Avant de se jeter à corps perdu dans la fashion week qui commence, aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un gros coup de cœur que j’ai eu cette semaine…

Vous êtes très nombreux à me demander comment je travaille mes photos et mes illustrations, et si j’hésite souvent à répondre, c’est parce que je n’ai pas de technique particulière. Je dessine sur mon ordi, avec une tablette, mais parfois j’ajoute de la (vraie) peinture. Parfois je m’inspire de photos, parfois de rien du tout. Je ne fais pas de différence entre le travail digital et le travail fait directement sur papier, pour moi l’important, c’est juste que je puisse faire une image qui me plait.

Pareil pour les photos. Même si la plupart sont prises avec mon 5D, j’adore l’appareil photo de mes téléphones et j’ai aussi plusieurs caméras plus petites. L’important pour moi, c’est simplement d’être toujours équipée d’un appareil photo, quel qu’il soit.
Bref, no rules.

C’est peut-être parce que je ne fait aucune école d’art que je fais aucune différence entre les médias ‘nobles’ et les autres – même si un jour, j’aimerais me remettre à peindre, parce que j’aime la sensualité de cette manière de travailler.

Oui, j’adore peindre. Mes illustrations à mes débuts étaient toutes faites à la peinture acrylique et à l’aquarelle, qui est l’une de mes peintures préférées. J’adorais peindre sur toile.

Oh, quant à mes écritures, (on me demande très souvent : “où télécharger tes polices ?”) elles sont pour la plupart faites à la main, à la tablette graphique. Parfois aussi elles sont faites sur papier et scannées.

Bref. Cette semaine j’ai découvert Waterlogue, une appli hallucinante.

Regardez bien cette aquarelle, n’est-elle pas incroyable ? Elle s’est faite toute seule, devant mes yeux, avec Waterlogue. Je ne connais absolument pas les génies qui ont réussi à calculer le rendu de l’aquarelle avec une telle précision, mais j’avoue qu’ayant moi-même passé des heures à faire des aquarelles, je suis choquée par la beauté du rendu.

L’aquarelle ci-dessus a donc été tout simplement générée à partir d’une photo que j’ai prise, et j’ai écrit le titre sur mon IPad, dans une app que je viens de télécharger et que je trouve pas mal du tout, Sketches.

Je sais que beaucoup d’entre vous vont me dire que rien n’égalera jamais la main de l’homme, mais je trouve cette app carrément troublante – et je compte bien l’utiliser dans mes explorations graphiques à venir.

Aujourd’hui, tout le monde peut créer des images sublimes, et à tous ceux qui me demandent comment trouver le chemin de leur créativité – je les encourage vivement à essayer les instruments qui sont mis à leur portée.
L’important, ce n’est pas les instruments, c’est ce qu’on en fait.

A la vie ensuite de décider qui est un artiste ou pas – moi je ne me suis jamais encombrée de ce mot, beaucoup trop intimidant – sinon je n’aurais jamais rien créé.

Je vous embrasse bien fort et je vous souhaite un week-end plein de peintures et de créativité, digitale ou pas, réelle ou rêvée.

PS: Talons par Bionda Castana.