new-yorker-garance-dore
Histoires

Things New Yorkers Do

Je n’arrive pas à croire que ça fait déjà trois ans que j’habite New York.

En trois ans, il s’est passé des millions de choses, j’ai appris à naviguer dans New York, désappris à parler français (ce qui est un drame), adopté une feuille de kale, et j’ai aussi observé et moqué certaines habitudes de New-Yorkais, jusqu’à me rendre compte que j’en avais attrapé pas mal.

Il faut que je vous avoue, il y a…

Les trucs que je fais

- Hurler après un taxi parce qu’il a sa lumière allumée et ne s’arrête pas. Hurler après quelqu’un qui a sauté sur notre taxi. Se battre avec quelqu’un qui essaye de nous voler notre taxi. L’insulter et se faire approuver par tout le monde dans la rue. Finir dans le métro.Se dire que finalement, le métro, c’est pas si mal, tiens.

- Vivre avec un café greffé à la main.

- Avoir un petit nom exact pour son café, le mien : Tall latte with half a shot of coffee (= un demi expresso). Et personne ne me regarde bizarrement.

- Vouloir faire du sport tous les jours, ne pas y arriver et culpabiliser, puis boire des tequilas pour oublier sa culpabilité au bar avec des copines en maudissant les standards irréalisables auxquels New York nous confronte.

- Parler diététique, macrobio et colonic (non je vous promets, vous ne voulez pas que je vous donne l’exacte traduction française) tout en mangeant un burger de chez Black Market parce que c’est trop le Meilleur Burger De New York.

- Avoir un avis très arrêté sur où trouver “Le Meilleur Burger de New York” à New York.

- TOUT commander. Petit-dèj, dèj, dîner, café. Vins, courses, vêtements, marijuana, sexe, amour, films, absolument TOUT se commande.

- Dire : “Je vais faire une retraite de yoga.”
- Dire : “Je ne peux pas signer de contrat cette semaine car Mercure est rétrograde.”
- Dire : “Je cherche un guérisseur. Tu connais un guérisseur ?”

- Utiliser “Oh My God” à la fin de chaque phrase, pour exprimer la tristesse, la joie, la surprise, la colère, l’ennui, le plaisir. Oh my god.

- Dire : “Oh my god il faaaaut qu’on se prenne un café ensemble !!!” et ne jamais rappeler.

- Ne pas arriver à voir ses amis pendant trois mois d’affilée alors qu’on vit dans la même rue, because tout le monde est trop busy.

- Se balader en jogging à toute occasion : Pour aller au sport, pour promener son chien, pour descendre au deli, pour aller au spa, sans avoir de raison, pour aller bruncher en faisant croire à tout le monde qu’on revient de la gym (mettre une tonne de bush bien rose). Bref, dès qu’on peut, quoi.

- Tirer une tronche de quatre mètres de long après avoir réalisé que le diner auquel on venait de dire oui était à BROOKLYN. Ugh.

Râler parce que tout le monde est trop busy, et s’entendre dire : “Dîner !!! Oui ! Tu peux dans trois semaines ?” en regardant son emploi du temps.

- Dire : Laisse tomber, ce mec, c’est un modelizer.

- Passer trois semaines à planifier le fameux dîner, 3454 emails pour réunir quatre copines, une heure au téléphone avec le resto pour avoir une bonne table à une bonne heure (Ok, bon, ok, juste une table. Ok, bon, à 21h30, ok.) et puis…

- Annuler trois minutes avant parce que : “Oh my god je suis crevée ça t’embête pas trop ?”

- Dire avec un air blasé : “Oh, regarde, Cameron Diaz est assise à la table derrière toi.” “Oh, ils sont en train de tourner “Girls” dans ma rue.” “Oh, ma rue est encore pleine de paparazzis aujourd’hui” (On a tous une célébrité qui habite dans notre rue.)

- Être d’une bonne humeur de compèt, tout le temps. Sourire, parler au gens dans la rue, être “friendly”, tenir la porte, être généralement très bien élevé, sauf si on essaye de vous voler votre taxi.

- Ne JAMAIS avoir de liquide sur soi et NE PAS COMPRENDRE si un commerce ne prend que du cash. Du quoi ? Du cash ? Hein ? Pourquoi ? C’est quoi ?

- Serrer les gens très très fort dans ses bras comme si on était des meilleurs amis qui ne s’étaient pas vus depuis trois ans à partir de la troisième fois où l’on a rencontré quelqu’un.

- Dire “OMG I LOVE YOU” à quelqu’un qu’on trouve sympa.

- De manière générale, être hyper enthousiaste sur tout, travailler tout le temps, être partant pour tout, avoir des projets tout le temps, faire 75 trucs à la fois et se dire qu’on n’en fait pas assez.

Les trucs que je ne fais pas encore, thank God.

- Le week-end, avoir un emploi du temps plus comprimé que le décolleté de KimK.
9h, yoga – 11h, prébrunch avec deux copines, 13h, brunch avec amoureux, 15h, mani-pedi avec meilleure amie, 17h, courir la ville pour trouver un truc à se mettre pour le dîner ce soir, 18h, cocktails , 20h, diner, 23, danser.
Le lendemain, on prend d’autres personnes et on recommence.
[Perso j’aime toujours autant glander et n’avoir aucun plan, et traîner avec mes amies autant que possible sans emploi du temps en vue, à la parisienne. Parfois, quand je traîne trop, mes amies me trouvent bizarre.]

- Prendre son dèj devant son ordi, tout en travaillant.

- Travailler jusqu’à deux heures du matin sans se plaindre parce que c’est le prix à payer pour un job “créatif”.

- Ne jurer que par Soul Cycle, Ballet Beautiful ou Physique 56, trois workouts différents censés construire un des muscles fins et allongés, et réputés pour leur difficulté, leur prix exorbitant et la difficulté à trouver une place dans les cours “Ok c’est vrai ce que tu dis Garance mais c’est incroyable, ça a changé ma vie, je suis accro !”
[Moi, avec mon yoga, je suis hyper à la ramasse, en fait, voyez ?]

- Avoir un chien et un quelqu’un pour le promener. Ou le mettre à la crèche à chiens, où les chiens sont “très heureux car ils passent leur temps à jouer et socialiser (oui oui, on dit ça à New York) au lieu d’attendre le retour de leur propriétaire, tu comprends, vachement mieux !”.
[Affaire à suivre. J’en suis au stade où je voudrais bien un chat.]

- Claquer 10000$ par an en coach sportif et rationaliser la dépense en se disant que si on est canon, on claquera moins en fringues, ce qui est complètement faux.
[C’est le calcul que j’ai fait après avoir testé un coach et appris ses tarifs et être partie en courant.]

- Supporter Au Nom Du Sacro-Saint Brunch des restos bondés, où il faut hurler pour s’entendre, jouer des coudes pour se retrouver face à un menu qui n’offre que des oeufs, où l’addition est sur la table alors qu’on n’a pas encore posé sa dernière fourchette, tous les week-ends, deux fois par week-ends, se plaindre, et recommencer le week-end d’après.

- Arriver à avoir l’air complètement passionné par la conversation de votre voisin tout en scannant la salle et en décidant quelle personne on va aller saluer et faire semblant d’écouter après.

- Partir en vacances à Tulum, dans les Hamptons ou Upstate pour “s’éloigner du stress de la vie new-yorkaise”. Se rendre compte que tout le monde a eu la même idée, se retrouver dans un dîner boulot en vacances, avec les mêmes personnes qu’à New York mais un peu plus bronzées et un peu plus bourrées. Se lamenter sur la vie à New York.

- Rentrer et verser une larme à la vue de l’Empire State Building à travers le hublot de l’avion. L’Instagrammer depuis l’avion parce que, franchement, on se fiche bien pas mal de brouiller les signaux, le New-Yorkais sait très bien que les signaux ne sont plus brouillés depuis bien longtemps. Taguer : #NewYorkILoveYou.

Et le pire, c’est que malgré tous leurs défauts, je comprends les New-Yorkais. Je me moque un peu, même si je fais complètement partie de ce lot. Ah ouais, parce que vous connaissez l’une des habitudes favorites des New-Yorkais ?

Parler du fait qu’ils sont New-Yorkais.

Alors, est-ce que j’en ai oublié ?

————

PS = Je prépare un post similaire sur Paris, vous avez des idées sur des trucs typiques de Parisiens ?


Vous devriez également aimer

  • At Narcissa
    Lifestyle
    At Narcissa
  • Wipe Out
    Beauté
    Wipe Out
  • Weekend Inspiration #187
    Lifestyle
    Weekend Inspiration...
  • Boys Side
    Contributeurs
    Boys Side

216 comments

Ajouter le votre
  • Yohanna 20 novembre 2013, 9:27 / Répondre

    Well I don’t have the time right now to read the post but I adored the illustration SOOO MUCH that I had to make a comment!! Pleaseeeeee make a poster of it so I could buy it!!

    Kisses!!

    y??

    http://yohannasof.blogspot.gr

  • Mafalda 20 novembre 2013, 9:27

    YOUPI, je viens visiter New-York la semaine prochaine, j’ai trop hâte!
    Mafalda ?
    http://www.mafaldadotzero.blogspot.fr

  • WELL LIVING BLOG 20 novembre 2013, 9:27

    hahaha I can’t stop laughing, this is such a funny post

    XX luba

    Well Living blog
    http://www.well-living-blog.com

  • Cory Scott 20 novembre 2013, 9:27

    Hilarious!! But don’t you lie Miss Doré, I saw a picture of you on The Sartorialist in the Hampstons… And there’s no shame in that, actually I envy, I have never had time to get there yet! Shame on me, I know…

    Paris? Paris… So many ideas I don’t even know where to start! But the most important thing though: “Toiser”, the up-and-down look everyone gives each other EVERYWHERE, ALL THE TIME! That’s the most parisian thing I know.
    Anyways, great post dear!

    http://www.thedeepbluecory.com

    Xoxo! Cory

  • Rose and William 20 novembre 2013, 9:30 / Répondre

    Brilliant piece Garance!

  • Lindsay Sue 20 novembre 2013, 9:32 / Répondre

    I haven’t even read the post but I want to say that I LOVE this sketch! Make it into a poster for me for xmas! yeah? yeah!

  • Taieb 20 novembre 2013, 9:38 / Répondre

    Hello au studio, première fois que je commente mais OH MY GOOOOD cette illustration!!!! De très loin une de mes préférées, BRAVO ;) Un poster bientôt??

  • Laurence 20 novembre 2013, 9:38 / Répondre

    Hello! J’adore ton blog! Ah NY, la grosse pomme me fait rêver! Justement une amie m’a proposée de me rapporter quelque chose des States … mais j’ai besoin de ton aide! Quel produit/article fait fureur là bas? Un truc absolument NE-CES-SAIRE que je ne trouverai pas en France??!!! Merci d’avance :-)

  • veronica 20 novembre 2013, 9:38 / Répondre

    I love New York, is the only city in the world for which I could leave Italy!!
    Kiss!
    Passa a trovarmi VeryFP

  • Valeria 20 novembre 2013, 9:39 / Répondre

    Moscow is the same now. Line by line. It’s crazy actually. And I personally would prefer a more european lifestyle,but as I work in an international office it is hardly possible.

  • HT 20 novembre 2013, 9:42 / Répondre

    Gorgeous illustration!!

  • Rachelle 20 novembre 2013, 9:44 / Répondre

    I would love to live in NY even if it’s just for one year, but as an island girl I may not make it.

    xo
    http://pinksole.com

  • Rita 20 novembre 2013, 9:44 / Répondre

    Really interesting read, a lot of curious facts. And that illustration is amazing! <3

    Rita – Wandering Minds
    ourwanderingminds.com

  • Mathilde 20 novembre 2013, 9:45 / Répondre

    J’aime tellement cette illustration! Peut-on la trouver sur le shop?

