garance-dore-back

Depuis que j’ai commencé ce blog, chaque saison j’essaye de questionner ma façon de vous parler des fashion weeks. Du coup je me suis demandé comment tout ça avait évolué, et je suis allée faire un petit tour dans mes archives. C’est assez DINGUE.

2006, Nada.

Pas de fashion week pour moi – à l’époque, mon blog, ce ne sont que des illustrations et franchement, je ne connais des fashion weeks que ce que j’en ai vu que dans les magazines et sur Fashion TV, que je regardais avidement pendant des heures, ce qui rendait folle ma mère pour qui regarder ces filles marcher dans le vide (“Où vont-elles ?” m’avait-elle un jour demandé) revenait à regarder un bocal avec des poissons à l’intérieur.
“Tsss, tu peux pas comprendre maman”

Mais en revanche, que vois-je en 2006 ?

Un post où je parle de Scott et du Face Hunter, les seuls bloggers / photographes de streetstyle à l’époque. Ça ne s’appelait pas encore streetstyle, d’ailleurs : moi je dis “coolhunters”.

En 2006, je dis :
(Oui oui, je me cite moi-même.) (Oh, ça va.) (C’est comme un selfie “littéraire” ?)(Un Tweet, quoi).

“Et de temps en temps, chez les plus doués d’entre eux, on trouve ce que l’on avait oublié chercher dans cette course frénétique à l’apparence : le style, la grâce. L’air du temps.”

2007, Premiers Pas.

Mars. Ma première fashion week. Oooooomaaaaigaaaaaaad qu’est-ce qui se passe ? Je suis hystérique. Je n’ai jamais vu autant de gens aussi bien habillés, aussi cool aussi iiiiiiihhhhhhhhhhh !!!

Je commence à prendre des photos des gens, je suis d’une timidité maladive et mon anglais se résume à “hello”, “please” et “fuck” (ce dernier quand j’ai planté une photo, c’est-à-dire toutes les trois minutes.)
On m’invite à quelques défilés parce que mon blog commence à faire parler de lui, mais tout ça, c’est pour le fun total, entre deux autres trucs. Je ne publie pas mes photos sur le blog enfin je commence… mais ne regardez pas et je m’évanouis dès que je croise quelqu’un que je reconnais.

La scène devant les défilés est détendue. Les gens que je prends en photo sont sympa, curieux, flattés, surpris, tout ça en même temps. Ils sont habillés normalement.
Très bien, très chic, mais très normalement. C’est ça que j’adore. C’est le contraire des magazines, c’est la vraie vie ! Juste une concentration de gens très élégants, très cools.

En 2007, je dis :

“Le Face Hunter vient me voir pour faire une photo. Ce qui pour moi, tient quasiment de la contre-validation de mon pantalon, vu comme nos goûts son éloignés, et surtout à voir sa grimace quand il regarde les photos. Qui, heureusement pour moi, ne seront jamais publiées. Je me dis toutefois qu’Yvan peut, à présent, me faire chanter. (tant que c’est du Madonna, ça va.)”

C’est souvent le cas aujourd’hui quand je me fais prendre en photo à la sortie des défilés en mode “200 photographes te tombent dessus non mais kesskisspass”, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche dans ma tenue, quelque chose de trop voyant, de trop modasse, de trop “fashion weeeeeeek regardez-moooooooiiiiiii”.

La vie parfois, regardée à rebours, est à mourir de rire.

2008, année de l’ouverture.

Bon, ben là, c’est street à tous les étages. Je découvre la photo, je vais à beaucoup plus de défilés, je commence à mettre des noms et des sourires sur les visages à qui j’osais à peine demander de s’arrêter la saison dernière, je fais même des sortes de style stories sur elles. C’est encore presque calme autour des défilés – je ne mesure pas la chance que j’ai.

Je commence à me frotter à des rédactrices de mode et à vous rapporter des choses telles que :

“Bref donc. Si vous m’avez suivie, si vous allez à un défilé, et qu’on vous touche le corps en vous demandant C’est qui ? ne répondez pas « Ben c’est moi, c’est même mon sein droit là, tu veux un Prozac ou quoi ? ». Répondez c’est Marc. Ou c’est Stefano. Ou si vous êtes prises de court et que c’est juste Massimo, répondez : « That’s vintage. »”

C’est aussi ma première fashion week new-yorkaiiiiiise. Hystérie absolue, excitation absolue, jet lag absolu, j’écris des trucs comme ça :

“Les gens viennent me dire I like your style, ce qui mérite un post tout entier vu comment je me sens hobo face à la méticuleuse précision du look des Américaines. J’ai de nouveaux amis à la pelle, ça m’interpelle, Cole Mohr essaie de me rouler des pelles, mais je crois qu’il n’a pas d’appart en ce moment, alors que moi, oui, ceci expliquerait certainement cela. Mais c’est pas sûr, en même temps.”

