delphine_del_val

Alors qu’on s’apprête à emménager dans notre premier vrai Studio (c’est à dire, pas juste une partie de mon appart mais un vrai bureau) (cooooooooool !!!) (flippaaant !), je me demande ce que ça va changer à mes habitudes.

Comment est-ce que je vais y aller ? 30 minutes de marche, 10 minutes de vélo, 15 minutes de métro ? Un coup de voiture ?
Je me demande aussi si ces choix auront un impact sur ma façon de m’habiller. Du coup, j’ai décidé de poser cette question à mon entourage…

Est-ce que votre moyen de transport pour aller travailler à un impact sur la façon dont vous vous habillez ?

Delphine, mon amie et agent (en photo), prend son vélo :

Du 1er mars au 1er décembre, je PRENDS MON VELO POUR ALLER PARTOUT…
J’ai un Linus noir, un peu le Céline des vélos … et mon panier est mon meilleur ami.

Les chaussures, ce n’est jamais un problème, les talons c’est bien plus facile pour pédaler que pour marcher … Seule exception, les talons compensés, un peu dangereux, parce qu’on ne sent pas bien les pédales avec.

Bon, le plus dur, c’est l’été : humidité + efforts = l’enfer

C’est là qu’entre en scène le panier : j’y mets un t-shirt de rechange, mon déo, des lingettes… mais aussi un foulard/pull/gilet : au bureau, la clim est tellement à fond qu’on gèle tout l’été. Et bien sûr, mes affaires de sport !

Au printemps, j’y mets mon chapeau/ma casquette pour me protéger de la pluie (j’ai bien essayé de faire du vélo en tenant un parapluie comme mon mari, Wes, mais ce n’est vraiment pas mon truc), une veste/un imper et un foulard en coton.

L’automne, c’est un peu la même chose, sauf que j’ajoute des gants, un bandeau (si mes oreilles attrapent froid, là, c’est l’enfer), une écharpe – ou pour être exact, une mini-couverture, et bien sûr mon sac de gym !

Franchement, il n’y a pas mieux que le vélo pour se déplacer à New York, je vais absolument partout avec. Je l’adore, vraiment, mais j’ai quand même dû repenser ma garde-robe et dire au revoir aux jupes crayon, jupes longues (de toute façon, ça ne me va pas) et aux mini-jupes…

Du coup, je me suis adaptée : mon short en cuir et nubuck est devenu ma pièce phare de l’été, et j’ai investi dans quelques super pantalons et jupes qui sont assez couvrants pour ne pas me sentir trop nue en pédalant…

Entre le 1er décembre et le 1er mars, il fait mille fois trop froid = pas de vélo. Je vais absolument partout à pied, et du coup, j’en profite pour porter mes mini-jupes, jupes crayons et compensées.

Garance, qui n’a donc pas de transports :

Travailler chez soi, c’est génial quand on n’est pas trop à cheval sur sa vie privée. Vous l’avez peut-être remarqué sur… le blog : c’est mon cas.

Entre mon café du matin et le moment où je commence à bosser, je ne sais pas trop où est la limite. D’ailleurs, je commence souvent la journée en pyjama.

J’assure une bonne partie de mon travail créatif dans cette tenue : je me fais un café, je laisse l l’inspiration venir et je commence à écrire. Si je coupe tout ça pour aller me préparer : Bam, terminé la magie du matin. Donc j’emploie les débuts de matinée, disons de 7 h 30 à 9 h, à bosser sur mes projets personnels, parfois ça peut durer jusqu’à 11 h, avant d’enfiler ma tenue de business girl.

Mais même là, comme je suis à la maison, mon look est plutôt décontracté, à moins que j’aie des réunions super importantes.

Mon équipe a tellement l’habitude de me voir dans mon survêt gris, que quand exceptionnellement, je leur ouvre super apprêtée, elles ouvrent de grands yeux : « Euh, ça va Garance ? »

J’ai toute une collection de pyjamas, pas le genre sexy en soie comme Olivia Pope, plutôt des trucs confortables en molleton, dans toutes les nuances de gris possibles, dans lesquels j’accueille mon équipe. Je fais super attention quand je les achète, les pantalons de survêt gris, c’est tout un art. Donc en fait, on pourrait dire que ça fait partie de mon style.

Je sais, Karl Lagerfeld dirait que c’est vraiment manquer de respect aux autres que de se montrer comme ça. Mais c’est l’un des derniers privilèges de mon travail en free-lance (même si le vérité, c’est je ne suis plus vraiment free-lance). Mais ça aussi, c’est bientôt fini !

En décembre, on aura un nouveau bureau, un vrai, et j’ai déjà une idée de ma nouvelle organisation : je travaillerai à la maison le matin, dans mon pyjama chéri, et j’irai au bureau l’après-midi, à pied ou à vélo… et habillée.

Je suis sûre que le Studio va beaucoup regretter de ne plus me voir mon peignoir gris.

Rebecca, mon amie qui est scénariste pour la télé vit à Los Angeles, et donc, prend sa voiture :

À L.A., on prétend toujours que les voitures en disent long sur leur propriétaire. Ce qui est parfaitement vrai dans mon cas puisque je suis l’heureuse propriétaire d’une vieille Jaguar décapotable couleur beurre frais avec volant en ronce de noyer… sublime, élégante, intemporelle. C’est amusant, les mots qui décrivent ma voiture sont EXACTEMENT LES MÊMES que ceux qui me définissent. Ha ha ! HahahaHAHAHAHAHA ha…ha…ha…hmmm. Bon, ok, d’accord… j’ai une Prius.

Une Prius tout ce qu’il y a de plus ordinaire avec 100 000 kilomètres au compteur, des pare-chocs cabossés et un volant dénué de la moindre trace de ronce de noyer. La seule chose qui distingue ma Prius des trois milliards d’autres Prius de LA, c’est qu’elle est carrément dégueulasse. Ça et le tigre qui dodeline de la tête sur le tableau de bord pendant que je sillonne la ville dans tous les sens, de Century City à Burbank ou Santa Monica, de Hollywood Hills à Beverly Hills, pour mes réunions.

(Je suis scénariste pour la télé et c’est ce qu’on fait dans ce métier, on va à des réunions. Bien sûr, quand on écrit une série, on passe pas mal de temps autour d’une table avec d’autres scénaristes à bouffer des bonbons Haribo périmés ou à écrire, seule. Mais bon, sinon, je cours les rendez-vous dans mon ignoble Prius.)

Est-ce que c’est une façon chic d’aller au boulot ? Sans hésitation, je répondrais par un grand Oui !

Je trouve ça chic d’arriver à une réunion importante dans une caisse foutraque et cabossée. C’est très insouciant, un peu comme Jane Birkin et son panier en guise de sac à main. En revanche, le coup de la voiture bordélique, ça ne fonctionne que si j’en émerge un tant soit peu élégante. Du coup, j’évite d’être en train de mettre du mascara à la va-vite quand le voiturier ouvre ma portière (car je me suis maquillée bien avant, au feu rouge).

Je dirais qu’il en va des voitures comme des gens : l’apparence compte moins que ce qu’il y a à l’intérieur. Et à l’intérieur, ma voiture est encore pire. Elle est bourrée de fringues ! De toute façon, à LA, la voiture, c’est un peu une penderie portative. Sauf que la mienne ressemble plus à un tas de compost vestimentaire.

Manteaux abandonnés par forte chaleur, tongs pour pédicures potentielles, affaires de yoga, talons délaissés pour cause d’ampoule ; vêtements empruntés, oubliés, à faire retoucher, à emmener au pressing, tenue pour le jour, pour le soir, pour une réunion, pour une soirée déguisée improvisée… pour à peu près toutes les occasions.

Alors… est-ce que ma voiture me ressemble ? Eh bien, je dirais oui.

Parce que je suis prête à tout.

Emily va au bureau à pied :

Je pensais que le fait d’aller au travail à pied serait l’un des nombreux avantages offerts par le fait d’emménager avec mon copain, jusqu’à ce que je réalise combien ma vie était devenue compliquée.

Marcher 20 minutes est en général incompatible avec des talons ou des chaussures serrées, et je l’ai appris à mes dépends (vous trouviez vos talons horribles ? Je vous parle d’un bain de sang à l’arrivée au bureau). Bref, si j’ai des réunions ou un événement après le boulot, je prends une paire de chaussures de rechange et je porte des chaussures plates et confortables pour aller bosser. En gros, ça veut dire qu’il me faut toujours un sac assez grand pour y caser une deuxième paire de chaussures.

C’est plus délicat l’hiver, quand les ballerines ou les sandales sont inenvisageables.

La pluie complique aussi les choses. Pas de parapluie = désastre. Plus d’une fois, sous des trombes d’eau et sans un taxi en vue, je me suis retrouvée complètement trempée dans une tenue blanche particulièrement inappropriée et donc complètement transparente… j’espère que ça aura au moins mis les gens de bonne humeur !

L’hiver, on multiplie les couches. 20 minutes dans la neige, c’est glacial. Je superpose en général trois couches au-dessus de ma tenue et c’est vrai, il m’arrive de porter un legging sous mon jean. Sans parler de l’écharpe, du bonnet et des bottes, indispensables pour éviter la congélation.

Bien sûr, ça veut dire que je passe la journée au studio à enlever des couches jusqu’à ce que je me sente à l’aise, en général, quand il est l’heure de rentrer… et donc de remettre toutes les couches.