  • Adeline 20 novembre 2013, 9:45

    Ouiiii, j adore aussi cette illustration! Bientôt en poster? Si oui, je prend, direct! =)

  • shani 20 novembre 2013, 9:46 / Répondre

    I’m afraid to prove you right by saying I’m a New Yorker, but, well, I’m a New Yorker (from birth…does that make a difference? ;) ), and I laughed a lot at this. Don’t worry, maybe it’s just the natives, but we don’t all do the things that you have not yet picked up. I adore my lazy weekends and I’ve never been to the Hamptons!

    Also, that sketch IS beyond unbelievable. I would adore a poster of it as well.

    Can’t wait for the Paris edition so I can see if it reminds me of anyone…

    Shani x
    http://shedreamsinperfectfrench.com

  • Ema (Le Bureau de Mode) 20 novembre 2013, 9:48 / Répondre

    Magnifiquement mignon.
    3 petite fois à NY et c’est ce que j’ai ressenti.
    T’es une bonne croqueuse d’ambiance. Peut-être est-ce le fait des illustrateurs, par petites touches et détails de “dessiner” une atmosphère.
    Well done.

  • Le Bazhaar 20 novembre 2013, 9:50 / Répondre

    Ha ha ha trop drole! Je suis Parisienne mais vit a NY depuis quelque temps et je me reconnais sur la plupart des points cites c’est fou!! En tout cas ca m’a m’a bien fait rire et je me tends compte a quel point j’ai change depuis mon arrivee, NY c’est vraiment un autre monde…
    Bises Garance
    http://Www.lebazhaar.com

  • Theresa 20 novembre 2013, 9:55 / Répondre

    Loved reading this, Garance. Very NY, I’m sure, but also pretty American in general. I am so pumped about reading the Paris version of this post.

  • Cc 20 novembre 2013, 9:56 / Répondre

    Haha most of this applies to San Francisco as well, except that it’s impossible to get a taxi on the street and they get mad if you want to go anywhere outside downtown. Also there’s always some smart person who has cash on them, so you end up owing your friends and paying them back with drinks. We used to be more laid back, but then everyone moved here and tried to make it New York, and they’ve almost succeeded except that most places still close around 8 or 9. 10 pm closing and it’s considered a “late night” restaurant. It’s sad.

  • Era 20 novembre 2013, 9:56 / Répondre

    A witty and oh so accurate morning reading as I sit in front of my computer in the office, with my cup of Joe, right before I run to my first meeting in a day packed with back-to-back ones. Yup, the typical marathon lives of New Yorkers. As a side note, modelizer is probably the most fantastic expression I’ve heard in a while.

  • Inès 20 novembre 2013, 9:59 / Répondre

    Chère Garance,

    Si tu ne connais pas cette vidéo… :)

    http://www.mylittleparis.com/ce-que-disent-les-parisiens.html

    ps: I also love your illustration and will buy it if you make a poster of it!

  • Virginie/Mode9 20 novembre 2013, 9:59

    Merci ! C’est super bien vu :-)

  • Fatima 20 novembre 2013, 10:02 / Répondre

    OMG, I love the post. I love you Garance. Yep, I am a student from London who now lives in New York. And after two years, I have totally morphed into a New Yorker. And it is really funny to read it here. Love it!

  • Maude 20 novembre 2013, 10:03 / Répondre

    ha! enorme! tellement vrai…. Bon je m’inquiete, apres 4 ans dans la big apple, je dois dire que je fais meme des trucs dans ta seconde liste :-s
    le plus drole: accepter un dine et se rendre compte que c’est a Brooklyn… bummer! Moi je m’arrete quasiment a mon quartier… ca craint! bisous

  • Caroline 20 novembre 2013, 10:04 / Répondre

    Aaaah, mais Paris n’est pas bien différente! On a des homéopathes et non des guérisseurs, mais on court partout, on n’arrive pas à voir ses amis, on va bruncher le week-end (enfin, pas moi, mais les autres, oui), on fait du yoga, etc. etc. Et je sais que les Parisiennes beaucoup plus pointues que moi font tout pareil que les New-Yorkaises. C’est beau la planète mondialisée.

  • nei 20 novembre 2013, 10:08 / Répondre

    j’en ai les larmes aux yeux
    Voila pourquoi NYC me manque tellement mais pour vivre à NYC il faut etre courageux comme jamais car c’est une ville de risque et comme tout le monde se risque donc il est important de tout faire pour bien vivre.
    A NYC on se rend compte d’une chose:

    NOUS N AVONS QU UNE SEULE VIE donc ITS Very important to do the think that we need or to target “No Matter what”

    Et Ms Garance est comme ça J ADORE

    Miss NYC so bad!!

  • kei 20 novembre 2013, 10:20 / Répondre

    It’s interesting how people move to New York and think they have to act like a stereotypical New Yorker. It’s a good thing to flexible and adaptable, but I don’t know if that’s something to boast about. Why not just relax and be yourself? (Although I guess relaxing is not a New York thing either..)

  • TeMo 20 novembre 2013, 10:20

    Yes! You are so right! So much so. I am traveling now but live in NY, to me it is a city so filled with diverse experiences that it is hard to put it in one post. In NY you can be yourself, do your thing, your way. That is what is so great about it. (BTW: Brooklyn is awesome!)

  • Donnah 20 novembre 2013, 10:23 / Répondre

    Love the illustration! I want to be her. She is my goal. Going to put that on my goal wall and dream.
    Kidding…. but it is beautiful.

    I am a Montreal-er and love how NYC’ers are very nice and helpful. If I get lost all I have to do is take my map out and they come to ask if they can help me. WOW, so nice.

    I read your post, all of it, toooo funny! OMG you are TOO Funny! LOVE IT !
    xxx

  • Curiosités à NY 20 novembre 2013, 10:25 / Répondre

    En 2 ans j’en ai pas encore adopté autant que toi des trucs de new-yorkais! Sauf que moi j’adore aller à des diners à Brooklyn!
    Sinon y a pas photos la parisienne a decidement bien plus la classe que la new-yorkaise et ce en toute occasion. Elle ne passe pas comme la new-yorkaise du jogging aux talons aiguilles sans transition. Elle a du gout quoi, la parisienne!!!

  • almu 20 novembre 2013, 10:41 / Répondre

    Great post & illustration! love it!
    almu
    http://www.mavieenroseblog.com/

  • Cecilia 20 novembre 2013, 10:41 / Répondre

    Garance ne oublie jamais: tu est Corse!!

    Cecilia
    http://www.modeskine.com/en

  • Hanneke 20 novembre 2013, 10:41 / Répondre

    You’re such a great observer, can’t wait for your Paris report!!! xo Hanneke

    check out my style on http://www.hannekeverstegen.com

  • naszpy 20 novembre 2013, 10:42 / Répondre

    j’adore ton dessin !

  • Robyn Z. 20 novembre 2013, 10:45 / Répondre

    Please Please Please make this illustration a poster for sale! I am plannign on purchasing two prints as a holdiay gift to myself and I would love to have your ‘NT Woman’ framed in my apartment!

  • Amandine 20 novembre 2013, 10:45

    Oh Oui !! Je viens de tomber amoureuse de cette illustration et j’aimerai beaucoup l’avoir en poster (je crois que vous livrez en France aussi).

  • Michelle 20 novembre 2013, 10:45

    I second that post — I would LOVE to have that illustration hanging in my bedroom near my desk. Any chance it could be made into a poster?

    Michelle

  • Brown 20 novembre 2013, 10:46 / Répondre

    Why ugh Brooklyn ?

    I love Brooklyn, way more than I do Manhattan.

    Still, interesting read as always !

  • thetrendmix 20 novembre 2013, 10:47 / Répondre

    Comme le new-yorkais, le parisien hurle sur les taxis ou plutôt il râle! Il râle dans le métro, sur la météo, sur son boulot, sur les grèves, le prix des loyers… Bref , il râle surtout! Le parisien vit aussi avec un café au plutôt il vit au Café!! La caféine se transforme en alcool passé 18h (midi..!!). Le parisien fait croire qu’il ne fait jamais de sport mais cours en cachette (non, tout ces gens dans les parcs ne sont pas des touristes accro au running!) Quand on lui parle d’un dîner en banlieue, il prétexte de ne plus avoir de passeport, de ne pas avoir ses vaccins à jour ou de visa pour ne pas s’y rendre. Le parisien n’est jamais de bonne humeur sinon ce n’est pas un parisien. Il est blasé de tout. Il a tout vu, tout fait mais en mieux avant (avant quand, on ne sait pas!!) Un parisien est capable de ne pas te dire bonjours alors que la semaine précédente tu refaisais le monde avec lui à une terrasse de café. Quand le parisien quitte Paris, c’est pour aller dans une autre capitale: Berlin, New York, Barcelone… où, d’après lui, tout est mieux qu’à Paris: la fête, les restos, les gens… Car le parisien a un sens très critique sur tout à part sur lui même!

    Une parisienne fière de l’être ;-)
    http://thetrendmix.com/

  • hélène. 20 novembre 2013, 10:47

    ha ha ! j’allais dire que le parisien râle parce qu’il boit un café dégueulasse à un prix exorbitant mais il en reprend .un. Le parisien est toujours claqué, comme si c’était un truc positif (“ça va ? j’suis claqué”).Le parisien aimerait étrangler toute personne entonnant La vie en rose parce que 4 accordéonistes ont déjà massacrer cet air quand il prenait le métro. Le parisien aimerait le beurre et l’argent du beurre, alors il avale un charolais quand il va dans un Mcdo en se persuadant qu’il ne cède pas à l’appel de la consommation globale dictée par l’Amérique. Il est aussi du genre à dire qu’il n’a plus d’argent mais oh ben dis donc je vais aller chercher des cigarettes. Envers et contre tous, le parisien fume. et pas vraiment des lights.

  • Stella 20 novembre 2013, 10:48 / Répondre

    I love the comment about how we give each other the biggest of hugs as if we are the “bestest” of friends. You really nailed New York….Bravo

  • elli 20 novembre 2013, 10:48 / Répondre

    En tant que Parisienne, je me reconnais pas mal dans les trucs de la New yorkaise (dans les côtés overbusy plutôt que des OMG I love you, on est d’accord ?!) – peut-être est-ce juste typique des grandes villes ? :-)

  • Suze 20 novembre 2013, 10:51 / Répondre

    Haha some stuff sounds like the life of any freelancer in the creative business who works in a big(ger) city and is between 25-45.
    But some seems very specifically NYC to me, which I base totally on my fictionalized view of NYC through SATC, which I’m rewatching now and still immensely enjoy. But also doesn’t make me long to live there though. I like watching from the outside, like through this blog :)

    I was in Paris last weekend for Offprint and Paris Photo and what strikes me as very Parisian is that people living and working there are quite cold and distant (may be perceived as rude? Is that where that stereotype comes from?) but when you make an effort and engage a bit they’re very friendly and welcoming and helpful.
    I swung by HAND by the way, which you recommended a while ago, and which was very lovely!

  • Laura 20 novembre 2013, 10:51 / Répondre

    It may be an honest/accurate assessment of life in New York, but overall sounds pathetic. Maybe some changes are in order??

  • tanya 20 novembre 2013, 10:52 / Répondre

    As a native New Yawker, I must say, you hit the nail on the head! It takes one month to meet with friends only to cancel the night of due to chronic NYC fatigue.

  • Laura 20 novembre 2013, 10:57 / Répondre

    J’ai adoré ce post, et je me languis de voir ce que tu vas écrire sur les parisiennes!

    http://www.laurablogmode.com

  • Teen Spirit 20 novembre 2013, 10:59 / Répondre

    Bravo pour ce post Garance, il est génial !
    J’ai beaucoup ris, et je me retrouve totalement dans le “OMG I LOVE YOU” avec mes amis étrangers.

    Pour Paris, je pense qu’il y a plusieurs anecdotes à noter avec le métro. Idem pour la Tour Eiffel ;)

    Bises xxx

    Julie ?

