Toutes les semaines, au Studio, on reçoit plein de produits beauté : un vernis qui change de couleur, un rouge à lèvres vert émeraude, un shampoing volumateur à base de larmes d’ange (bon, j’ai dû le rêver, celui-là) et on ADORE ça.

Pourtant, c’est drôle, ces derniers temps, en discutant avec nos copines, à travers nos Beauty Minutes ou même dans les commentaires, on s’aperçoit que le vent est en train de tourner et que vous recherchez des produits plus naturels et bien entendu, ça nous intéresse beaucoup. Et si les ingrédients 100 % naturels et non chimiques étaient aussi efficaces que les produits de synthèse ?

Perso je ne suis pas du genre à jeter tous mes produits beauté du jour au lendemain. Je préfère adopter une approche plus progressive.

Du coup Alex et moi, on commence doucement à explorer l’univers des cosmétiques naturels en essayant de comprendre ce qui est bon, agréable et efficace. C’est dans cette optique qu’Alex est allée visiter la ferme de Tata Harper il y deux semaines et :

1 / J’étais trop dégoûtée de ne pas pouvoir l’accompagner.

2 / Elle est tombée amoureuse de Tata et a même pu toucher de l’acide hyaluronique, qui apparemment, est naturel (je vous avais dit que je n’y connaissais rien !)

3/ Elle a ramené plein d’ingrédients dont sont composés les produits de Tata, et on en a fait des photos.

Les cosmétiques de Tata sont 100 % naturels, non-toxiques et fabriqués dans le Vermont. C’est une fille super cool (comme nous quoi ;) et qui mise tout sur l’écologie depuis 2010. On s’est donc dit que c’était la personne idéale pour nous aider à comprendre (et peut-être sauter à pieds joints sur) la vague des produits naturels.

Qu’est-ce que la beauté naturelle ?

La beauté naturelle n’a pas de définition officielle dans le secteur. Il y a plein de laboratoires cosmétiques qui vendent leurs produits comme étant “naturels” même s’ils sont réalisés à base de produits de synthèse.

Pour moi, les produits naturels sont exclusivement réalisés à partir d’ingrédients naturels et non-toxiques : pas de produits de synthèse formulés en labo, uniquement des ingrédients qui sont d’origine naturelle comme les plantes, l’argile, etc. Je crois que c’est aussi un état d’esprit : une façon d’envisager la beauté bien au-delà des cosmétiques, en prenant aussi en considération d’autres aspects de nos vies comme l’alimentation, le stress, le sport et l’hydratation.

S’intéresser à la beauté intérieure est un élément de la « beauté naturelle », car prendre des décisions saines en matière d’hygiène peut changer beaucoup de choses à notre apparence.

Qu’est-ce qui t’a décidé à créer une ligne de produits naturels ?

Mon beau-père a appris qu’il souffrait d’un cancer il y a neuf ans, et le cheminement s’est fait quand je l’ai accompagné à ses rendez-vous à l’hôpital, au service de cancérologie. Les médecins m’ont demandé d’apporter tous ses produits d’hygiène personnelle afin de les évaluer et ils ont tous été interdits.

On nous a demandé de trouver des produits entièrement naturels pour remplacer ses produits habituels. Ça m’a beaucoup intriguée, parce que je viens d’Amérique latine et que j’ai toujours utilisé beaucoup de produits. Là-bas, on grandit dans une culture qui mise tout sur la beauté et notre dépendance aux cosmétiques va bien au de-là de ce qui se passe aux Etats-Unis.

Je me souviens que j’ai écumé les grands magasins à la recherche de produits 100 % naturels. Je lisais les étiquettes et je me disais : « A quoi bon faire des cosmétiques naturels s’ils mélangent des produits naturels et des produits de synthèse ? » En gros, c’est comme ça que ça a commencé, il et il m’a fallu cinq ans et l’aide de huit spécialistes, parce que je voulais aboutir à des produits ultra high-tech pour que les gens puissent observer des résultats en les utilisant. J’ai consulté des aromathérapeutes, des homéopathes, des herboristes, des botanistes, des dermato-biologistes, qui travaillent dans ce domaine depuis de nombreuses années, et on a pu lancer nos produits.

A quoi faut-il faire attention ?

La plupart des produits qui sont sur le marché contiennent des produits chimiques suspects qui n’ont pas été contrôlés par la FDA (Food and Drug Adminsitration, équivalent d’un ministère de la santé et des affaires sociales).