Alex prend le métro :

Moi, j’habite Uptown, plutôt assez loin, donc tous les matins, j’apporte pratiquement toute ma maison au boulot parce qu’il y a 99 % de chances pour que si je rentre à la maison après le boulot, je ne ressorte pas (la fille chiante). J’ai une sélection de chaussures à talons qui sont assez confortables pour que je passe toute la journée avec sans avoir à sacrifier un orteil, mais le plus souvent, j’emporte une paire de rechange. Si j’ai un plan après le boulot, je prévois un général un grand cabas que je laisse au bureau, où je fourre tous les trucs superflus, et je ne garde qu’un petit sac à main.

Donc, si j’ai plusieurs rendez-vous amoureux de boulot pendant la semaine, je me retrouve toujours, le vendredi, à me trimballer quatre cabas pleins de ballerines, etc. mon grand moment “follasse à sac” de la semaine.

L’été, en métro, j’ai juste envie d’être nue (pas vraiment, mais vous voyez ce que je veux dire) parce qu’il fait mille fois trop chaud sur le quai. On dégouline de sueur et ensuite, on monte dans un wagon climatisé gelé qui achève de transformer la sueur en glaçons. On n’a pas trop envie de s’asseoir, surtout si on porte une jupe courte, un short ou un truc blanc. Alors voilà, je reste debout, je transpire, je gèle et je termine par 10 minutes de marche caniculaire.

L’hiver, c’est un peu le contraire. J’évite le plus longtemps possible de m’habiller en yéti (ayant grandi dans la toundra du Minnesota, je suis capable de faire de la résistance jusqu’à la mi-novembre) mais bon, arrive un moment où je suis bien obligée de m’emmitoufler. Je mets mon manteau en laine, mes chaussettes en laine, mon Heattech et je fonce dans le métro. Sur le quai, il fait plutôt bon, mais une fois dans le métro, je n’ai qu’une envie, enlever toutes les couches (toujours cette envie d’être nue dans le métro). Bien sûr, en ressortant, je me retransforme instantanément en glaçon sur le chemin du bureau.

Bon, je n’échangerais mon petit périple en métro pour rien au monde (enfin, si, peut-être pour de la marche) mais c’est facile, rapide (en général) et je passe tout le trajet à écouter tout ce dont mes voisins me font profiter dans leur casque, volume à fond (ça me permet de découvrir les derniers tubes) à me demander si ce mec mignon en costume gris pense à la petite annonce qu’il passera pour me retrouver (Ca se fait toujours ? Vous savez, les petites annonces comme dans les Libé, où les gens mettent “A la fille en Heattech croisée dans le métro que j’aurais dû demander en mariage.”).

Parce qu’enfin, que serais-je sans ce fantasme ?

Voilà !!! C’était un petit aperçu des galère des trajets maison-boulot. Qu’est ce que vous choisissez ? Et vous, c’est quoi votre routine ?

PS : Merci à Delphine Del Val et à Rebecca Sinclair !!!


Vous devriez également aimer

  • Weekend Inspiration #151
    Style
    Weekend Inspiration...
  • The Del Val #10
    Lifestyle
    The Del Val #10
  • Transition
    Style
    Transition
  • The Minis
    Style
    The Minis

127 comments

Ajouter le votre
  • Mafalda 12 novembre 2013, 9:09 / Répondre

    Quelle allure! J’aime son manteau, son bun et son écharpe!
    Mafalda
    http://www.mafaldadotzero.blogspot.fr

  • andreea 12 novembre 2013, 9:09

    i’m a free lance translator: my commute is usually from my bed to my desk :)

    http://littleaesthete.com

  • Amanda 12 novembre 2013, 9:14 / Répondre

    I walk 20 minutes to work every day in Toronto like Emily, and I agree, no heels ever, only flats. Layering and a really warm parka is definitely key too for the super cold Canadian winters! I also had to cave and buy a pair of Hunter rain boots because I was tired of getting my feet soaked when it rains.

  • Mamzette 12 novembre 2013, 9:21 / Répondre

    Bon sang, que j’admire ces femmes… se trimbaler une paire de chaussures de rechange juste pour le plaisir d’enfiler des talons qui font mal aux pieds après le bureau… ;D

  • alix de beer 12 novembre 2013, 9:22 / Répondre

    Excitiiiing un nouveau bureaaaau!! Congrats!
    Alixxx

    http://alixdebeer.com/

  • Joce My je-ne-sais-quoi 12 novembre 2013, 9:22 / Répondre

    J’ai à peine 10 minutes à pied, à Paris c’est le bonheur. Je porte beaucoup de chaussures plates ou des talons pas trop hauts. Si je veux porter des talons hauts, je prends le métro. Je ne suis pas très adepte de trimballer un sac avec des chaussures de rechange.
    30 minutes de marche, ça commence à faire un peu long, nous qui sommes généralement toujours hyper pressées. Je te conseille donc le métro en hiver, le vélo au printemps et à l’automne et la marche plutôt l’été ou les jours où tu as le temps. Mais JAMAIS la voiture, non mais quelle idée!! Je ne savais pas que tu avais une voiture, à moins que tu ne parles de prendre un taxi. OK, mais à réserver les jours de très hauts talons!!

  • Cristina 12 novembre 2013, 9:23 / Répondre

    Awesome shot! I love her coat and scarf! I walk 30 minutes to work every day and it’s a great routine!
    http://heelsandpeplum.wordpress.com/

  • Audrey 12 novembre 2013, 9:23 / Répondre

    J’oubliais: moi, je marche. Look et confort sont les deux essentiels, à 50/50.

    http://www.mamzette.com

  • Rachelle 12 novembre 2013, 9:24 / Répondre

    I wish I could walk or bike to work I have a 45 minutes drive to work. Great photo love the oversize coat and scarf.

    xo
    http://pinksole.com

  • Jane with the noisy terrier 12 novembre 2013, 9:31 / Répondre

    I have to say that I heartily disapprove of Delphine riding her bike in New York without a helmet. She thinks cold ears are tragic? She should talk to my friend the surgical resident who has had to tell the parents of a 27-year old that their son is brain-dead from a bike accident (and this wasn’t a rare case–nearly all the head traumas he saw were to cyclists without helmets. Okay off my soapbox.

    I work from home too, so I’m in pjs much of the morning. But since the noisy terrier needs frequent walks, I make an effort when I go outside as I never know who I’ll run into, especially in the West Village. Comfortable walking shoes are a must, especially as I’m now suffering the consequences of too many years in snug, pointy toed high heels. I walk as much as possible, default to a cab and take the subway if the distance is too expensive for a cab (or frankly, faster). I love the leisureliness of the bus, but after 16 years in nyc, I confess I only know two routes!

  • Anne 12 novembre 2013, 9:31

    I completely agree! I ride my bike to and from all my engagements during the day (all year), and I would say that the most important way it affects the way I dress is that it forces me to not do a lot about my hair – because of course I always wear a helmet! So I’ll do a low bun or let my hair hang loosely (both work well with a helmet), otherwise I’ll bring an elastic band and a couple of bobby pins and do a quick bun/ponytail when I arrive.

    Aside from that, I agree with Delphine on the skirt-thing. Luckily, I’ve never worn a lot of pencil -, maxi- or super mini-skirts, so that’s not a problem. But I definitely consider “bikeability” when shopping for skirts, dresses or pants! Sometimes I’ll even do a squat in the fitting room to test the garment :)

  • Bike Pretty 12 novembre 2013, 9:31

    I used to disapprove of every helmet-less rider out there. But then I started a bike fashion blog. Along the way, I researched helmet safety statistics…turns out the conclusions are not so cut & dry.

    The risks that Delphine takes by riding without a helmet are exaggerated. Especially if she avoids heavily trafficked roads and rides slowly and cautiously. Some studies indicate that people who wear helmets might be taking more risks, and that drivers treat helmeted bikers with less caution!

  • Eternal*Voyageur 12 novembre 2013, 9:31

    Do you know that car drivers are at bigger risk of a head injury than bikers? Do you think helmets should be mandatory in cars?

  • Cecilia 12 novembre 2013, 9:47 / Répondre

    I usually go to work by train. I wake up very early in the morning and I come back for dinner. I also have to walk a few from the station to the office. So only comfortable shoes (also heels, but not too thin), many layers and a folding umbrella in my bag! Have a nice day!

    Cecilia
    http://www.modeskine.com/en

  • Suze 12 novembre 2013, 10:01 / Répondre

    Haha, I can relate to them all (except for the car, cause I don’t have one), working partly from home (definitely sweats), partly from the city (bike) and partly from another city (walking to the station and then taking a train and then a tram).
    The last one makes sure I end up the most composed I guess, because I can relax on the train and touch up on the train – which I think would be a perk of commuting by car too.
    However the other options are a bit more healthier (also environmentally) and I like walking/biking/public transport as an activity :) It does requite layers when it gets colder and the thing I dislike about that mostly (beside still trying to look elegant and balance the layers to not overheat in the end) is that when I wear a nice shirt (blouse) it gets all scrunched up underneath it and makes the clean look disappear.

    Great post! I like all the different perspectives and funny analogies :)

  • Lucy 12 novembre 2013, 10:06 / Répondre

    Garance, you have a kindred PJ-wearing spirit! I got the idea for my PJs brand, POPLIN while working from home as a freelancer writer in Bombay and wanting to work in my PJs without feeling lazy and too scruffy. Freelancer chic!

  • Suze 12 novembre 2013, 10:06

    Love the concept and the collection!

  • emmanuelis 12 novembre 2013, 10:08 / Répondre

    J’ai la chance de vivre et de travailler dans mon quartier à Paris. Donc tous les matins je pars de la rue de Buci pour me rendre rue de Varenne avec un trajet plus cliché tu meurs.
    Place Saint Germain, Café de Flore, rue des Saint Pères, rue de Grenelle, et rue de Varenne.
    Je fais les vitrines, je regarde les passants, je découvre quelques tendances, et j’observe la vie du quartier le plus Céline de Paris… A pieds. A vélo je me serais déjà fait écraser par un bus.