  • Elia 20 novembre 2013, 11:05 / Répondre

    - Donner rdv au restaurant pour diner après 21h30 parce que le/la parisien/ne pense que bosser tard tous les soirs présente une certaine réussite socioprofessionnelle
    - Mais en même temps ne pas arriver au bureau avant 10h30 le matin
    - Jubiler quand on répond “Monoprix” à la question « j’adore ta robe tu l’as achetée où ? »
    - Prendre un pass 3 jours pour Rock en seine et venir uniquement le samedi soir entre 22h00 et minuit
    - Refuser un diner au delà du périf même s’il est parfois plus facile de se rendre à Levallois que dans le 14ème depuis le centre.
    - Faire la course au meilleur Hamburger quand pour à peine plus cher vous pouvez manger la meilleur cuisine du monde
    - Se prélasser aux Buttes Chaumont entre le 15 juillet et le 10 aout (la seule période où il fait beau à Paris) avec tous les hipsters de l’Est Parisien…. Jurer qu’on ne l’y reprendra plus… et le soir boire un verre au Rosa Bonheur
    - Dire qu’on a adoré l’expo Denis Hopper au Grand Palais …quand il s’agit en fait de l’expo Edward Hopper, car à Paris la moindre expo est prise d’assaut même si l’artiste est inconnu
    -Mais jurer également détester l’afflux de banlieusards aux grandes expos et ne se cantonner qu’aux vernissages d’artistes en devenir et autres photographes des galeries de Saint-Germain des prés.

    Et ceci n’est qu’un aperçu…

    Une parisienne, qui aurait bien du mal à habiter ailleurs

  • Lola 20 novembre 2013, 11:09 / Répondre

    Ça m’a complètement déprimé. C’est le post idéal pour ne jamais aller y vivre.

  • Virginie/Mode9 20 novembre 2013, 11:09

    Complètement d’accord ! On peut en rire, sauf que non…. :-)

  • Eleni 20 novembre 2013, 11:27 / Répondre

    this is such a cool post!!!! and such an amazing illustration!!!! bravissimo!

  • Ana 20 novembre 2013, 11:29 / Répondre

    Beautiful illustration Garance.

  • Andrea 20 novembre 2013, 11:30 / Répondre

    Really love this illustration. Please please add it to your online boutique!! It would make a great christmas gift!!

  • Clemence 20 novembre 2013, 11:31 / Répondre

    Ne jamais etre a l’heure (“oui je pars de chez moi, j’arrive dans 5min” -> ben quoi je sors de la douche, c’est presque pareil?)
    Se poser dans un café pour un verre et une clope, finir 5 verres plus tard et 1 poumon en moins.
    Boire des bieres sur les quais de Seine, en sortant du travail, l’été, en ralant sur ceux en vacances à la plage, le tout dans un decor de carte postale, alors que des touristes paient des milliers d’euros pour y passer10min.
    Déjeuner rue mouffetard.
    Sourire quand un rayon de soleil pointe le bout de son nez, aimer la grisaille et le froid, toujours s’étonner quand il fait beau autrepart (car non Paris n’est pas la France)
    Dire “en France” quand on voulait dire “à Paris” (ca m’arrive beaucoup trop souvent, ce qui me vaut des regards aineux la plupart du temps)
    Parler de nourriture tout le temps : qu’est ce qu’on va manger, qu’est ce qu’on va cuisiner, ou est ce qu’on a déjeuner, telle recette est trop bonne, (mais ca je crois que c’est les français en general)

  • Jen 20 novembre 2013, 11:34 / Répondre

    Love this Garance! I’ve been a New Yorker for over 5 years and it’s completely true. You also must make this drawing a print and sell it. I love it!

  • Laurence D 20 novembre 2013, 11:39 / Répondre

    Malheureusement, les parisiens ne sont pas friendly! Et ça c’est très dur quand on passe quelque temps ailleurs. On ne comprend pas les coups qu’on se prend dans la rue, les magasins, les transports. Tout le monde te cogne, car tout le monde est pressé. C’est normal de se faire marcher sur les pieds, il faut éviter les chaussures fragiles m’a-t-on expliqué. De même il est normal que les enfants ou les jeunes mettent leurs semelles sur les banquettes de métro ou de bus, quelle idée de porter des couleurs claires… Il faut la tenue de combat!

    Mais obligée de constater qu’en une journée, je suis redevenue une parisienne, aussi désagréable que les autres.

    A Paris, on embrasse, deux fois, on ne serre pas dans les bras. Et c’est très casse-pied les provinciaux qui embrassent 3 fois voire, 4.

  • BBconfidentielle 20 novembre 2013, 11:40 / Répondre

    I want to be a New-Yorker!! One day maybe;)

    http://bbconfidentielle.com/

  • MARJOLEIN 20 novembre 2013, 11:41 / Répondre

    This cracked me up, it’s really funny!

    And the thing is that half of the world slowly becomes NY,
    ‘cuz a lot of things are happening right here as well. In Holland that is.

    I can’t wait for your Paris post though.

    x

  • sev 20 novembre 2013, 11:41 / Répondre

    ” Ah ouais, parce que vous connaissez l’une des habitudes favorites des New-Yorkais ?

    Parler du fait qu’ils sont New-Yorkais.”
    haha comme les parisiens !
    Des idées pour eux ? Ils croient qu’ils sont la seule ville de leur pays et la plus belle ville du monde, ils croient qu’il n’y a que des crétins dans le reste de leur pays et qu’on s’y ennuie ferme, ils font tout le temps la gueule dans la rue/le métro (mais beaucoup moins dans le bus !), ils prennent leur café/verre de vin en fumant sur les terrasses chauffées qui sont posées sur des trottoirs super étroits devant le trafic qui pue (pouuaahh), ils mangent dans des brasseries super bondées et super bruyantes avec des tables super petites et toujours super tard, ils font d’ailleurs tout super tard : commencer à travailler à 9h, manger à 13h voire 13h30, finir à 19h, ils sont cyniques, moqueurs et hautains en apparence, ils ont un code vestimentaire très arrêté et sont surpris de voir autre chose (sans avoir l’air surpris car il faut avoir l’air blasé) (youhou happy face!!), ils croient que tout le monde est dans wikipedia car ils sont proches du tout-Paris et trouvent ça normal, ils ne se rendent pas compte combien Paris pue, est saaaaale, bruyante et impraticable en transport (ca sent le clodo quand on sort du TGV à la gare de Lyon, t’as jamais remarqué ? Mais dehors hein), ils trouvent que les vieux immeubles et vieux apparts étriqués c’est beau, ils trouvent normal que toute l’architecture de la ville soit identique et haussmanienne et qu’il n’y a pas plus beau, et que tout ce qui se chine est beau, en bref le vieux est bon, ils trouvent normal de passer des heures à se déplacer dans des transports vétustes.

  • Caroline Mt 20 novembre 2013, 11:41

    Ce qui est bien, c’est que tu n’as pas du tout l’air aigrie :)

  • Flore 20 novembre 2013, 11:41

    Haha… sûrement une parisienne ;-)

  • Gabrielle 20 novembre 2013, 11:43 / Répondre

    Wow! I love that illustration! I would love to buy it! Can you do that as a poster or print?

    I can feel the buzz of New York City while reading that post, very well written and well…. I’m relieved…. I thought it’s only me who has that problem of getting some friends together! I really miss those times, when we would meet, the “French way” (Switzerland is so close to France, so it might even be a European thing)… I really find it so annoying to plan one month or even two!!! ahead for just a dinner…. xxx

  • Anne 20 novembre 2013, 11:43 / Répondre

    I think saying “Oh my god we haaaaave to get some coffee together!!!!” and then never ever text is universal!

  • Nathalie, L'heure d'été 20 novembre 2013, 11:43 / Répondre

    Coacher sa vie, s’auto-coacher… oh là… j’ai l’impression que cela arrive à Paris aussi, pour certains aspects de la vie. Mais non, je n’ai pas encore pris cette habitude. Pas de montre ultra connectée à mon poignet ! ;)
    J’ai hâte de lire ta version parisienne de ce billet.
    Quoi qu’il en soit, ce mot d’aujourd’hui me fait beaucoup rire : j’apprécie énormément les billets d’humeur où, avec beaucoup de tact et d’affection, on rit ensemble de nos travers.
    A bientôt !

  • Roxana 20 novembre 2013, 11:44 / Répondre

    This so good! I felt similar after few years living in a North American city. I think it’s just how people perceive life here, across the ocean, when in Europe everything is more relaxed and comes natural.
    Anyway, the funny part is the first commenter which didn’t have time to read the post, but just looked at pictures (drawing). :-D I’m wondering if she’s a New Yorker…

  • Judith 20 novembre 2013, 12:11 / Répondre

    Je dirai que les parisiennes sont aussi toujours très occupées, prennent souvent des cafés en terrasses (chauffées svp), ont toujours le besoin d’aller faire les boutiques, etc…

    http://www.judithlngr.fr

  • shoubbs 20 novembre 2013, 12:14 / Répondre

    - pester contre les touristes qui s’arrêtent en plein milieu du couloir du métro PILE QUAND ON EST PRESSE
    - dire qu’on va aller faire la dernière expo au Grand Palais
    - passer le dimanche à regarder Games of Thrones à la place
    - boire un verre de Brouilly en mangeant du fromage, en disant à sa meilleure amie qu’on a 2 kg à perdre
    - pester le samedi soir à 2h du matin quand on ne trouve pas de taxi à Oberkamps
    - dire qu’on ne retournera plus jamais à Oberkampf un samedi soir
    - y retourner la semaine suivante
    - boire des shots de téquila le lundi soir et avoir mal aux cheveux le mardi
    - ne pas avoir mis les pieds hors du périph (sauf pour aller à + de 600km) depuis plus de 6 mois
    - ne pas avoir traversé la Seine depuis 6 mois
    - raler dès qu’on se rend compte que le nouveau bar hipster est à l’autre bout du monde

  • Casallina 20 novembre 2013, 12:17 / Répondre

    Great post, Garance. I absolutely love the illustration! And if you replace the taxis with driving in traffic, this list is pretty much the same for Los Angeles.
    http://casallina.com

  • sev 20 novembre 2013, 12:18 / Répondre

    et j’ai oublié : le problème des médias francophones est que les plus influents sont à Paris ET qu’ils sont ethno-centrés. Du coup toute adresse est forcément parisienne. Tel spectacle ? Au theatre truc (ne cite pas la ville et encore moins le pays). Telle adresse ? Dans tel arrondissement (ne cite pas la ville). Tel magasin (ne cite ni l’adresse ni la ville ni le pays, genre Colette, et t’avais qu’à savoir et si tu sais pas ben c’est bien que t’es un gros nase !) (tu sais que ce sont les Parisiens qui ont inventés le mot Plouc pour parler des Bretons qui viennent tous de Ploug-kekchose et qui sont des gros ploucs en sabots ?)
    Et ces medias ont ce comportement même s’ils diffusent au delà de Paris, et surtout même. C’est un gros snobisme. Et ils ne présentent que des spectacles qui tournent chez eux. Parfois ils disent même que les spectacles se font la main en province avant de pouvoir enfin aller se présenter à Paris (ce qui est le saint Graal, les non-Francais ne peuvent pas comprendre) et ne se rendent même pas compte combien c’est insultant de dire ca.
    Et pour eux la Belgique et la Suisse sont des satellites de la France, le Québec un cousin francophone, et on parle même pas des autres francophones du reste du monde.
    Bref, le nombril du monde est à Paris (alors que la capitale du monde est bien NY non ??) ;)))

  • C. 20 novembre 2013, 12:18

    Provinciale aigrie vivant à Paris ? :)

    PEACE

  • brooklyn5398 20 novembre 2013, 12:19 / Répondre

    silly post – definitely made me laugh! But as a native NYer, I have to nitpick a bit here – this doesn’t really represent all new yorkers. It represents new yorkers with money living in trendy Manhattan neighborhoods. For example, the taxi drama – absolutely true if you take cabs, but how many new yorkers can easily hail a cab in their neighborhood and can afford to take taxis frequently? I don’t mean to pick a fight over a humorous post, but it bugs me when people think that their NY experience is the universal NY experience, and I think this list mostly just applies to a pretty small subset of New Yorkers. I think this list is less “Things New Yorkers Do” and more “Things SoHo-ers Do” or “Things NY Fashion People Do” or something along those lines.

