la marque Valextra, une maison de maroquinerie italienne qui a presque cent ans.
C’est une marque encore familiale, qui fais très peu de pub, où chaque sac est fabriqué par un artisan, en Italie bien sûr, avec un respect du produit et des finitions qui n’est pas sans rappeler une grande marque française. Anyways, je vais pas vous sortir les violons et vous parler des artisans avec une larme aux yeux, hein… Mais quand même.

** Bah oui, je suis une fille, j’aime choisir mes cadeaux même si je dis à mon mec “surprise me !!!” (après on se demande pourquoi il ne sait jamais quoi faire aux moments cadeaux)

*** Ok, sujet crucial, OÙ POSER SON SAC. Je vous fais un sujet dessus dès la semaine prochaine.