  • Caroline 12 novembre 2013, 10:13 / Répondre

    I take the metro! Parisian metro isn’t the worse and I’m lucky enough to always have a seat…
    So I wear heels and never ever think of bringing a change (can be very painful every now and then). But I do always carry a lot of things with me. I keep many essentials at the office just in case (including a jacket and a shirt) and I layer like crazy in the winter – Paris can get cold, and the office is always warm…
    Some day, I’d like to buy a bike and cycle to work. But then I think about all the clothes I couldn’t wear, the stress of having to deal with car drivers, how long it would take, the rain, etc. etc. and I give up on the idea!

  • Colony 12 novembre 2013, 10:15 / Répondre

    Oh the curiosity and promise of a Missed connection! Haha!
    I take a commuter rail that does not lend itself to dressing to the nines, so my wardrobe suffers mightily. I save my best outfits, shoes and bags for days that I drive.

    I think I ascribe to the Lagerfeld theory of dressing b/c even on my telecommute day I like to still get up and get dressed before I turn on the computer to work. (Just enough to be presentable). I can’t negotiate with my brokers wearing PJs, I would mentally lose my “edge” ;)

  • Lindsay Sue 12 novembre 2013, 10:16 / Répondre

    Alex, I’m from MN and live in NYC, too. I was just on the phone with my mom last night joking about how everyone is complaining about how cold it is while I’m boppin’ around town in my ankle pants with no socks :)

    In other news, I have the luxury of walking to work. When I used to commute from Chinatown to Chelsea, I would bike or take the train on rainy days in the spring/summer/fall. In the winter I always took the train to work. After work I would walk to yoga in the West Village and then walk home from there.

    Also, as a commenter mentioned above, PLEASE WEAR A HELMET WHEN BIKING! I beg of you! I’m a very good biker (follow the traffic laws, stay in the bike lane, ect.) and I got into three accidents alone last summer. If I wasn’t wearing a helmet, who knows where I’d be! Please be safe!

  • Sashi 12 novembre 2013, 10:18 / Répondre

    I walk only when the weather is really nice, because it’s a 45-50 min walk and only if I have sensible shoes. But, since I don’t have a bike yet, most of the time I drive, which enables me to wear whatever I want (and sometimes carry an extra pair of shoes just in case), or take the bus, in which case I wear flats.

  • Limit 12 novembre 2013, 10:23 / Répondre

    Bike. Always bike. …because you can take everything with you (in the bike bags), wear heels and what not (no problem with pavement, cobblestones or like) + it looks feminine (i have a dutch bike) and is convient… Besides – it’s the best speed to see a city at. Any city. People, skyline, all…

  • Patty 12 novembre 2013, 10:24 / Répondre

    Love your blog!!!!
    I’m posting looks from L.A. and accessories:

    http://www.thegavlaks.com

  • Manon 12 novembre 2013, 10:27 / Répondre

    Coucou Garance :-))!

    Le transport c’est une question dont on parle peu et qui pourtant me semble tellement essentielle!! Le rapport aux transports changent totalement en fonction de là où on habite.

    Parisienne, je me permets de vivre sans permis et de dépendre des bus mais dés que je souhaite partir en vacances quelle galère… je me sens ridiculement impuissante face au vaste monde ;-). Suivant la même idée, je me souviens qd quelqu’un qui habitait en banlieue m’avait dit: “ce n’est pas loin, c’est à 20 minutes en voiture”. Non mais 20 minutes en voiture pas loin?!? Le bout du monde tu veux dire!!

    Ma géographie est pathétiquement modelée par mes capacités à me déplacer: il y a des endroits de Paris qui me sont inconnus alors que je connais par coeur toutes les stations que déservent les bus des alentours. Ce n’est pas moi qui suis fermée d’esprit, bien entendu c’est de la faute des bus qui ne changent jamais d’itinéraires ;-)) !

  • veronica 12 novembre 2013, 10:28 / Répondre

    I have to take the car so I can wear what I want!
    Kiss!!
    Passa a trovarmi VeryFP

  • Lenneke 12 novembre 2013, 10:30 / Répondre

    Garance, you should definitely bike! Since I’m from the Netherlands, it’s obvious for me. We bike all the time and never (after our 6th birthday or something) wear helmets. That is, to be honest, because here the cardrivers are used to cyclists, so that makes it much less dangerous.
    Actually, this morning I read in a Dutch newspaper that cycling in NYC, thanks to your major, is really booming. And so it should, its the best transport you can have. Don’t bother about what to wear, you can wear almost anything on a bike and things you can’t wear, bring them along and change after arrival (I sometimes bring a pencil skirt along -in -yes!-the basket-and put on a jogging at first and change after arrival. No problem!) A long coat also helps. Good luck on you new routine!

  • STEREOROSES 12 novembre 2013, 10:31 / Répondre

    I love, love, love this post. So many fashion blogs ignore the realities of everyday life, and I love that you try to make even the mundanity of life (commuting) stylish. Glad to know I’m not the only one hopping back and forth from work with bags of shoes and things I’ve left at work after running to a party afterwards! xo

  • Lydie 12 novembre 2013, 10:35 / Répondre

    Avant je travaillais moi aussi à la maison.
    Depuis un an, j’ai enfin un bureau. Ce qui a changé beaucoup de choses au quotidien, comme le fait de devoir m’habiller un minimum pour aller travailler. et en fait, j’aime bien ça. C’est ce qui permet de faire la différence entre la maison et le travail. Dès que je rentre chez moi le soir, je me change, place aux survêts et pyjamas.

    Le bonheur c’est que je peux aller au travail à pieds. Qu’il pleuve, vente ou neige. J’y vais toujours à pieds. C’est génial pour la santé cette marche quotidienne. Par contre, l’enfer absolu, c’est de trouver des chaussures à la fois jolies et confortables. J’ai complètement changé mes achats de chaussures depuis un an. Je cherche désespérément des chaussures belles mais avec lesquelles marcher sans souci. Et ça, c’est très très compliqué! Dès que je trouve une bonne paire, je l’achète en deux exemplaires.

    Hâte de voir des photos du nouveau bureau!!
    Bisous.

  • Hanneke 12 novembre 2013, 10:35 / Répondre

    I thank god almost every morning that I’m a driver (my Mini Cooper is my most prized possession besides my Chanel bags ;) ) I can wear almost anything to work and the weather almost never bothers me. I also love to leave a change of shoes (reed flats) in my car for when my feet hurt. My running shoes are also always in the trunk. xo Hanneke

    Check out my style on http://www.hannekeverstegen.com

  • jacqueline | the hourglass files 12 novembre 2013, 10:38 / Répondre

    My commute includes a 30-minute elevated-train ride on Chicago’s L and then a 10 minute walk. I never know if I’ll get a seat or if I’ll be forced to stand. So flats are a must. My heels go in a tote bag with my purse, planner, and other essentials.

    As Alex described, layering is a must year round. In the summer, I wear minimal clothing while outside, with warmer and more work-appropriate layers for the L and office/Fashion Vault (climate control is chilly!). Conversely, I go to town when it comes to frigid temps outside in the winter. I’m not ashamed to break out a full-length puffer coat with a hood and layer long underwear for my commute and then reveal or change into a chic outfit once I’ve arrived at work.

  • Heather P. 12 novembre 2013, 10:39 / Répondre

    I live a 20-30 minute drive from work…so driving is my only option. In terms of dressing, it doesn’t really pose many challenges…until winter, anyway. There is no way I’m standing outside in heels to scrape the snow and ice off my car, so I usually do that when I first wake up in the morning (the chill really wakes me up) while still in my flannel jammies. Then I get ready, and by the time I get out to the car, the sun has usually warmed it up enough. It’s a routine that works, and took me years to perfect. ;-)

    If I could PICK how I commuted to work, I’d walk. As a college instructor, I live in shoes I can walk around in all day (since I bounce from room to room all day). So walking another 20 minutes to and from work wouldn’t be a problem.

    Alas, I live in Ohio – the land of the car-only commute. The only places I can feasibly walk to are my favorite Chinese restaurant (partly why I live here), and a McDonalds (not something I like at all). Maybe someday I can indulge myself with an on-foot commute!

    Congrats on the new work space! Hope you have a great time getting used to non-pajama work mornings!

  • berenice 12 novembre 2013, 10:42 / Répondre

    good news for you.. it is so good to work outside your home base if the commute is around 30 min you will have a quality of time..if it is your case walk definitely and like every american woman use your TRAINERS SHOES and change shoes at work to high heel or more sexy one..to be in good shape we need to exercise at least 30 min per day so a nice walk in NY is not so bad I guess ..good luck to you and keep us inform of your decision……bonne chance.

  • Meg 12 novembre 2013, 10:42 / Répondre

    I walk about 50 minutes in Washington DC from September-May. The summer humidity is too much for me, and I take the bus or Metro. Right now, I am walking in flat ankle boots that I can wear with my tights and dresses, or with my cropped pants. (I don’t really wear long, non-skinny straight pants, so dragging my hem on the ground is never an issue). If there is snow on the ground, I wear shorter snow boots (they’re black, not too bad looking). When it’s warmer I switch to comfy sandals–this year, I had some great strappy Ecco sandals. I dress to be a little chilly when I walk out the door, because I warm up in about 10 minutes of walking. Garance, I have a new pixie cut too, and I haven’t figured out my hat situation. I have to wear one when I leave the pool after after-work swims, but I look ridiculous by that point, so who cares? :)

  • emma 12 novembre 2013, 10:45 / Répondre

    It happened without my realizing, after about a month walking to work I stopped by the mirror and was a unimpressed with my look. I wasn’t wearing as much jewelry, I looked almost professional casual… the glamour, sexy thing I really enjoy adding was missing. Walking is a shlep so I wasn’t wearing my favorite items anymore, just a few pairs of pants that I rotated and the same flat slippers, and ALWAYS a button down shirt. By the weekend, I would come out in the nines after a sartorially starved week!

