J'aime

Derek Does Wine

Derek Does Wine

Ce week-end j’ai bu… Derek Lam !

Je savais que Derek Lam était un amateur de vin, donc je n’ai pas été très surprise qu’il se lance dans la composition d’un vin… Que j’ai beaucoup aimé.

Maintenant, il faut que je vous avoue… Je ne connais rien en vin ! Pourtant ayant grandi dans un restaurant, je devrais, et étant Française, au restau tout le monde se tourne toujours vers moi au moment de choisir le vin… Et je me cache sous la table : je suis complètement nulle.

Donc l’un des buts de ma vie, en fait, ce serait de faire un stage pour en apprendre plus et pouvoir enfin impressionner mes amis choisir un bon vin.

Vous vous y connaissez en vin ? Vous avez des conseils ?

PS: Vous pouvez l’acheter ici!


Vous devriez également aimer

  • A Family Affair
    Contributeurs
    A Family Affair
  • Watch Out!
    Contributeurs
    Watch Out!
  • Barneys! Manolo! Vogue!
    Contributeurs
    Barneys! Manolo!...
  • After Hours
    Contributeurs
    After Hours

32 comments

Ajouter le votre
  • GiaGirl 2 décembre 2013, 4:35 / Répondre

    Any wine from Nicolas Joly, biodynamic winemaker from the Loire Valley. They are amazing. You can get them at Astor Wine (in the cool room). His 2005 is $39. The others are more but all very much worth it if you can do it.

    Enjoy!

  • Kahena Ben Achour 2 décembre 2013, 4:35

    Je confirme. Les vins de Nicolas Joly sont très bons. Il s’agit de vins de Loire, donc ça reste léger. Goûter en particulier “La Coulée de Serrant” (Savennières).

  • andreea 2 décembre 2013, 4:35

    interesting branching out :)

    http://littleaesthete.com

  • Céline 2 décembre 2013, 5:08 / Répondre

    Bonjour Garance,
    Je ne connais pas Derek Lam mais je connais bien le vin (j’ai un restaurant à Lyon)!
    Maintenant pour les conseils c’est un peu difficile car j’imagine que tu dois avoir un large choix de vins au resto à New-York…

    Donc pour faire court :
    Solution n°1-Tu fais semblant ! Tu es française donc tu connais le vin donc tu assumes! Choisis au pif puis extasie toi pendant 10 min sur ton choix judicieux (les autres suivront, surtout s’ils sont polis ou américains ou les deux)
    Solution n°2- Tu arrives avant tes amis, tu coinces un serveur dans un coin et tu lui demandes conseil, après tu peux crâner tranquille lors de passer commande.
    Solution n°3- Tu prends le pus cher (ça marche aussi !!!)

    Des Bises et de la sobriété !

  • claire 2 décembre 2013, 5:47 / Répondre

    Haha… Je te comprends tellement: française, mais en plus fille de vigneronne, ça ne pardonne pas quand il faut choisir le vin au restaurant! J’arrive tout juste à sentir si le vin est bouchonné! A l’étranger, personne n’oserait remettre en cause mon jugement forcément correct, les origines aidant. Faire gaffe cependant à ce qu’il n’y ait pas d’autres français alentour, ils pourraient s’y connaître, eux.
    Les conseils de Céline me paraissent judicieux! Surtout le n°1 ;) J’ajouterais en 4) demander au serveur ce qu’il recommande avec les plats, faire semblant d’hésiter un peu, et dire “Ok ça me parait pas mal” ou “Je vous fais confiance”. Tu pourras toujours râler après si le vin n’est pas bon, ce sera sa faute.

    Ma boutique de vin préférée à New York: Chambers Street Wines (parce qu’on y trouve le vin de ma mère, mais aussi parce que l’équipe est adorable et les vins abordables).
    Bonne dégustation!

  • Monsieur J 2 décembre 2013, 7:07 / Répondre

    Wouah!
    Les Filles vous cartonnez!
    J’approuve le 4!

    Pour ma part, j’ai aussi grandi dans des restaurants et je suis nul :) Le seul truc qui me sauve c’est d’avoir fait l’armée avec un fils de vigneron, du coup quand je vois une carte avec du vin suisse (ouais bon hein, on sais aussi en faire, comme le fromage) je sais ce que je dois prendre et on a aussi un dicton qui dit le Goron c’est toujours bon mais c’est FAUX c’est de la piquette.

  • Raphaël 2 décembre 2013, 7:37 / Répondre

    Je travaille dans le vin (à côté mes études, mais quand même!) et je sais qu’à l’étranger, ils sont très peu mix de cépages, alors du coup je peux te conseiller deux, trois trucs, qu’on trouve surtout à New York (et ailleurs, sur les monocépages), après c’est selon ton goût ;).