  • Sue 20 novembre 2013, 12:19

    Absolutely agree with you!

  • Biancamaria 20 novembre 2013, 12:19

    I agree with you! I lived in New York many years ago! I think most of the people who lives there dream to have one day this kind of habits…

    http://whiteindoor.blogspot.com

  • Jessy 20 novembre 2013, 12:22 / Répondre

    Great illustration! And hilarious post!
    jessydust.com

  • KeLLy 20 novembre 2013, 12:27 / Répondre

    Un chat OUIII ou plutôt deux pour éviter l’ennuie de l’un et l’autre. Il y a tellement de race de différent caractère, obligé il y en a bien une qui plaît :)

  • Alice 20 novembre 2013, 12:28 / Répondre

    On retrouve des choses ici et là qui rappellent mon Paris :)
    Par exemple:
    - Passer trois semaines à planifier le fameux dîner, 3454 emails pour réunir quatre copines, une heure au téléphone avec le resto pour avoir une bonne table à une bonne heure (Ok, bon, ok, juste une table. Ok, bon, à 21h30, ok.) et puis…

    - Annuler trois minutes avant parce que : “Oh my god je suis crevée ça t’embête pas trop ?”

    A Paris, il y a aussi: râler sur le manque de taxis les vendredis et samedis soirs et/ou de Vélib (ça dépend de la distance à parcourir), prendre un air ennuyé/résigné face au n-ième incident technique/voyageur malade, dégoter les meilleurs foodtrucks de Paris, le Meilleur Burger de Paris (aussi), avoir l’air blasé en toutes circonstances, remplacer “Paris” par “France” dans nos conversations (sacrée bulle dans laquelle nous vivons), vouloir faire du sport et se désoler avec les copines de notre régime “pas très sain” autour d’un verre de rouge et d’une planche de charcuterie…

  • The Delicate Place (@misathemeb) 20 novembre 2013, 12:39 / Répondre

    this is an amazing and sadly true list haha. now, i’m no frenchie but my repeat paris experiences usually consist of them walking and smoking…everywhere. all the time. also, black head to toe always ;) tres chic!

  • Sheena 20 novembre 2013, 12:40 / Répondre

    “Oh My God! its awesome” “Oh My God! it was so funny” “Oh My God! Im like ROFL”
    I can got o sleep smiling now…

    Thanks a ton to Garance´ and of course to New Yorkers to be an inspiration for the post

  • sharon 20 novembre 2013, 12:47 / Répondre

    This is so funny. Looking forward to one on Paris Garance!

  • katie 20 novembre 2013, 12:51 / Répondre

    adore the illustration, adore this post, adore new york and adore that you are going to write another one about Pariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis!!

  • carole (ny-etc.) 20 novembre 2013, 12:54 / Répondre

    after 3 years in NYC i was at the same step as you are. then i moved to LA before it was too late…. the rest is not worth saying, but i’m feeling nostagic of NYC, reading this post.

  • coline 20 novembre 2013, 1:15 / Répondre

    L’impression de retrouver la Garance des illustrations que j’aimais tant quand j’ai commencé à te suivre, (j’adore aussi celle d’en ce moment soyons clair ;) ) c’est juste qu’il y a quelque chose d’avant je trouve, ou alors je suis nostalgique !!!… Bref j’adore ton illu

    Et tu me fais rêver avec tes habitudes de New Yorkaise, je suis en pleine remise en question de ce que je veux dans ma vie pro ou mes aspirations géographique, étant dans le milieu artistique, je crois que NY sera sans aucun doute une destination de longue durée dans les années à venir !!!

    Reparle nous en frannnncais un peuuu :)

  • chiara 20 novembre 2013, 1:18 / Répondre

    life in new york seems all about appearence, exteriority.
    the risk is to forget what’s really important in life.
    and between a brunch and a fitness session there’s never time to think.

  • Aisha 20 novembre 2013, 1:20 / Répondre

    Best Post EVER! Sounds a lot like Portland….btw…Garance, you should come to Portland some time!

  • Lebeautemps 20 novembre 2013, 1:23 / Répondre

    En tant que provinciale, montée à Paris, puis, avoir fui pour retrouver ma province, j’ai fait un petit article sur les trucs que j’ai aimé et détesté à Paris: http://lebeautemps.fr/2013/04/01/goodbye-paris/

    Genre:

    _ Le regard de conasse parisienne, qui consiste à toujours tirer la tronche dans les transports en commun, et considérer comme une agression le fait qu’une personne nous adresse un regard, ou pire, nous adresse la parole!
    _ aller régulièrement voir l’expo/la pièce de théâtre contemporaine/ le concert d’un copain. On a tous un ami qui fait une activité artistique, et bosse à plein temps à côté “pour manger” (bien que ce soit un très bon job!)
    _ saluer son voisin le soir en rentrant pendant qu’il promène son chat dans la cour de l’immeuble afin que ce dernier “voit un peu la nature”

  • MARIA S. 20 novembre 2013, 1:32 / Répondre

    Loved your post. So many true things.
    Though I must say having lived in Brooklyn for a couple of years, I started having the “oh no not another dinner in Manhattan” syndrome. Love the feeling when I get out of the subway to just be away (even just a bit) from the city…

    As for Paris…. Can’t wait to read that one…!

  • Mandy@ladyandpups 20 novembre 2013, 1:33 / Répondre

    Making anyone who doesn’t live in ny, feel really bad about not living in ny, and anyone who didn’t feel bad are just jealous.

  • Annika Tibs 20 novembre 2013, 1:36 / Répondre

    So many, So true! Even better then buzzfeed, you should submit this to them?! ha ha

    Thanks for the laughs this morning (west coast time). I am certainly missing NYC and can’t wait till I am back living in the hustle and bustle. I always describe New York like a tornado or a hurricane, because when you enter you are swept up in the madness the city spins in. Everything happening faster then imaginable, yet you are apart of it all AND when you leave, it’s like you’ve been spit out. Feeling slightly disoriented and VERY aware how slow the rest of the world moves in comparison :|

    #ilovenewyork

    sincerely,

    annika xx

  • Caroline 20 novembre 2013, 1:44 / Répondre

    Ce dessin, mon dieu ce dessin. Je viens de tomber amoureuse. J’adore ton trait mais là c’est l’amour

    Dis, on pourra l’avoir en posterrrrrrr (les art prints sont hors budget pour moi :( ) ?!?

    Demain je ressors mon blazer bleu marine et mon trench à grand col, et je fais ma parisienne chic sur le chemin du boulot!

  • Clémence L 20 novembre 2013, 1:57 / Répondre

    Le parisien qui habite rive droite ne jure qu’il ne pourrait plus vivre ailleurs, qu’il ne traverse la seine que pour de rares occasions et que mon dieu la rive gauche c’est so insupportable alors même qu’il y a vécu pendant 5 ans auparavant et qu’à l’époque il n’aurait posé POUR RIEN AU MONDE un pied rive droite.!

  • E 20 novembre 2013, 2:06 / Répondre

    Tu te rends compte peut-etre que la(ta)vie NewYorkese fait rever,mais j’aime plutot lire les choses que tu ne fais pas.

  • alexia 20 novembre 2013, 2:09 / Répondre

    Garance you’re so shallow! Ca me fait penser au film Alice de woody allen!

  • Zaza 20 novembre 2013, 2:11 / Répondre

    Garance t’es trop forte et je me suis bien reconnue dans ton post (expat française à NYC)

    Pour Paris en voilà une: être attendue à 20h30, quitter l’appartement à 20h30, arriver au resto a 21h15, blâmer les incidents techniques/ un passager malade/ les grèves. Et commencer la soirée en râlant sur les planques de la RATP/ y en a marre des grèves/ le déclin de la France.

  • The slow pace 20 novembre 2013, 2:18 / Répondre

    I would love to live in New York, if only for a few months… It sounds so exciting and different from my life now…
    I’m looking forward to reading your post about the things Parisians do!
    xx,
    E.
    http://www.theslowpace.com

  • Jerome 20 novembre 2013, 2:50 / Répondre

    Ce post me fait tellement sourire, je m’y retrouve beaucoup et pourtant j’habite PARIS…je me demande si toutes ces situations ne sont pas liées au fait que l’on travaille tout les deux dans l’industrie de la mode (je suis booker en agence de mannequins homme), ou parce que PARIS est tout simplement la petite soeur idéale de New York…who knows ???

    Love
    xxxx

    Jerome

  • Julie 20 novembre 2013, 3:01 / Répondre

    Garance en tant que française qui se respecte tu ne PEUX pas mais alors pas du tout te balader en jogging dans les rues pour faire tout et n’importe quoi. On a une réputation à tenir enfin ;)

  • juli 20 novembre 2013, 3:14 / Répondre

    Being an ex-New Yorker (2000) your post makes me a little sad. I think the New York you find has a lot to do with where you live. I lived in Queens, East Village (on Tompkins square!) and the Upper East side close to Harlem — I don’t miss any of the Tribeca/Soho silliness — but I do miss…

    a) Knowing all my doormen by name!

    b) Knowing my Chinese shirt cleaner personally (and his kids! And his grand daughter who used to play on the floor of the small store!)

    c) Knowing all the real people who worked out at the 92nd street Y at 6AM! Props to you — John the ex-garbageman for always critiquing my lifting.

    d) Walking all of Madison Ave. from 57th to 96th.

    e) Stopping at the Carnegie Hill Cafe — owned by friends of friends…(The Chef, Pascal, is French!)

    I know you rush around Garance — but put away the chic (for a bit) and you will find the hidden treasures of New York!

    PS — feeling morally superior to cab thieves — has been true since Fiorello LaGuardia created medallions in 1937! THAT one is truly being a New Yorker!

  • Danisha 20 novembre 2013, 3:19 / Répondre

    NYC et Montreal meme combat!

  • Angie Muresan 20 novembre 2013, 3:19 / Répondre

    Oh my god! This is so funny and so right on. I find the same behaviors, though, across the Western part of the United States as well.

  • Miss Smith 20 novembre 2013, 3:24 / Répondre

    Well, it’s official — NY is now more LA than LA is. I do miss the old NY — scotch, cigarettes, sneering at all forms of exercise. Sheesh — if Fran Lebowitz were young today — she’d be running around in yoga pants, underwater cycling and sharing her latest vegan recipes on her blog. As a native Angelino, I sneer when this happens here.

    Garance, I think that you would love living in Los Angeles (bi-coastal — that’s where it’s at) — nobody packs that much in a weekend — more likely to spend the afternoon hanging out on the deck with friends, eating and drinking and solving the world’s problem.

    Love your blog! Cheers!

  • Sevan 20 novembre 2013, 3:25 / Répondre

    J’ai adore cet article (et l’illustration) mais aussi bon nombre de commentaires en francais qui m’ont fait beaucoup rire, car tellement vrais !

  • NatalieH 20 novembre 2013, 3:37 / Répondre

    Les Parisiens! When I was living there, all the Parisiens skipped the queue and just did what they want. Most people will not bat an eye because they are planning to do the same thing. (The British especially will say nothing, but for a different reason.) Also they have no problem being in your space. They must kiss everyone on each cheek before leaving, regardless of if they know them or not. And finally, les Parisiens are not afraid to be argumentative and demanding and that’s how you know you are becoming one! (My moment was at la Musee d’Orsay when they wouldn’t accept my student card and said I needed my passport, and I flew off in a rage of how it was ridiculous to force me to carry a passport at all times. I did get my discount though!)

  • Romane 20 novembre 2013, 3:39 / Répondre

    New-York et Paris, t’as fais les deux meilleures villes!
    La parisienne ne sort pas en jogging, jamais! C’est une femme qui peut-être nonchalante et élégante à la foi. Elle a pas un look définit. Elle ne sera jamais contente de rien.
    C’est tout un ensemble qui fait qu’elle est unique et que j’adore la parisienne!

