garance-dore-parisian
Histoires

Things Parisians Do

Les Parisiens ressemblent de loin aux New-Yorkais : ils s’habillent comme tout le monde mais pensent être hyper branchés, pour eux Paris et La France = même chose mais Province différent Paris, ils ne pensent qu’à s’évader de Paris mais versent une larme à chaque fois qu’ils aperçoivent un bout de Tour Eiffel.

À part ça, les Parisiens sont complètement différents des New-Yorkais.

Les Parisiens ADORENT…

+ Râler, of course. J’oublie à chaque fois à quel point les Parisiens adorent râler et j’atterris à Paris avec une douce joie doublée d’une mini-hystérie (Wooooooo je vais enfin pouvoir manger un croissant, un vrai croissant avec du vrai beurre !)(le premier croissant parisien ne compte pas !!!)(< — reconnaissez mon hystérie à la new-yorkaise ?), jusqu’à ce que je mette un pied dans un taxi.

Et là, pas bonjour :

“Quel temps de merde. Alors là, je vous préviens, on va se prendre tous les embouteillages. Surtout que votre destination, franchement, en plein coeur de Paris, alors là, bravo ma petite dame. Ça va pas être donné. À c’t’heure ci. Complètement bouché. Heeein ? Naaaaan, c’est pas vous qui êtes bouchée, ma petite dame, oooh la la, elle est susceptible en plus ? La ville ! C’est la ville qui est bouchée ! Paris ! Non, mais ça c’est encore à cause de la gauche, ça…” Etc.

Alors là, attention. Vous ne pouvez pas faire comme à New York et vous contenter d’ignorer le chauffeur de taxi en checkant votre Instagram.

Parce ce que le Parisien adore, c’est se plaindre avec vous.

Sachez-le. Si un Parisien commence à se plaindre, votre devoir est de vous plaindre avec lui, c’est comme ça qu’on noue contact à Paris.

+ Parler pendant des heures. Refaire le monde, on dit.

+ Aller au Flore, mais pas du côté touristes. Les Parisiens ont leurs zones, voyez-vous. Prétendre qu’ils connaissent les garçons de café et Frédéric Beidbeger. “Ouais, c’est un pote. Ouais, il est passé sans me dire bonjour là, mais c’est une blague entre nous, tellement on est potes, tu vois ?”

+ Fumer. Le Parisien adore fumer. Il fume partout où il peut, partout où on le laisse, par tous les temps. Est prêt à prendre un café en terrasse par -12 dehors, du moment que c’est possible de fumer. Fume en club, oui oui, même en 2013. Personne n’ose demander au Parisien d’arrêter de fumer.

+ Dire “J’arrête de fumer” en s’allumant une cigarette.

+ Conduire comme un dingue, se garer n’importe où, être hyper fier de sa Smart déglinguée par la vie parisienne, connaitre tous les raccourcis de Paris.

+ Les magazines politiques aux couvertures déprimantes placardées sur tous les kiosques à journaux (et il y a BEAUCOUP de kiosques à journaux à Paris) “Comment les politiciens nous entubent” “Impôts : Comment ils vont nous casser” “Hollande : La descende de la chute de la dégringolade de la catastrophe.” Le tout sur fond noir dépression, hein.
Si un jour un hebdo politique commet une couv’ positive, c’est que ce sera le moment de sérieusement s’inquiéter.

+ Les Parisiens adorent les soirées improvisées. Commencer par boire l’apéro puis finir par se faire un plat de pâtes (délicieuses) en refaisant le monde jusqu’à quatre heures du mat. Appeler les voisins, le copain célibataire qui habite trois rues plus loin. Être légèrement grisé, rigoler beaucoup. Être cool.

+ Être franche. La Parisienne est franche.
“C’est quoi ce manteau ? Tu l’as piqué à ton grand-père ?”
= Ça te va moyen, on peut repasser faire un tour chez toi pour te changer si tu veux.

+ Et le compliment vachard.
“Bah alors, j’attends toujours que tu m’envoies une illustration !”
= J’aime tes illustrations, bravo pour ton shop.

+ Avoir une famille de copains qu’on connaît depuis toujours, les adorer et les détester mais leur être hyper fidèle. Partir avec eux en weekend, en vacances. Ne pas trop socialiser, parce qu’on n’a pas besoin de plus de copains que ça. Y tenir comme à la prunelle de ses yeux.
Être très, très, très prudent avec les nouveaux venus. Voire désagréable, parfois. Pendant longtemps. Plus d’un an parfois.

+ Puis au bout d’un an et des poussières, dire, l’air détaché : “Tu viens en vacances avec nous cet été ?” Comprendre qu’on a trouvé sa famille de copains. Y tenir comme à la prunelle de ses yeux. Être moyen sympa avec les nouveaux venus…

+ Adorer Monop’. La Parisienne adore Monop’. Aller traîner à Monop’, parce que c’est non seulement la madeleine de Proust de toutes les Françaises (on avait toutes un Monop’ près de chez nous quand on était petites), même les non-Parisiennes, et pour pouvoir dire à quelqu’un qui s’extasie devant notre pull en cachemire “ça, c’est Monop’ !”, ça c’est très parisien.

+ Se disputer. Se faire un super dîner, avec du super bon vin et passer la soirée à s’engueuler sur des sujets aussi vastes que la politique, la philosophie, Kim Kardashian, n’importe quoi tant que la discussion s’échauffe. S’enflammer. Lever la voix. Claquer les portes : la définition d’un dîner réussi.

+ Les Parisiens adorent draguer. À Paris, ça se passe comme ça :

La Parisienne adore :

Faire semblant d’ignorer un mec qui la drague, lui balancer des vannes “pour le tester”, lui poser des lapins pendant qu’on est en train de boire des verres avec des copines et se moquer de ses textos, bref, être une vraie peste jusqu’au jour où il tombe raide dingue fondu d’amour.
Daigner sortir avec lui, le traiter comme un esclave pendant une année, puis décider qu’on l’aime et faire un bébé, comme ça, d’un coup.
Penser à se marier, peut-être, un jour, “juste pour la fête”.

Le Parisien adore :

Se la péter à mort, se prendre pour Serge Gainsbourg, sortir avec plein de filles à la fois et trainer jusqu’à des heures indécentes en boite de nuit. Penser que les filles sont interchangeables, se comporter comme un goujat, jusqu’à rencontrer cette fille hyper peste qui le mène à la baguette, tomber fou amoureux d’elle et devenir doux comme un agneau.
Lui faire un enfant, mais oublier de lui demander si elle aurait envie de se marier.

+ Dire : “Je ne fais pas de sport !” Et vraiment, ne pas faire de sport.

+ Dire : “Aujourd’hui, je fais du sport !” Comme si c’était l’événement de l’année.

+ Raser les murs sur le chemin de la gym parce qu’on n’a pu trouver qu’un vieux jogging pourri datant de nos cours de sport au lycée.

+ Dire : “Le Marais c’est fini !” Et finir dans le Marais. “Nan mais attends, on parle du Haut Marais, là, Garance ! Voyons.”
+ Dire “Merde” “Putain” “Fait chier” toutes les trois secondes, et parfois les trois à la fois (quand ça fait vraiment chier)

+ Dire : “Bah oui, c’est comme ça, je suis snob”.

+ Dire : “Un de ces quatre, il faudrait que je visite le Louvre quand même. Tu viens, on visite le Louvre ? Non, on va au Bon Marché ? Ok.”

Parler en négatif :

“C’est pas mal hein ?”
“Ah non mais je ne dis pas que je n’aime pas…”
“C’est top, non ?”

Et ils détestent…

+ Faire la queue = TQLPDLPFAM (Truc Que Le Parisien Déteste Faire Le Plus Au Monde) (ça, ça m’est resté. Si vous saviez à quel point jehais faire la queue.)
Et le Parisien déteste tellement faire la queue que tous les Parisiens se sont mis d’accord pour détester faire la queue ensemble.
Au lieu de se mettre bien en ligne, cordialement et patiemment comme le New-Yorkais qui en profite toujours pour se faire de nouveaux amis, présenter son chien et raconter sa vie, le Parisien essaye de s’incruster pour passer en premier, fait semblant d’être malade, crée une double queue, une triple queue, fait semblant de connaître quelqu’un au début de la queue, et crée ce qu’on appelle en Provence (Garance représente !!!!) un moulon.

Et ça s’engueule, et ça crie, et on adore regarder.

+ Traverser au passage piéton. C’est bien mieux de se jeter sous une voiture que d’attendre.

+ La Parisienne déteste prendre le métro, mais est bien obligée à cause de ces “embouteillages de merde”, et comme elle est pleine de ressources, elle a développé une technique Dr Jekyll & Mr Hyde unique au monde :

Imaginez-la marcher dans la rue, pressée, chic, pleine d’allure.
Faire un pas dans le métro et soudain se transformer. Elle peut par exemple plier son écharpe d’une manière différente, enfoncer son bonnet, prendre une expression “Que personne ne me soûle ou je hurle”, rentrer un peu les épaules, bref, tout pour passer inaperçue et que surtout, surtout on ne l’emmerde pas parce que le métro, à Paris, ça craint, enfin surtout “ma ligne, nan mais je te jure, elle craint.”

Et dès qu’elle ressort du métro, reprend son air de Parisienne, se tient droite à nouveau, prend un air dégagé. La classe oui, mais pas dans le métro.

+ Travailler pendant les vacances. (C’est sain ! On est d’accord).
Mais n’essayez pas de joindre un Parisien pendant ses vacances : non seulement vous ne trouverez qu’un répondeur saturé, mais en plus, vous serez en contact bloqué jusqu’à la fin de vos jours.

+ Les autres automobilistes : klaxonner, hurler et utiliser un certain type de langage corporel ou toute la main est repliée à l’exception du majeur pour exprimer la frustration de ne pas être le seul automobiliste parisien à tourner autour de l’Arc De Triomphe.