    So, I bought some hot flats, vamped up my button downs with silk shirts, and got great slacks. Same functional look as before, just elevated.

    Now when I take a taxi…… it’s a whooolllee other story

  • bryn_b 12 novembre 2013, 10:52 / Répondre

    Living in California, I can definitely relate to Rebecca. I loved reading all the commuting stories.
    I smiled and could relate to some part of each person’s story of daily travel.
    Thanks for brightening my day with this post <3

  • M 12 novembre 2013, 10:53 / Répondre

    Bike one week and take the subway the other week… depending on the weather, my mood, and also… my energy.

  • sandra 12 novembre 2013, 10:55 / Répondre

    This post is timely! Thank you Garance and team!
    Please let’s discuss in greater details the bag part of the (long/public transportation) commute to work ! I am relocating to a great city (not NY though) and would love some tips on what is the best looking backpack out there that a young professional can rely on for a daily use – what is the best tote bag for meetings /business trips ?! To make my request even more specific!!! can we stay under the 300$ limit – Help! :)

  • Suze 12 novembre 2013, 10:55

    Qwstion is a brand I recently discovered and they have really cool sharp looking bags. The best thing about it is that you can wear them several ways by adjusting the straps (a tote turns into backpack for instance) which makes them really versatile.

  • Laura 12 novembre 2013, 10:59 / Répondre

    J’ai la chance d’habiter à côté de mon lieu de travail, donc je fais tout à pied!

    http://www.laurablogmode.com

  • rebekah 12 novembre 2013, 11:00 / Répondre

    i loved this snapshot of different commuting experiences and am looking forward to scouring the comments for tips!

    i know my own commute completely dictates what i wear. i used to have an 8 minute walk to work, which was heaven and i could practically wear anything i wanted. now it’s a 50/50 split between working from home and a 20 minute bike ride (or 40 minute walk, but who has time for that. no car, no bus, no other options!).

    when i stay home i make a point of getting dressed (changed is probably more accurate) because it helps me make the transition from relaxing with my morning coffee (e.g. personal emails, reading blogs, online shopping) and working (work emails, analyzing data, writing). since both activities take place on my computer, the transition is very important! i’ll confess that it generally consists of changing out of flannels and into sweatpants, leggings, or very relaxed jeans if i’m feeling really ambitious..

    the key to my cycling commute is to wear a base layer that (apologies in advance) soaks up all the back/torso sweat. when i get to work, i take the base layer off, air dry for a minute (it’s very hilly where i live!) and put my other clothes back on, leaving the base layer to air dry somewhere inconspicuous (please don’t judge). oh and when it gets colder than 10C, leather gloves (wind resistant) and a headband (pretty tight so that the wind is completely blocked out to avoid earaches) are a must.

    one last suggestion is that, especially when you bike, you need to be very tuned in to the weather. make sure you check the forecast for your commute to AND from work. it’s easy to bring an umbrella just in case if you’re walking, but you need a rain jacket if you’re biking!

    good luck with your new commute!

  • Curiosités à NY 12 novembre 2013, 11:01 / Répondre

    J’adorerais vraiment aller au boulot en velo mais je dois traverser Central Park et c’est vachement valloné en fait!!! Et puis le casque ruine à coup sur toute tentative de coiffure convenable! Bref j’ai le fantasme de la belle amazone sur son velo mais en fait je galere en metro et bus mais je suis toujours coiffée et pas transpirante en arrivent au taf!

  • paola 12 novembre 2013, 11:07 / Répondre

    I basically live in the countryside around Milano, so every morning it’s a challenge: 15min by car+40 by train and then also 3 km walk. My destination is a chemistry lab, so I can’t be too fashionable or wear high heels, and this really sucks. My only solace is sporting a full “natural” makeup, at least the cold outside prevents my face to melt down! The most important thing I put in my bag is THE HOLY BLESSED IPOD (could you imagine 40min on train without it?)

  • mademoiselle mauve 12 novembre 2013, 11:13 / Répondre

    ahah super ce post, hyper drôle !
    tu reçois ton équipe en pyjama/jogging gris ? ;)
    hâte de voir le nouveau studio ! ça marche hyper fort, bravo !

  • Nicky 12 novembre 2013, 11:14 / Répondre

    Super post Garance !
    Félicitations pour le nouveau studio !!! – On attend de photos !
    Je prends train – metro – bus tous les jours – en Région Parisienne. Je mets de vêtements confortables (pas de jupes trop courtes ou serres – pas pratique).Toujours des jolis talons mais, j’évite de prendre mes talons préférés -pour ne pas les abimer – (pluie, gens trop pressés qui te marche dessous, etc ). J’ai toujours un énorme sac, souvent trop lourd– bouquin, trousse, Ipod , casques , parapluie etc
    http://rockartfashion.wordpress.com/

  • Hélène 12 novembre 2013, 11:24 / Répondre

    J’ai tenté les talons étant donné que je suis petite, mais j’ai vite renoncé. Pas pratique du tout pour courir dans le métro, dans les escaliers… Du coup ce sera boots ultra plates pour cet hiver !

  • sophie 12 novembre 2013, 11:35 / Répondre

    quand j’habitais à NYC, j’habitais sur la 23rd et 2nd et je travaillais sur la 5eme et 17th donc j’y allais à pied, beaucoup plus rapide et confortable mais il est vrai que l’option talon était plus souvent dans mon sac que à mes pieds. quel courage d’aller au travail en stilettos!

  • Kallie 12 novembre 2013, 11:38 / Répondre

    I bike to the train. However, I wear a helmet. It keeps the rain off and my head safe. People who bike with no helmets in NYC are daredevils, I would never attempt it!

  • Q 12 novembre 2013, 11:41 / Répondre

    I would love to bike now and again… sadly I am afraid to ride in the city….. I live between London and LA… currently I am in LA and I hate that I cant walk! I am a walker! a true city chick!… I am originally from NY and being in a city is where I feel comfortable…. in London I walk EVERYWHERE! when I go home to NY I walk everywhere…. but in LA everybody drives!…. I loved Rebecca’s post…. she made me laugh out loud!, …. congrats on the new office space in NY.

    http://www.myclayexperience.com/

  • Laura 12 novembre 2013, 11:41 / Répondre

    Alors moi c’est vélo vélo vélo, tous les jours (sauf quand il y a trop de neige, alors là, non c’est trop dangereux).

    Je vis et travaille à Bruxelles, le vélo c’est l’idéal, plus rapide qu’en transport en commun et qu’en voiture. Plus agréable aussi, je connais les petites rues et les chemins consacrés!

    Mais je ne m’habille pas tout à fait comme je veux. Surtout s’il pleut et surtout s’il fait un peu chaud (le pire car on s’habille il ne fait pas si chaud, mais dès qu’on pédale, trop chaud). La pluie c’est le pire aussi je trouve, je dois prendre tout un attirail (cape, chaussures de rechanges, pantalon de pluie, bonnet, gants). Le panier et les bonnes fontes sont indispensables!
    Les grandes jupes et les trop courtes, les pantalons larges aussi, c’est niet. Les semelles en cuir s’abiment très vite en vélo aussi. Les cheveux, c’est pas évident non plus, je les attache le temps de rouler pour pas qu’ils deviennent un vrai bush.

    Mais quand même, je ne changerais de moyen de transport pour rien au monde. Le matin un trajet en vélo, ça active le corps et l’esprit, ça fait vraiment du bien.

  • Rej 12 novembre 2013, 11:51 / Répondre

    GARAAAAAAAANCE !!!! Il FAUT que tu nous fasses un post Career sur Rebecca! Devenir scénariste pour des séries télé = mon rêve. J”aimerais beaucoup connaître son parcours et ce qu’elle a à dire sur ce métier. Je t’adulerai jusqu’à la fin de mes jours si tu faisais ce post haha

    Bonne journée!

  • Ali 12 novembre 2013, 11:53 / Répondre

    Coucou. à Florence, qu’il pleuve, vente, neige ou fasse un soleil éclatant, je prends mon vélo. C’est une sorte de décision totalement débile que j’ai prise pour moi même. Je reconnais bien dans l’article les problèmes de jupe crayon ou jupe longue sur le vélo. Encore une fois rien ne m’arrête même si je suis à l’article de la mort en traversant les ponts avec la jupe longue hippie à souhait prête à se coincer dans la roue avant. Autre avantage italien: on fait tout sans les mains. Donc sur le vélo c’est main gauche au téléphone et main droite qui tient le parapluie. Légèrement dangereux j’en conviens. Baci le studio ! Ali
    http://www.alidifirenze.fr

  • ay?e 12 novembre 2013, 12:00 / Répondre

    i go with a bus to my school about 20 minutes.it is so.boring.But i read something and listen music.i don’t like waste my time.

    pastelizyum.blogspot.com

  • Monsieur J 12 novembre 2013, 12:02 / Répondre

    Quand j’ai monté mon bureau il était essentiel que je travaille pas chez moi pour éviter le pyjamas en permanence. Depuis que je suis à Paris, j’ai le même genre de vie que toi … (heureusement que mon frigo est toujours vide) je le savais…
    Ceci dit habiter le 4ème c’est le luxe de tout pouvoir faire à pied et quand c’est un peut plus loin, je vélib (avoir avec les journées plus fraiches et pluvieuses qui arrivent).
    Mais en suisse j’ai (avais) une voiture fourre tout :) ce qui me fais penser que mes 8 ans à la Chaux-de-Fonds bâtis sur un plans façon L.A. me dit que, c’est les villes quadrillé qui font ça :) bien que ce soit tout l’opposé climatique de L.A (j’ai jamais acheté de shorts quand j’y habitais, il y a 2 soirées par année ou tu peux sortir en t-shirts sans prendre de quoi te réchauffer)

  • Maxce 12 novembre 2013, 12:15 / Répondre

    J’ai trouvé cet article hilarant! je me reconnais parfaitement dans tout ce qui est dit, vu qu’en fonction des saisons je change de moyen de transport: à vélo quand il fait encore bon, a pied puis en bus quand il pleut, en voiture quand il neige et que les températures avoisinnent le -15°! Merci pour ce post!