  • Coralie Rubinstein 20 novembre 2013, 3:42 / Répondre

    C’est à chaque fois pareil et différent dans chaque ville, nouvelles personnes, nouvelles habitudes et petits défauts. C’est si bon de s’adapter à une autre culture.

    A Paris, holala trop de choses que j’ai moi aussi fini par adopter, bien malgré moi… Comme :
    S’enjouer quand un pote nous invite à une soirée le weekend prochain, hésiter 1h avant de partir parce que c’est à Pontault-Combault en fait… Y aller parce qu’on a promis, arriver et se faufiler 10 minutes après discretos sur la terrasse pour chercher une compagnie de taxi, et n’arriver à en joindre aucune… (et se faire griller et avoir honte, aussi)
    Sortir l’excuse bidon pour tout retard à un RDV : j’étais coincée dans le métro à cause de “régulations du trafic”
    Dire “damer” pour manger parce que ça fait trop 9-4
    Se donner un air hyper busy / dans les nuages pour éviter de se faire accoster par les 20 bénévoles de la rue Caumartin
    Quand quelqu’un nous aborde dans la rue, ne pas attendre que la personne ait commencé sa phrase pour lui sortir un “j’peux pas j’suis pressée” au vol. C’est mal, mais à force de se faire demander de l’argent je me suis rendu compte que je le faisais de plus en plus souvent…
    Avoir un radar à crotte de chien intégré. Bip bip bip

    J’espère que cela va booster ton inspiration pour ton post sur les “trucs” de parisiens.
    Tschüss Garance!

  • Christine 20 novembre 2013, 3:52 / Répondre

    hahaha, this was hilarious and so true!!

  • Ellen 20 novembre 2013, 3:57 / Répondre

    The problem with this post is that youre speaking of NY from the point of view of someone who is from Ohio — or somewhere else …who moves to NY — acts like an annoying person who just moved to new york and gives new yorkers a bad name. Ask a born and raised new yorker (like me) if this is the way new yorkers are…and you’d find you have a very different set of “things”.

  • Diana 20 novembre 2013, 4:05 / Répondre

    I adore the illustration! Funny post, I’m looking forward to read about the typical Parisian behaviour!

  • Sandra 20 novembre 2013, 4:20 / Répondre

    LOVED THIS! And so true!

  • Cristi 20 novembre 2013, 4:30 / Répondre

    This is great! A few to add:

    1. Praise the virtues of the irreplaceable New York bagel, eat one and then complain that you shouldn’t have eaten one.

    2. Juicy Lucy at Whitmans gives Blk Mkt a run for its money!

    3. Give cab drivers directions frequently and passionately.

    4. Avoid Times Square like the plague. We don’t care if we have relatives in town who want to see it, we’re not going.

  • Flo's Glitter World 20 novembre 2013, 4:33 / Répondre

    Ohhhhmyyyygaaad this is so true!! :)
    Ca fait a peine un an et demi que je vis a NYC et je me reconnais deja dans pas mal de tes “stuff I Do”!
    Super article et j’attend celui sur les Parisiennes avec impatience!

  • Isabelle 20 novembre 2013, 4:38 / Répondre

    I just went to look at the illustration and then I started reading, because I too am in New York for three years now and I feel the same way. Your points are so spot on that I had to say “Oh my god” out loud to myself when I read your comment about not signing contracts because Mercury is in retrograte (seems like you’re reading Susan Miller as well!) just to read two sentences later that “Oh my god” starts every sentence.

    I can’t believe you haven’t been to Upstate, Tulum or the Hamptons…. because you know it’s too beautiful to miss out on :)

    By the way, I’d love to have this poster!!

  • Sarah 20 novembre 2013, 4:44 / Répondre

    Super dessin! Et vivement l’article clin d’oeil sur les parisiennes

  • Andrea @ The Almost Grown Up 20 novembre 2013, 4:47 / Répondre

    A city girl from a different, much smaller city than New York, I have to add that Ballet Beautiful (which has New York prices, even in Auckland) really HAS changed my life. My arms are toned for the first time in my life! Ever! It’s amazing! (Admittedly, there are probably [read: definitely] other ways I could have achieved this, but possibly none as fun.)

  • Dynath 20 novembre 2013, 5:02 / Répondre

    Je n’habite dans aucune de ces deux villes, je suis de Québec. Donc pour t’aider dans les comparatifs, je n’ai rien. Désolée! N’empêche que je me reconnais dans certains points Do/Don’t (je reste quand même dans une ville nord-américaine).

    Par contre. Ton ILLUSTRATION!!!
    My god! Elle est vraiment trop belle! Je la commanderais sur-le-champs. Il faut absolument que tu l’ajoute dans les posters de ta boutique.

  • CREEZY 20 novembre 2013, 5:02 / Répondre

    Un billet amusant et une illustration très chouette !

    Malheureusement, il n’y a pas qu’avec les boulots “créatifs” où l’on bosse jusqu’à 2 H du mat’ et même plus…;-(

    Par ailleurs, j’ai bien remarqué que vous êtes devenue “presque” une N-Yorkaise ;-)

  • Gzav 20 novembre 2013, 5:13 / Répondre

    - se poser à une terrasse de café, commander une mauresque en sachant pertinemment que le serveur ne sait pas de quoi on parle
    - pester sur les serveurs de café qui sont tous des gros cons malpolis
    - s’extasier dans une salle de théâtre en répétant “aaaah on a pas ça en province !”
    - prendre en photo des touristes japonais et/ou russes sur le Pont Neuf
    - trouver ridicule d’accrocher un cadenas sur le pont des arts
    - sérieusement penser que si on tombe dans la Seine, on ne crèvera pas de noyade mais on approchera le niveau de radiation de Fukushima
    - se dire que ce coup-ci on monte sur la Tour Eiffel, par les escaliers, et faire demi-tour quand on voit la queue devant le seul ascenseur qui fonctionne
    - se cacher le visage quand on passe dans la cour du Louvre pour faire style “on veut pas être pris en photo, on est célèbre, tu comprends”
    - aller rue des canettes pour tenter de trouver une ambiance boite de nuit en se disant que les boites de nuit ça pue sévère
    - aller acheter de la menthe fraiche à Chateau Rouge en se disant que c’est Bamako ici, en fait
    - se lever pour laisser sa place à une vieille dame dans le métro qui te dit “non mais ça va, je descend à la prochaine station” et se faire voler la place par une parisienne qui fait style de pas te capter parce qu’elle écoute de la zic avec son iPhone
    - ramasser le 20minutes sur le siège à côté de soi dans le métro, le lire en 5min, se dire que c’est vraiment de la merde, le déposer sur le siège à côté de soi en partant
    - prendre un velib dont la selle est bloquée à la position la plus basse

  • Claudia Bustamante 20 novembre 2013, 5:42 / Répondre

    felicitations! Magnifique dessin et texto genial !Je ne connait pas beaucoup les new yorkers,mais le café grefée à la main c’est le meilleur.Merci de nous passer touts ces particularitées new yorkaises,j’adore connaitre les coutumes de chaque pays de chaque grande ville.Et New York c’est LA VILLE !

  • Alisha Hall 20 novembre 2013, 6:18 / Répondre

    Garance,

    Congrats on the book! I loved reading the post about New Yorker’s…kind of funny. I am from NJ but moved to TX as a teen but moved to NYC for an internship a few years ago and had a VERY different experience. I guess b/c I was living in Bushwick, BK (that’s what I could afford). It was an experience to say the least. I love your drawings btw.

    I would love to read one about Parisians. Too bad I’ve never been there but I do have the pleasure of knowing a few personally – one of them I wish I didn’t know and the other I love.

  • Lois 20 novembre 2013, 6:30 / Répondre

    Touche – and oui, make the illustration available for sale for us New Yawkas dammit!

  • Annette 20 novembre 2013, 6:35 / Répondre

    Oh gosh, yes!! Could ditto half of this to London too (except add in ‘complain about the weather and the Tube umpteen gazillion times a day’). But you know? Even though I whinge about London, I secretly love the fact that I can – I feel like it’s a rite of passage, you know you’re a Londoner when you complain/do London things haha.
    (Errr hope that made sense)

  • alix de beer 20 novembre 2013, 6:48 / Répondre

    Haha Enorme!
    Sur Paris ça donnerait:
    -Répéter à qui veut l’entendre pr se donner de la contenance: “Je bosse comme une dingue, j’enchaine les nocturnes, j’ai les responsabilités d’un Directeur Marketing.”
    -On se cale un dej semaine pro? Et ne jamais caler de date. (Un peu comme à NYC finalement!)
    -Comment? t’as pas goûté les Burgers de chez Big Fernand, nan mais allo!
    -Balancer dès qu’on arrive au taff “Y’avait un monde ce matin ds le métro”, sous-entendu normal que j’ai 35 min de retard!! .
    Aller minimum 1 fois par mois ds une capitale européenne.”Ouais je pose un RTT vendredi, je vais faire du shopping à Londres.”
    Parler de sa maison secondaire: “Tellement ressourçant les week-ends à la campagne.” (ça marche ac la Normandie et la Bretagne aussi!)
    Se faire croire à soi-même et aux autres qu’on fuit les hipsters alors qu’on arbore fièrement une moustache et une chemise de bucheron! “Trop hipster pour moi le comptoir général, je préfère le côté intimiste de chez Jeanette!” (Same-same!!)
    -Répéter ts les lundis qu’on commence LE régime et qu’on arrête pour de bon cette fois les raclettes, le Nutella, les pots en semaine et les pizzas devant la TV.
    -Rencarder ses copines à la gym suédoise pr être sure que qqun nous remotivera si jamais on a la flemme d’aller au sport.
    -Courir ds le métro, alors qu’il en passe ttes les 2 min.
    -Dénigrer la banlieue (même proche, voire très proche!) “Je ne sais pas comment les gens font pour vivre à Levallois, c’est tellement excentré!”
    -Dire un jour qu’on va poser sa dem, partir faire un tour du monde et quitter cette vie trop stressante puis annoncer qu’on a acheter un appart le lendemain.
    -Parler franglish. “Tellement boring ce film”
    -N’aller que dans des bars avec terrasse chauffée l’hiver pr pvoir s’enfiler son paquet de clopes ac ses 2 verres de vin!
    -Dire que les parisiens sont des cons, en s’excluant complètement du lot!!

    Bcp trop de choses en fait!!
    Alixxx

    http://alixdebeer.com/

  • Katie 20 novembre 2013, 7:14 / Répondre

    So beautiful! I want this on my wall!

    Rosebud

  • jessica 20 novembre 2013, 7:38 / Répondre

    Well, you’ve definitely got the New York attitude down, and in writing! You’re officially New-York-ized!

    Your Friend, Jess

  • Hayley 20 novembre 2013, 7:39 / Répondre

    Sounds like Sydney!

  • Anne 20 novembre 2013, 7:41 / Répondre

    Love the illustration and the post! Can’t wait for the Paris version.

  • Katherine 20 novembre 2013, 7:50 / Répondre

    Glorious glorious Chicago … where no one is famous except the people who don’t give a sh*t that they’re famous.

  • sandra 20 novembre 2013, 8:35 / Répondre

    I am not in New York but I moved to the States right around the time when you moved too…it has been so nice to read about your adjustments (so much I share with you!)
    here in PA – a very new thing to my European self – which I would guess can easily get worse in NY is: you talk to anybody from the hairdresser to the SA at sephora…and everybody asks within minutes what and where you and your husband work…! not bad, but so frequent and regular it gets a bit annoying at times…

  • Benedicte 20 novembre 2013, 8:45 / Répondre

    hahaha!!! J’abite a Shanghai, et la vie ressemble ENORMEMENT a ce que tu decris!!! taxis…mani-pedis, se promettre de faire du sport…les OMG I LOVE U a tout bout de champ!!! au debut ca fait bizarre…puis on s’y met aussi haaha! et..oui, j’ai une “pet-sitter” qui ballade ma chienne, et qui l’emmene a la “creche” et me la ramene le soir!!! hahha ca fait halluciner tous mes amis en France!!! ;-)

  • Lorena 20 novembre 2013, 8:54 / Répondre

    You made me smile today!
    Great post! You are officially NY-ized!

