On est toutes devenues des pros de la protection solaire.

Et de la beauté, en général. On se démaquille, on s’hydrate, on se met du SPF et on essaye même de manger équilibré et de faire du sport. On n’a même plus de besoin de penser au SPF en fait, la plupart des crèmes de jour en contiennent.

Ce qu’on fait surtout, c’est protéger nos visages du soleil.

Et notre cou alors ?
Et nos décolletés? Et nos mains ? Et nos bras ?

Ma mère me l’a toujours dit, il faut protéger ces zones avec autant de soin que notre visage. Ce sont ces zones qu’on néglige et qui, du coup, vieillissent en accéléré, se flétrissent, se couvrent de tâches brunes et /// d’autres joyeusetés causées par le rayonnement.

Bon, j’avoue, j’ai toujours écouté d’une oreille distraite. Même encore aujourd’hui – et encore plus en ce moment vu que suis en résidence sous le soleil implacable de L.A – je fais moyennement attention. Et c’est pire en hiver où je ne peux me détacher de la pensée magique : “parce qu’il fait froid, le soleil n’est pas aussi puissant”. Mais bien sûr.

Ça me fait toujours penser à ce génial texte de la géniale Nora Ephron :

« Parfois, je vais déjeuner avec mes copines… — là, je m’arrête dans ma phrase pour me reprendre. Disons plutôt mes amies, des femmes. Nous ne sommes plus des jeunes filles, nous ne sommes plus de jeunes premières depuis quarante ans. Enfin, bref, parfois, on se retrouve pour déjeuner ; je nous contemple, autour de la table, et je me rends compte qu’on porte toutes des cols roulés. Ou alors, on a toutes un foulard autour du cou, un peu comme Katharine Hepburn dans La Maison du lac. Ou sinon, un col Mao, ambiance Le Dernier Empereur. C’est à la fois cocasse et triste : on n’est pas des névrosés de l’âge, on n’est pas du genre à mentir sur notre âge ni à faire des excès de jeunisme dans nos tenues vestimentaires. On est plutôt pas mal conservées pour notre âge. Seule exception, nos cous. »

Vais-je me retrouver un jour avec un visage nickel et un décolleté ravagé par le soleil ?
Comment vous faites pour protéger vos mains ? Dans la vraie vie de tous les jours, quand on ne peut pas remettre de l’écran total à chaque fois qu’on les lave ?

Avez-vous trouvé la parade ou êtes-vous aussi négligentes que moi ?
On essaye de se motiver ensemble ? Ou on se retrouve au café, à 60 ans en col roulé ? Aaaah, ça semble pas si désagréable que ça après tout. ;)