+ Les autres vélibistes. Pas de pitié pour les imbéciles qui vont à deux à l’heure avec leur Vélib’ déglingé (l’art de choisir le bon vélib, ça s’apprend). Autorisation d’insulter.

+ Les autres piétons. Soupir très irrité et moonwalk pour doubler quand quelqu’un marche trop lentement devant un Parisien pressé.
Quand un simple “pardon” aurait fait l’affaire.

+ Les autres touristes. Même quand on est soi-même touriste. Non parce que détester les autres touristes quand on est à Paris, allez, on peut comprendre.

Mais détester les autres touristes quand on est à New York et soi-même, donc, un touriste, ça c’est très parisien.

Et voilà ! Je suis sûre d’en avoir oublié des tas, mais vous m’avez hyper aidée avec vos commentaires ici et sur Facebook alors merciiiiiii !!!

Et je vous embrasse, une bise sur chaque joue, à la parisienne !


Vous devriez également aimer

  • Easy Layers
    Style
    Easy Layers
  • A Perfect Outfit
    Style
    A Perfect Outfit
  • A beauty minute with Maryam
    Beauté
    A beauty minute with...
  • Transition
    Style
    Transition

185 comments

Ajouter le votre
  • Mafalda 4 décembre 2013, 9:24 / Répondre

    J’étais à New York la semaine dernière et la chose qui m’a vraiment marquée, c’est la manière dont le plus parfait des inconnus peut engager une conversation avec toi et illuminer un petit moment de ta journée… C’est la différence la plus flagrante que je vois avec les Parisiens! Nous avons (et je dis ça pour les Français, je ne suis pas parisienne) une bonne leçon à en tirer.
    Mafalda ?
    http://www.mafaldadotzero.blogspot.fr

  • Le monde des petites 4 décembre 2013, 9:24

    J’ADORE ton article!
    C’est tellement vrai! Les Parisiens passent leur temps à râler et à dire qu’ils ont froid!!! lol
    Des bisous

    Jul du monde des spetites
    http://www.lemondedespetites.com/

  • andreea 4 décembre 2013, 9:24

    “j’arrete de fumer” hahahaha :)

    http://littleaesthete.com

  • Manon Boutié 4 décembre 2013, 9:25 / Répondre

    Oh le moulon Garance, tellement drôle ! Le Sud représente !

    Super post, tout est vrai et très bien vu. Je me reconnais dans chacune des descriptions c’est terrible !

    Bravo

  • Cristina 4 décembre 2013, 9:27 / Répondre

    I love this post! The illustration has a very Parisian essence (it’s so beautiful..) and the cup of coffee from the Flore is great! I didn’t know that parisians hate being in line, exactly the same that in Spain. Just today I had a lot of problems in a line! I laughed a lot with the post!
    http://heelsandpeplum.wordpress.com/

  • clue 4 décembre 2013, 9:34 / Répondre

    Hello Garance

    bien d’accord avec toi, et si vrai :) et en plus, on ne se rend même plus compte qu’on le fait :)
    Je suis parisienne, et dans environ 75% des trucs je me retrouve :)
    et je suis tellement heureuse de rencontrer des gens qui ne râlent pas après :)

    j’ai d’ailleurs appris une super expression : connais-tu le BABO? c’est le bobo des batignolles… pas classe ça?
    bises parisiennes

  • Mamzette 4 décembre 2013, 9:41 / Répondre

    Ouch, ça fait mal… tellement juste et tellement nul mais c’est ça Paris, Paris je te hais, Paris tu me manques!
    http://www.mamzette.com

  • Paris schizo girl 4 décembre 2013, 9:45 / Répondre

    C’est tellement cela Garance !

    Traîner mille ans à un café, s’engueuler sur la politique avec ses potes autour de la quatrième bouteille de rouge, raler tout-le-temps, détester attendre pour quoi que ce soit (le métro dans CINQ MINUTES ? Sérieusement ?!? “Putain fais chier”), être en gueule de bois complète pour une soirée qui devait être un “petit apéro à la cool”, l’amour du Monoprix (“non mais on oublie souvent que les fringues de Monop’ sont juste dingues !”), la clope (j’ai arrêté mais je suis la seule sur une bande de 10, j’ai accepté de sentir le cendrier vivant la plupart du temps), la haine des piétons qui marchent lentement (on n’a pas que ça à faire, ah ah !).

    Bref, j’aime ma ville, même si je passe mon temps à dire, comme tout le monde “j’en ai tellement marre de Paris, donnez-moi trois ans et je pars en province” (spoiler : ça n’arrive quasiment jamais)

    Merci pour ce joli poste et continue de nous faire sourire et rêver, bref d’être toujours à la cool, un pied à NYC et un pied chez nous (Paris).

  • charlie O'Plumes 4 décembre 2013, 9:45

    HIHI !! Si, ça arrive à des parisiens de partir pour de vrai, j’en suis la preuve vivante ! J’ai même quitté mon CDI dans l’édition (poste pourtant rare et difficile à décrocher) pour aller vivre à la campagne parce que c’est ça, ma vie à moi.
    Certains trucs me manquent un peu (mes potes en fait!) mais je ne regrette rien de rien !

    Et sinon, je suis d’accord et toujours la première à être irritée par des piétons trop lents, mais à ma (notre?) décharge, j’ai essayé (et essaye encore) le “pardon” mais ça n’est vraiment guère efficace ;-D

  • Meghan 4 décembre 2013, 9:47 / Répondre

    They like a striped shirt, now and then.

    http://www.theseventhsphinx.com/fashion/features/the-bicycle/

    Especially with a long skirt and ballet flats, is my impression!

  • Cecilia 4 décembre 2013, 9:48 / Répondre

    Tu sais ta Parisienne ressemble beaucoup aux Italiennes aussi: je me y reconnais un peu…
    Cecilia
    http://www.modeskine.com/en

  • Claudia 4 décembre 2013, 9:48

    C’est vrai… surtout aux milanaises… ;)

  • Manon 4 décembre 2013, 9:49 / Répondre

    Oooh garance, you make me laugh so much with these kind of posts! And they are so true :) The thing about queuing is so right, in NY people are so respectful and polite. Having to wait one hour for a table at the restaurant: no problem, let’s have a good conversation. Anywhere else in the world and especially Paris: #$^&*()@!#
    It is funny when you think about it, Parisian woman are supposedly the ones that are chic but in fact they swear the most…
    Love the illustration btw.

    She Wears: Fashion Illustration Blog

  • Claudia 4 décembre 2013, 9:49

    Swearing can be chic.

  • Rachelle 4 décembre 2013, 9:53 / Répondre

    That is too funny, I cannot wait to visit Paris.

    xo
    http://pinksole.com

  • Coralie Rubinstein 4 décembre 2013, 9:59 / Répondre

    Dear Garance,
    Je sais pas comment tu as fait pour réussir à capturer le visage typique de la parisienne dans ton illustration! Ce n’est pas quelque chose de palpable, pourtant c’est exactement ça.
    Bonne journée, C

  • Alexandra 4 décembre 2013, 10:01 / Répondre

    J’adore cet article! Je ne suis pas parisienne, mais je me reconnait bien dans ce portrait, surtout quand il s’agit de la conduite en ville ou du fait de râler. D’ailleurs, je trouve que c’est bien plus qu’un portrait de la parisienne, mais celui de la française (et du français bien sur!).

    C’est hilarant et criant de vérité, les français ont souvent bien du mal à admettre qu’ils sont comme ça, mais c’est bien comme ça que nous sommes!

  • Anissa 4 décembre 2013, 10:06 / Répondre

    La parisienne laisse ses cheveux coincés dans son pull col roulé ;)
    bien vu l’illustration

  • Caroline 4 décembre 2013, 10:07 / Répondre

    “Hollande : La descende de la chute de la dégringolade de la catastrophe.”
    C’est EXACTEMENT ça!
    C’est à se demander où est le gouvernement aujourd’hui… 20 000 pieds sous terre, sûrement!
    Sinon, quand on aime bien rencontrer de nouvelles personnes, le côte “je ne te connais pas depuis 10 ans” (et si si Garance dit la vérité, ça se passe comme ça) c’est pénible. Les plans drague bidons où l’on fait sa princesse/ son Gainsbourg (si les filles sont des connasses, les mecs sont pires), c’est aussi pénible.
    Heureusement qu’il y a quand même quelques étrangers et même des Français ovnis sympas dans cette ville!

  • sophie 4 décembre 2013, 10:13 / Répondre

    Tellement vrai !
    La ville me manque car j’y ai vécu longtemps, mais tout ce que tu racontes avec justesse, Garance, pas trop, comme la frustration compassée de certains parisiens !
    Mais je garde en mémoire des rencontres magiques avec des personnes dans Paris, de la magie de cette ville la nuit, des abords de la seine, des longues marches effectuées comme un rituel pour relier mes boutiques même si elles n’étaient pas dans le même arrondissement, et de son empreinte sur mon âme aussi !
    J’ai la nostalgie de ce Paris là !

  • Philosof 4 décembre 2013, 10:20 / Répondre

    This is solely why Americans, in secret, envy Parisians,
    because they love.

    http://thephilosof.wordpress.com/

  • Ali 4 décembre 2013, 10:33 / Répondre

    Je reconnais bien la douche froide quand on arrive à paris de l’étranger, trop heureux de retrouver ses repères français et ses copines et que tu te prends des insultes + ciel gris. Il parait qu’il y a des cellules d’aide psychologiques aux japonais qui tombent dans une vraie détresse à leur arrivée car le vrai paris n’est pas au niveau de leurs espérances (effet Amélie poulain + Carrie Bradshaw à paris saison 6). De l’Italie (pays des bisounours en terme de contact) à Paris, pas toujours évidement pour moi non plus !
    bacio le studio !
    Ali
    http://www.alidifirenze.fr

  • Sevan 4 décembre 2013, 10:34 / Répondre

    J’ai quitte Paris il y a tres longtemps mais je retrouve ma ville dans ce post parce que les parisiens restent ancres dans leurs habitudes et leur renommee.
    J’ai beaucoup ri mais j’ai egalement eu un pincement au coeur because I miss Paris !!!