    I am looking forward to read about the Paris version!

  • Charlotte 20 novembre 2013, 10:54 / Répondre

    It’s also very New York (American?) to be getting a Botox injection, laser treatment, or cheek filler while talking to your clinician about how you’ve become vegan so you can live a natural, plant-based life.

  • Lauren 20 novembre 2013, 11:18 / Répondre

    I am a New Yorker and just laughed completely out loud. Oh no! This sounds like ME too!

    Please!I hope you sell this illustration as a print. It’s fantastic!

  • Celeste 21 novembre 2013, 12:25 / Répondre

    Nothing is as time-consuming as a job in finance, believe me. 4 times a week, I have to get up at 4am because the London markets open. 5 hours later, our stock exchange opens… you get the drill

  • Lydie 21 novembre 2013, 1:16 / Répondre

    Can’t wait to see the one about les Parisiennes hahaha!

  • Alla 21 novembre 2013, 1:54 / Répondre

    “Work until 2:00 am without complaining because that’s the price you pay for having a “creative” job. Ok, complain a little, just for the pleasure of.”
    - definetely me, and yeah tjough I`m not New Yorker I love it :D

  • Julie 21 novembre 2013, 2:54 / Répondre

    So good to read this article and what about the drawing ….?! Just amazing ! Just wanna go back to NYC thanks to you !! Your blog, Garance, is awesome. Thanks for that !!!

  • Iléana 21 novembre 2013, 3:24 / Répondre

    L’atmosphère de cette ville est dingue !

  • Lou 21 novembre 2013, 3:46 / Répondre

    Great post!!

    OMG!!! Cette illustration est magnifique et je me joins à la majorité en demandant qu’il soit disponible en poster, et je m’avance même en demandant que celle de ton futur post sur la parisienne soit également disponible en poster!!
    Je vois bien ces deux illustrations dans mon bureau ;)

    XO
    -Lou

  • Vestiaire de Fille 21 novembre 2013, 3:55 / Répondre

    En lisant ton post je me croirais plongée dans un épisode de Sex and de the city, ;-) Je ne connais pas la ville, je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller encore, mais la vie doit y être hyper trépidante, animée, hors normes comparé aux petites vies tranquilles que l’on passe dans le Sud de la France ! Ce doit être une expérience géniale que tu vis !

    Des bises !

    http://www.vestiaire-de-fille.com

  • Tessa Amandine 21 novembre 2013, 3:56 / Répondre

    Great article and wonderful illustration! Thanks for sharing your thoughts – your blog is such an inspiration for me!
    Kisses from Germany, Tessa
    http://tweedandtulle.com

  • sandy 21 novembre 2013, 4:04 / Répondre

    Moi aussi j’ai habité 3 ans à New York, et c’est une ville qui restera dans mon coeur Forever :)

  • flora 21 novembre 2013, 4:24 / Répondre

    Pour ton post sur les habitudes parisiennes, je te conseille un programme court de Canal +, ça s’appelle “Connasse” : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-before-du-grand-journal/pid6437-connasse.html
    Cette fille est à la fois tout ce qui nous énerve, mais on rit jaune car on s’y retrouve toujours un peu.
    Finalement, pour faire écho au post sur l’auto-dérision, c’est pas mal.
    Je te conseille donc de regarder cette “Connasse”en action, très inspirant et très prenant.
    Et si ça n’est pas nous, on en connaît toute une, à Paris ou à New York.

    Oh, et dans le genre “je fais des trucs de Parisiens tout en me plaignant des Parisiens”, il y avait les vidéos de My Little Paris “Ce que disent les Parisiens” (au boulot / en voiture / en vacances / pendant les courses etc.), à voir sur Youtube.

    Par ailleurs, très très belle illustration !

  • Céci 21 novembre 2013, 4:38 / Répondre

    “Dire : Laisse tomber, ce mec, c’est un modelizer.”
    :)) Ma préférée.

  • waltersteph 21 novembre 2013, 5:01 / Répondre

    WAOUW
    c est un de tes meilleur article. La dessin est magnifique et le texte très drôle.

  • Sira 21 novembre 2013, 5:17 / Répondre

    Love it ! hahahhaha, cest drole mais tellement vrai: a fait un peu satyre. Oh my gaawd, I love it. c’est un peu flippant aussi cette course à a perfection-mais-je-gère-jsuis-une-warrior risque à avoir un burn out à… 45 ans? Et les mecs, c’est pareil? Et après 40 ans aussi? Je suis bien curieuse de connaitre leur point de vue ; de toute façon ils prennent toujours plus cool et laid-back. I know quand tu parles de colonic : “BORED TO DEATH”, la meilleure serie sur les new yorkais, la vie à NYC, l’humour, très woody alleniens avec l’inimitable Jason Schwartzman et les géniaux Ted Danson et Zach Galigianakis !!!! : j’étais accro et très triste quand ça s’est terminé !

  • Virginia 21 novembre 2013, 5:52 / Répondre

    Do people really live like that? I’m like you Garance; make no plans and spend far too long just hanging out. Also, question: would you live somewhere cheaper where you could have it all but not have to work as much or is New York that good? I had fun reading this too and ditto about the illustration becoming a print. Thanks.

  • Gintare 21 novembre 2013, 6:04 / Répondre

    La vie New Yorkaise me semble un peu triste et surtout très fake, même si cet article m’a fait rire énormément. Je suis lituanienne et j’habite à Paris depuis trois ans déjà et j’adore Paris! Ce qui m’étonne c’est le fait qu’à Paris les gens aiment avoir tout sur le papier. Pourquoi postuler pour un job par Internet si on peut vous demander de nous envoyer votre CV par courriel? Le même pour l’université, il faut envoyer tous les dossiers par courriel, obligatoirement! Après, il y a cette obsession de trouver un lieu qui n’est pas encore trop touristique. Le Marais, on s’en fout, parce que c’est déjà très connu. Par contre, Le Haut Marais, trop cool!!

  • Mallaury 21 novembre 2013, 7:38 / Répondre

    En étant en Erasmus au Danemark, j’ai d’autant plus remarqué mes tics de grosse Parigo.
    Déjà, un vrai parisien DETESTE Paris.
    Mais il ne peut pas s’en passer. (Oui j’ai râlé tout l’été, et maintenant je rêve de reprendre un café dans un bistrot blindé)

    La parisienne fume. trop. ( Tous mes amis ERASMUS étrangers me diagnostiquent deja avec un cancer du poumon.)

    La parisienne n’a pas le temps. Jamais. Elle arrive jamais à voir tous ces gens à qui elles dit “on doit s’prendre un café/ s’faire un jap) , mais par contre elle tourne en rond en petite culotte chez elle le dimanche en faisant 44 fois le tour de chaque appui de son iphone.

    La parisienne fait ses courses chez Monop’, achète ses cosmétiques à la pharmacie (il faut le dire, les parapharmacies françaises valent 1000 fois n’importe quel Sephora) , et quand elle peut elle va au marché. Parce que le marché, c’est stylé. Et pour se donner bonne conscience elle va une fois pa rois à Biocoop. (Oui aux states aller dans une boutique bio c’est quotidien, chez nous limite on le tweet)

    La parisienne veut être mince, va manger de la salade à midi mais se ruer sur un burger le soir, mais ça compte pas, “parce que c’est le meilleur de paname”

    La parisienne ne doit pas faire savoir en public qu’elle fait du sport. C’est loin d’être comme dans les autres pays ou c’est normal/bien vu d’avoir sa carte au fitness club. La parisienne doit avoir un cul de fou comme par magie. ” Moi? Non je fais rien… j’ai un métabolisme cool, j’crois.”

    La parisienne prend le métro. Elle peut définir un style pour chaque ligne, qu’elle a déjà toute prises. Chaque ligne a son cliché. ” Oh non on doit prendre la 13…”
    Si elle prend pas le métro, elle s’émerveille en prenant le bus, parce qu’elle oublie que c’est cool le bus. Même si la population avoisine les 64 ans en moyenne.

    La parisienne pense qu’un croissant c’est un croissant. Et un jour elle va à l’étranger. Et là elle se rend compte que, non, un croissant ça peut vraiment être dégueulasses une fois sortie de son pays ( Salut, moi au danemark.)

    La parisienne se veut cultivée et va aux expos.

    La parisienne ne peut plus voir en peinture le Trocadéro, mais verse une petite larme devant une carte postale de la tour eiffel à l’aéroport.

    La parisienne est faussement négligée. Genre ça fait 6 mois que je suis pas allée chez le coiffeur ( impensable pour une ricaine) , j’fais mes ongles comme je peux a la maison, j’prend le premier pull qui traine, une paire de boots dévastée qu’elle porte tout le temps alors qu’elle a acheté une tonne de paire de pompes neuves, pas maquillée donc elle tente de se maquiller dans le métro ( sport national).

    La parisienne fuit Chatelet et Haussmann comme la peste.

    La Parisienne veut connaitre tous les nouveaux concept store parisiens, puis toutes les nouvelles terrasses, puis les nouveaux groupes et labels du moment. Puis elle doit après dire à ses potes banlieusardes : quoi ? t’écoutes ça? je l’écoutais y’a 3 mois…

    On sait pas trop ce que fait la Parisienne, mais en tout cas, elle est pas dispo.

  • Rosie 21 novembre 2013, 8:54 / Répondre

    So I lived in New York for a year and then came back to live in London thinking I was the same person until a couple of days after arriving back somebody jumped in front of me to get a taxi on Piccadilly. I immediately yelled WTF do you think you are doing – that’s mine a@@ h@@@ . Never would I have responded that way if I had not lived in NY. NY taught me as a polite European female to o lift my game and be assertive and how liberating and fun that was so thank you New York. Nicely written Garance.

  • Pamela 21 novembre 2013, 9:12 / Répondre

    This made my morning, you nailed ,living here to a T. Enjoy your “Tall latte with a half shot.” Good day NYC.

  • Cristina 21 novembre 2013, 9:26 / Répondre

    The illustration is so beautiful!! I want to be this girl! Living in NY it’s my dream and I think I’m close to achieving it…. Your article is very funny, you made my day!
    http://heelsandpeplum.wordpress.com/

  • Sira 21 novembre 2013, 10:01 / Répondre

    Tellement vrai le commentaire de Mallaury : “La parisienne pense qu’un croissant c’est un croissant. Et un jour elle va à l’étranger. Et là elle se rend compte que, non, un croissant ça peut vraiment être dégueulasses une fois sortie de son pays ( Salut, moi au danemark.)”
    => C’est tellement normal d’être entouré de patisseries et viennoiseries qu’à l’étranger on se rend compte que la bas, c’est trop et immangeable : trop sucré, trop de beurre, trop de crème… Quand j’habitais à l’étranger ce qui me manquais ce n’est pas le fromage et le saucisson mais… passer devant des vitraines de boulangerie/patisserie !