Et puis aussi, n’oubliez pas, c’est 2008, la crise :

“Pour fêter ça, vous échappez au post positivement déprimatoire que j’étais en train de vous écrire sur l’économie qui va se crasher et les gens de la mode qui lèvent les bras au ciel tellement ils sont pétrifiés [comme s'ils avaient besoin de plus de pétrification, les gens de la mode. Booooootox !].”

style.com me demande de décrire ma journée, je passe de shows en shows. Mon blog, grâce aux photos qui deviennent très populaires et qui n’ont pas de frontières, est en train de devenir carrément international, et d’ailleurs mon anglais s’améliore.
“Hi, my name is Gowance, can I take your pictures ?”
Je veux le faire traduire, mais pour le moment, il est seulement en français.

2009, basculation.

Bon, ben ça y est, j’ai rencontré Tim, mon traducteur adoré, et le blog est traduit en anglais. Je suis en mode sur-fashion week, je suis la caravane de la mode comme si ma vie en dépendait et je vous détaille les looks que j’aime tous les jours – je suis hyper méga inspirée.
J’ai un appétit de mode insatiable et ça tombe hyper bien, parce qu’on m’ouvre de plus en plus de portes.

Ça commence à se bousculer devant les shows. Les premières “fashion people” émergent. On sait tous qui est Carine, qui est Anna, qui est Franca. Le public se transforme, s’agrandit, de jeunes étudiants sont là juste pour admirer le spectacle, de nouveaux bloggueurs font leur apparition, Alexa Chung débarque et les tenues sont de plus en plus éditoriales.

Tiens d’ailleurs, j’ai l’impression que ça me travaille. Je dis ça :

“C’est d’ailleurs en prenant une photo d’une jolie people, absolument ravie de poser autant de temps que je voulais et que le voulait la horde de 365756 photographes à mes côtés, people donc congelée dans le vent glacial en robe d’été, en Dior des pieds jusqu’à la tête au défilé Dior et qui me répète trois fois que “tout vient de chez Dior” que je me suis dit: Bon.
Ça va deux secondes les conneries. C’est bien joli, mais qu’est-ce que je fous là, moi ?”

Et dire qu’en 2009 je trouvais qu’il y avait trop de photographes, ahahahahahahah mort de rire hihihihih lololololol. Lol.

Ce que j’ai toujours adoré, c’est de vous faire découvrir les choses à mesure qu’elles
s’offraient à moi.
Je commence à prendre des photos aux défilés, à changer légèrement mon angle de vue.
Tout un sujet sur le show Chanel et l’incroyable défilé de sacs dans l’audience. Une rencontre (fantastique) avec Sonia Rykiel avec ma copine Diane. Un détour par la chambre au Ritz d’Anna Dello Russo.

Ça commence à être la folie des médias sociaux. La fashion week est partout, les images des défilés sont partout, tout le monde peut montrer, commenter, c’est l’excitation totale. La photo de la photo de la photo…

Et Dolce Gabbana l’a bien compris, nous mettant à grands roulements de tambour, moi, Scott, Brian et Tommy, en front row. La vérité, c’est que ce n’est pas mon premier front row, mais là, chez Dolce, ils ont compris le pouvoir de l’image. Ils nous ont mis des ordinateurs devant nos sièges (“Pour qu’on puisse live tweeter!”)(Le truc que je ne fais jamais) et nous ont collé des photographes qui immortalisent le moment. On se sent un peu utilisés, d’autant plus que le lendemain c’est en gros title dans tous les quotidiens de la mode “Des Bloggers En Front Row !” mais c’est clair que le message est fort : les temps ont changé.

J’écris ça :

“La mode est un petit monde très organisé. Il y a des us, des coutumes, des rois, des reines, des fous, des princesses, une étiquette, des codes, on n’a jamais fini d’apprendre, et c’est particulièrement fascinant.

Le front row d’un défilé est avant tout l’endroit duquel on voit le mieux les vêtements. À partir du troisième rang, on ne voit plus les chaussures et au cinquième, si l’on a de la chance, on peut apercevoir les coiffures. Les places au front row sont chères. Parce que c’est aussi celles où l’on est le mieux vu. On les gagne par la célébrité, l’expérience, ou le pouvoir. Elles cristallisent beaucoup de drames et donnent matière à de jolies crises d’égo.