    Cécile
    http://www.maxcebycecilej.com

  • florence 12 novembre 2013, 12:50 / Répondre

    Mon trajet quotidien c’est 5,5 m: de mon lit au bureau en passant par la salle de bain et la cuisine.
    Le vélo comme à Paris me manque mais à Madrid – dans la rue comme dans mon appart – c’est suicidaire…

  • Clotilde 12 novembre 2013, 12:53 / Répondre

    Je suis désolée, tu as oublié un moyen de commute essentiel: le skate, ou le longboard. Je me demande si c’est pas jouable en pencil skirt.
    Après 15 jours passés en Californie en plus, tu es impardonnable.

    Sinon si j’avais une voiture, elle serait comme celle de Rebecca. D’ailleurs, j’ai déjà eu des voitures, elles étaient toutes comme celles de Rebecca. Ce qui me sauve maintenant c’est d’habiter à 500m du boulot.

  • Danisha 12 novembre 2013, 1:06 / Répondre

    En bus et en bus et je marche et j’attends dehors du coup c’est à plat que ça se fait, en yéti l’hiver en freestyle l’été le seul moment où ça ne me dérange pas que mon bus soit en retard

  • Emilie 12 novembre 2013, 1:12 / Répondre

    I keep telling myself that I should bike to work. But it’s pretty dangerous here in Brussels. It might be an excuse though… So I’m going to work by metro. It’s crowded. But I’m used to.
    Anyway I enjoy the post a lot ! Thanks for sharing your experiences with us !

  • Virginie/Mode9 12 novembre 2013, 1:12 / Répondre

    C’est vrai, c’est chiant ces contingences de transport….déjà que souvent je reste 20mn à regarder ma penderie d’un air niais en me demandant quoi mettre, mais quand en plus je dois penser “alors auj je prends le métro, non je vais marcher, non je vais monter avec mon mari en scoot, non je prends ma voiture” ouh là là prise de tête, chaussures, vêtements suffisamment chauds, blabla, RV, pas Rv, alors là je suis bonne pour rester 1h00 dans mon dressing. Et je déteste les contraintes liées à ce genre de chose, j’ai juste envie de laisser mon esprit créatif :-) s’exprimer et m’habiller comme je veux !!! (je suis un peu ado attardé moi encore) Alors pour ça…rien de mieux que la voiture malheureusement (ou chauffeur, t’as pas dit, chauffeur ! je plaisante). En tout cas, c’est sur tu ne vas plus zoner en tenue de yoga toute la journée, ce qui est mieux pour l’ego avant d’être mieux pour les autres !
    http://www.mode9.fr

  • Elizabeth 12 novembre 2013, 1:46 / Répondre

    Walking seems like a good excuse to wear crazy sneakers… I love the tailored work look combined with platform neon sneakers. And it doesn’t look like you are trying too hard because the sneakers are actually a necessity.

  • Tammy 12 novembre 2013, 1:47 / Répondre

    I love my bike, and I bike to work almost every day, and for most of my errands. However, to Delphine: please, PLEASE wear a helmet. Without one, you don’t look chic–you look careless. San Francisco is more bike-friendly than NYC, but accidents still happen everyday, even if you follow traffic laws (if you don’t believe me, maybe the two permanent screws in my pelvis will convince you).

  • D 12 novembre 2013, 1:47

    It’s also been illegal not to wear a helmet in San Francisco wince Willie Brown signed it into law.

  • Bike Pretty 12 novembre 2013, 1:47

    Re: D’s comment–In SF the helmet law is for people under the age of 18. Adults can still go helmet-less. But not naked.

  • Fashion Snag 12 novembre 2013, 1:51 / Répondre

    I like to ride bike as often as possible!

    http://www.FashionSnag.com

  • Lambyk 12 novembre 2013, 1:58 / Répondre

    Biking in Brussels is still a very dangerous, certainly the infrastructure but also the political will is lacking. More here: http://www.lambyk.com/english/

  • Isabel 12 novembre 2013, 2:01 / Répondre

    I have:
    - 8-minute walk to my office in flats,
    - 12-minute walk in mid heels or wedges
    - 16-minute walk in sky-high stilletos or heeled sandals

    or a 3-minute bike ride (not counting 5 minutes of dragging my 22 kilogram bike down the four-storey building from my apartment, and then another 5 minutes of stuffing it under the free space under my office’s staircase due to lack of bike rack)

  • carole (ny-etc.) 12 novembre 2013, 2:12 / Répondre

    Je vais au boulot à vélib’ par n’importe quel temps, même sous le blizzard. Je reviens souvent en métro ou en vélib’. Pratique. Par contre je ne suis plus très souvent en jupe ou robe. Et on oublie les trucs trop chics. Vélo = casual… enfin pour moi.

  • sev 12 novembre 2013, 2:26 / Répondre

    haha j’adore voir ces tranches de vie, toutes humoristiques et si vraies.
    Alors moi j’habite un hameau sur un coteau qui domine une vallée entourée des Alpes, la vue est MAGNIFIQUE. Pour aller au travail, j’ai le choix entre prendre le train qui est à 6 min à pied avec une station dans la foret (oui je suis en Suisse, ca ne pourrait pas exister en France) (je suis française j’ai le droit de critiquer du coup), dont la route est partiellement enneigée l’hiver, ou encore prendre mon VTT et me lancer à fond en descente sur une route qui traverse la foret. (pour monter je peux mettre le VTT dans le train si j’ai la flemme ;)) ). Je n’ai pas de voiture.
    Si j’y vais à pied et ou train, je mets mon sac à main dans un charriot à grosses roulettes tout terrain pour ne pas me faire mal au dos (un Macbook ca pèse sa mère) et surtout ramener des courses (pain, croquettes etc) sans avoir 36 sacs à trimballer. Je peux mettre n’importe quel vêtement exceptés des talons fins (mais je sais pas les porter en vrai donc ca ne me gêne pas), ou des chaussures en joli cuir lorsque je dois marcher dans la neige. Je pense toujours aux Parisiennes qui seraient effrayées de descendre dans le noir de la foret :D
    Si j’y vais en VTT (sur la route), j’ai des sacoches à l’arrière pour glisser mon sac, parfois des chaussures (toutes les chaussures n’agrippent pas forcément assez bien pour une descente à 40 ou 50 km/h), parfois un blaser (parce que la veste soft shell technique c’est chouette là ou j’habite mais moins en séance business) (quoi que ca se fait bien ici). L’important est de bien vérifier le radar météo prévisionnel pour savoir s’il va pleuvoir et le cas échéant prévoir une capuche (genre je mets la veste technique sous le manteau qui lui n’a pas de capuche) et ne pas oublier les gants s’il fait froid.
    Tu sais ce dont je rêve ? Des super manteaux ou trench ceinturés et un peu militaire genre Burberry ou McQ, chic ET avec capuche !

  • Sand 12 novembre 2013, 2:29 / Répondre

    Je suis ravie de ce post ! Un de mes plus grands tracas du quotidien, c’est celui-là !
    Ici, à Paris, je prends mon scooter pour aller travailler la plupart du temps. Je dis bien la plupart, parce que depuis que je bosse en free-lance, il m’arrive aussi de dessiner chez moi, auquel cas, je partage cette affection pour le survet-pyjama, qui, dans mon cas, est plus noir que gris.
    Sinon, lorsque je me déplace, le scooter influence évidemment ma façon de m’habiller. Les 3/4 du temps, j’opte pour un simple jean/bottines à petits talons / veste en cuir. Une tenue de “motarde” simple, stylée, et qui a l’avantage d’être pratique pour le 2 roues. Une fois, au tout début, j’ai mis une jupe courte un peu évasée. Une accélération, et hop, je me suis retrouvée en culotte, la jupe relevée sur mon ventre, sur le scooter. Du coup, soit j’évite les jupes, soit je les choisi plutôt près du corps (assez pour ne pas se relever en cas d’accélération, mais pas trop, histoire de pouvoir écarter les jambes un minimum, et passer les pieds des deux côtés du scooter.) C’est vrai qu’on ne penserait pas, mais c’est super technique en fait tout ça.
    Si je n’avais pas cette passion du scooter, je serais surement une autre personne, en terme de style vestimentaire !
    Bonne soirée !

  • sev 12 novembre 2013, 2:44 / Répondre

    pour les trajets en vélo dans les villes agitées par les voitures-qui-se-foutent-des-trucs-sans-carcasse-metallique et sans mettre de casque-qui-décoiffe, regarde cette innovation, le casque invisible, créé par 2 suédoises, c’est absolument génial !! http://www.travelinggreener.com/cycling/invisible-bike-helmet-from-sweden/ (mais juste cher)

  • Celine 12 novembre 2013, 2:58 / Répondre

    Je prends le train plusieurs fois la semaine , alors c’est chaussures plates pour marcher sans trébucher
    Cette année je mets des chaussures de motardes , hyper confort , bon pas sexy en diable mais comment font les femmes qui portent des talons pour marcher , descendre les escaliers , courir?? Dans Paris je marche , je prends bus et taxis , donc je garde mes bottes !