    Je suis d’accord aussi : la parisienne n’aime pas les endroits trop touristiques et fuis ce qui est déjà connu :
    Les Champs Elysées? Aucun intérêt
    Le Marais? Devenu trop commun. Sauf le dimanche à a rigueur ou tu peux trainer faire les boutiques
    Le Xème/Canal St Martin : pfff, c’est fini ça !
    18ème : toujours sympa mais les adresses cool sont tellement loin l’unes de l’autre
    Les nouvelles adresses? Le haut marais, So-Pi (south Pigalle), les berges de la Seine avec sa bouteille de vin et son pique nique apres le boulot quand il fait beau, et les Quais du XIIIe pour un verre-resto-nüba au bord de la Seine quand il fait beau
    Dès que le rayon de soleil pointe : tout le monde se rue sur les terrasses de cafe Ray Ban au nez, visage en l’air et lançant tous le 10 minutes : “on n’est pas bien là?”
    la panoplie de la parisienne : plutôt brune, cheveux longs raides avec option france, habillée en noir, besace, slim, boots, mocassins, collants noirs ou ballerines quand il fait moins froid
    Chercher le dernier endroit sympa et lancer l’air de rien “ah bon, tu connais pas? t’yes jamais allé?”
    Le nouveau bar à truc : bar à burgers, bar à soupes, bar à smoothie, bar à culottes
    Les nouveaux cafés-veggie restaurants-bar à cocktails ouverts par les aussies/americains que tu te demandes presque si vaut mieux que tu passes ta commande en anglais
    Se dire que franchement les parisiennes ont est vachement mieux que les américaines qui ont font toujours trop avec leur brushing, manucure, sourire ultra bright avec notre “je-ne-sai-quoi” (sortez l’accent americain) mais on fait on leur pique tout : les nail bar, le keratin et maintenant botox treatment pour les cheveux, etc. Nos mecs parisiens sont devenus des clones des hypsters williamsburghiens avec leur bonnet-gilet-et look de jtire-une-tronche-de-deux-mètres-de-long
    Parler de Paris comme si c’etait la France et la France comme si c’était Paris
    Dépasser les gens qui marchent trop lentement dans le métro en râlant (nan mais tu prends l’escalator et t’avances pas??)
    Voir des pauvre touristes perdus avec une carte et passez devant eux en traçant car c’est pas que t’as pas envie ou qu t’apprécierais pas si tu était à leur place mais vraiment là t’as pas le temps du tout du tout
    Se die qu’à passé 30 ans, vivre dans un 30m² pour 75% de ton salaire, sous la grisaille c’est pas une vie ; que tu rêve qu’à te casser et envier tes amis au soleil dans le sud, et puis se dire à minuit que t’es bien contente d’avoir trouvé ce super restaurant trop bon encore pas connu à cette heure, des rues animées le soir à minuit en semaine, passer en Velib ou en bus sur le Pont neuf le soir et voir les monuments allumés, et tu ne peux t’empecher de te dire : “on n’est pas bien là?”

  • Gigi 21 novembre 2013, 10:01

    Très juste! rien à redire!

    Signée une parisienne du 14ème ;)

  • A. 21 novembre 2013, 10:01

    Une parisienne du 14e ? Un arrondissement à 2 chiffres ? hmm nan. Incompatible.
    ;P

  • Dounia 21 novembre 2013, 10:02 / Répondre

    Rien à avoir, mais j’aimerai vraiment un city guide dubai!

  • Marlene Bitzer 21 novembre 2013, 10:02 / Répondre

    Sometimes, there’s only one thing left to say: that’s talent. Real talent. :-) :-)

    Greetings from germany
    by Marlene, http://www.girlsgame.tv

  • Charlotte 21 novembre 2013, 10:40 / Répondre

    Ne jamais courir un café à la main ni demander un tchai latte extra milk but low sugar mais boire un café noisette en terrasse avec cigarette obligatoire !

    Passer 1 heure dans 10 bus différents plutot que de prendre le métro juste pour admirer Paris

    Utiliser le vélib dès que le temps le permet parce que le vélib en talons c’est plus facile que de galérer sur les pavés parisiens

    Ne jamais aller à une soirée de l’autre coté du périph

    Voila Garance ! :)

  • Noé 21 novembre 2013, 12:43 / Répondre

    Ah, New York… J’aimerais connaître un peu son rythme de vie, ses habitants… La description que tu en fait me laisse rêver. D’ailleurs c’est dingue, New York, ça fait toujours autant rêver, après tout ce temps le rêve Américain n’est pas encore mort enterré.
    Paris, je ne connais pas si bien. Je n’y suis même pas aller très souvent, par contre je pourrais dire que là où le Parisien rejoint le New Yorkais, c’est sur sa façon de parler du fait qu’il est Parisien, et que Paris c’est génial. Et cette manière d’appeler le reste de la France “Province” ! Aah, non mais oh, Paris n’est pas la France entière ! Voilà, l’arrogance Parisienne, je crois que c’est typique. C’est peut-être un truc qu’on chope quand on vit là-bas, peut-être que personne ne peut être épargné. Peut-être que Paris c’est vraiment aussi bien qu’on le dit, qui sait.

    Noé,
    Couleur Spleen.

  • richele 21 novembre 2013, 1:42 / Répondre

    The best.

    quite a bit of the same can be said for So Cal

  • Bella 21 novembre 2013, 1:58 / Répondre

    re: Paris: the way that everyone smokes, but no one is A Smoker.

  • Tanya Malott 21 novembre 2013, 2:16 / Répondre

    One more: We say “I love to read the Sunday NYTimes in bed.” like it is a sacred ritual. Only we don’t really read it all. I read the Real Estate and the Style sections. And maybe one other section with a good photo. Then I push the sections around and read bits and pieces for the rest of the week.

    I would buy this illustration as a poster too!

  • Bb de la Branche 21 novembre 2013, 2:26 / Répondre

    En phase Garance, le Courrier International de cette semaine titre “Paris, la ville que les étrangers aiment critiquer” et c’est un florilège… Décidément cela fait couler beaucoup d’encre (taper beaucoup de lettres) NY et Paris.
    Je ne suis pas trop d’accord sur le parisien râle toujours… il aimerait être considéré comme râleur parce que les gens enthousiasment sont regardés bizarrement, mais tout de même… les parisiens sont cools.

  • jett 21 novembre 2013, 2:57 / Répondre

    Paris: learn to watch where you step but forget cause it’s so pretty there. How about Rome? I never got in so many arguments with strangers anywhere like Rome. For some reason.

  • Diana 21 novembre 2013, 3:08 / Répondre

    Oh my god, I love you!!!
    (I should write a similar post about being from Italian Mezzogiorno and living in Rome)

  • Clarisse 21 novembre 2013, 4:34 / Répondre

    Les Parisiens, à un passage piétons, en pleine discussion ils glissent “attends, viens, on traverse…” super vite, et t’es censé suivre au millimètre près.

    Sinon tu te fais écraser.

    (C’est un coup à prendre.)

    C.

  • claire 21 novembre 2013, 4:40 / Répondre

    Les verres en terrasse en bonnet et moufles quand il fait 3° …
    No way !

  • Amy 21 novembre 2013, 4:47 / Répondre

    This is such a brilliant post, I so loved it, Garance!

    http://www.voguetteblog.com

  • Valentina 21 novembre 2013, 5:48 / Répondre

    For Paris…

    Talk about how difficult it is to find a good, straight man to date in Paris…but admit you spend 97% of your time in le Marais hanging around beautiful thin women or gay men.

    Avoid the RER like the plague (45 stops on the ligne 4, 6, and 9? STILL BETTER THAN 3 STOPS ON THE RER)

    Laugh at the people making the line outside to enter the Louvre (you know all about the Carousel! and same goes for D’Orsay..buying your tickets from the clandestine man that has a newsstand, c’est chic; faire la queue, pas chic…)

    Dinner: hunk of Brie, bottle of Bordeaux, PICARD.

    Spend 10 hours at Galleries Lafayette during les soldes. Buy nothing.

    Oh I could go on for hours…thanks, Garance, for your wonderful post and your beautiful sense of humor!

  • Romain 21 novembre 2013, 7:39 / Répondre

    Typique du parisien?

    -Connaître sur le bout des doigts toutes les expos, de toutes les galeries du moment, et se faire systématiquement un brief avec ses amis sur qui qu’à vu quoi, qu’est ce qu’il faut voir.

    -Finir toutes ses journées au café, plutôt qu’à la salle de sport. Faire du sport c’est tabou. Trop superficiel enfin!

    -Se plaindre sans arrêt des touristes, des Parisiens, les clichés, du froid, de sa famille…la liste est longue.

    - Aller au ciné comme on va faire ses courses.

    -Avoir un dressing dont la seule couleur est le bleu marine très très foncé.

    -S’étonner avec ses amis en ayant complètement zappé que l’on est dans une belle ville, dont des milliers de gens adoreraient vivre.

    -Avoir la tête bourrée de stéréotypes sur des gens en les mettant dans des cases (bobo, bof, rive gauche, hypster, bimbo…). C’est peut être uniquement français?

    -Et enfin, adorer aller dans des cafés New Yorkais, où tout est blanc et en bois. Où l’on ferme à 18h, et où l’on peut travailler sur des tables grandes tables que l’on partage, car nos tables, faut le dire, ne contiennent seulement que 2 verres à Paris. La rue Julien Sampais à Jacques Bonsergent, voit se genre de commerce pousser comme des champignons.

  • kelly 21 novembre 2013, 7:56 / Répondre

    HEY GARANCE it sounds like nyc is a drag to be honest! doesnt sound terrible intellectual

  • Lauren 21 novembre 2013, 9:17 / Répondre

    I lived in the city for 2 years and although I moved far away I return at least every other month since my office are still based there. A one New Yorker habits you missed – every true New Yorker walks everywhere with headphones in. Regardless of them being on headphones are always on.

    Enjoyed reading this!

  • dorothy 21 novembre 2013, 10:49 / Répondre

    -discussing subway lines and stops like it’s the weather (specifically about the nonexistent g train)
    -telling strangers exactly which intersection you live at (and judging people by which intersection they live at)
    -repeated real estate envy (both during house parties in nyc and while reading the real estate section of the nytimes and seeing how far your money would go elsewhere)
    -complaining about needing to move to the west coast (but not actually doing it)
    -talking about how it’s so hard to meet people in the city (but being too busy to hang with the people you already know)
    -feeling a little bit cool when you’re traveling abroad and tell people you’re coming from nyc

    http://www.coveruncover.com

  • Miho 22 novembre 2013, 12:08 / Répondre

    Ha ! Comme toi je ne vis plus à Paris mais il m’en reste quelques habitudes.

    - Râler sur tout, tout le temps, mais surtout pour le plaisir. Les américains nous regardent toujours avec de grand yeux quand on fait ça. Comme si on représentait la négativité incarné. Alors que non, c’est juste un moyen de s’exprimer.

    - Ne jamais sortir en yoga pant. Ni en jogging. Ni en baskets. Encore moins les 3. Oui, même pour sortir le chien ou aller chercher les croissants.

    - Aller chercher les croissants justement. le dimanche matin après une longue grasse mat’ (et un passage maquillage). Les prendre gras et croustillants. Mettre des miettes partout.

    - Allumer une clope. Dès qu’on peut.

    - Voir au moins 20 films par mois grâce à la carte UGC.

    - Hésiter entre les Galeries et le Printemps. Faire les 2.

    - Se moquer des touristes.

    - L’été se dire qu’on est bien là, dehors, sur notre mètre carré avec une bouteille de blanc aux Buttes Chaumont. Comme 90% des parisiens.

  • janie 22 novembre 2013, 4:50 / Répondre

    please, please, please have this illustration as a poster – love it!

  • Flore 22 novembre 2013, 5:25 / Répondre

    Comme j’ai ri !
    Tu as décrit mon meilleur ami parti vivre à NYC !!! Je suis allée le voir deux fois et j’ai pu constater sa NewYorkisation !!! Tout y est ! Mon préféré : le cuptogo !
    J’ai hâte de lire ton prochain article sur la parisienne … Je verrai s’y je m’y reconnais :)

    Et ton illustration… A tomber.

    Flore from Marseille

  • Neya 22 novembre 2013, 6:04 / Répondre

    http://www.youtube.com/watch?v=dxTb2rbfscA

    YOU SHOULD REALLY WATCH THIS VIDEO Garance!! it’s hilarious!! et tout ce qu’il dit est vrai!! c’est juste énorme!!

