Voici nos verdicts ! Le meilleur des meilleurs déodorants naturels. Grâce à vos super suggestions, on a essayé plusieurs déodorants différents ces dernières semaines. Malgré notre peur d’infester le bureau ou de transpirer, on a joué le jeu. Et vous savez quoi ? Finalement, le changement n’est pas si difficile à adopter. Voici donc nos chouchous….

Garance…
Déodorant crème Soapwalla : Bon, il m’a fallu un peu de temps pour me décider à utiliser ce déo. Oui, parce qu’il est vendu en pot, sous forme de crème.
UNE CRÈME ? Vraiment ? Franchement, qu’est-ce qui est pire que de se passer de la crème sur le co…

Attendez, non, ce n’est pas le fait de mettre de la crème qui me rebute, c’est juste l’idée d’appliquer du déodorant sur mes aisselles à la main. C’est le geste qui est bizarre. Parce que les aisselles, c’est plutôt une zone qu’on ne touche quasiment jamais, non ?

Depuis que j’ai l’âge de mettre du déo, j’ai utilisé des sprays, des sticks et des roll-on. Mais jamais je n’ai mis du déo à la main.

Mais vous savez quoi ? Dans ma quête de naturel, j’étais prête à tout.

Le résultat est parfait. C’est efficace toute une journée, même très longue. Bien sûr, ce n’est pas anti-transpirant, donc on transpire (de toute façon, ces déo anti-transpirants m’ont toujours laissée sceptique. Bloquer le processus naturel de la sudation ? C’est vraiment sain ?) mais on se sent protégée, propre et ça ne tache pas les vêtements. Le Soapwalla, vous avez été des milliers à nous le recommander, et du coup, je suis super contente d’avoir pu l’essayer : je l’adopte !

Alex…
Déodorant spray Weleda à la rose musquée : Il m’a fallu quelques jours pour ne plus avoir l’impression que je mettais de la lotion tonique sous les bras, mais maintenant, je suis vraiment fan. L’odeur de rose musquée reste discrète (comme ça, on n’a pas l’impression d’avoir passé la journée dans une parfumerie… ce qui, pourtant, ne devrait pas m’effrayer puisqu’au collège, je n’hésitais pas à m’asperger d’un spray répondant au doux nom de Framboise Charnue…) mais procure une sensation de fraîcheur qui dure toute la journée.

Je n’ai pas ressenti le besoin de renouveler l’application, sauf les jours où je portais un Heattech sous mes vêtements, avec donc une température corporelle plus élevée que d’habitude. Il est aussi disponible en version XS, idéal à glisser dans un sac à main. Et puis l’odeur me plaît tellement (je ne suis que rose en ce moment), que je m’en mets un dernier pschitt avant d’aller me coucher. Et franchement, les traces blanches sous les bras ne sont qu’un lointain souvenir.

Déodorant Lush Aromaco : L’application de ce déo est un peu bizarre. Il ressemble à un morceau de savon. Il faut le frotter sur les aisselles (et comme il s’effrite un peu, il faut prévoir un peu de nettoyage post-application) et les instructions conseillent de terminer l’application à la main. J’ai bien aimé la sensation de fraîcheur immédiate et l’odeur de propre (patchouli et camomille). J’en ai mis pour aller au club de gym et il a passé le test haut la main, mais j’ai quand même eu envie d’en remettre en rentrant à la maison. Je pense que c’est le produit idéal pour l’été, la sensation de fraîcheur serait bienvenue par une journée new-yorkaise chaude et humide.

Ma seule petite réserve, c’est que je ne sais pas comment le conserver ! Il est vendu enveloppé dans du papier (comme dans une épicerie) mais est-ce qu’il faut garder le même emballage ? Tout mon tiroir s’est mis à sentir le déodorant… Un sac en plastique ? Un sac spécial déodorant en barre ?

Carolyn…
Déodorant roll-on naturel Aubrey E Plus High C : Ayant tendance à pas mal transpirer, j’ai toujours été un peu sceptique face aux déodorants naturels. En général, j’opte plutôt pour un anti-transpirant très parfumé et ça s’arrête là (je sais, c’est mal). Du coup, j’avais très peu d’attentes en testant celui-ci. Je l’ai senti avec circonspection puis appliqué. Passons directement à la fin de la journée : j’avais super chaud avec mon gros pull en laine au Studio. Prise de panique, j’ai commencé à me sentir pour voir si le déodorant avant tenu. Il tenait encore la route, mais était beaucoup moins présent que le matin, au moment de l’application.

Conclusion : Beaucoup mieux que les déos naturels que j’ai pu essayer avant, avec une odeur assez fraîche et une agréable couleur rose chewing-gum. Pas mal pour une journée ordinaire, mais envisager une seconde application pour les journées vraiment très chaudes.

Emily…
Dr. Hauschka Roll-on à la rose : Je transpire très peu, mais je suis super parano au niveau des odeurs, surtout quand je dois enchaîner les rendez-vous ou que je superpose 24 épaisseurs de fringues l’hiver. Ce déo Dr. Hauschka est un roll-on, donc facile à appliquer, mais pour une application déjà habillée, j’aurais peur que le déo tache les vêtements, donc je pense qu’il vaut mieux opter pour une application en sortant de la douche. Ce qui n’est pas mal car l’odeur de rose est très agréable.

J’ai transpiré ni plus ni moins que d’habitude, mais sans odeurs, tout du moins au début. Avec ce type de produit, je dirais que plusieurs applications sont nécessaires. A 17 h, j’avais peur qu’Erik déserte son bureau à cause de la puanteur, donc j’ai filé aux toilettes pour me remettre un petit coup de roll-on. (Manifestement, c’était plutôt dans ma tête, Erik n’a rien senti du tout.) Bref, cette application m’a rassurée, j’ai ensuite senti très bon jusqu’à la fin de la journée. Donc c’est plutôt un succès !