Le Fashion Week Monster, c’est cette espèce de Mr Hyde qui se réveille en nous, environ un mois avant la fashion week. Il est très, très méchant (et vraiment très moche).

Il est cupide, cherche à attirer l’attention, il explose les comptes en banque, il nous fait faire des choses que l’on va passer des mois à regretter.

C’est un peu comme à la rentrée des classes. Ou quand on commence un nouveau job. Ou quand on a un premier rendez-vous amoureux ? Ou quand on est soudain invitée à la soirée de l’année ? 

Faut imaginer la pression. 
Après avoir passé l’été en short en jean dans des rues remplies de touristes sans aucun enjeu fashionistique, soudain New York se transforme en Fashlandia et autour de vous, les plus surparfaites des modeuses de la planète se lâchent totalement avec toutes leurs nouvelles acquisitions mode, leurs nouveaux cheveux brillants, leurs nouveaux muscles saillants et enfin tout plein de trucs que vous aviez complètement oubliés à force de boire des Cocas Mexicains au Wythe Hotel*.

La vérité, c’est que c’est perdu d’avance.
La vraie vérité, c’est que ce n’est même pas votre but, en fait, de matcher le fashion pack.
La vraie vraie vraierité, c’est que la vraie mission, si vous l’acceptez, c’est d’arriver à rester soi-même. 
Ok, soi-même en bien coiffée, peut-être.

MAIS ÇA, le FWM ne le sait pas.

Et un beau jour, la fashion week arrivant, il se réveille.

Et l’on se retrouve à quatre heures du mat sur Net-a-porter à vouloir acheter une pochette en poils de buffle multicolore alors que l’on est contre le poil de buffle multicolore.

Une maxi-jupe en cuir à 12000 dollars (tant pis pour mon dental plan**, je me prendrai un billet d’avion pour la France si j’ai une carie) que l’on ne mettra qu’une fois, pour se rendre compte que c’est un total FF (Fashion Fail) (une maxi-jupe en cuir, c’est immarchable, banane) et que comme j’ai arraché le tag qui dit : “Une fois arraché, va mourir on te la reprendra jamais !” (Et là on retourne le tag et on se rend compte qu’il y a écrit “Tu pensais vraiment pouvoir marcher avec une maxi-jupe en cuir ? Banane.”), on ne récupérera jamais ses sous, jamais, et que, oh, merde, on a mal à la dent ! (Oups !)(“Vous prenez des maxi-jupes comme paiement docteur ?”)(“Même pas en cuir ?”)

Et un serre-tête avec une pomme (taille réelle) (évidemment) “Parce que c’est fun !”

Évidement toute ressemblance avec des événements ayant existé seraient purement fortuits et les noms des protagonistes ont été changés pour préserver leur anonymat.

Mais le FWM ne s’arrête pas là. Bien sûr.
Le FWM s’insinue dans tous les replis de notre vie, genre, il nous souffle à l’oreille des choses comme :

“Mais bien sûr que tu peux perdre 5 kilos en trois jours pour rentrer dans cette jupe sample size. Vas-y, mange des queues de poireaux cuites dans du jus de citron. Tout de suite !”

“Mais bien sûr que si tu étais blonde aux cheveux courts tu serais au top. Évidement. Allez, fonce chez le coiffeur. Fonce j’ai dit !”

“Mais bien sûr que tu peux te faire faire un peeling trois jours avant la fashion week. Tout le monde fait ça, sinon comment ferait tout le monde pour être parfaite, hein ?” 
(Le FWM ne parle pas très bien le français)”

“Mais bien suuuuûr que tu peux marcher une journée entière sur des talons de 12 ! Achètes-en trois paires, une de chaque couleur. Il est quatre heures du mat ? Et Internet, banane !”

“Mais bien sûr que c’est le moment de porter cet ensemble Moschino rose fluo que tu traines depuis 20 ans. C’est son heure de gloire ! Sors-le ! Tout le monde va tomber en pâmoison devant tant d’avant-garde fashion !”.

Oui, FASHION WEEK MONSTER, je te connais. ET JE T’AI À L’OEIL. 
Cette année, tu ne m’auras pas.

A l’heure où je vous parle, j’ai la fierté de vous annoncer que j’ai dompté mon FWM. 
Il est en cage, et j’ai un système de veille bien rodé pour qu’il ne s’en échappe surtout pas.

Quand une envie bizarre me prend, je hurle au studio. Ou par texto :

“JUPE EN PVC TRANSPARENT ?”

Et là, j’attends les réponses.
En général, ça pleut direct : “Fashion Week Monster !”

Ah non mais ouais. Faut s’organiser. Comme Brad Pitt dans World War Z. On veille.

FASHION WEEK MONSTER, tu n’auras pas notre peau. 

ROBE EN CUIR ROUGE EN TAILLE 36 ?”
Ta gueule, FWM.

———-

* Je vous fais un Address Book tout à l’heure et vous explique l’histoire du Coca Mexicain.

** Je promets de ne pas vous faire de post sur le système de santé américain comparé au système français, s’il vous plaît chers compatriotes, aimez, chérissez vos médecins (et vos mutuelles), ils le méritent vraiment, vraiment bien.