  • laura C 4 décembre 2013, 10:34 / Répondre

    + Se disputer : ahah quand j’ai lu ca , il a fallu que je l’envoie a mon meilleur ami.. Toujours en train de se disputer pendant les repas, de sortir de table puis se reconcilier :) ( explication des amis parisiens )

  • Amélie 4 décembre 2013, 10:37 / Répondre

    Pas plus tard qu’hier soir j’ai hurlé “putain merde fait chier ” (oui, les trois à la fois) dans ma voiture parce que le type de devant n’avançait pas assez vite à mon goût. Et en rentrant chez moi j’ai mangé des pâtes en ouvrant une bouteille de rouge avec mon amoureux en râlant. Donc oui, c’est ça !

  • Ahmaily 4 décembre 2013, 10:39 / Répondre

    Ce qui est drôle, c’est que j’habite une petite ville de provence, et c’est exaaactement pareil que le Paris que tu décris x)

  • Helen 4 décembre 2013, 10:43 / Répondre

    Parisians seem to hate when a non-french speaks french with them :) Really! They start to speak to you in their incomprehensible english as soon as they detect the slightens accent. This is actually a more recent thing and with younger generations, but I swear it’s true!

  • Marine 4 décembre 2013, 10:43

    We don’t hate to speak french with non-french people, we just love the occasion to speak english…

  • Paris in Four Months 4 décembre 2013, 10:53 / Répondre

    I’ve been living in Paris for a full year now and I just find myself nodding along to every single sentence. Everything is very true! It took me a while (and I still have problems with it every now and then) to learn “their way of life” but I’m becoming used to it. I have to admit that I had a complaining game with the taxi driver the other day, caught myself getting annoyed with a “slow walker” and ignored 5 red lights on my way from Concorde today. Oops! Perhaps I’m slowly becoming one of them?!

  • Caroline Mt 4 décembre 2013, 10:56 / Répondre

    Ce post me fait rire mais me rend aussi un peu triste : ce dédain fermé pour toute nouvelle personne est flagrant et bloque énormément toute nouvelle interaction. Fréquenter des vrais parisiens “born & raised” relève du quasi impossible tant des codes très subtils érigent des murs entre les banlieusards/provinciaux et les parisiens. D’ailleurs, les provinciaux et les banlieusards ne rencontrent que d’autres provinciaux/banlieusards à Paris.
    Je me souviens avec un peu de honte de cet Erasmus à la fac qui arrivait à communiquer très difficilement avec les français tant que l’absence d’intérêt pour l’accueillir était flagrant.

    Je me situe entre les deux car venant de la proche banlieue, je n’ai pas le réseau de connaissances parisiennes déjà pré-existant mais j’ai acquis tous leurs codes ce qui m’éloigne déjà trop des banlieusards/provinciaux dans lesquels je ne me reconnais plus vraiment. C’est une position très inconfortable.

  • shani 4 décembre 2013, 10:57 / Répondre

    Yet another print I want to be able to buy!!

    Wow, for the time it took me to read this post, I was definitely transported back to Paris!! I’ve read a few books on the subject, and this is spot-on, but even more amusing. :)

    It’s too bad it’s so true about the making friends bit, because I’ve tried every time I was there!

    You think New Yorkers queue politely?! Wow, maybe it’s just been traveling to the UK that has spoiled me, because I find people in NY don’t do it at all. Whereas in the UK, queuing is an Official British National Pastime. :D

    And as a New Yorker, I think we’re paranoid of looking like a tourist anywhere, so we definitely scoff at tourists in other cities. ;)

    Shani x
    http://shedreamsinperfectfrench.com

  • Suze 4 décembre 2013, 10:59 / Répondre

    Ahhaha, I love these posts :) And I love that ‘remaking the world’ expression. So poetic.

  • Estelle 4 décembre 2013, 11:01 / Répondre

    Tellement vrai! Raler et refaire le monde pour le francais est un peu comme le baseball pour l’americain: un sport national! Ca me rappelle de bons souvenirs de soirees etudiantes autour de bouteilles de roses a refaire le monde jusqu’au petit matin fumant clopes sur clopes!

  • Caroline Mt 4 décembre 2013, 11:02 / Répondre

    J’ajoute que sur la cigarette, les choses se sont considérablement améliorées! Même si elle reste bien plus présente qu’à NYC (sans comparaison). La loi Evin a enfin rendu mes soirées respirables (ma peau et mes cheveux n’auraient pas survécu si l’autorisation avait été maintenue) et je constate que je suis de moins en moins obligée de m’installer dehors en terrasse à cause des potes qui veulent fumer.
    La lame de fond anti-cigarette commence à faire son chemin peu à peu…

  • Basjan 4 décembre 2013, 11:08 / Répondre

    Hah, hah, hah! All so true. I guess. I’ve been to Paris, but I really don’t know anyone there. It’s just a scheissehole of a city now, right? No old people, no kids, working people gone, all gentrified. I’d rather stay in Villejuif. More interesting.

  • Eloïse 4 décembre 2013, 11:16 / Répondre

    Chère Garance,
    Ce post décrit aussi bien l’état d’esprit d’une parisienne qu’une française! Je me retrouve dans toute ta description! Les français adorent leur pays, (le meilleur endroit sur terre) mais le critiquent sans arrêt! Les français adorent fumer! Et ils détestent quand on leur dit que ce n’est pas bon pour la santé! Les français adorent leur amis et feraient n’importe quoi pour eux, déteste les nouveaux venus, ils n’accordent pas leur confiance facilement! Les français détestent les gens tous le temps heureux ( mais qu’est ce qu’il a celui là à sourire tout le temps?!). Les français adorent les sujets de conversation endiablés! On peux parler de tout !
    Très bon article, il m’a beaucoup fait rire !
    Bisous,
    Eloïse

  • Bérénice 4 décembre 2013, 11:25 / Répondre

    Si vrai et si drôle!! Merci pour ce post hilarant. On a tous une relation d’amour/haine avec les Parisiens…

    Bérénice,
    Montréal

  • Senni 4 décembre 2013, 11:32 / Répondre

    Le bouquin sur le sujet: Dessine-moi un parisien de Olivier Magny. :)))

  • Nelly 4 décembre 2013, 11:35 / Répondre

    Alala Garance, qu’est ce que j’ai ri!!! C’est tellement ça.
    En même temps si on arrive à combiner tout ça avec le fait de ne pas se prendre au sérieux, c’est la rigolade assurée :-)

    Bravo pour l’utilisation du moulon (provence power!), est ce que ça se traduit un terme pareil?? ;-)

  • Aline 4 décembre 2013, 11:46 / Répondre

    Je ne suis pas parisienne, mais Nice même combat.
    C’est très vrai, mais c’est ce qui fait le charme des Français, non ?
    Ah non …

  • Monsieur J 4 décembre 2013, 11:49 / Répondre

    Je déteste me plaindre, mais j’adore Monop.
    Je claque pas de tunes avec les potes, du coup je m’défoule au monop! (je devrais peut-être faire de la pub :P)

    Paris, Paris.

  • Kris 4 décembre 2013, 11:57 / Répondre

    Je ne vis plus à Paris non plus mais le pire c’est que dès que j’y retourne je redeviens exactement comme eux ! C’est tellement Paris !

  • Clara 4 décembre 2013, 12:02 / Répondre

    Ok, je suis Parisienne. Expatriée à Rennes.
    A Rennes, les gens marchent lentement, attendent que le petit bonhomme passe au vert pour traverser.

    Je passe des soirées en terrasse avec un café et une clope. Je clope en boite.
    Les lignes de métro craignent.
    J’hurle en voiture.
    Je refais le monde à table avec du vin. (21ans hein)

    Et surtout, on est Parisiens, mais on râle sur Paris. Et la Province ressemble à l’étranger, mais “du vert pour nous pauvres Parisiens pressés, ça fait du bien”

    Bref, je suis Parisienne et j’assume x)

  • Nurofen 4 décembre 2013, 12:02

    Haha, je suis parisienne expatriée à Rennes depuis un an ^^ C’est tout à fait ça :)
    J’ai mis un peu de temps à m’y faire, surtout débarquée en plein hiver, dans un quartier en plein travaux = deux paires de baskets achetées, à force de glisser avec mes talons sur les pavés.
    Et puis, au bout d’un moment : est-ce que je pourrais revenir vivre sur Paris, alors que pendant 30ans c’était ma norme ? Bof non, certaines choses me manquent, certaines non ^^ j’apprécierai plus d’y retourner pour des week-ends ou j’en profiterai vraiment.

    Juste une question si je peux me permettre : tu sors ou ? comment rencontres-tu de nouvelles têtes ? les canards de la Vilaine sont sympas, mais ils radotent un peu…

  • Camille 4 décembre 2013, 12:09 / Répondre

    Tellement totalement vrai hahaha j’ai bien ri. Au final j’adore cette façon d’être, je pense que je me sentirai vraiment déstabilisée ailleurs mais je dois avouer qu’il y a une chose qui me dérange, c’est bien cet ostracisme social qui fait que quand tu décides de faire un tri dans tes amis, avant de te refaire une vraie tribu de vrais amis tu peux bien attendre 5 ans. C’est carrément déprimant je trouve, avec le recul

  • The slow pace 4 décembre 2013, 12:09 / Répondre

    Eventhough Spain and France have not had the best relationship through history, I would say Parisians and the people from Madrid are quite alike!
    Maybe that’s why I like Parisians better that New Yorkers! ;)
    xx,
    E.
    http://www.theslowpace.com

  • Manon 4 décembre 2013, 12:17 / Répondre

    Garance, ton post me déprimeeee ahahah !
    Tout est vrai, hélas, et on a drôlement l’impression d’être encore plus dans une ville de gros cons. J’espère ne pas être comme ça, je vais faire encore plus attention !