Le plus souvent, les gens ne se rendent même pas compte de ce qu’ils se mettent sur le visage. Le meilleur exemple, ce sont les produits sans paraben. Du coup, on se dit : « Mais oui, c’est naturel, c’est sans paraben ». Moi, je sais que ça veut juste dire qu’il y a un ingrédient qu’ils n’ont pas mis dedans. Mais du coup, ils le remplacent par autre chose, un mélange d’essence et d’alcool. Et ça, les gens ne le savent pas. S’ils savaient ce qu’il y a dans leurs cosmétiques, ils ne s’en mettraient certainement pas sur le visage deux fois par jour.

C’est cette exposition quotidienne à des produits chimiques toxiques qui m’a convaincue de sauter le pas. En tant que consommatrice, je n’ai vraiment pas envie d’appliquer quelque chose de cancérigène sur ma peau. Parce que dans 10 ans, je risque devoir dire adieu à ma santé et à mon bien-être. Au final, c’est de ça qu’il s’agit, avec ce retour aux produits naturels. Il y a plein de gens qui pensent que ce courant naturel, c’est un truc d’écolos qui veulent faire des câlins aux arbres dans le Vermont. Mais en fait, ce n’est pas ça du tout, là, il s’agit vraiment de notre santé.

Les produits naturels sont-ils efficaces ?

Le préjugé le plus communément partagé sur les produits naturels, c’est qu’ils ne marchent pas. Les gens sont habitués aux produits naturels un peu cheap vendus en grande surface, dont on attend peu de résultats. Quand on me dit que les produits naturels sont inefficaces, ça me donne encore plus envie de relever le défi.

En général, les femmes viennent me voir et me disent : « Tata, on ne mange que du bio à la maison, j’utilise des produits d’entretien Seventh Generation (gamme de produits d’entretien naturels), je ne me soigne qu’avec des produits naturels, mais pour ma peau, j’utilise toujours telle et telle crème de la grande distribution. »

Et moi, je leur rétorque : « Mais pourquoi ? Alors que vous pouvez arriver aux mêmes résultats sans vous tartiner le visage de crèmes à base de produits chimiques ? »

Nous, on utilise des ingrédients qui proviennent du monde entier, comme la lavande espagnole que l’on fait venir d’un laboratoire qui se trouve près de Barcelone. C’est un ingrédient synthétisé qui imite les effets du Botox. En l’espace de 2 h, 95%, de vos muscles sous-cutanés sont complètement détendus. Et ça, les gens ne l’imaginent absolument pas quand ils pensent aux produits naturels.

Avez-vous remarqué certains changements sur le marché ?

Le point positif, c’est que le marché répond à cette envie croissante de produits qui soient meilleurs. Dans les gros labos pharmaceutiques, la plus grosse partie du budget est affectée aux actifs naturels qui sont aussi efficaces, voire plus, que les produits de synthèse.

C’est aussi beaucoup plus facile de trouver des ingrédients naturels. Avant, quand on allait sur des salons, il n’y avait que 10 ou 15 marques et maintenant, la tendance s’est généralisée. C’est une période passionnante parce que tout le monde se remet en question. Et la grande nouveauté, ce sont les actifs naturels.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite commencer à utiliser des cosmétiques naturels ?

Moi, je conseille de commencer petit à petit, d’abord, en remplaçant les produits qu’on utilise le plus souvent. On n’essaie surtout pas de tout changer d’un coup, parce que dans ce cas, ça semble trop compliqué et on finit par ne rien changer du tout.

En gros, je pense que le plus facile, c’est de changer de nettoyant. On commence par un nettoyant, une lotion tonique ou un masque. C’est souvent comme ça que les gens nous découvrent, avec l’un de ces trois produits.

Ta philosophie beauté ?

La beauté, ce n’est pas unilatéral : l’apparence reflète notre bien-être intérieur. Une alimentation saine, du sommeil, une vie sans stress, des moments de détente et du sport pratiqué régulièrement et une bonne hydratation, c’est aussi important pour la peau que les cosmétiques. Peu importe le nombre de crèmes utilisé : si on ne dort pas assez ou que l’on mange beaucoup de sucre ou de plats industriels, ça se verra sur la peau : teint terne et peau qui marque, car elle est mal nourrie ou n’a pas le temps de se régénérer.

D’autre part, je pense qu’il est important d’être constant dans son rituel beauté : on trouve des produits qui illuminent la peau et on s’y tient, pour que la peau puisse profiter de l’effet positif des produits à long terme !

———

Ok, on continuera nos recherches dans ce sens… En attendant, voici quelques autres marques que l’on adore et qui sont aussi naturelles…. N’hésitez pas à nous en conseiller d’autres !

Tata Harpers’s Resurfacing Mask, Regenerating Cleanser and a Reparative Moisturizer, One Love Organics Vitamin C Serum et le Rahua Voluminous Shampoo et Conditioner.

Et vous, qu’est-ce que vous pensez des cosmétiques naturels ? Vous utilisez quoi, vous ? Etes-vous prêts à passer au 100 % naturel ?