Cette saison, les créateurs de Dolce & Gabbana ont eu une révélation. En parlant avec leurs clientes, ils se sont rendus compte qu’elles passaient leur temps sur internet. Qu’elles étaient hyper informées, qu’elles voulaient que ça aille vite, qu’elles étaient prêtes à acheter tout de suite. Ils se sont dit que c’était un âge nouveau, qu’il fallait avancer avec son temps.

Ils ont décidé d’ouvrir grand leurs portes à quatre bloggueurs.”

2010, integration.

Voilà. Je fais des photos dedans, dehors, partout où je vais, et franchement je vais partout. Les choses ont changé pour moi.

Tiens d’ailleurs, je m’étonne :

“En ce moment je prends la mesure du temps qui passe. Des choses qui ont changé. Aux fashion weeks, je connais un monde fou. Quand j’arrive à un défilé, souvent, on m’attrape par la main, on me fait un sourire et on me guide jusqu’à ma place. On m’appelle pour être sûr que je ne vais pas manquer le show. On double checke, on triple checke. On n’est pas content quand je manque un show. Ahah ! Oui, les choses changent !”

Bizarre la capacité d’absorption et de rejet que peut avoir la mode. Entre les moments de pur snobage et ceux de cirage de bottes intégral, on apprend vite à ne se fier à rien d’autre qu’à son coeur. À aller vers les gens qui nous font du bien, à être juste soi-même et à regarder la mode pour ce pour quoi on l’aime.

Je commence à comprendre (enfin !) que la mode étant une industrie, une fois le moment de la découverte passée, on peut vite se retrouver à se répéter. À photographier les mêmes personnes, les mêmes attitudes. C’est un tout petit monde !”

Heureusement le matériel photo, lui a aussi beaucoup changé, ça devient hyper facile de faire des vidéos, alors, un peu par hasard, je me lance avec Chris mon assistant (ah oui, tiens, en 2010, j’ai un assistant !), et ça donne quelque chose comme ça, et c’est plein de bonheur…

2011, explosion.

Je commence la fashion week en disant ça :

“Les photographes de streetstyle sont à présent plus nombreux que le nombre d’éditeurs (et parfois encore plus hyper sapés, et je veux dire, Anna Dello Russo sapés).”

Ça commence à être la guerre à l’extérieur des défilés, et moi je commence à m’y ennuyer, parce que je n’ai jamais été très attirée par le bling bling et que là ça bling bling BIG TIME, les gens commencent à se changer trois fois par jour pour aller aux défilés, et même si j’apprécie l’effort et les tenues, je me demande quel est exactement mon message ? Habillons-nous comme des fous ? Ça n’a jamais été ça mon truc !

Je décide d’en rire, et j’écris ça “Comment vous faire assaillir par une horde de photographes de Streetstyle (moi comprise)”.

Ouais, même si j’en ris, je commence à en avoir un petit peu marre, quoi.

2012, excitation.

Qu’est-ce que je fais quand j’en ai marre ? Je change ! C’est l’année où je m’excite à mort sur la vidéo, un moyen différent de vous faire découvrir la fashion week, qui n’en peut plus d’être découverte, la pauvre.

Front row, back row, backstage, on sait tout tout le temps et instantanément, il n’y a plus aucun mystère, on se répète les uns les autres. D’ailleurs j’écris ça. Et je me dis, le meilleur moyen de changer un peu, c’est de vous emmener avec moi, genre, littéralement.

On lance Pardon My French. Boulot de fou, épuisements, fous rires, je pense que c’est le moment de ma vie où j’ai été le plus généreuse de mon temps – et de ma force physique et morale – avec mon blog. Il y a des vidéos géniales, certaines moins bien, mais ce qui est sûr, c’est que c’est différent. Et ça donne lieu à des moments comme ça…

Et comme ça:

J’adore ce moment, même si c’est très difficile – c’est littéralement épuisant mais le travail en équipe, le fait d’apprendre tant de nouvelles choses m’amuse et m’excite !

2013

Un vrai système s’est mis en place autour des it blogueurs, it girls, it instagramers et du streetstyle – les tenues devant les défilés sont étudiées au millimètre, calculées, c’est la folie des looks clinquants et des superpositions et de tout ce qui peut attirer l’oeil.