  • nice 974 4 décembre 2013, 12:25 / Répondre

    Je suis entièrement d’accord ! J’ai bien ri à la rubrique drague ! Et très bien écrit par dessus le marché. Pas de compliment vachard, on est sur le web ;) !

  • Julia 4 décembre 2013, 12:32 / Répondre

    Merciii pour cet article Garance !

    Je suis une Hollandaise qui vis à Paris et tout ces points me sont bien familiers – qu’est-ce qu’on râle ici !!

    Depuis que je vis à Paris il y a tellement de choses qui me frappent que j’ai décidé de faire un blog là dessus (en néerlandais), mais ce que je trouve trèès parisien c’est d’avoir des idées fixes de “comment il faut”, d’avoir des principes fortes sur tout : le trafic, la bouffe, la politique, de fringues, du chewing gum.. tout !

    Les Parisiens ne sont pas vraiment “easy going” :-)

  • aemi 4 décembre 2013, 12:35 / Répondre

    Bon, il faut quand même que je t’annonce un truc…: 75% de ce que tu décris, je crois qu’on peut le dire de tous les français citadins… pas forcément parisiens… ! ;)

  • nina 4 décembre 2013, 12:42 / Répondre

    You’ve found your calling, your niche to make big, big $$ bigger than by doing what you already DO (which is fantastique certainly – but…) – YOU are the new Mireille Guiliano – only a much much younger, and way way HIPPER version – we love it when you demystify la Parisienne so, please please please keep doing it! Write, draw, talk, doodle- all of it; please remake this world for us!!!!!! Run with it – or do Parisians not do that, sure. Ciao mercxo

  • Serena 4 décembre 2013, 12:43 / Répondre

    I was born in Italy but after reading this I think I might have been Parisian in a previous life! The part about things Parisians hate applies to me every day more!

  • Juli 4 décembre 2013, 12:45 / Répondre

    So funny! Especially as regards making friends and riding the metro.

    I’m sure you could say a few things about New Yorkers and the subway vs. the bus too! If you got crazy you could distinguish between the cross-town bus riders and the express riders….New Yorker’s do…using a bus transfer is just in a different category.

    xxxx J

  • Irene 4 décembre 2013, 12:45 / Répondre

    I’m going to look at this post properly later on but just want to say totally fabulous illustration Garance!

    http://illustratedlines.blogspot.co.uk/

  • Chloë 4 décembre 2013, 12:51 / Répondre

    aaaah Garance je te lis souvent mais ne commente jamais, mais là je suis obligée : j’ai cru mourir de rire à la création de 50 queues à la caisse pour éviter d’attendre = TELLEMENT VRAI, et j’adooore regarder les gens s’insulter parce que machine a doublé, et que bidul était là avant MAIS QUE Machine 2 est vieille et est prioritaire !
    vive Paris!

  • Daniel 4 décembre 2013, 12:54 / Répondre

    The “what French women like to do” is interesting, hilarious and exactly like what Chinese girls love to do, especially Hongkongnesd. — at least those I ve encountered. (Yes, reminds me of pleasant and painful memories, lol)
    Rarely happen to American girls or British girls, to my knowledge.
    Not sure about italian girls, as I haven’t talked to them. Guess they are similar to French girls in this term.
    Anyone agree or disagree?

  • Xaruxamu 4 décembre 2013, 12:55 / Répondre

    Comme pas mal de commentaires, c’est vrai que ton post rappelle de manière générale Les français (certains points sont typiquement parisiens…)
    Je vis à l’etranger et j’ai presque les larmes aux yeux quand j’atteris à Paris…Bien sur ça dur environ une heure, le temps de traverser Paris en Metro jusqu’à la gare, avoir mangé mon croissant au beurre – ou une tarte aux citrons – ça y est,je commence à raler :-)

    En tous les cas, super post!

  • youna 4 décembre 2013, 12:57 / Répondre

    Oh la la c’est teeeellement vrai ! J’ai hyper hâte de rentrer en France et de voir mes copines – prunelles de mes yeux :D

  • Aurora 4 décembre 2013, 12:57 / Répondre

    Oh mon Dieu this is HILARIOUS. Je ne suis pas de Paris mais je retrouve là certains aspects de la France en général

  • Florence 4 décembre 2013, 1:12 / Répondre

    Mais Garance, c’est pas exclusivement parisien, c’est français! Je suis du Sud Ouest et je cumule au moins 50% de ces tares! La Province c’est à peu près pareil mais l’accent en plus!

  • Garance 4 décembre 2013, 1:12

    C’est parce que je suis atteinte de la tare #1 = Paris = La France ;)

  • Joan (Las Vegas) 4 décembre 2013, 1:15 / Répondre

    Really enjoyed this post. I kept smiling and shaking my head in agreement. It was very hilarious.
    XXX j

  • matchingpoints 4 décembre 2013, 1:18 / Répondre

    Bien drôle et bien vu ! Il manque juste le côté prétentieux des Parisiens – pas sur que ça existe pour les NYais ?

  • Elizaveta 4 décembre 2013, 1:19 / Répondre

    Amazing!

    Lived in Paris for a year – definitely got a feel of the local attitude (and kinda loved it). Thanks for the sublime writing piece!

  • Lila 4 décembre 2013, 1:22 / Répondre

    Je suis allée à New York l’été dernier, moi française (de province, comme quoi on est tous pareils!) j’ai DÉTESTÉ les touristes français, toujours en train de se plaindre, et j’ai réalisé à ce moment là que j’étais moi même en train de me plaindre !!! on ne se refait pas !!

  • Belen Baquerizo 4 décembre 2013, 1:32 / Répondre

    I want to go to Paris…
    Xo,
    Belen
    http://www.androbelinsider.blogspot.com *check out my new posts* :)

  • It's About L.A 4 décembre 2013, 1:40 / Répondre

    Super article Garance, ce sont des stéréotypes tellement réels :) J’ai beaucoup ri, ça donne envie de visiter New York les gens ont l’air plus cool :)
    http://www.itsaboutla.fr/

  • Fashion Musings Diary 4 décembre 2013, 1:50 / Répondre

    Si pittoresque ton article qu’on s’y croirait! ;) C’est divinement bien épinglé tout ça!

  • Kata 4 décembre 2013, 2:01 / Répondre

    Uff, turns out I am a Parisian :D

  • NB 4 décembre 2013, 2:03 / Répondre

    I live in Italy right now and I must say, based on this post and also previous stuff you wrote about les parisiennes, I think a typical Italian is exactly like this.. Do love it though, which is part of why I’m staying here. ;)

  • Allison 4 décembre 2013, 2:38 / Répondre

    “Remaking the world” I love that! My friends and I have a version of that. We say “Let’s get together and solve all the world’s problems!”. With lots of wine and cigarettes of course.

  • MariannaF 4 décembre 2013, 2:38 / Répondre

    Putain c’est trop vrai!!! Bien ecrit!! :)

  • Gita 4 décembre 2013, 2:39 / Répondre

    Hahah, this post totally made me laugh :D.

    xx
    http://gita-oddsandends.blogspot.com/

  • Celine 4 décembre 2013, 2:39 / Répondre

    Putain merde fait chier faut que je me barre de Paris (= La France) …. Tres tres vrai… Lol

  • Lucia 4 décembre 2013, 2:44 / Répondre

    Hahhaha, I love this post! I moved to Paris a few months ago, and I find some of these things sooo true! I guess I didn’t discover the rest yet…:) I have to say that so far I’m getting used to all this, but it took me at least 2 months not to feel super weird living here, + whenever I try to demonstrate my poor french, they are keep answering me in english. So for me, it’s like living in London in a French way…:)

  • o! aneczka 4 décembre 2013, 2:46 / Répondre

    Great post Garance! and very funny :) thats why I like it. Merde!!!

  • Lebeautemps 4 décembre 2013, 2:48 / Répondre

    Ah oui, ça, pour râler et fumer, les français en géneral (dont les parisiens) adorent ça!

  • Heather P. 4 décembre 2013, 2:59 / Répondre

    I’m starting to see why I liked Paris so much when I visited. The collective personality of that city suits me to a tee!

    Especially that part about hating tourists wherever you go. That part is 100% why I am so picky about where and when I travel!

  • Monica 4 décembre 2013, 3:05 / Répondre

    J’adore les Parisiens attitude!

  • maelou 4 décembre 2013, 3:15 / Répondre

    boh boh boh si tout Paris allait vraiment au café de Flore…

  • Manon 4 décembre 2013, 3:16 / Répondre

    Coucou Garance:-)!! A propos des parisiennes, tu devrais adorer ce clip: http://www.youtube.com/watch?v=IKs817YA0wc . Et oui, il existe m^me du rap bobo maintenant et pas dégueu en plus ;-)

  • Virginie/Mode9 4 décembre 2013, 3:16 / Répondre

    Ça m’énerve ce genre de cliché mais il faut bien reconnaitre que je fais les 3/4 des trucs que tu évoques !! Par contre ce que tu as oublié de dire c’est que tout ça est fait avec beaucoup de second degré, parce que le parisien ou la parisienne a de l’humour !! (hey oh on est sympa quand même P#$*@@ de M@&$** :-)))
    http://www.mode9.fr

  • Polly 4 décembre 2013, 3:23 / Répondre

    This is a such a great post, insightful :)

    http://www.polway.eu

  • Sandy 4 décembre 2013, 3:33 / Répondre

    This is so cute. It makes me want to go to Paris and meet some! It also, surprisingly, REALLY reminds me of my French friend from Quebec, not Paris…???! Is it more of a French thing, I wonder? Anyways, you are all too cute! :)

  • Margaux 4 décembre 2013, 3:43 / Répondre

    Et le Parisien adore détester Paris :/

  • A 4 décembre 2013, 3:43 / Répondre

    Yeeeeah… i can stand all the other parisian “qwerks”…but the ‘Hate being in line’ thing really got to me when i was standing at a boulangerie with a 3 week old baby in a stroller. And an older lady + her friend just pretended i wasnt there and cut in front of me.

