Il se passe des choses bizarres en ce moment à New York.
Des filles perchées sur des talons super hauts arpentent la ville. Des dîners sont donnés tous les soirs aux quatre coins de Manhattan. Et Style.com explose de photos, comme si…

Comme si c’était la fashion week.

Mais ce n’est pas ça. Enfin, pas vraiment : en ce moment, les marques présentent leur collection Croisière.

Le seul truc qui manque en fait, ce sont les photographes de streetstyle. Et des défilés. Parce que les collec Croisière, ce sont surtout des rendez-vous intimes et pas (trop) médiatisés. Mais il y a de plus en plus de défil… Bref, c’est confus, mais ça ne m’empêche pas d’en parler…

Voici 10 observations sur les collections Croisière.

Les lookbooks sont géniaux.
Avant, un lookbook Croisière, c’était un fond blanc, une mannequin inconnue au bataillon et une dizaine de looks simples et sans trop d’histoires.
Aujourd’hui, c’est une vraie proposition, et j’ai adoré la créativité contenue (en gros, on veut vous montrer les looks, contrairement aux campagnes de pub où souvent on ne voit pas le vêtement mais l’idée – mais on rajoute un background intéressant) des lookbooks de cette année, quelques-uns de mes préférés sur le moodboard ci-dessus.

Les designers n’ont plus de vie.
Vu que les collections Croisière et Pre-Fall deviennent des collections à part entière, ils se reposent quand ? Et les acheteurs alors ? Et les éditeurs ? Une carrière dans la mode, c’est sportif.

On a envie de tout porter.
Oui, parce que ces collections sont bien plus portables. Elles ne sont pas là pour faire de la com’, mais bien pour être achetées.
Une amie acheteuse me disait qu’elle n’achetait quasiment plus que ces collections-là.

C’est la fashion week perpétuelle.
Quand on regarde le calendrier des fashion weeks, on se rend compte que ça ne s’arrête jamais, en fait. Homme, (commence ce weekend à Londres), femme (croisière pas encore finie, ensuite couture en juillet, puis septembre pour la fashion week), si on fait les deux, c’est du délire.

Du coup les fashion weeks vont perdre de l’importance…
À force d’en voir trop, nos yeux s’habituent, les tendances vont trop vite et on n’en peut plus de l’hystérie de la fashion.

Ou bien devenir des méga-moments de surenchère de com’
Donc nos yeux s’habituent, donc il faut en faire toujours plus pour être remarqué. Certaines marques choisissent la discrétion et l’ultra-secret, et d’autres envoient littéralement le bois.

Certains ne s’affolent pas et continuent de creuser leur sillon, et c’est mon approche préférée.

Je vous confirme que vous pouvez continuer à vous la donner niveau abdos.
Tracy Anderson, Jillian Michaels, faites ce que vous voulez mais on vous aura prévenues : il y a assez de crop top cette saison pour que la tendance tienne jusqu’à la fin des temps (dixit Alex).

Par contre, lâchez l’affaire niveau fessiers, on est tranquilles.
Les shorts sont out, les bermudas oversize leur ont volé la vedette.

Il n’y a plus de saisons.
Littéralement. Printemps de merde.
Et les collections Croisière proposent des robes légères autant que de la fourrure. Seul point commun : toutes proposent des sandales.

N’empêche, j’adore les collections Croisière.
Plus calmes, plus réalistes, plus modernes, plus portables, je suis totalement pour.
D’ailleurs, on vous fait un récap complet la semaine prochaine tellement on est fan.

Et vous ?

Lookbooks croisière, de gauche à droite : Givenchy, Erdem, Marc Jacobs, Acne, Chloé