Un système s’est mis en place autour de ce qui est devenu un business. Chaque magazine papier ou online a son photographe de streetstyle, chaque marque a son responsable digital qui s’occupe de prêter des vêtements a ceux qui sont susceptibles de se faire prendre en photo et même si je fais tout, tout, tout pour garder un regard frais et enthousiaste, parfois j’ai un peu du mal à rester inspirée.

On en parle beaucoup avec Scott qui m’impressionne par son regard détaché – c’est quand même un système que nous avons contribué à créer, alors, pourquoi on a du mal à s’y retrouver ? Moi, ça me touche.

Suzy Menkes écrit son article feu aux poudres sur le “Cirque de la Mode”, un article assez dur qui dénonce l’hystérie de ce qui se passe devant les shows et qui met un petit peu tout et tout le monde dans le même panier.

Même si je ne suis pas d’accord avec ce qu’elle écrit parce que je pense qu’au fond, cette ouverture de la mode est une très bonne chose pour tout le monde, des marques aux journalistes aux stylistes, je me dis qu’il est vraiment temps de remettre en question mon approche des fashion weeks.

J’ai des conversations avec mon équipe (En 2013, j’ai carrément une équipe !!!) où on se dit qu’il est temps d’adopter un ton apaisé sur la mode. On n’hystérise plus trop les fashion weeks au Studio.
On s’amuse, on s’inspire, on adore (quand même), mais on n’a plus envie de dire de chaussures qu’elles sont “to die for” : ça sonnerait presque un peu trop vrai.

2014

Bah c’est aujourd’hui !!!

Là, je rentre du défilé H&M. Aujourd’hui, j’ai vu Dries Van Noten et je ressens toujours la même émotion devant ses défilés. Je suis restée quelques secondes à l’extérieur du défilé mais je ne me suis pas attardée – trop de monde, failli me faire écraser par une voiture. Quant à H&M, je me suis fait bousculer par un garde du corps sur le passage de la pauvre Solange Knowles – les entrées de défilé deviennent dangereuses !!! All right.

Cette année, j’ai pris le parti de faire les choses avec plaisir et bienveillance, d’aller voir les créateurs que je veux soutenir et qui m’inspirent, de prendre les photos des gens que je croise lors de mes allées et venues, de rester cool.

Je n’aurais le temps de faire que très peu de vidéos cette fashion week – mais elles reviendront rapidement !!! J’adore les réaliser.

Ça me rappelle une conversation que j’avais eue avec Carine Roitfeld, au moment où j’avais commencé à comprendre la nature répétitive du système de la mode. Comment faisait-elle, après des années, pour rester toujours inspirée ?

Elle m’avait dit qu’avec le temps, les choses s’apaisaient. Qu’on cherchait des choses différentes. Une nouvelle mannequin qui inspire une série de mode, une attitude, un détail. Une rencontre, un geste, un tissu, une musique, une mise en scène.

C’est comme ça que je le sens en ce moment. Beaucoup plus cool.
… Et je me demande vraiment ce que ce sera dans huit ans !!!

Et vous, depuis que vous me suivez, et que vous suivez la mode, que vous aillez évolué en même temps que moi ou débarqué il y a peu… Qu’est ce qui a changé dans votre point de vue ?
Racontez-moi, parce que franchement, je rêve de lire ce que vous avez à m’en dire.

Cette illustration est d’abord apparue dans Vogue Paris.


Vous devriez également aimer

  • Tee Shirt Earrings
    Contributeurs
    Tee Shirt Earrings
  • Sport de Plage
    Lifestyle
    Sport de Plage
  • Watch Out!
    Contributeurs
    Watch Out!
  • Le Ballet Dries
    Contributeurs
    Le Ballet Dries

150 comments

Ajouter le votre
  • Mafalda 27 février 2014, 9:34 / Répondre

    Personnellement, je n’ai jamais été fascinée par les défilés, bien que passionnée de mode. Je préfère mille fois la voir portée dans des blogs, dans la rue ou ailleurs pour y trouver une source d’inspiration.
    En fait, tous ces défilés m’ennuient terriblement!
    Il faudrait peut-être que j’aille voir un défilé, cela me ferait sûrement changer d’avis.
    Mafalda
    http://mafaldadotzero.blogspot.fr

  • andreea 27 février 2014, 9:34

    ur killing me: un selfie litteraire! :)

    http://littleaesthete.com

  • Anne 27 février 2014, 9:38 / Répondre

    retrospective pour prendre plus de perspective ; )

  • almu 27 février 2014, 9:42 / Répondre

    Really in love with your illustrations!
    almu
    http://www.mavieenroseblog.com/

  • Lucia 27 février 2014, 9:43 / Répondre

    Cette illustration me fait rêvée…

  • Lucia 27 février 2014, 9:46 / Répondre

    Cette illustration me fait rêver…

  • Claudia Bustamante 27 février 2014, 9:46

    Moi aussi ! Superbe!