    I really had to ask myself which behavior is worse:
    1) to publicly insult/cuss out geriatric people (which i was thinking of doing)
    2) or cutting in line in front of a woman who just gave birth.

    But all in all lovely folks. After all i am married to one :)

  • Corinne 4 décembre 2013, 3:44 / Répondre

    Scotchée par l’illustration…
    Puis j’ai lu et oui je fume, je râle, je ponctue avec putain, je HAIS faire la queue, je ne supporte pas les voitures qui se traînent……. Une vraie marseillaise :)
    Et je pense que je reviendrai faire un bout de lecture !

  • ALC salondefrance 4 décembre 2013, 3:44 / Répondre

    En somme il est bien négatif ce Parisien et il me fait énormément penser aux Lyonnais et aux Bordelais, bref des snobinards coincés!
    Mais quel beau résumé,il fallait le faire…
    Sinon râler c’est français, faire la queue n’importe comment c’est français et détester les touristes c’est français. Pour les autres points il ne reste plus qu’à transférer la liste dans “ce que le Provincial déteste chez le Parisien…”.
    Heureuse de ne plus vivre à Paris et ne le regrette pas!

  • QueenDotKong 4 décembre 2013, 3:49 / Répondre

    Au final c’est très français tous ces points ;-) J’ai vécu seulement 2 ans à Paris et je ne me considère pas comme parisienne et pourtant je me suis reconnue :D !

  • Clarisse 4 décembre 2013, 3:52 / Répondre

    haha je me reconnais dans pas mal de points, même si je suis exilée à Lyon depuis un an et demi je n’ai pas oublié mes habitudes parisiennes et elles reviennent au galop quand j’y retourne ( quand je suis arrivée à Lyon mes manies parisiennes étaient bel et bien présentes aussi mais on m’a vite fait descendre de mon piédestal en me rappelant qu’ici c’était Lyon et qu’il fallait que j’arrête de me la ramener à tout bout de champ…) (sympa…)

  • cecilia 4 décembre 2013, 3:54 / Répondre

    Ça va faire deux ans que je n’ai pas mis les pieds à Paris, et un an que je ne ai pas mis en France en fait, et ce post m’a tellement fait rire! Je crois que j’ai appris à aimer les français en étant loin d’eux :)
    Oh et le moulon MAIS MERCI GARANCE!

  • fashionsphinx 4 décembre 2013, 3:54 / Répondre

    Great post Garance !!!!!!

    and the Parisienne/Francais loves to say BON COURAGE to everything, specially after hearing 2 hours of complaints about really AWFUL things such as : lack of cigarette break/pause caffe/lack of heures sup, lack of pause pipi, lack of whatever as if it was the end of the world , and then the listener says BON COURAGE with a really EMOTIVE and pitying look on their faces as if the person was going to fight the war in Iraq or something just as awful……but hey…better than paying a shrink to listen to all sad dreadful stuff right ?

    and they also never tell you that they LOVE you when they just met you…..and then don’t mean it and you feel like a stalker when you call for example , an American girl. Which they should then just tell you : LOVE YOU, DON’T MEAN IT

    fashionsphinx.com

  • Clémence 4 décembre 2013, 4:13 / Répondre

    Ce post me déprime ! haha. Je viens d’emménager à Paris depuis 3 mois au départ avec des étoiles dans les yeux et maintenant je n’ai qu’une envie (ou presque) c’est de me barrer ! J’adore Paris pour ces bars et restos géniaux, le starbuck très confo, les expos régulières, ce n’est pas du tout routinier tu as pleins de trucs à découvrir et tu peux te déplacer aisément si tu en as marre de ton quartier !
    Par contre le métro me déprime car ça craint, les gens sont fermés, si tu les aides on te hurle dessus, il fait gris, t’es étudiante tu vis dans un studio minuscule et à la fois tu connais (un peu) de monde mais à la fois tu te sens super seule parce que tu n’as pas de fameux groupe d’amis où tu te retrouve l’été en vacances ensemble. Bref on se comprend ! Mais ce n’est que le début ! J’ai 3 ans pour m’adapter et au bout de 3 ans on verra si j’ai toujours envie de me barrer !!! ;)
    Bises
    C.

    P.S. J’en arrive à une question : peut-être est-ce que la colloc’ c’est mieux à Paris !(?)

  • julytoseptember 4 décembre 2013, 4:13

    oui mais c’est pas très commun la coloc à paris (comparé à londres ou c’est la norme par ex), moi j’ai été en coloc avec une de mes meilleures potes pendant 2 ans et c’était super. Effectivement ça te permet d’avoir un espace plus grand en payant un peu plus que pour une chambre de bonne (qui sont à un prix démesuré au regard de leur taille lol) !

  • Ingrid 4 décembre 2013, 4:13 / Répondre

    MDR!

    Merci pour ce post.
    J’ai ris du début à la fin. Je viens juste d’emménager en région parisienne et découvert les parisiens et ceux des alentours tu décris tellement bien les choses.

    Pour autant je commence à vraiment aimer cette ville et je veux (finalement, alors que j’ai toujours dis le contraire, je sais je sais….) devenir une vrai parisienne!!!!!
    Et oui, un jour j’irais au Musée d’Orsay après le Louvre ahahah ;)

    kiss kiss

  • Mûre 4 décembre 2013, 4:15 / Répondre

    Parisienne depuis toujours, je valide ce post à 100%.
    On pourrait ajouter les commentaires du Parisien quand il se retrouve dans un jardin public (Montsouris, Luxembourg, Bercy) : “ça fait du bien ce petit bout de campagne, faudrait que je parte en province me mettre au green, faire une cure de désintox quoi. Ils se mettent quand même bien les provinciaux” (parce que nous avons plein de clichés que nous aimons rabâcher sur Le Provincial, cet être venu d’ailleurs).

    Ca me rappelle ce livre qui est un petit bijou de dérision… http://livre.fnac.com/a3721753/Olivier-Magny-Dessine-moi-un-parisien

  • Rose Market Vintage 4 décembre 2013, 4:38 / Répondre

    Hilarant de vérité, poilant comme tout.
    Je me/nous reconnais si bien dans ce portrait…
    Y a t.il un post a venir sur la parisienne rive gauche-droite???
    Merci pour ce pur moment de détente

    Rose Market Vintage
    http://www.rosemarketvintage.com

  • veronica 4 décembre 2013, 4:58 / Répondre

    What a beautiful illustration and I love Paris!
    Kiss!!
    Passa a trovarmi VeryFP

  • JEROME 4 décembre 2013, 5:04 / Répondre

    MDR, ok je me suis reconnu dans ton article sur les New Yorkais…Mais là je tu me tues…OK OK tu as gagné je suis plus Parisien que New Yorkais.
    Gros bisous et encore merci Garance pour ce beau portrait…

    ps : Je suis quand même un peu fier d’être devenu Parisien…moi qui viens de Tahiti/le paradis sur terre il parraît….LOL

  • Charlotte 4 décembre 2013, 5:05 / Répondre

    Trop marrant Garance, comme toujours! j’adore te lire, et en plus tu me fais apprendre le francais! :)

  • Voza 4 décembre 2013, 5:15 / Répondre

    Ma fille de 6 ans née à Paris (n habite ailleurs) dit qu’il n’y a pas de Rois et des Reines à Paris parce qu’aucun a voulu aller tellement ça pue !

  • pauline 4 décembre 2013, 5:29 / Répondre

    En Angleterre depuis 3 mois et pour un an, ce qui me manque le plus est – triste vérité – MON MONOPRIX!!!!
    Bisous bisous

  • Anastasia 4 décembre 2013, 5:37 / Répondre

    HAHAHA c’est tellement drôle et tellement vrai….Mais le plus triste dans toutes ces vérités c’est que ce ne sont pas que les parisiens (siennes) qui sont ainsi : le français(e) en règle générale, est de la sorte.
    Merci pour ce petit moment de plaisir

  • Sara 4 décembre 2013, 5:42 / Répondre

    You painted a beautiful, real picture of the classic Parisian! So much so, I was there on the Metro observing you (not in a creepy way, I promise. Wait..is that Carven you’re wearing??) anyway, watching you “blend in” with your fellow commuters. Paris. Tres chic!

  • julytoseptember 4 décembre 2013, 6:24 / Répondre

    je ne suis pas à proprement parler parisienne même si j’y suis née mais j’y habite depuis 2 ans et j’adore vraiment cette ville , je me retrouve dans quelques unes de tes descriptions (pas toutes heureusement ahha) mais je trouve cet article très juste :) pour ce qui est de la cigarette (ok je fume) je suis à londres en échange et c’est ici que j’ai vraiment réalisé à quel point les français fumaient comparés aux autres… Ici c’est beaucoup moins une “mode” j’ai l’impression, ce n’est pas vu comme quelque chose de spécialement “cool” (on ve pas se lancer sur un débat sur la clope, j’espère que vous avez saisi l’idée ) . Du coup je suis un peu seule quand je vais fumer mais tant mieux pour eux ahah

  • Lili tebaldi 4 décembre 2013, 6:40 / Répondre

    eh bah ! quel tableau!

  • Cristina 4 décembre 2013, 7:50 / Répondre

    hahahaha BRAVO c’est juste comme ça. En fait il y a un truc que j’ai écouté 4 fois la dernière fois que j’étais à Paris. C’était dans une boite j’étais avec mes amis et quand un entre nous partez pour la toilette quelqu’un venait et c’était un truc pareil à ça:

    - Est occupée?
    - bah oui… ( ils me coupent ma phrase)
    - ouais, ouais, alors quand ils reviennent je me leve.

