C’est une photo que j’ai prise l’année dernière dans mon village, Girolata, en Corse.

Je ne vous ai jamais trop parlé de mon enfance là-bas, parce que c’est presque trop émotionnel pour moi, et je ne sais jamais par où commencer tellement cette enfance à la sauvage m’a marquée.

Dans cet endroit sans voitures, sans route, avec juste une dizaine de maisons (un petit peu plus aujourd’hui), tous les enfants grandissaient ensemble, on était comme une grande famille, on dormait les uns chez les autres et tous les adultes étaient un peu nos parents.

Marine était un peu comme ma grande soeur, même si aucun lien de parenté ne nous lie. Je la trouvais géniale, sublime, mystérieuse, incroyablement sensuelle et hyper cool.

On m’a souvent dit qu’on se ressemblait, et rien ne peut me faire plus plaisir.
Elle a toujours été, elle est toujours la plus belle fille du village !

Et elle est, encore aujourd’hui, pour ma soeur et moi (on en parlait encore l’autre jour), la plus belle fille du monde :)