Non mais c’est vrai, vous ne vous êtes jamais demandé comment font les mecs ?
Parce pour nous, les femmes, c’est facile : on ne se refuse rien. On pique tout aux mecs mais on garde aussi nos privilèges de filles.

Comment ça, vous ne voyez pas ce que je veux dire ? Vous ne vous êtes jamais demandé comment ils font pour…

Ne pas porter de sacs

Il suffit de voir Scott essayer de choisir son porte-cartes pour comprendre la torture de devoir glisser sa vie dans une poche. Le porte-carte doit être le plus minuscule possible et il doit contenir sa vie. Heureusement, aux US, les pièces d’identité ont la taille d’une carte de crédit, sinon il devrait faire comme mes copains français : plier en deux son permis de conduire.

Ensuite, il y a le téléphone, qu’il perd dans un taxi une semaine sur deux parce que ça glisse hyper facilement des poches, et enfin les clés, qu’il a réduit au minimum vital alors que moi, je me trimballe avec un porte-clés digne d’un gardien de prison.
Et du coup, les jours où notre ascenseur tombe en panne et qu’il faut la clé de l’escalier pour monter, beeeeen…

Non mais comment ils font quoi ? Dès qu’on rend la monnaie sous formes de pièces à Scott, j’ai l’impression qu’il va se suicider, dès qu’on essaye de lui refiler un dépliant, j’ai l’impression qu’on vient de lui apprendre qu’il était désormais interdit de prendre des photos dans la rue, ou un truc comme ça.

Et pourtant, c’est toujours, toujours, toujours moi qui ai oublié ma carte de métro dans un autre sac. Lui, il l’a. Dans son micro porte-cartes.

Survivre sans makeup

Je n’irais pas jusqu’à dire que le makeup m’a sauvé la vie, mais quand même, le make up m’a parfois sauvé la vie. Que ce soit le lendemain d’une gueule de bois (hello anti-cernes et blush rose !) le jour d’une attaque spotesque (hello Tour Eiffel sur le front viens par là que je te neutralise) ou même la fois où je me suis cognée le nez contre une baie vitrée et retrouvée avec un oeil au beurre noir (hello couchasse d’anticernes !).

Mais eux, comment ils font ? Le make up, les filles le détectent en une seconde et là, c’en est fini à jamais pour l’image “forte et virile” du gars.
Imaginez la détresse que vous ressentiriez si une Tour de Pise vous poussait sur le front le jour d’un premier rendez-vous ? Et que vous ne puissiez même pas utiliser d’anti-cernes pour camoufler ?

Ceci explique peut-être quelques lapins posés par quelques garçons, moi je dis.

Ouais ouais ouais ok j’admets. Un mec avec un oeil au beurre noir, ça peut être carrément craquant.

Uriner en public

Qui a inventé cette histoire d’urinoirs, sérieux ?
Et comment font les mecs pour vivre cette promiscuité ?
Si j’étais un mec, je ne pisserais jamais.

(PS : Quant aux mecs qui pissent dans la rue, non mais les gars. Sérieux ?)

Aller se faire faire une manucure

Il y a un mec, canon et hyper viril de surcroît, qui vient se faire une mani-pédi tous les dimanches à mon spa. Le dimanche. Quand ça déborde déborde d’oestrogènes au spa. Il s’assied là, au milieu, on le sent un peu gêné, mais bon, il doit aimer avoir de beaux pieds j’imagine, tant qu’à être canon, autant l’être jusqu’au bout, alors il ne regarde personne et attend que ça passe…

Mais comment fait-il ?!!!

Ne pas pouvoir parler de sujets “de meufs”

Les hommes ont des amitiés merveilleuses, mais par contre, je n’en connais pas trop qui se confient leurs questions intimes. Ou même, ne serait-ce que leurs questions beauté, comme font les femmes entre elles toutes les trois minutes.
Non, je ne crois pas trop que les mecs soient du genre… :

“Oh, regarde, tu crois que je dois m’épiler le dos, là ?”
“Mais bien sûr, attends, je te file l’adresse de mon esthéticien !”

Non, je ne crois pas. Je crois que les mecs se retrouvent tous seuls, dans leurs salles de bains, avec leurs questions et personne pour y répondre.

Alors si un jour vous trouvez un mec génial (yeaaaah !) avec des poils dans le dos (ewwww!), au lieu de prendre un air dégouté, filez-lui juste l’adresse de votre esthéticienne. Il sera peut-être comme ce mec canon perdu au milieu du poulailler un dimanche après-midi.

Un peu perdu, mais heureux de plaire à sa chérie.

Perdre leurs cheveux

Un sujet vraiment sensible pour les hommes.
C’est injuste, et d’autant plus que ça peut arriver à 25 ans !!!

Non mais comment ils gèrent ?
Genre, le moment où ils se disent bon, c’est fini, y en a plus, voilà, je rase tout.
(J’utilise le même rasoir que pour ma barbe ou bien ? À qui je demande ? PAS à mes copains, cf plus haut.)

Et soudain le plus canon des mecs se retrouve avec la boule à zéro et les yeux pour pleurer.
C’est sûr, on peut être chauve et sublime. Mais reconnaissons, c’est quand même pas facile.

Il y a très peu de solutions – si ce n’est la chirurgie, et ceux qui décident d’y avoir recours sont hyper moqués… Moi je dis, qu’on leur fiche la paix.

Je connais un mec qui s’est fait remettre des cheveux et il est passé de 50 ans (l’âge qu’on lui donnait avec la boule à zéro) à 35 ans (son vrai âge) en l’espace de quelques mois.

C’est hyper bien fait et il revit.

Bon, par contre, les mecs qui se font des couleurs, j’peux pas.
J’peux pas j’peux pas j’peux pas brrrrrr, j’peux pas. Surtout quand on voit les racines omg omg omg, j’peux pas.

Allez comprendre ce qui se passe dans la tête des femmes…

Faire le premier pas.

Vous voulez la vérité ? Moi je trouve que ça, c’est une chance. D’ailleurs moi, je suis totalement pour les filles qui font le premier pas. Je suis totalement du genre à faire le premier pas (je me suis pris quelques râteaux oui, mais PAS TANT QUE ÇA !).

C’est cool, c’est dédramatisant, ça habitue vite au rejet, à passer à autre chose, à prendre des risques, à ne pas se prendre la tête, bref, à être cool.

Et pour ça comme pour de nombreuses autres choses complètement incongrues, mes amours les hommes, je ne vous plains pas.