  • Cori 27 février 2014, 9:50 / Répondre

    I love the illustration! Please make this available as a print – I will be first in line.

  • emmanuelis 27 février 2014, 10:00 / Répondre

    Beau parcours que mine de rien je suis depuis 2006, à tes débuts en te croisant de temps à autre au gré des shows ou autres évents jusqu’à ce matin chez BAL.

    Vécu comme petit blogueur en 2007, puis comme insider maintenant en travaillant pour la maison parisienne que tu sais, mais globalement, j’ai fait mon temps, et j’abandonne tout cela sans regret cette année pour aller vers autre chose.

    Je crois qu’avec un peu de recul on trouve tout cela amusant et excitant, même si de voir à quel point certains parfois trop haut placés sont devenus un rien idiots, et ne contribuent pas toujours à véhiculer une image bien reluisante de ce microcosme de happy few…

    A bientôt donc Garance !

  • Garance 27 février 2014, 10:00

    C’est incroyable – et je te comprends. Peut-être y reviendras-tu un jour, à la mode, mais en attendant je te souhaite de t’éclater dans tes nouvelles aventures… ;-)

  • LKL 27 février 2014, 10:01 / Répondre

    I find that as I get older fashion is something I pick and choose from. I used to pour over Vogue, Harpers Bazaar etc., studiously -but as I get older I see the marketing aspect behind the fashion industry. Such as in the way the big name magazines always do interviews with the same roster of people (ie. Missoni’s, Miuccia Prada, Christian Louboutin). The relationships between the media and the big labels turns me off more as I get older. What does inspire me are blogs (especially yours Garance!). I think it is interesting to approach fashion with a bit of intellect and humour! To understand what is behind a fad and what is an instant classic. I think taking fashion not so seriously is the healthy result of getting to know ones own style better as they get older.

  • Cyrielle 27 février 2014, 10:03 / Répondre

    C’est pour cela que j’aime ton blog : cette prise de recul sur un système, une industrie, sans pour autant le rejeter en bloc, parce que les beaux vêtements c’est toujours une part de rêve

  • Narelle 27 février 2014, 10:09 / Répondre

    Great retrospective on your work as a blogger so far. Your work has expanded and grown so much from the beginning into areas that you would have never have imagined. I think like anything when it is exhausted to the max, We start to question it’s importance in reality. Finding the balance is the key. Enjoying it and not overthinking it. I really appreciate that bloggers like yourself capture the individual spirit of people through fashion. It is a platform which celebrates people’s individuality in their approach to dressing and expressing themselves. Keep sharing your thoughts, illustrations and photographs as it is very much appreciated by many…

  • Sira 27 février 2014, 10:13 / Répondre

    Ou Garance le vieux sage qui s’assoit sur un rocher et revoit défiler toutes ces années. Bon t’es à Paris à quand un café?

  • Caroline 27 février 2014, 10:14 / Répondre

    Le dessin est très joli!
    Sinon, ayant grandi entre une mère élégante et une soeur adorant la mode, j’ai toujours eu un rapport d’haine-amour par rapport à la mode et aux défilés.
    Je suis contente d’être invitée aux défilées, mais ne m’habille pas vraiment pour y aller et je trouve que ça reste un moment d’hystérie collective (à la fois génial et inquiétant).
    Par ailleurs, les fringues, bah c’est devenu too much ces dernières années. trop de collections, trop de fausses nouvelles tendances qui sont le plus souvent les mêmes, trop de prix élevés (si on comparait les prix des marques de luxe aujourd’hui avec ce qu’ils pratiquaient il y a 15 ans, plus personne n’achèterait quoi que ce soit…).
    Donc, j’achète peu de vêtements, souvent pas très chers (je suis invitée à plein de ventes privées…), je me sers dans la garde-robe de ma mère parce que j’aime ce qui dure. Je préfère dépenser mon argent en voyages et en livres. Et laisser la mode à celles qui la pratique. Ce qui ne m’empêche pas de lire ce blog tous les jours (merci Garance pour cette fenêtre sur la mode qui m’apporte ma bouffée d’air frais du début d’après-midi!).

