J’ai acheté ce tee-shirt sur Broadway pour 10$, l’autre jour avec une copine.

Un peu pour rigoler, un peu pour porter “peut-être à la maison, peut-être à la gym, peut-être un jour pour déconner”, un peu parce que c’était tellement pas cher que je pouvais acheter et réfléchir après.

Depuis, ce tee-shirt me nargue et je ne sais pas qu’en penser. Une conversation s’anime entre moi et moi-même. Une conversation de ce type-là :
[Attention, post schizophrénique to the max.]

“Oohh, il est fun ce tee-shirt, faut pas prendre ça trop au sérieux !

- Oui, mais ce détournement de logo, c’est de la copie, non ? On est contre la copie, non ?

- C’est vrai, mais comme ce n’est pas vraiment de la copie, en fait, c’est un hommage. Tiens d’ailleurs même Olivier Rousteing trouve ça fun, il s’est posté en train d’en porter un similaire sur son Instagram. Il se prend moins la tête que nous, lui.

- De toutes façons, porter un tee-shirt avec un logo dessus, c’est complètement naze, parce que quoi que tu fasses, que ce soit une copie ou non, tu glorifies une marque.

- C’est juste une mode !!! Comme maman qui portait des tee-shirts avec d’énormes logos Chanel – et des épaulettes de 3m de large, c’était cool, non ?

- Ouais, enfin, c’était les années 80, les années fric et bling bling, pas si cool au fond.

- Justement, c’est ça qui est génial dans le fait de porter un tee-shirt détourné : on ne glorifie pas la marque, on s’en amuse. On ironise.

- Serait-ce plus cool de porter un faux logo qu’un vrai, du coup ? Le faux logo serait-il un acte de rébellion ?

- Mouais, faut pas exagérer. Au fond, c’est surtout un hommage. Moi, j’adore Balmain et je trouve ce logo sublime, sinon je n’aurais pas acheté le tee-shirt. Et puis ces tee-shirts détournés, ils sont surtout portés par les amoureux de la mode. Il y avait plein de rédactrices de mode qui en portaient à la fashion week ! Féline, Célfie, Homies, Bucci (bon ok j’en ai moins vu avec celui-là…) tout ça.
Non non, c’est un acte d’amour.

- Oui enfin est-ce que tu l’achèterais, ce tee-shirt, s’il était au prix Balmain ? Il a bon dos ton acte d’amour. C’est surtout un moyen de s’approprier une marque sans en payer le prix. Donc, ça revient un petit peu à acheter de la contrefaçon.

- Bah moi je trouve ça bien de pouvoir s’approprier une marque. C’est cool, c’est un juste retour à la rue qui donne tant d’inspiration. Et ça n’empêche pas de faire rêver à la marque.

- En fait, ce qu’il faut, c’est voir les réactions des marques elles-mêmes, non ?

- Mmmm. À ce que j’ai compris, chaque marque a un point de vue différent sur la question. Certaines attaquent parce qu’elles ont peur que ça cause des dommages à leur image (compréhensible, vu les millions qu’elles y investissent), d’autres ferment les yeux ou prennent ça avec humour. Ça ne fait pas avancer notre réflexion, tout ça.

- … Et puis tu sais au moins ce que ça veut dire, Ballin’ ? Parce que ça semble un peu suspect, comme mot.

- Oui, j’ai demandé. Ça veut dire jouer au ballon. Et aussi, ça veut dire s’éclater. C’est très mignon !!!

- Et pourquoi tu ne le portes pas alors… ???

- … J’arrive pas.

Voilà, après ce petit voyage dans mon cerveau, vous comprennez certainement un peu mieux les tiraillements dans lesquels mon pauvre tee-shirt me plonge. Du coup je me demandais… Vous en pensez quoi, vous ?

Vous le porteriez ce tee-shirt, ou pas ?