  • Lucie - Mondalu 22 novembre 2013, 7:40 / Répondre

    Vivement le post similaire sur Paris ! :)

  • lucie coquette 22 novembre 2013, 7:56 / Répondre

    Je ne suis pas parisienne, je suis Lilloise, je ne suis pas trentenaire, j’ai 45 ans, un mari, deux enfants, un boulot, une jolie maison. J’adore Paris en touriste, mais je ne pourrai jamais y vivre! Les journées de boulot commencent tard, et donc se terminent tard, tu passes ta vie dans les transports en commun, Paris est bruyante et parfois dangereuse. Par contre les Parisiens sont charmants, tu peux sortir ou boire un verre n’importe quel jour à n’importe quelle heure, je suis amoureuse du Pont Alexandre III et d’un tas de monuments et pour les fashion victims (dont je fais partie), Paris est un rêve…

  • C2G2 22 novembre 2013, 8:44 / Répondre

    Paris je sais pas mais je peux te tuyauter sur des trucs typiques des habitants de Montcuq dans le Lot ou de Deux-Verges dans le Cantal …

  • Costume De Rigueur 22 novembre 2013, 11:19 / Répondre

    Oh my god, Mercury is in retrograde, that’s why I can’t get a cab! OMG I LOVE YOU for writing this article…big big hug…hahahahaha…

    CDR

    http://costumederigueur.com/

  • De Passage 22 novembre 2013, 12:06 / Répondre

    Il y a pas mal de point communs finalement sauf :

    a-la scène du taxi se produit n’importe où (boulangerie, métro, monoprix etc…)

    b-pas de discussions transit ni argent, c’est caca ;o

    c-si tu souris et tu es de bonne humeur cela parait suspect, les gens pensent que tu as un grain et ils s’écartent de 3m (nb: ceci ne fonctionne pas pendant les soldes, malheureusement)

    d-si tu portes une doudoune, des baskets -> cf petit c

    e- les parisiens disent détester Paris (si tu aimes c’est que tu viens d’arriver de province ou que tu es touriste), vouloir partir de Paris et…ne peuvent vivre qu’à Paris. A peine sortis du périph’ ils paniquent déjà, ils sont en terre inconnue, trouvent tout naze et finalement sont heureux de revenir à Paris. (enfin “heureux”, faut pas déconner non plus…disons rassurés ;p )

    Ex-parisienne

  • Viveka 22 novembre 2013, 1:54 / Répondre

    Greeeat post! You should move and do the same about LA, Sao Paulo, London, Stockholm, Ibiza…

  • f-ming 22 novembre 2013, 2:46 / Répondre

    j’ai adoré ce post ! tu rends très bien compte de la mentalité particulière des new-yorkais et avec toujours autant d’humour, c’est très plaisant et aussi instructif sur un plan social.

    Pour les trucs des parisiennes, en tous cas de ma catégorie (étudiante fauchée) je dirais :
    - à chaque soirée, rester jusqu’au dernier métro ou jusqu’au premier parce que le taxi, c’est vraiment trop cher. (alors que parfois la course pourrait nous coûter 5 euros, mais non, le taxi à Paris parait toujours comme une dépense inconsidérée)
    - dénigrer les trucs touristiques de notre ville alors qu’en vrai, on y a tellement jamais mis les pieds qu’on sait à peine à quoi ça ressemble et dans certain cas, ignorant jusqu’à l’histoire dont les monuments sont emprunts.
    - Dire “énorme !” pour un truc drôle, grotesque, choquant, impressionnant
    - sortir de chez soi pour aller au marché bio et finir…à la boulangerie au bout de la rue

  • Ken Métrosexuel 22 novembre 2013, 4:13 / Répondre

    True. Except for one thing : I live in Brooklyn and I regret saying yes to a party in… Manhattan. I feel so much better staying in Brooklyn for the week end.
    Sinon pour Paris, en plus de tout ce qui a déjà été écrit, j’ajouterai : le sens de la demi-mesure et avoir toujours une certaine distance par rapport aux choses.
    New York et Paris sont imbattables. Mais Paris est mieux quand on n’est pas français. On “fantasise” plus la ville-lumière et la vie à la française.
    Ken Métrosexuel
    lemetropolitanblog.com

  • Ingrid 22 novembre 2013, 9:19 / Répondre

    UGH! New York sounds even worse and more chaotic than where I live. I’m glad I live where I do.

    Hugs,

    Karin from
    L.A.

  • Ingrid 22 novembre 2013, 10:07 / Répondre

    Hey NeyaL
    Your video was kinda funny and typical of Americans and French in a crude sort of way.

  • Christine 22 novembre 2013, 11:28 / Répondre

    Woman, you are too accurate.

  • Micah Gianneli 23 novembre 2013, 1:01 / Répondre

    Amazing illustration, as always :)

    Micah xx

    micahgianneli.com

  • Renee 23 novembre 2013, 4:08 / Répondre

    Garance! I love, love, love this post and the illustration is amazing – make into a poster or print, pretty please??!!!!?!

  • GB 23 novembre 2013, 9:06 / Répondre

    Love this illustration! Beautiful!!! Love New York but could not live there. I just took my 9 Year old daughter there last summer. Great time! This summer we are going to Paris. She can’t wait. So looking forward to the Paris side of this post. Even if it takes me forever to translate……..

  • j1 26 novembre 2013, 12:35 / Répondre

    As a New Yorker who moved to Paris 4 months ago…
    Things I’ve adopted
    - no longer flinching at the sight of the yogurt aisles at the monoprix (what, of course it’s normal to have an entire aisle dedicated to yogurt)
    - eating yogurt after every meal
    - talking about all the digestive benefits of having yogurt after every meal
    - talking about digestion, period.
    - Abbreviating not just words, but full on phrases (e.g., je ne sais pas = je sais pas = something that sounds like “shepa”
    - understanding the phrase “mais, c est pas possible!!” is par for the course. once you get over that hump, it turns out it usually is possible.
    - extolling the virtues of picard
    Thing(s) I have yet to adopt
    - rushing into the train instead of waiting at the side to let people exit before you enter
    - AZERTY keyboard (not French specific, but still my ultimate nemesis)

  • Iulia 26 novembre 2013, 10:16 / Répondre

    Can’t get over how absolutely GORGEOUS your illustrations are!!! You are so talented!!

  • Serene 29 novembre 2013, 7:36 / Répondre

    I feel like a jerk for writing this, because I’m sure it just sounds negative, but it’s gotten to be cliche for NY bloggers to talk gushingly about NY like it’s a new lover. The IG pictures of the Brooklyn Bridge or some other photographic nod the the city, inevitably followed by a sigh filled hashtag, #ilovenewyork. It seems as if every fashionable woman in NY envisions herself Carrie Bradshaw. And all of that would be well received by me if it didn’t come across like so much humble bragging. As if anyone who is anyone dahling, got to NYC just as soon as they could.

    Truly, NYC elicits strong emotions….Sinatra even sang an ode to it. Sometimes, my cynicism takes over though, and it just feels like we’re all turning into some very unpleasant, very shallow “creative types”, artists if you will. I have a feeling, Garance, that you would be at home anywhere. You come across as such a girls’ girl and I do love that about you!

  • Amanda 1 décembre 2013, 12:06 / Répondre

    Oh God. It is not too far of that i think of Paris. I was there for the two past weeks and subway-ing,hurry-ing, kiss-ing, lunch-ing, brunch-ing, shoot-ing…. made me wishing to go to bed at 9pm and watching TV. (Thing i don’t do at home usually) . Thank god i’m back now (w/ my cats… don’t judge me! ), BUT i still miss creativity of the big city.

  • mag 1 décembre 2013, 9:14 / Répondre

    This is really really nice Garance !!! You should definately write a book about this kind of subject. I’m sure it’d sell a lot. And for Paris you should have a satellite, someone who’d help you write the blog (the more Paris oriented side of it ;) but who’s here, on the spot. I love you’re blog even if you’re in New York, but you know, “if you don’t use it, you loose it”.. and I’m sure some things going on in Paris slip away from your attention because well… you can’t be 100% in two places. That’s why you should have someone here to keep track of all in Paris and keep you 100% posted! Because we parisian girls love to hear about new york girls but we also love ourselves so we love to hear about ourselves as well, and I’m sure the New York ladies would love to hear about the parisian girls ! (did you follow? ;) Anyways that was my two ideas that I wanted to share with you. :) xoxo

  • Milena 2 décembre 2013, 3:06 / Répondre

    There is so much truth behind this post… Love it!

  • sandra(last tango in paris) 2 décembre 2013, 7:31 / Répondre

    ha ha SO spot on!

    it’s funny how you have to be an outsider/foreigner in order to notice all this.

    me and a couple of friends have an ongoing parisian quirks blog http://such-a-french-thing-to-do.tumblr.com/

  • rachel 5 décembre 2013, 7:11 / Répondre

    christ! this sounds exactly like sydney.

  • Nuno Cunha 5 décembre 2013, 6:22 / Répondre

    I never been to NY altough i was invited to go there to spend a week but for what i see in TV i had the same impression you described and i really don’t miss the oportunity. I prefer Europe, and for a french women like you are, it is a chock of cultures. What are you doing there for so long time? It’s obvious to any person that you already have a long list of newyorkers pretenders, with all that ny women in trainers you must be inspirational at least.

  • michael 6 décembre 2013, 8:37 / Répondre

    Complain how RIDICULOUSLY EXPENSIVE Hermes is, then secretly buy an Hermes shoe horn.

  • Katerina 8 décembre 2013, 4:09 / Répondre

    Hilarious!!! P. S. What’s wrong with Brooklyn, enlighten the Prague girl, PLEEEESE! :-)

  • Yasmine Brooke 8 décembre 2013, 11:15 / Répondre

    So this is pretty much a preparations list for when I move to New York, but is it sad to say that I can’t wait?
    Yasmine xx

  • Julie K 8 décembre 2013, 4:12 / Répondre

    C’est merveilleux!

  • ruby 8 décembre 2013, 11:36 / Répondre

    I’m a wee late to this party, but other than the ‘everyone is so busy you don’t see each other for 3 months’, I don’t do any of that dumb stuff. but, oh man, do I see/ hear that pretentious crap often.

    I’ve been in NYC since 1998!

    #KeepinItOldSchool #MidwestRealism #FTW

  • Renee 11 décembre 2013, 3:31 / Répondre

    - Almost lose your sh#t because you just realized that the dinner you just said yes to is in BROOKLYN. Ugh.

    This may be something that New Yorkers who live outside of Brooklyn say. Let’s not forget that New York City has 5 boroughs. :-)

  • Lady Blue 15 décembre 2013, 2:24 / Répondre

    This sounds more like “Things White Female Yuppie New Yorkers Do” than things New Yorkers do. Expand your circle Garance. I promise all of us aren’t superficial, insecure, social climbers like the people you described in these bullet points. Do yourself a favor and make some new friends!

  • Albertine, NYC 15 décembre 2013, 2:24

    I agree with Lady Blue. In order to able to write about what New Yorkers do, you should expand your circle. The New Yorkers that you are describing are just a small percentage and frankly speaking the most annoying kind, but I believe that you can find that kind anywhere, not just in New York and not just in the States for that matter. That’s why it surprises me that you have labeled that niche as New Yorkers.

    Many New Yorkers can’t afford to go to Hamptons (or at least not for the reasons you are mentioning), or to have brunches in exclusive restaurants, or bother talking about famous people who share their neighborhood, but not their lifestyle and income. Many of them are struggling to pay their rents, doing more than one job. It’s hard to say and figure out (in three years) what a typical New Yorker does; lifestyle-wise they come in different shapes and sizes. But of something I am sure: New Yorkers are the best, even when they try to “steal” your cab.

  • Anna 11 janvier 2014, 3:44 / Répondre

    Great post. I will add it:
    Newyorkers like to talk about themselves. They are not interested what other personne is doing ( exept where works) or thinking. They dont ask any quastions. They no curious about others, and the relationships are shallow.
    But on other hand they are very helpfull on the street and they offer help if somebody need it.
    Two peronnality in one ;)

  • A 11 janvier 2014, 3:44

    Haaaaa :)))))) Albertine NYC
    You just confirm whole post with your last sentence :))))

  • Rachael 22 avril 2014, 8:56 / Répondre

    This post just makes me want to move to New York! <3

  • Deepak lahoriya 26 avril 2014, 1:14 / Répondre

    exciting …..loved reading ..thanks fro sharing.

  • éjaculation sur le visage chienne 17 mai 2014, 5:04 / Répondre

    Hummm êtes vous certain de ce que vous nous avancez ??

In The Spotlight