    Et moi dans ma tête je pensais mais excuse-moi j’ai dit OUI tu m’a pas laisse finir la phrase mais JE DIS OUI.
    Franchement j’ai voulu les tuer.

  • Celia 4 décembre 2013, 9:04 / Répondre

    Aside from the smoking, it seems that I am a Parisian, despite never having ever been to France. Oh…!

  • alix de beer 5 décembre 2013, 12:46 / Répondre

    Haha, la parisienne ds le métro, c’est exactement ça!!
    Alixxx

    http://alixdebeer.com/

  • Anya 5 décembre 2013, 12:49 / Répondre

    This is absolutely hilarious! I’ve never lived in NY but I’ve lived in Paris, so this post really resonated.

    As someone who is bilingual (anglophone+francophone), I would suggest that you have whoever is doing your translations read their edits twice. The French version (obviously) sounds perfect, but the English version is rather poorly translated. Given how different expressions and formulations of sentences are in the two languages, translating is certainly a difficult task (I used to do it for companies, I would know). However, it is possible to translate with finesse, or at least fewer grammatical and syntactical errors. Perhaps something to consider! Lovely post in any case.

  • Bénédicte 5 décembre 2013, 1:38 / Répondre

    Tellement vrai ! Méditerranéenne (comme toi et d’origine corse, et yeah ) j’ai vécu quelques années à Paname City et oui, effectivement…
    On oublie une toute petite chose très simple : Paris c’est petit. Intra muros, en surface, c’est petit pour une capitale, enserrée dans ses portes (Clignancourt, etc.) alors l’espace est cher.
    L’air respirable est précieux, les quelques cm3 grattés au voisin sur un guéridon de café, les 2 millimètres d’espace en plus pour caser son parapluie dans le métro, etc. sont précieux, difficilement (et temporairement) acquis.
    C’est aussi pour cela qu’ils (que nous) râlons. l’inconfort sur une journée est parfois permanent. on est serrés partout. Alors on stresse, on râle. On se plaint. On agresse. On mord l’ahuri qui nous a demandé l’heure-un renseignement-du feu. Ah non pas du feu. surtout si il/elle est mignon(ne)… bon, y a encore de l’espoir ! Peut-être que Paris fait rêver pour une idée de Paris qui elle, est éternelle. et ça, ça, c’est quand même génial. Vive Paris et ce qu’il nous fait écrire. love from Marseille et ses moulons.

  • Dominica 5 décembre 2013, 1:47 / Répondre

    Haha hilarious but oh so true.
    I used to date a guy named David, he lived in Paris, his dad in Uccle.
    When we stayed at his dad’s the Parisian bunch came over and all the girls totally ignored me except the boys. Made the girls even more mean and bitchy and made me laugh in my fist.

    Love being in Paris so I can submerge myself in the game crossing streets when the traffic lights are bright red ; who needs green ? I just love doing that ; nobody cares and no police officer fines you for doing so ! Its just that in my hometown they are so strict and tiket you, even when you throw something in the bin ! How f*cked up is that ?

    Love Paris .. Paris can do nothing wrong.
    Thanks for sharing another great post Garance ..

    Dominica

  • Marine 5 décembre 2013, 2:00 / Répondre

    Oh Garance j’ai tant ri en te lisant ce matin (à l’heure des tartines beurrées noyées sous la confiture de fraises) !

    Je viens à peine de poser mes valises (dans mon tout petit-petit appart) à Saint-Germain, les yeux grand ouverts à chaque foulée sur le pavé, tentant d’apprivoiser ma nouvelle vi(ll)e et ses occupants, dont tu dresses si bien le portrait (sans concession mais plein de tendresse j’en suis certaine!)

    Je te souhaite une belle journée,

    Marine

  • suzanne 5 décembre 2013, 2:18 / Répondre

    C’est bien pour toutes ces raisons que je suis contente d’avoir quitté Paris après 10 ans passés là-bas. C’est trop la lutte sur tous les tableaux. Aucune bienveillance, jamais. Pas de droit à l’erreur. On est beaucoup mieux en province!

  • Rouille 5 décembre 2013, 2:41 / Répondre

    Haha je me reconnais tellement!

    Mais je crois que le pire du pire, ce que je déteste le plus, c’est les GENS LENTS ET MOUS.
    Oui, on est stressé, oui, on est désagréable. Mais vous avez qu’à pas marcher en plein milieu du trottoir/couloir du métro/escalator aussi, peut-être qu’on sera plus agréable, nah.
    Par contre je dis pardon. Vite, on m’entend pas toujours, mais je le dis.

    Bon après-midi :)

  • cath 5 décembre 2013, 2:57 / Répondre

    mince alors! les Parisiens ont l’air totalement beaufs, ou juste très très cons! Mais on les aime quand même…

  • De Passage 5 décembre 2013, 3:00 / Répondre

    Tellement drôle et juste!
    Ah le Monop’ véritable institution parisienne <3 J'ai un peu honte de l'avouer mais c'est un des trucs qui me manque le plus de Paris (ça et les bonnes boulangeries).

  • lucia 5 décembre 2013, 3:23 / Répondre

    Deaér Garance, have you seen the new Canal+ series “Conasse” it’s hysterically parisienne, check it out xx

  • Manuella 5 décembre 2013, 3:31 / Répondre

    Bonjour!

    J’adooore cet article étant parisienne depuis toujours <3. Je me reconnais presque dans tout ça même si je trouve que nous les parisisien(ne)s faisons aussi beaucoup preuve de second degré et savons aussi nous moquer de nous mêmes.
    Mais oui aux soirées improvisées, aux verres entres amis qui durent jusqu'au petit matin, aux "tu as vu ce film…j'ai a-do-ré!", aux soirées déguisées même après 35 ans, aux après midi hamman entre filles etc…
    Je ne me vois pas vivre ailleurs de toute façon, I looove Paris!
    Please Garance, met cette illustration dans ton shop. Je voulais en acheter une mais les autres me parlent pas trop alors que celle là <3..
    Une bise from Paris…with Love
    Manuella

  • Jessi 5 décembre 2013, 3:55 / Répondre

    What a wonderful post!! I always dreamed about living in Paris and celebrating the Parisian life style! Being German I was struck by what you describe with regard to ‘queuing’. We Germans loooove queuing… in an absolutely perfect line preferably!. Best compliment I ever got was ‘You look very Parisian today’ (I was holding a cigarette ;) ).

  • Grenadine 5 décembre 2013, 4:18 / Répondre

    Totallement vrai! http://www.lavenue.com/

  • Marine 5 décembre 2013, 4:34 / Répondre

    Ahahaha Garance arrête de parler de moi stp!! lol Je pense que beaucoup de parisiennes ont du bien sourire en voyant ce billet tellement réaliste ! Merci

  • jeanne 5 décembre 2013, 4:35 / Répondre

    Un peu trop caricatural tout de même, je suis parisienne, née ici, grandit ici, en train de vieillir ici. Je vis à St germain, je passe devant le Flore tous les jours sans jamais m’y arrêter, parce qu’il y a tellement d’autres cafés sympa dans ce quartier, les rares fois où je m’y assois, c’est parce que des amis américains sont à Paris pour un moment et m’y donnent rendez vous. Je trouve qu’en effet les parisiens râlent, je râle, je suis toujours pressée, je ne supporte pas de traîner derrière des personnes qui marchent plus lentement que moi et qui n’entendent absolument pas quand je dis “pardon”, lorsque je suis en voiture c’est un peu comme si j’étais sur un circuit de formule 1, il faut foncer, toujours, être la plus rapide, se faufiler, démarrer avant les autres aux feux… J’adore être avec mes amis de toujours, j’aime parler aux gens dans la rue, les aider, les renseigner, faire des rencontres au resto avec la table d’à coté, parler avec la personne qui est devant moi dans la queue au cinéma et qui a passé le premier quart d’heure à me mettre son parapluie dans l’oeil, et vraiment cela peut se passer comme ça à Paris et très souvent. Tous les jours je parle dans la rue à d’autres parisiens ou dans les magasins, j’ai rencontré plusieurs de mes amis de cette façon, en abordant quelqu’un dans la rue et en commençant par une grosse crise de rire…Mais la chose la plus importante (pour moi) c’est la façon dont le parisien se comporte par rapport à “la différence”, et pour avoir beaucoup voyagé, je peux parler du parisien ou du français comme personne “à part” concernant ce sujet, ma petite fille est en fauteuil roulant et il n’y a qu’à Paris que nous avons le sentiment de déranger partout où nous allons, le parisien regarde ma fille de travers ou ne la regarde pas du tout, ou sinon il la plaint. Le parisien ne respecte pas la place handicapée, il la prend en pensant que c’est pour une heure seulement donc ça n’est pas grave, ma fille ne peut aller dans aucun cinéma à saint germain des prés, notre quartier, il n’y a pas un seul cinéma accessible, les gens n’aident pas, sont trop pressés pour prendre le temps de vous tenir une porte d’ailleurs grâce aux Parisiens on est trop fortes pour se débrouiller toutes seules. Pour être allé souvent aux états unis avec elle, ou à londres, je peux vraiment affirmer qu’ailleurs, les gens sont beaucoup plus ouverts, ils sont tout simplement naturels, gentils, accueillants, toujours prêts à faire plaisir, comme pour n’importe qui, ils ne font pas de différence. Je ne sais pas pourquoi le Parisien à tellement de mal avec les personnes qui ne sont pas tout à fait comme les autres. Voilà, j’aime ma ville, j’aime y vivre, j’aime que ma fille ait la chance d’y être née et d’y vivre à son tour, mais elle, son rêve est d’aller vivre ailleurs.