  • Laëti 12 novembre 2013, 3:06 / Répondre

    Salut,

    Parfait :o

    See you !

    Laëti

  • Rose 12 novembre 2013, 3:10 / Répondre

    Hello Garance !
    Moi je fais du vélo chaque matin du 17ème au 18ème sur mon joli Mercier vintage, la tenue idéale mine de rien c’est un long manteau, des collants en laine et une robe fluide !
    En plus tu peux narguer les voitures coincées dans leurs bouchons matinaux…

  • Benedicte 12 novembre 2013, 3:12 / Répondre

    Moi, à Paris, je prends mon vélo pour aller au bureau (15-20 mn). La seule chose vraiment impossible ce sont les jupes crayon et la seule indispensable : un déodorant super efficace. L’hiver : gants en peau lainée, bonnet et doudoune ultra light d’Uniqlo en “sous couche”. Quand il pleut, je prends ma vieille voiture pourrie, so chic, je m’en fiche, au moins elle ne risque rien et alimente les conversations. Même si il y a des bouchons, je m’y sens bien, j’écoute de la musique, je rêvasse et je fume (MAAAAAL!)

  • Magalie 12 novembre 2013, 3:13 / Répondre

    Passer de la banlieue à Paris s’est toute une histoire le tout en 45 minutes… Alors je m’adapte en fonction de mon humeur, du temps et de mon emploi du temps ! Mais je l’avoue, j’aime être à l’aise pour arpentée tout Paris et surtout être à plat quand je dois courir pour attraper le dernier métro …. :)

  • Sandrine V 12 novembre 2013, 3:46 / Répondre

    Super article! Pour ma part, après avoir passé un mois à Londres à voyager en métro (pendant l’été) toute dégoulinante avec des gens qui nous fixent, nous poussent,… je choisirais une autre méthode. Je préfère l’autobus, mais ça ne va pas partout. L’auto serait plus efficace, mais un jour! (surtout l’hiver)

    Sandrine x
    http://www.iamsandrine.com

  • Margot 12 novembre 2013, 4:25 / Répondre

    I’m the same as Delphine. I bike and if I can’t bike (in the winter and sometimes just because), I walk. Biking is better, because then I can wear heels, which I don’t wear otherwise, because my walk is 25-30 minutes. In the summer biking is easy, because I don’t have to go so fast that I’d get sweaty, the breeze is even cooling. But in the colder times I have to make sure I have gloves, a scarf and something covering my head, even if just the hood of my parka, which is not the safest when it comes to vision. Although I can wear anything, I automatically choose lighter fabrics and sometimes go past wool, because in the occasion that I need to get somewhere fast and start getting myself sweaty, wool is not cool.

    All things considered, I love my commutes. I love biking and I love the snowy walks in the winter, when my parka hood even protects my face from blizzards, so when everyone else is hunching and squinting their eyes, I just enjoy the snow and the fresh air.

  • Isa 12 novembre 2013, 4:28 / Répondre

    En voiture, difficilement de faire autrement à Bordeaux … et c’est bien dommage car je préfére largement circuler en bus ou tram et utiliser ainsi le temps de trajet pour lire , écouter des podcast ou de la musique. Bref, faire quelque chose de plus interessant que juste conduire !

    La parenthèse Enchantée.fr

  • Lindsey Renee 12 novembre 2013, 4:29 / Répondre

    I miss my subway commute. Now that I live in Michigan again, I drive everywhere. I miss the days when I could just get on a subway train and listen to music, read a book or journal while I was heading to work or back home or to see friends. There is something about the energy of being surrounded by all of those people that I enjoyed as much as being able to zone out. Also, it’s a great time to people watch. Though you have to be subtle about it if you don’t want the interesting, middle aged Jamaican guy you’re fascinated by to ask you out when you walk off the train because he noticed you were looking at him. (Yes, that happened to me).

  • pearl 12 novembre 2013, 4:33 / Répondre

    I did the subway (from Brooklyn) for 22 years. Then, this spring I discovered the East River ferry and will not go back to the subway ever if I can help it. I don’t live right by the river, so it also entails a 20-minute walk home, which is great in the summer/fall, but will get challenging in winter. Shoes are important. I bit the bullet and bought my first running shoes this summer after doing something hurtful to my knee by running on the gravel in my dress shoes to catch the boat. I don’t wear heels, so that’s not an issue, but super flat shoes can also hurt, so having some spring in the sole is essential. Other than that, I make sure I always have a hat and scarf/shawl as the sun and wind are much stronger on the shore, and since my phone is never long out of my hands, chunky wrist warmers are now essential.

  • Amaia 12 novembre 2013, 4:45 / Répondre

    Like Alex, I take the tube (in London) to work, plus then walk 15 minutes. At the moment I melt in the tube and I freeze outside…summer was the opposite!! I try to avoid it by layering up like an onion but the tube is usually so packed I don’t have space to take any of my clothes off…

  • DECOlife 12 novembre 2013, 5:22 / Répondre

    so nice pic!!!!!
    i love the architecture of the building but also i love that amazing scarf…!!!

    DECOlife
    xxXx

  • zincink 12 novembre 2013, 5:26 / Répondre

    I walk for about 20 minutes twice a day in NYC and I enjoy it very much. The only tough part is doing the umbrella sword fight routine or dodging giant potholes and puddles. Otherwise, it is a nice low cardio routine if you have music. Sometimes it feels like a life soundtrack when walking… If you walk you will usually be a slave to the weatherman and doing lots of shoe planning.

  • CREEZY 12 novembre 2013, 5:40 / Répondre

    J’ai la chance de pouvoir partir à mon bureau “en bateau” et je marche peu mais avec des chaussures plates, j’enfile des escarpins au bureau si j’en ai envie.
    Dans le bateau je peux prendre un second café, me maquiller, lire les nouvelles, ou travailler…
    Je perds le moins de temps possible pour choisir ma tenue quotidienne puisque j’ai déjà tout planifié au cours du weekend : mes tenues sont déjà prêtes avec chaussures et accessoires pour chaque jour de la semaine et selon la météo je prends un manteau ou un trench avec un chapeau s’il pleut pour ne pas m’embarrasser d’un parapluie.
    Pour ne plus me casser la tête je m’habille avec des tenues de couleur basique souvent blazer/pantalon – les couleurs des 5 jours de la semaine sont en ce moment : noir, gris, bleu marine, taupe, blanc, et je leur donne du peps avec des chaussures, accessoires, ou grands foulards / écharpes originaux et de couleur vive. (je ne choisis qu’un seul accessoire de couleur vive sinon c’est moche) -
    Et ainsi je suis tranquille ! je n’achète pas beaucoup de vêtements mais je les veux bien coupés avec un tissu de très bonne qualité – je peux donc les remettre d’une année sur l’autre et au final je dépense moins que beaucoup de femmes qui changent souvent avec des vêtements de qualité médiocre.
    Je réserve mes excentricités ;-) pour le weekend.

  • Marie 12 novembre 2013, 6:09 / Répondre

    Je vis à Bruxelles mais je travaille à l’extérieur, à 20km environ. J’y vais en voiture, ce n’est pas mon moyen de transport préféré à la base mais pour ce trajet c’est la meilleure option, et au fur et à mesure, j’y ai pris goût (écouter la radio le matin, partir quand je veux, m’arrêter pour mes courses, etc) et c’est vrai qu’il n’y a pas vraiment de contraintes vestimentaires :D et qu’on peut transporter pleins de trucs et aller partout.

  • Juli 12 novembre 2013, 7:28 / Répondre

    Yep! Los Angeles makes every car an apartment…Mine often contains….water….cashmere sweaters…sweatshirts….scarves…alternate shoes….sun hats….car chargers!….Handcream….Lipstick (1,2 & 3)….napkins….

    Never as dirty as Rebecca’s — but I agree — you are only pretending if you think you can really be chic getting out of a dirty car! One trick? When I go to my haircutter — they have an awesome handwash they can do while I’m being worked on….(Prive on Beverly! Best Stylist? Carla! Bestest EVER color? Tats!)

  • Ai-Ch'ng 12 novembre 2013, 9:55 / Répondre

    Interesting read for this morning, as I was earlier trying on my long (for me) Nanna/Nonna/Grandma/just-below-calf length suede A-line skirt, and wondering if I could make it through my day without ripping it off and climbing back into my harem pants/loose jeans.

    My work entails a nice variety of scenarios, so I wear relatively relaxed clothing:
    (1) from home, where I’ll always change into something that I can answer the door in, as I sit right beside a ground floor, full-length window that people walking along the street can look right into
    (2) driving to various locations and
    (3) always – always – at least a twenty minute walk somewhere (because I am terrible at parallel parking, can almost never find my car in those multi-level car parks, and try not to pay for parking)so I’d rather park twenty minutes walk away from my detonation, in a distant street).

    So, I’ll always be in flat shoes (Converse lo-tops, lace up brogues, loafers, ankle boots, combat boots, Birkenstocks in summer – arghh my feet feel so happy in them); and always in loose or skinny jeans/loose pants/long, full skirts that allow me to walk fast and easily (and run, if I run late). Same goes for evening – flat shoes and easy clothes all the way. At the back of my mind, I always have this recurring thought that mumbles, “What if you have to run away – or to – some place, really fast?”

