“Non mais regarde ce coup de soleil !” je disais à Alex l’autre jour. Malgré tous les produits et les techniques d’application que j’ai l’impression de connaître, je me rends compte qu’à ce niveau, je suis toujours un peu à la ramasse. Genre, pendant mes vacances à Bali, je portais un maillot que j’aime tellement (faudra aussi qu’on reparle des maillots aux étiquettes qui disent : ne pas mettre en contact avec des produits solaires / ne pas mouiller…)(???)(On est censées faire quoi ?) que j’ai voulu faire attention de ne pas le tacher et j’ai évité soigneusement les contours…
Et je me suis retrouvé avec un magnifique effet contour de maillot rouge écrevisse.
Classe !…
Preuve que les produits solaires marchent, à condition de savoir les appliquer.

On a donc décidé de poser toutes nos questions “soleil” à une experte. On en a appris de belles, comme l’histoire du chapeau partout tout le temps… Et plein d’autres choses. Voici ses réponses ! Je vous embrasse, et vive les beaux jours !!!

30, le chiffre magique. Pour une protection solaire à utiliser au quotidien, on vous recommande un indice 30 à large spectre qui assure une vraie protection. En fait, il n’y a pas énormément de différence entre un indice 30 et un indice 100. C’est une fois qu’on descend en-dessous de 30 que la protection est vraiment moins efficace.

UVA / UVB. Il y a plusieurs types de rayons UV solaires. Les seuls à atteindre la surface de la terre sont les ultraviolets A (UVA) et les ultraviolets B (UVB). Les UVB sont ceux qui ont la réputation de brûler la peau, mais on peut en bloquer la plus grande partie avec une crème solaire. Les UVA ne brûlent pas, mais ils sont responsables du vieillissement de la peau, des taches brunes et peuvent être à l’origine du cancer de la peau. L’écran solaire ne bloque les UVA que partiellement. En gros, il faut mettre de la crème, mais aussi un chapeau et privilégier l’ombre parce que l’écran solaire ne protège pas à 100 %.

Le chapeau, indispensable. Il protège la tête, mais aussi le visage, le cou et le décolleté. C’est vraiment l’idéal pour se protéger des UVA. La crème solaire, c’est bien, mais un chapeau, c’est encore mieux. Pour la zone fragile sous les yeux, on met des lunettes de soleil.

On renouvelle les applications.Tout dépend de ce que l’on fait. Si on passe la journée à la plage, à la piscine, qu’on fait du sport et qu’on transpire, le mieux ce sont les applications fréquentes, toutes les 2 à 3 heures. Quand on ne fait que sortir brièvement dehors pour faire quelques courses, il suffit de mettre de la crème le matin et de renouveler l’après-midi. Souvent, quand on s’expose toute la journée, on a tendance à oublier les oreilles, le cou et le décolleté, alors pensez-y.

On protège ses lèvres. N’oubliez pas vos lèvres. Les femmes les protègent davantage parce qu’elles mettent du gloss ou du baume, mais les hommes ont tendance à faire l’impasse. Sur les lèvres, on met du stick qui contient un indice de protection solaire. Elles sont très exposées au soleil et c’est une zone à risque pour le cancer de la peau. Il est d’ailleurs beaucoup plus agressif et dangereux sur les lèvres que sur les autres parties du visage.

Poudres et sprays. Pour les femmes, j’adore l’écran solaire sous forme de poudre, surtout sur le visage. On peut renouveler son application tout au long de la journée, ça donne un effet make-up, c’est vraiment génial. J’en utilise et ça offre une protection vraiment efficace. Je choisis Color Science, il n’y a pas mieux.

Les écrans solaires en spray, c’est très pratique, mais il faut vraiment faire attention au moment de l’application. Normalement, on est censé les appliquer à l’intérieur, ce que personne ne fait à cause de l’odeur, mais du coup, dehors, le spray se perd un peu dans l’air à cause du vent. Résultat, la protection n’est pas forcément aussi optimale que prévu.

Peaux sensibles. Quand on a la peau sensible, on privilégie les produits solaires qui contiennent du zinc et/ou du titane. Ces produits sont facilement identifiables, il suffit de consulter la liste des ingrédients sur laquelle doivent figurer le zinc et/ou le titane. Si vous ne les voyez pas, laissez tomber, même si c’est un produit spécial peaux sensibles.

Pour les coups de soleil. Comme la peau est brûlante et douloureuse, il faut la rafraîchir. On prend un bain frais et on utilise un gel à l’aloe qui rafraîchit la peau et joue le rôle d’un anti-inflammatoire. Il faut aussi boire beaucoup d’eau parce que les coups de soleil déshydratent énormément.

Si on pèle, on utilise une crème hydratante légère sans parfum, type Cetaphil. Ça n’empêchera pas la peau de peler, mais au moins, on essaie de minimiser les dégâts. On chouchoute sa peau.

Cabines de bronzage. L’effet de l’exposition aux UV artificiels vient s’ajouter à celui du soleil. Même si on ne peut pas revenir sur ses erreurs en matière de bronzage, on peut réduire ses méfaits en changeant d’attitude. Beaucoup de gens se disent que le mal est déjà fait donc continuent à faire des UV. A chaque fois, on accroît le risque de cancer de la peau. Alors il vaut mieux essayer d’adopter une attitude responsable, ce n’est pas parce que le mal est déjà qu’on n’a plus besoin de faire attention.

Vigilance.La crème solaire ne suffit pas, elle fait partie d’un tout. On essaie d’éviter de s’exposer entre 10 h du matin et 14 h, on porte un chapeau et des lunettes, on se couvre autant que possible et on se met à l’ombre. On prend aussi l’habitude d’examiner sa peau minutieusement une fois par mois. On se scrute de la tête aux pieds, et si on remarque un grain de beauté suspect ou un quelconque changement, on va consulter son médecin.

Produits conseillés…
Pour le corps, la lotion CeraVe SPF 50, vraiment géniale. Elle est à base de zinc, donc convient même aux peaux sensibles.
Pour le visage, la crème La Roche Posay Mineral, teintée ou non. Convient aussi aux peaux sensibles.

Merci au docteur Elizabeth Tanzi pour ses conseils !