    Pinot : Ça c’est le plus léger et le plus fruité, et même que ça peut se boire frais (oui!)
    Merlot : Ça c’est très souple, et ça se marie avec tout et quand tu sais pas quoi choisir, moi c’est ce que je conseille, surtout quand sur la carte il y aussi du…
    Cabernet Sauvignon : C’est l’un des monocépages avec le plus de tanins (ça apporte de l’astringence), ça se boit avec des plats relevés pour les accompagner sans masquer le goût, c’est un cépage très fort. En général, c’est assez répandu à l’étranger (dans les sols argileux de la Californie…? Derek Lam?)
    Syrah : ça aussi c’est fruité, mais c’est plus sur les fruits rouges, sans être trop léger non plus, c’est un cépage qui apporte beaucoup de corps dans un assemblage AOC par exemple :).

    Voila, j’espère que ça t’aide un peu, après difficile de donner plus de conseils, il y a tellement de vins à connaître, à boire !
    Allez buvez avec modération au studio surtout !!

  • Suzy 2 décembre 2013, 8:08 / Répondre

    if YOU think it’s tasty and want to drink an entire bottle – then it’s a good wine =) all the fancy descriptions is just a tool to help you remember what you like and don’t like – the hard part is keeping track of what you’ve drank ;)

  • Kate Michaud 2 décembre 2013, 11:04 / Répondre

    Garance- I would love to tell you about wine or better yet team up to make a wine. So much of a bottle is the story and the label.you have that covered. And I make wine, in WA state. I’d love to make some wine with you. If red, how about a Malbec, bloody and deep, a petit sirah, dark and rich, as hedonistic as you want, but I prefer some restraint. Or a Grenache – textured, bright, easy but not simple. White- we could make an austere Riesling pretty, fragrant and goes with envy thing or maybe a lean, bright, dry Chenin blanc. Or maybe a rose. The possibilities are endless!

  • Marie 3 décembre 2013, 12:39 / Répondre

    Oui, d’abord, s’il goûte bon, c’est déjà un bon point, la solution n° 4 me semble aussi très efficace… Et puis, sinon, nous, on adore le manga “Les gouttes de Dieu”, comme d’hab’, c’est une chouette histoire, avec plein d’explications, sur plus de 30 tomes, y a moyen d’en raconter des choses sur le vin ;-) (Et pourtant, on n’est pas franchement des amateurs de manga, mais celui-là vaut vraiment la peine !)

  • It's About L.A 3 décembre 2013, 3:51 / Répondre

    Ah j’aimerai tellement m’y connaître en vin mais bon c’est pas trop mon truc même si je vis à la campagne et que mon grand-père était propriétaire de beaucoup de vignes.. On y va au feeling haha :)
    http://www.itsaboutla.fr/

  • Sabina @Styleblog Only in Frankfurt 3 décembre 2013, 6:34 / Répondre

    I would imagine you get that cliche`a lot, dont cha? Well, I was not born in France but had always drunken wine without knowing anything about it. But the wonderful thing is: I have always loved champagne. And last year while driving thru la Champagne to Paris I tasted it and took a seminar later and have been learning so much about grapes -fascinating!

  • sarah 3 décembre 2013, 7:04 / Répondre

    Le côte de bourg, sans hésitation !

  • Marie 3 décembre 2013, 7:36 / Répondre

    Bon, on vient de me conseiller un manga sur l’œnologie qui fait un tabac au Japon. “Les gouttes de Dieu”. C’est une première pour moi en matière de manga, et une façon ludique de comprendre le vin.
    Je passe bientôt à du concret (enfin, avec des professionels du vin je veux dire ;) hik

  • ainhoa 3 décembre 2013, 9:01 / Répondre

    j’ai appris à apprécier le vin à Paris, lors d’un dînée organisé par le petit ami cusinier d’une copine. Je n’y connais pas grand chose mais j’essaie d’apprendre….. J’achète de temps en temps le magazine Sommeliers International (un vrai caprice!) …Je lis de temps en temps les articles d’Emilie http://www.labivin.net/article-pourquoi-la-degustation-121404323.html et pour le cours je trouve bien Yann du COAM http://www.lecoam.eu/fr/Accueil

  • Mona 3 décembre 2013, 10:17 / Répondre

    Idem pour moi. C’est mon mari américain qui choisit les vins. La honte;-) En revanche, je sais reconnaitre un bon vin à la première gorgée. La dernière fois, j’ai choisi (pour une fois) le vin Chotard (Sancerre). Une vraie beauté!

  • NATH 3 décembre 2013, 10:21 / Répondre

    Hello,
    j’ai déjà pris des cours d’oenologie … au début de la soirée on apprends beaucoup (cépage, couleur, parfum, etc…) et puis après , on rigole , on aime trop le vin ,on aime trop tout le monde (et surtout le prof!) … et le lendemain: il ne reste rien !!! (pas même une gueule de bois , car c’est du bon vin !)