    It’s now three hours into wearing this A-line Grandma skirt of mine, and I have to take much smaller steps than I am comfortable with. I felt so self-conscious, I checked my walking refection in a full-length window as I walked by – not mincing, fortunately, but I feel like a snail … but I’m going to stick it out, as my slowed walking pace this morning made me notice a whole lot more around me.

  • Ai-Ch'ng 12 novembre 2013, 10:01 / Répondre

    I became so sidetracked by what we wear, I forgot to include that I carry in a medium sized bag the usual – wallet, phone, keys small make-up pouch with “girl” things and 3 lip tints and one blush,; as well as a large silk scarf to wrap around me when it cools down, a smaller silk scarf to thread through my jeans when they get bit loose in the afternoon; a “real” reading book made with paper; half a litre of water, and either a sweater or jacket/coat (depending on the weather that day).

  • Donnah 12 novembre 2013, 11:23 / Répondre

    Depending where I live, I have biked to work, about an hour. I drove….took about 1 to 2 hours. Now I live even further (suburbia) so I take my car to the train and then walk 15 minutes to the office. I leave home at 7:10 am to get to the office by 8:45 am. I wish to move into the city one day :). I dream of walking to work.

    I bike hard and fast, so I have to have a change of clothes – generally leaving freshening up items in my office and changing in the bathroom….not fun, but it is worth it. Love the ride.

    I have tried working from home occasionally but I end up playing around the house. I just can’t concentrate on work when I get inspired to rearrange the book shelf, clean out the fridge or start dinner. I envy your work ethic Garance!
    :D

  • Princessglee 12 novembre 2013, 11:30 / Répondre

    The past year I’ve been working freelance and at the clients’ site. Recently I had a client whose office was 2.7 miles (as the crow flies) away from home. I biked. Loved it. I’m in LA, this doesn’t happen very often. My wardrobe changed from my usual casual LA gear to running and yoga wear to the office. I tried carrying a backpack a couple of times but it felt geeky and not at all chic. I like the idea of my bike being outfitted with a basket like Delphine. Think I’ll try it.

  • Dominica 13 novembre 2013, 12:47 / Répondre

    I’ve never ever gone to work by car. I took subways, busses, trams and nowadays I’m walking or if I’m really late, I’ll take the bus (only 2 short stops).
    The only thing that’s different in what I wear, is my bag. I have a collection of large totes – perfect to keep my maps or laptop dry when the weather is humid. The totes are my work gear ; as soon as I’m off duty, I change my bags into something more elegant.

    The other good thing about taking a bus, is you get to see the immediate reaction of people towards your outfits. My bus is my catwalk (I like to sit in the back :-)
    If they smile (and luckily they often do) you know you did it right !
    Even the occasional questions like “Where did you get that ? or .. I love your shoes !” are a good barometer to get a proper image of what you are wearing and if people like it or not.

  • ipekdeniz 13 novembre 2013, 2:44 / Répondre

    How I commute really affects my clothes. For example, I love high-heeled shoes but most of the time, because I have to rush all day, I cannot wear them. If you live in such a big city like Istanbul, you have to travel all day to reach the place where you are going to…

    http://ipekdenizcent.blogspot.com

  • wiwi 13 novembre 2013, 3:03 / Répondre

    I think biking is the best way to move around! If there’s too much snow or ice I take the bus or walk. I haven’t changed my wardrobe because of biking. I still wear miniskirts and shorts, because if it’s rainy, tights or bare legs dry quicker than jeans (and I’m from Northern Europe so no one cares)! If you go for biking, I suggest to get a raincoat which is easy to carry around in your bag (not too thick or heavy). Mine is big enough to fit my vintage Adidas bagback inside. Have fun commuting!

  • Maya 13 novembre 2013, 3:20 / Répondre

    Ma daily routine c’est bus, train, tram

    1. Tu deviens experte en météo
    2. Tu deviens experte en layering “oh, tiens, il fait chaud mais on se les gelait ce matin!”
    3. Ton bureau se transforme en mini closet (baskets, ballerines, tongs, parapluie, écharpe)
    4. Tu apprends à rester Zen… “Repeat after me…mon voisin de tram sent la rose, mon voisin de tram…” “Oh mais oui, bouscule-moi, t’es en retard pour le G8??!!”

    Mais j’y ai presque pris goùt :))

  • aurore 13 novembre 2013, 4:00 / Répondre

    Je vais au boulot en vélo, et je me retrouve bien dans ce que dit Delphine. En effet, j’ai dû bannir jupes serrées et trop courtes, particulièrement l’été, où l’absence de collants est un attentat à la pudeur ! Mais aussi les flare, qui se prennent dans les pédales, et je refuse la pince à pantalon, c’est lé début du casque et gilet à bandes fluo !! Par contre j’ai trouvé la parade des jupes longues, je les remonte et je m’assois dessus :-). Dit comme ça c’est pas top, mais en vrai ça passe très bien !!

  • Mariateresa 13 novembre 2013, 4:00 / Répondre

    Mais combien d’ecriture! Tu, chère Garance, parles tant quant tu écrit? Tu es vraiment extraordinaire! E ton livre sera un gros volume, ah! Bisou par Bari! No B(P)aris ma presque, avec la mer!
    Mariateresa

  • Valeria 13 novembre 2013, 4:07 / Répondre

    Definitely I will go with driving… In my country is way too difficult to pick the walking or riding a bike part since there are not enough organized streets for that. So we are down to subway or driving but in my case the subway is a little bit far from home sooo here we are driving :) Also I am in love doing it since I have time to think about stuff, seeing interesting people and places and of course getting ready for work – the best place to put on mascara :)

  • Jane 13 novembre 2013, 4:14 / Répondre

    Ladies, thank you I was just last week searching the internet for a coat that will withstand the windy walk to the tram sometimes in sideways rain, while trying to keep my hair in some sort of respectable condition. For some reason I thought it was only me that had these trouble so I laughed when I read your stories … Especially the “bag” lady :) thank you

  • Jasmin 13 novembre 2013, 5:02 / Répondre

    Bike! Definitely. I live in Amsterdam and it’s the only way of transport that gets you somewhere quick and is also an exersice (yeah!) . In the rain I usually ride my bike holding an umbrella (little bit tricky, definitely takes a little practice). Would be easier to wear a raincoat, but I usually forget mine. As for dressing, the only thing is nothing to short. But that’s not my style anyway. Love the blog! x from Amsterdam

  • Ana 13 novembre 2013, 5:14 / Répondre

    Hello,

    I drive my scooter to work. So, like delphine: no pencil skirts and from September on a parka and sometimes a jacket underneath for walking around during lunchtime – no stylish boyfriend coats for me…) When it’s raining boots or booties. But apart from this constraints it’s a fantastic means of transportation. Fast, flexible and fun.

    A

  • Maria Salvador 13 novembre 2013, 5:29 / Répondre

    Personne ne roule en moto? Moi je rêve d’une jolie petite vespa!

  • lia 13 novembre 2013, 5:49 / Répondre

    I live in Italy and I walk to work :) It takes about 20 minutes and I have done it in heels (add another 5 minutes) I love to walk, see people, window shops and the sky. The only bad part is sometimes I get a little sweaty after walking so much and when I am running late I literally RUN to work. But for the most part I enjoy my mornings walking and taking in the surroundings.

  • Isabelle 13 novembre 2013, 6:12 / Répondre

    As a Dutchie the bike is the most convenient and budget-friendly alternative for me. Just like Lenneke mentioned a long coat can be very practical. I wear almost everything I want to, which often results in a fight between me and my skirts/dresses while moving through town… However wearing a long coat is the perfect cover-up. When your skirt is actually way too short there will be no one who notices.

    Also a must, waterproof mascara and a proper rain coat. The raincoat you can also wear underneath your coat if you want to stay fashionable both outside and inside. The wet dog look most of the times is not a real succes…

    Although it happens quite frequently I start cursing before leaving home when I need to go into the cold or the rain again, I still love it because of the freedom it gives you. And an extra plus: it is a free hair-blower, saves you time to take a coffee in the morning!

  • chloe 13 novembre 2013, 6:17 / Répondre

    Je fais tout à vélo. Je suis ancienne cycliste sur route (niveau semi professionnel) du coup je me suis achetée un Scott modèle SUB 40, en gros un vélo léger, performant et joli (il est bleu). Avec je porte tout, des jupes, robes, pantalon. L’hiver c’est un peu plus réfléchis, une couche Heattech, la tenue, si robe collant FALKE (super méga chaud) et doudoune North face (une qui est compressible).
    Dans mes sacoches de vélo il y a une polaire ou un pull en plus car au repos j’ai froid.
    Après je n’ai aucune jupe crayon ou de talons dans ma garde robe. Elle est adaptée a mon mode de vie. Je souhaite que tout soit fonctionnel et agréable a porter. La plus part du temps je suis en jupe ou robe et ça ne me dérange jamais pour pédaler. Je pense aussi que ce mode de vie permet de limiter les achats, une robe à 100€? NO WAY, si je la tache avec de la graisse ou autre je m’en voudrais et le prix serait déjà un mois d’économie pour l’avoir. Bref bouger à vélo = simplicité dans tout. Qui dit simplicité ne veut pas dire look moche, je pense même que c’est la perfection.

    Franchement c’est le moment le plus agréable car on est seul susr son velo, cela vide la tête.

  • jessica 13 novembre 2013, 7:22 / Répondre

    je marche tout les jours …. la chance de vivre à côté du boulot :) la marche à pied ca fait du bien, le vélo à Paris très peu pour moi.

