Je suis la pire flemmasse niveau démaquillage, pas vous ?

Entre ma flemme et l’oubli systématique de ma Créaline et de mon démaquillant yeux (pas encore trouvé l’idéal, au fond de moi une certaine conviction que tous se valent, ce qui est une pensée de flemmasse), il m’arrive beaucoup trop souvent de me retrouver à ma démaquiller avec un savon d’hôtel (Au secours !!!) et de me retrouver avec la peau teeeeeelllement sèche que je n’arrive plus à sourire, ou a ouvrir la bouche pour hurler “Merde ! Ma peau est sèche !”, ce qui m’apprendra à utiliser ce mélange venu tout droit des enfers que sont l’eau + le savon.

Bref, la dernière fois on a conversé avec notre amie Alice, qui non seulement se démaquille, doit démaquiller ses mannequins tous les jours, mais aussi comprend parfaitement les flemmasses qui oublient systématiquement leur trousse de toilette, et voici ce qu’elle nous a dit.

On enlève tout. On commence par un démaquillant pour les yeux, comme le Bi-Facil de Lancôme, à base d’huile. On en met un peu sur un coton démaquillant et on s’en sert pour retirer le mascara. On fait suivre avec un gel moussant à base d’eau, c’est doux et ça permet d’enlever les résidus éventuels.

Le produit le plus bluffant pour le visage, c’est le nettoyant Eve Lom. On en applique une bonne couche sur le visage, à sec, ça nettoie la peau, les pores et ça démaquille super bien les yeux.

Hep ! Oui, vous, les paresseuses. Surtout, on n’utilise pas de lingettes démaquillantes. Ça donne des rougeurs et des boutons sans vraiment nettoyer la peau. Ça nettoie en surface, mais il faut quand même se laver le visage après.

Quand on n’a rien sous la main, on peut se démaquiller avec de la Nivea. Mais après, on se lave bien le visage.

L’huile, toujours une bonne alliée. L’huile fait des merveilles quand on est très maquillée, avec par exemple un mascara waterproof ou de l’eyeliner. Une fois, j’avais la flemme de me démaquiller, et j’ai simplement utilisé de l’huile d’argan. Comme c’est super gras, je me suis dit que ça suffirait, et effectivement, le résultat était bluffant. Attention, on évite de s’en mettre dans les yeux ! On s’en met une goutte sur les doigts et on se frotte les yeux doucement. Et en plus, ça hydrate les paupières.

Une fois que le visage est bien démaquillé, on utilise un coton et de l’eau pour éliminer l’huile. Surtout, on ne laisse pas d’huile sur le visage sinon, c’est l’invasion de boutons assurée.

Moi, j’utilise l’huile d’argan John Masters Organics, très efficace.

[Note du Studio : Vous savez qu’ici, l’huile utilisée sur les cheveux a déjà été approuvée à 100 %!]

Pour les yeux. On utilise un démaquillant gras. Toujours. Avec un démaquillant à l’eau non gras, le démaquillage des yeux prend des heures, et on finit par avoir les yeux rouges et irrités. Les démaquillants gras dissolvent en général tout de suite le maquillage, ce qui permet d’éviter de se frotter les yeux comme une dingue.

Pour les lèvres. On peut utiliser un truc du type lingette pour bébé. Quand je démaquille une fille, je lui mets d’abord un peu de baume à lèvres, je laisse poser une minute et je retire tout. Avec un kleenex, on ne fait qu’incruster le rouge à lèvres davantage et assécher les lèvres. Je conseille d’opter pour une crème bien grasse type Aquaphor ou Homéoplasmine qu’on applique avant de tout retirer, ça marche très bien.