  • Florence 3 décembre 2013, 11:24 / Répondre

    Je suis de Bordeaux…et dans ma famille c’est ma mère qui s’y connaît! Du coup on n’a rien appris car c’est elle qui fait les choix de vins et des menu qui vont avec…Perso, je me contente de les boire et de les apprécier. Je ne sais donc pas du tout en parler et encore moins faire de choix! Cela dit, je sais ce que j’aime en terme de vins dans les coins où j’habite (avec un gros béguin pour St Julien dans le médoc, les Margaux, le Pomerol et les Ribeira de Duero…)

  • Florence 3 décembre 2013, 11:28 / Répondre

    Cela dit Garance..à $210 la bouteille, le Derek Lam il a interêt à être TRÈS bon!!!! ;) Parce qu’à ce prix là tu peux déjà boire un très bon Bordeaux et avec le plateau de fromage qui va avec! ( sans vouloir être chauvine)

  • Leslie 3 décembre 2013, 11:33 / Répondre

    GARANCE!!! I work at a French/American winery in Paso Robles, California… my suggestion to you for developing your palate is to start tasting old world wines like Italian, French, Spanish, etc..and then move on to the new world wines California, New Zealand… this is because the first ones are not as “jammy” (fruit forward) bold and high in alcohol as most of new world wines tend to be… I find that a majority of people who drink most of the time “big California wines” have a hard time appreciating wines from other parts of the world and they are missing out on great wines… so start from lighter to bolder wines is what I’m saying…
    XOXO

    Leslie

  • Clemence 3 décembre 2013, 11:37 / Répondre

    Si un jour tu vas faire un tour à Oslo, une amie a monté sa boîte et propose des dégustations de vins français avec un cours pour apprendre à bien choisir son vin…et ensuite impressionner ses amis ! ^^

    http://thewineenjoyerscorporation.com
    https://www.facebook.com/thewineenjoyerscorporation

  • Jovana 3 décembre 2013, 11:49 / Répondre

    Now we can finally w(h)ine fashionably :)…

    xoxo,
    Jovana

  • Clara 3 décembre 2013, 11:54 / Répondre

    Moi, je prends 20 minutes pour lire la carte, je hoche la tête, refile la carte à ma voisine / voisin, qui n’en peut plus d’attendre et qui décide.
    La bouteille arrive, je prends mon temps pour humer, gouter, je prends un air inspiré et je dis : “Il attaque sèchement le palais, mais ne manque pas de retour en bouche”.
    Vlan, ça marche à tous les coups !!

  • Laetitia 3 décembre 2013, 11:57 / Répondre

    210 dollars les 6 bouteilles ?!
    Garance, il est temps que tu reviennes en France boire du très bon vin beaucoup moins cher ;-)

  • willa 3 décembre 2013, 2:04 / Répondre

    I am in the business–here is my rule: If it tastes good to you it’s good wine. No need for a class, just have fun tasting wines until you know your favorites and be ready to find new ones…
    cheers!

  • Alex Evans 3 décembre 2013, 2:27 / Répondre

    These classes are probably more intense than what you are looking for (or at least more structured), but the International Wine Center in New York offers fantastic classes for people of all levels (it trains some of the best wine people in the US)- while the classes are pretty serious, they are also pretty fun! After all, you’re learning about wine (and you won’t have to hide under the table anymore)

    http://www.internationalwinecenter.com/

    Alex Evans
    @GenWino

  • Aurora 3 décembre 2013, 4:02 / Répondre

    Haha j’ai à peu près le même problème que toi, d’autant plus que je viens de Bordeaux…

    (ET en plus je n’aime même pas vraiment ça, quelle honte)

  • Kahena Ben Achour 3 décembre 2013, 4:10 / Répondre

    Le vin, c’est comme tout : ça se bosse :-)

    Le problème au resto étant avant tout de trouver le vin qui va avec les plats commandés. Pour ceux qui n’y connaissent rien : une appli pour mobile permet de trouver le vin qu’il faut :

    http://www.toutlevin.com/les-accords-mets-vins/accords-mets-vins-sur+iphone-ipad-android

  • Kahena Ben Achour 3 décembre 2013, 4:15 / Répondre

    Pour éviter les déconvenues, il y a quelque chose qu’il faut à tout prix éviter : c’est être un “buveur d’étiquette”. Il faut aimer le vin pour son goût et non pour ce qui est écrit sur l’étiquette (bien-sûr, rien à voir avec la bouteille photographiée plus haut ;-) ).

  • ainhoa 27 décembre 2013, 3:44 / Répondre

    je viens d’apprendre qu’il existe une “bodega bajo el mar”, fascinante :)!
    http://www.deia.com/2013/12/10/ocio-y-cultura/que-mundo/cosecha-submarina-de-2013

In The Spotlight