  • Casiope 5 décembre 2013, 4:38 / Répondre

    C’est bizarre parce que moi aussi j’avais l’impression que “le Français” en général n’aimait pas faire la queue mais une copine italienne m’a dit exactement le contraire, qu’il y avait tout le temps des queues à Paris et elle avait l’impression que les gens adoraient ça comme quoi…
    Je rajouterais aussi que le Parisien adore, mais alors tellement que c’est devenu un devoir civique, faire des pique-niques dès qu’il y a un peu de soleil, dans les parcs, par terre près d’un fleuve, d’une mare, d’une flaque, au pied d’une église… Bref, on adore sortir la nappe (ou le drap ou rien) et acheter des conneries à becqueter et à boire jusqu’à la tombée de la nuit avec des amis pour parler politique, potins, mecs…

  • Verena 5 décembre 2013, 4:56 / Répondre

    Trop fort. J’ai beaucoup rigolé. En plus, les Parisiennes portent du noir. Avec tout. Même avec du noir.

  • Val de Bruxelles 5 décembre 2013, 5:01 / Répondre

    Bhein.. ça casse un mythe.. ca donne pas envie.. du tout!

  • Marlene 5 décembre 2013, 5:05 / Répondre

    I had a good chuckle reading this post. I’m not a Parisian. I’ve been to Paris on numerous occasions. I used to wonder why Parisians seem to almost always come to blows when they’re queuing up. There will be many queue jumpers particular during the sales and before you know it, there will be shouting, screaming….

  • Kerstin 5 décembre 2013, 5:31 / Répondre

    Excellent post!!
    C’est tellement vrai et bien vu, encore plus depuis que j’ai quitté Paris pour ma Suede natale…
    Mais bizarrement de te lire donne terriblement envie d’y retourner, s’asseoir dans un café et juste regarder vivre ces chers Parisiens… :-)

  • Kerstin 5 décembre 2013, 5:55 / Répondre

    Excellent post!!
    C’est tellement vrai et bien vu, encore plus depuis que j’ai quitte Paris pour ma Suede natale..
    Mais de te lire donne bizarrement envie d’y retourner, s’asseoir dans un cafe et juste observer ces chers Parisiens vivre leur vie.. :-)

  • Mi. 5 décembre 2013, 6:11 / Répondre

    Are you sure you describe Paris? ;) …I thought that all of that it’s Polish “thing” :DDD. I have noticed someone wrote it’s Italian…ha! interesting! …maybe it’s European behaviour? Seems like it! Awesome post! Let’s go back to introducing dogs ;) kisses

  • Transat 5 décembre 2013, 6:11 / Répondre

    Je suis née Chti, mais là c’est clair, je suis UNE VRAIE PARISIENNE 100% de tes observations, fort juste ma foi, me correspondent, la pire étant celle sur les amis. Tu crois que les Parisiens sont de vrais misanthropes???
    J’en suis parfois, quand je rencontre de nouvelles personnes hors boulot, à avoir la FLEMME de mieux les connaître et de les intégrer dans ma vie. Pathétique!

  • Top Knot and Tea Cups 5 décembre 2013, 6:22 / Répondre

    Je ne suis pas Parisienne mais qu’est ce que tu m’as fait rire :) Mine de rien, ça me donne tout de même envie d’y retourner bientôt, juste pour vérifier ce que tu dis et pouvoir pouffer toute seule en y repensant :)

    Merci pour ces anecdotes :)

    Xx Mathilda
    http://www.topknotandteacups.com

  • sandy 5 décembre 2013, 6:32 / Répondre

    Le Café Flore, le rouge à lèvres Rouge, la cigarette fine, et les cheveux longs et naturels, c’est Paris et les Parisiennes ;)

    New on my French blog: Velvet Dress

    http://www.taimemode-fashionblog.com

    Merci et Bisous!!

  • 40 and so what 5 décembre 2013, 6:42 / Répondre

    Ton post est à mourir de rire et tu es vraiment dans le juste.

    Signé : une parisienne, enfin une ex, mais qui habite encore à 5 km et qui profite de Paris quand elle veut, sans obligation (travail maison = Paris plaisir) et en chevauchant son scooter (ca évite taxis et embouteillages) ;-)

  • Alexander 5 décembre 2013, 7:23 / Répondre

    There are some things similar with Indonesians from your list, Garance. We curse the traffic (all the time), we don’t really talk to strangers in public places (weirdo, some may say) and we complain about everything in general.

    I guess that’s what people do in big cities. Urban habits!

    http://www.gimmegoodstyle.wordpress.com

  • Caroline 5 décembre 2013, 7:56 / Répondre

    Il ne manque qu’un léger détail à ton illustration Garance.
    La parisienne au gros pull porté de manière négligée (mais tellement travaillée), porte généralement un énorme bun au dessus de la tête, encore plus négligé que son attitude, la coiffure floutée par excellence.

  • GUERRILLOT 5 décembre 2013, 8:24 / Répondre

    un vrai bonheur de vérité ce billet!

  • Marina B. 5 décembre 2013, 8:26 / Répondre

    Ah …! Paris, les Parisiens, les Parisiennes… quel vaste et inépuisable sujet!
    http://atmosphereetsurfaces.over-blog.com/la-parisienne

  • suzan 5 décembre 2013, 8:39 / Répondre

    j’aime Paris parce que c’est Paris……
    je me reconnais dans certaines situations et là j’ai pas envie de ressembler à une parisienne !

  • Leigh 5 décembre 2013, 8:44 / Répondre

    I know I’m wasn’t born in Paris . . . . but I should have been.

  • tiphaine 5 décembre 2013, 9:19 / Répondre

    Ah ah! J’ai bien ri. Et le coup du Monop’, tellement vrai! Je rentre en France (à Paris donc) pour Noël et je ne pense pas à aller au Louvre mais bien à dévaliser un Monoprix.

  • Mister Rascal 5 décembre 2013, 9:22 / Répondre

    You got it about half right. Obviously you spend way too much time with ex-pats and imagine that you are learning about the French.

    My French wife’s reaction to this post was “Merde”. Of course she’s French… :)

  • WhyZee 5 décembre 2013, 9:36 / Répondre

    I think you meant cross at the red light. Awesome post. Parisians remind me of Russians, especially the queue thing and heated debates at dinner parties. Everyone is so opinionated! No political correctness here and, you know, I prefer it that way. It’s the base of a genuine conversation.

  • Emma 5 décembre 2013, 9:55 / Répondre

    Hahaha, I loved this. It’s funny when you to Paris or France as a tourist and get a general sense of what the people/culture is like, but this was very very eye-opening. You should write something on the south of France too! I’ll never forget when I was about 18 or so and gave my seat on the metro up to an older Parisian lady. She was openly horrified and just muttered “je ne comprends pas.” I think I really offended her.

  • Sarah 5 décembre 2013, 10:01 / Répondre

    Haha excellent. J’adore ta chronique, tout est vrai et comme parisienne je me reconnais dans pas mal de trucs.

  • S. 5 décembre 2013, 10:36 / Répondre

    I can always spot a Parisien(ne). They have no shame in staring and taking in every detail of what I’m wearing. When they finally look at my face, I acknowledge them, and they look right through me, as if I am an object.
    My French friend told me that, in order to have a friendlier time in Paris, one needs to create a “beautiful routine”. Buy your newspaper and coffee at the same place each day so that your face will become familiar.
    Thanks so much for this post. I’m steeped in the midwest of the US, and I’ve spent quite a few times in Paris confounded.

  • Sabina Styleblog Only in Frankfurt 5 décembre 2013, 10:44 / Répondre

    Great article. “Merde” whule having a smoke is something very typical n’est pas? :) Sabina Styleblog Only in Frankfurt

  • French Girl in Seattle 5 décembre 2013, 10:46 / Répondre

    Bonjour Garance. Félicitations d’une Française expatriée à Seattle. C’est bien observé, bien écrit, et bien illustré. Bravo. Je transmets à mes lecteurs, sur la page Facebook de French Girl in Seattle. “Keep them coming!” comme disent nos amis Ricains… Veronique (French Girl in Seattle)

  • Ema 5 décembre 2013, 12:10 / Répondre

    Ma mère c’est Manuella(commentaire au-dessus)toutes les deux on est d’accord si tu le sors dans ton shop on achète le tien signé…<3Et c'est archi-vrai ce que tu dis…J'ai 12ans et j'ai deja toute l'éxperience!

  • Maëlle 5 décembre 2013, 12:30 / Répondre

    Salut Garance,

    ça faisait longtemps que je l’attendais cet article ! Et je ne suis pas déçue !
    Je suis Parisienne et je me reconnais à 100% dans tout ça !

    Mais du coup, j’ai un peu honte car j’ai l’impression qu’on est vraiment con nous autres français…
    Dans tout ce que tu as dis, il n’y a pas un seul point positif, c’est un peu dur à avaler .
    Mais bon, même si je dis au minimum une fois par jour, que je vais quitter cette p***** de ville, je pense ne pas pouvoir vivre ailleurs!

    J’adore ton blog, j’adore la mode et J’ADORE Paris !!!!

  • Nico 5 décembre 2013, 12:30

    En effet, un autre point commun à beaucoup de Parisiens : ils veulent tous partir mais au fond ils savent qu’ils sont trop attachés à cet incroyable univers qu’est notre capitale.

    Mais c’est bien aussi, ailleurs ! C’est différent.

    Par contre venez pas à Nantes, ya plus de places !! ;)

  • Cécile 5 décembre 2013, 1:27 / Répondre

    ce post m’a fait rire parce que je reconnais assez bien des amis parisiens là-dedans ! et un peu de moi aussi… alors soit je fréquente trop Paris soit les Parisiens ont contaminé la province !