  • Clara 13 novembre 2013, 8:19 / Répondre

    Je viens de comprendre pourquoi ma belle-mère met des talons de 12 pour aller au travail : elle a 5minutes en voiture.
    Et pourquoi je ne mettais plus de talons (après avoir essayé, m’être acharnée)

    Habitant en banlieue parisienne, j’ai 45minutes de transport pour aller à la fac. 15min de marche, 20 de train, et 10 de rer. 2fois par jour. Alors, les talons, on oublie, et on met des chaussures plates. Confortables. Et belles !

    Par contre, les fringues, rien ne m’empêche de mettre une mini-jupe (et à éviter de s’asseoir sur les strapontins), une maxi robe (à remonter dans les escaliers), une grosse écharpe (quand il fait froid dehors, mais 3000C dans le métro). Les transports ne conditionneront jamais ma façon de m’habiller, et puis quoi encore ! (et les gens dans les transports en commun parisiens, non plus, même les plus bizarre (voire vicelard))

  • Blaure 13 novembre 2013, 8:32 / Répondre

    A l’inverse de beaucoup de gens, j’habite Paris et vais travailler en banlieue. Pour moi, c’est 10 minutes de marche pour rejoindre le RER, j’ai la chance de traverser la Seine et voir la Tour Eiffel par soleil, brouillard ou temps gris… chaque jour est différent. Puis 30 minutes de RER, toujours assise, pas trop de dérangement, l’occasion d’écrire le plus souvent. Avant de marcher à nouveau 15 minutes, pour rejoindre mon entreprise à deux pas de la base de loisirs de St Quentin en yvelines. C’est loin, mais à l’automne on voit lapins, hérons et autres chevreuils quand on arrive tôt. Je pourrais prendre le bus, mais déjà dépendre du RER peut être vraiment galère donc dès que je peux marcher je le fais.
    D’où un vrai problème de chaussures… déjà c’est une galère atroce pour trouver quelque chose qui me plaise, mais alors qui me plaise, soit confortable, résiste à la pluie, au vent, à la boue du parc… mission quasi impossible. Voilà pourquoi aujourd’hui je porte mes vieilles ballerines informes mais si confortables.

  • sarah hanarahan 13 novembre 2013, 9:09 / Répondre

    I mix all of the above depending on time, the weather & my mood. I enjoyed reading all the different perspectives

  • Nicole 13 novembre 2013, 10:16 / Répondre

    I Holland, where I live it is all about bikes. So, indeed no pencil skirts, wrap dresses, or anything that cannot take a little wind or rain… But still my favorite form of transportation by far!

  • Bike Pretty 13 novembre 2013, 10:16

    I gave up on pencil skirts too, until I found a convertible one by this company called Iva Jean. For now it only comes in black, but it has a fabric insert that you zip closed when you want the fitted look.

    When it’s time to ride, you just unzip it and the skirt becomes a comfortable A-line.

  • Chantal 13 novembre 2013, 10:55 / Répondre

    Quel article hilarant! Je trouve ça génial d’avoir répertorié les habitudes de trajet qui vous entourent quotidiennement!
    Où j’habite, dans une ville de province aux pieds des montagnes, il fait souvent très froid l’hiver avec neige, trottoirs gelés, vent cinglant et caniculairement chaud l’été. J’ai opté pour marcher à pieds jusqu’à mon bureau avec parapluie en permanence dans le sac à main. Je me convains que je m’entretiens physiquement en faisant ce trajet de 20 minutes au moins 2 fois par jour (illusion on est d’accord).
    Mode bibundum activé donc et presque tous les jours bidundumtranspiranttoutrouge parce qu’étant lente je n’arrive pas à être à ponctuelle et dois donc rattraper mes hésitations vestimentaires/capillaires par une marche très cadencée à la limite du trot! Pour éviter de me trimballer avec plein de sacs, j’ai laissé à mon bureau des “vêtements tout terrain” (gilet, ballerines, echarpe, collant, tee-shirt) au cas où il arriverait un imprévu ou une nouille qui aurait sauté de ma bouche !!

  • la Giulia 13 novembre 2013, 10:56 / Répondre

    I drive a scooter, so can you imagine during winter how fashion I am!
    motorbike jacket, gloves, helmet…let not talk about my hair
    :(
    so, definitely, my commuting influnces my outfits
    :(

  • Cecilia 13 novembre 2013, 11:17 / Répondre

    In Brooklyn it’s all about bikes, and I have to say that I feel frustrated during winter !
    The style of the girl on the picture is very inspiring…

    Discover an other great style : Laura Vela and her amazing handbags, perfect for winter ;)
    http://goo.gl/MExUgx

    http://www.lauravela.com

    Xx

  • poppie 13 novembre 2013, 12:56 / Répondre

    combine them all! walk, bike, subway your way to the studio…alternate the days

  • Ingrid 13 novembre 2013, 11:22 / Répondre

    Because I live in L.A. where basically it’s season-less, meaning hot and smoggy year round, I, drive everywhere. Even down to the local store, 2 blocks away. And it’s wayyy to crowded everywhere. If I biked, I’d probably be killed by some teen driver within a month, and when and if I do walk, I get tons of stares of windows, cuz no one walks here.

    If I lived in a slightly smaller city, I’d probably bike, because I love it, or take the subway if I lived in N.Y.

    It’s 88 degrees F here today yes, STILL. WHY is it I gravitate towards buying coats and sweaters? Because I love the cold and hate the heat. You guys are lucky to live in N.Y., and/or Europe. I’d give my eye teeth to get the h___ out of this hell whole L.A. I don’t know how anyone can stand living here! But I’m stuck here for now, marriage and kids….

  • Zara 14 novembre 2013, 3:19 / Répondre

    I take the bus to work, and the drivers have been known to accelerate and then brake out of the sudden.

    So no heels, definitely only flats/sneakers.

  • Olivia 14 novembre 2013, 4:38 / Répondre

    In London, commuting is serious business, and there is a huge bike culture here. I’m not a very confident biker, and I’m a bit too lazy to get up in time to walk 30-40 minutes to school. My new favorite mode of transport is the bus. It lets me look out the window at the city, always have a seat, and avoid the crush of the tube. I know NYC buses are a bit different, but you should think about it! Plus, minimal worries about my clothing or shoe choices!

  • Marie F 14 novembre 2013, 6:44 / Répondre

    Je vis sur Lille mais je travaille à l’extérieur de la métropole:
    - 10 minutes à pied pour aller au métro
    - 10 minutes de métro
    - 45 minutes de train
    - 10 minutés pour arriver au boulot

    Je passe du chaud au froid donc je superpose les couches vestimentaires fonctionnelles (blazer, écharpe, gilet) qui peuvent être retirées facilement. Surtout qu’entre Lille et la ville où je trouve, il y à 2-3 degré de différence!

    Je mets souvent des chaussures plates pour le confort (basket adidas, vans, derbies, boots)! J’avoue que je ne sais pas marcher avec des talons…

    Mais mon meilleur ami c’est un sac fourre-tout. Il comporte tout ce bric à brac!

  • Astute Attire 14 novembre 2013, 8:35 / Répondre

    Thankfully I am able to work remotely, from anywhere in NYC really, so mostly coffee shops around the city are my office. A commute I look forward to every morning.

    AstuteAttire.com

  • Fanny 14 novembre 2013, 2:10 / Répondre

    I live in Brooklyn and I commute in most mentioned above except driving! I’ve recently purchased a Ross 3-speed few weeks ago as I’ve been job-hunting and the weather is fairly mild for biking, so I have been riding it like a crazy bike lady! The reason why, I live in South Brooklyn, where I’d have to carry my bike on the Subway if I wanted to bike in the city (I try to avoid rush hours). I have yet gotten my bike a basket or rack, but I can’t wait until I do! And thanks for the picture, I’d have thought wearing my long coat would be weird on a bike!

  • Emanuella 14 novembre 2013, 2:39 / Répondre

    Alex!! Story of my life!! Haha I have officially accepted that my internal thermometer is off. At least I’m not alone! :)

  • Olivia 14 novembre 2013, 4:14 / Répondre

    15 minutes de scooter tous les matins … Et travaillant dans un studio de création j’ai décidé que le scooter ne serait pas un ” frein” à mon “style” … Je vous laisse imaginer les situations cocasses , entre le manteau en fausse fourrure par jour de pluie qui me fait ressembler à un lapin sdf , la jupe crayon que je suis obligée de remonter entièrement pour pouvoir conduire tranquille ( regards lubriques des voisins du feu rouge ) etc …. Un jour j’ai même cramé mes collants au contact du pot d’échappement d’un scooter voisin , et ça à été dur de justifier ce nouveau style ” grunge” en arrivant au bureau !!!
    Le pire restant bien entendu la coiffure de cocker américain incontournable de toute conductrice de scooter !!!

  • E. 14 novembre 2013, 5:37 / Répondre

    How exciting to be moving your office! I would spend hours thinking about the lay-out, lighting, nice wallpapers etc… I hope you’ve enjoyed the process.

    My commute is relatively long, over an hour, and involves biking, metro, train and walking. I don’t think I wear anything special; living in a bike country, all my clothes are more or less bike friendly :). When I know I have to walk a lot during the day, I may wear flat shoes and bring heels if needed. And I bring an umbrella when it rains, but that’s quite obvious…

  • Para 15 novembre 2013, 5:16 / Répondre

    Absolutely LOVE this post. I always wonder what real women really wear for various occasions.

  • suzi 17 novembre 2013, 4:43 / Répondre

    I love reading missed connections but I haven’t checked up on it recently to see if people are still writing. I tend to drive here in Australia. During winter the rain rains sideways and the heat gets unbearable during summer. I’ll learn to embrace the heat one of these days.

    bisous xo

In The Spotlight