  • Flore 5 décembre 2013, 1:34 / Répondre

    Pauvres touristes…! La déception qu’ils doivent avoir en venant à Paris (ou en France, puisqu’effectivement ça s’applique aussi en partie aux autres grandes villes provinciales)…!
    Au moins t’as mis les choses au clair, ce qui va peut-être permettre de limiter les afflux de touristes (qui marchent lentement) ces prochaines années gniark gniark gniark.

  • carole (ny-etc.) 5 décembre 2013, 1:45 / Répondre

    You nailed it… oh mince quand je suis à Paris, je suis exactement comme ça. Quand je suis à LA, je me calme (au bout d’1 jour ou 2), et la vie est plus belle. Franchement.

  • Inga 5 décembre 2013, 2:07 / Répondre

    brilliant!

  • Flore 5 décembre 2013, 2:16 / Répondre

    Drôlissime ! La clope particulièrement.
    Pour avoir habité Paris et l’avoir quittée, j’y ajouterais (puisque j’ai un regard extérieur désormais : ah ah ah) : la rivalité Rive Droite / Rive Gauche (genre : “non mais attends, tu délires ? Traverser la Seine pour aller dîner ? Franchement je préfère rester RG tu vois… je me sens mieux”). Mais aussi, la fameuse ligne à ne jamais franchir : le périph … Le intra-muros est HYPER important ! Si ta caisse n’est pas immatriculée dans le 75, ça craint quand même ! Allez une excursion au bois de Boulogne ce we .. Wouhh mais c’est hyper loin ça …!
    Je te conseille d’écouter le titre de Thomas Dutronc : J’aime plus Paris… Pas mal dans son analyse aussi.

    PS : toujours aussi FAN de tes illustrations.

  • Candice 5 décembre 2013, 5:32 / Répondre

    And the people in Buenos Aires are just like the people in Paris … maybe why they say Buenos Aires is the Paris of South America.
    This was fun, made me want to spend some time in my favorite Left Bank hotel. .

  • Sylvie 5 décembre 2013, 7:10 / Répondre

    A lot of humor and a lot of truth in this column. I live in the province and when I go to Paris, do not have that desire is screaming: I want to go home! Paris is not France and happily. Indiscipline, bad faith and indifference are the major flaws of Paris. Go for a walk Province, this is where the French live! :)

  • CAMILLE 5 décembre 2013, 7:29 / Répondre

    “they are always thinking about how to escape Paris but shed a little tear each time they see the Eiffel Tower”. So true ! And I wonder : which other monument in which other city is able to move you like this ? Just tell me, I’d like to know !

  • jg 5 décembre 2013, 10:06 / Répondre

    Oh My God!! that is a RIOT!!!!!! you totally made my evening!! merci beaucoup!!!!

    LOL!!!!!!

  • Isa 6 décembre 2013, 2:45 / Répondre

    Si vrai et en même temps que je suis contente de vivre en Province !

    La parenthèse Enchantée.fr

  • math 6 décembre 2013, 5:05 / Répondre

    Mmh je comprends pourquoi tant de parisiens s’exilent à Bruxelles…

  • Once upon a past 6 décembre 2013, 6:20 / Répondre

    Ah Paris, la superbe, la magnifique !
    Mais c’est quand on la quitte qu’on apprend à l’aimer.

  • Villette 6 décembre 2013, 8:40 / Répondre

    Homeopathy!!!

  • Cyrus Pavel 6 décembre 2013, 10:11 / Répondre

    who likes being in line?

  • Flore 6 décembre 2013, 3:29 / Répondre

    Ah j’ai oublié de te dire que je rêve maintenant que tu mettes cette magnifique illustration dans ton shop, d’autant que y’a mon prénom écrit sur la tasse ;-) Je l’achèterai volontiers!

  • ELINA 6 décembre 2013, 9:02 / Répondre

    Frédéric Beigbeder!!!

  • C2G2 7 décembre 2013, 7:40 / Répondre

    Things les provinciaux doe ?

    Ne surtout pas aller à Paris, parce que c’est “has been” :-)

  • Léa 7 décembre 2013, 8:05 / Répondre

    Je ne suis pas Parisienne mais de l’Est de la France et je me retrouve dans quasiment tous les points que tu as décrit. Je râle beaucoup, j’aime faire des soirées où rien n’est prévu à l’avance, je n’aime pas faire la queue, je traverse n’importe où, je n’aime pas les touristes alors que j’adore voyager et donc être une touriste, j’adore Monoprix etc.

    Les seuls trucs que je n’ai pas en commun avec les Parisiens sont :
    - pas de métro chez moi
    - dans l’Est on ne supporte pas la conduite des Parisiens et si ils ont la malchance de se retrouver devant nous en voiture on risque de s’énerver
    - et je ne fume qu’en soirée.

  • Para 7 décembre 2013, 11:42 / Répondre

    As often in those articles pretending to give some universal description of Parisians, you end up describing Parisian BOURGEOIS.

    The vacation, the taxi, the Marais, the attitude in the subway, the parties, having love relationship based on negativity and testing, etc.. Are things done by BOURGEOIS.

    And on top of that, Monop IS NOT CHEAP. Like REALLY NOT.

    You should spend some time with people from suburbs, and not only through television. You would find an auhenticity and simplicity of life you cannot even start to imagine.

    Behaviour that actually look a LOT like humble people from the Bronx and Queens.

    Note: I come from french suburbs (93), did my thing, upgraded to the Marais, then came to NYC, which I like, but for the normal people there who work, not pretentious hipsters who spend their days showing off in trendy cafes and galleries; and “models” who look like shit without $30k-worth of clothes and $2k-worth of make-up.

    Bref, tu devrais rajouter une dimension sociologique et un minimum de conscience de classe à tes écrits, ils n’en deviendraient que plus universels et plus justes.

  • Leanette 8 décembre 2013, 1:52 / Répondre

    I LOVE Parisians and I love Paris – everything! Never encountered rudeness there, sullen, complaining , brooding maybe…. Parisians epitomize Utopia for me. When I got held up in an armed robbery (as you do in South Africa) I kept thinking that I just needed to get through the experience so that I can go back to Paris for a visit, where everything would be ok and all would be forgotten. Oh, and I kept saying “Merde”, to which the uneducated Philistine of a thief replied:” No murder if you give us all your stuff”.
    Going to make it my mission to learn those other swear words now!

  • Alice 8 décembre 2013, 1:40 / Répondre

    Oui, c’est hyper parisien ! Mais surtout totalement français non?
    :-)
    http://www.kitschissime.com

  • Lorraine 8 décembre 2013, 5:04 / Répondre

    Oui c’est vrai c’est ça Paris + les gens qui se jettent sur un siège libre dans le métro et ignorent la fatigue des vieilles dames et des femmes enceintes… les tentes de SDF dans les rues, le manque de civilité, les cols blancs des beaux quartiers, les pseudos intello qui se la pètent, et bien que parisienne de naissance je peux maintenant dire comme Thomas Dutronc “j’aime plus Paris”… je crois que j’en ai vraiment marre de tout ça, tout ce qu’on appelle “le parisianisme = se croire le centre du monde”.

  • Sherry 8 décembre 2013, 8:15 / Répondre

    Well, I thought I was from Virginia, but apparently I was sent here from Paris. Everything makes sense now…..

  • christelle 9 décembre 2013, 3:40 / Répondre

    Sourire béat durant toute la lecture de cette chronique!
    “et crée ce qu’on appelle en Provence (Garance représente !!!!) un moulon.”
    En tant que marseillaise habitant maintenant Paris, j’ai juste ultra-kiffé.
    Tu me fais apprécier d’être parisienne, et pourtant !… Qu’est-ce que je peux râler !!!

    On sent quand même qu’il y a certains de ces trucs qui te manquent ! ;)

  • Maude 9 décembre 2013, 3:56 / Répondre

    Merci Garance, grâce à toi j’ai compris qu’il fallait que je sois une peste (un peu) ;)

  • Selen P Flores 9 décembre 2013, 7:08 / Répondre

    Spot on! I’m American, but moved to Paris four months ago and I’m becoming more and more like this everyday! I love it here…sigh

  • Marta 9 décembre 2013, 12:36 / Répondre

    Quel plaisir! Je vais examiner les recommandations de la prochaine fois que j’irai à Paris.
    Garance j’aime beaucoup votre travail, je commence à dessiner et aimeriez-vous voir mon travail.

    Beaucoup de baisers de l’Espagne et début heureux à la semaine.

    What fun! I will consider the recommendations the next time I visit Paris.
    Garance I love your work, I’m starting to draw and would love you to see my work.

    Many kisses from Spain and happy start of the week.

  • Adelene 10 décembre 2013, 10:06 / Répondre

    I love this Garance. Paris and NY are my two favourite cities. My first parisian experience was my taxi driver pulling out in traffic and almost crashing with a scooter. The guy on the scooter got off and was yelling at him so much I could see the spit fly onto the taxi drivers face. Then, he slapped him so hard the taxi drivers glasses ended up in the back seat with me! Oh Paris…

  • Anne-Marie 17 décembre 2013, 10:04 / Répondre

    Les 3 trucs bien vrais qui me font regretter la France/Paris depuis Londres:
    - les debats enflammes (les Anglais fuient comme la peste le concept d’opinion)
    - la franchise (mais qu’est-ce que c’est bon de s’entendre dire qu’on a un manteau de merde en fait!)
    - les soirees improvisees bouffe/vin/un peu de clope (au moins on peut s’entendre debiter des trucs inutiles lros d’un debat enflamme, en toute franchise)

    Super post !

  • Betty 17 décembre 2013, 6:25 / Répondre

    I’ve lived in both cities and I prefer New York any day.

  • Lynn 18 janvier 2014, 5:08 / Répondre

    This is sooo funny and right on the spot. I’ve been living in Paris for over 7 years now and I especially recognize the very heated conversations.Since I’m swedish I misjudged these for being very impolite and always arguing but have now understood this is the way of socializing in Paris. Difficult to get the hang of it when being a non-parisian.

In The Spotlight