  • Katja 27 février 2014, 10:15 / Répondre

    Ça fait déjà longtemps que je voulais laisser un commentaire et voilà une bonne occasion: C’est à peut près depuis le début de votre blog que je jette tous les jours un coup d’oeil dessus, curieuse de voir ce que vous avez de nouveau à raconter. J’ habite dans un petit bled loin de tout et ici je trouve plein d’inspiration, de bonne humeur et j’ ai la possibilité de participer indirectement à un autre monde….
    Il n’y a rien de superficiel, au contraire c’est frais et naturel et même si on a un certain âge, on se sent concerné(e). C’est amusant de voir dans cette rétrospective comment tout évolue sans que l’on se rend compte…
    Continuez ainsi à votre fasson ;)

  • Eunice 27 février 2014, 10:15 / Répondre

    Je lis ton blog depuis 2007 et c’est fou a quel point j’ai constate la meme evolution! J’adore vraiment ce que tu faisais avec tes videos; j’en enregistre meme sur mon iPad pour les regarder et m’inspirer! Je trouve que peu importe ou tu etais situee dans cette sphere mode, tu as toujours su parler avec un public plus observateur qu’acteur et c’est pour ca que c’est dur pour moi de me detacher de ton blog! Plusieurs diront que ca a changer, avec l’equipe et les collaborateurs, mais je trouve ca rafraichissant, sain, drole! Je serai encore la dans les 7 prochaines annees!!

    xo

  • nomade 27 février 2014, 10:20 / Répondre

    Moi ce que j’aime plus que tout, moi qui suit le blog depuis (presque !) le début, c’est ce ton et ce détachement et cette hauteur de vue, cette fraîcheur que tu as toujours su garder face à la (parfois) superficialité du milieu de la mode ; et surtout cette bienveillance pour tous les gens croisés, les célébrités comme les anonymes et cette façon bien à toi de toujours te renouveler, d’être curieuse, presque amusée, d’avoir toujours l’œil et l’humour pour surprendre un sourire, une démarche, un look (mélangeant avec allégresse ceux de la rue et des défilés !) toujours avec gourmandise , avec ta singularité, ton indépendance et ton humilité, ta bonne humeur ! C’est un régal de voir qu’on peut avancer (à grands pas !) sans se corrompre ! Bravo !

  • kris 27 février 2014, 10:20 / Répondre

    love this…..i agree…but i think as we all age we see things differently….we calm down and realize what is important to us…in fashion….family…..love….work…etc….we get smarter as we age…..love the illustration and love you!!! thanks for all the inspiration you give me….XOXOXOXO

  • Charlotte 27 février 2014, 10:21 / Répondre

    J’ai beaucoup aimé cet article. C’est intéressant de se replonger en arrière, de voir comment tout ça à évolué et comment ta vision des choses a évolué elle aussi.

  • Gissi Jimenez 27 février 2014, 10:23 / Répondre

    So interesting to see your trajectory I’m so glad I starterd following you from the start.

    XO

    Gissi

  • Inga 27 février 2014, 10:24 / Répondre

    Love this fun recap, and absolutely LOVE the illustartion, can perfectly picture it on a wall in my flat!

  • Suzy 27 février 2014, 10:28 / Répondre

    I love going on all journeys with you Gowaaance! It’s a pleasure to read about what’s going on inside your head :) I am not a big fashion person, but I love your blog because the way you deliver it. GDFF! (Garance Dore Fan Forever!)

  • Florence 27 février 2014, 10:34 / Répondre

    J’aime beaucoup ton blog Garance! Vraiment. Je ne t’ai pas suivi dès tes début. Je suis tombée dessus un peu sur le tard et depuis je te suis… J’aime son humour, son aspect “pointu”, sa sincérité et son format online plein de fraîcheur ainsi que son ouverture. Ce blog a évolué – c’est très bien comme ça. Quand on n’évolue pas on meurt…

    Cela dit – je ne suis pas beaucoup de blogs de mode, car justement je n’aime pas “d’amour” la mode – J’aime le textile, l’artisanat, le design, les ateliers oú tout s’élabore, le comment c’est “fabriqué”…Les 90% immergés de l’Iceberg et tout ce dont on ne parle pas – de l’atelier ( ou l’usine c’est selon) en passant par le côté business (vente retail, représentants, industrie textile, fabriquant de fournitures, confection etc…)

  • lucie 27 février 2014, 10:39 / Répondre

    Je crois que je suis le parfait exemple d’une lectrice qui te suit depuis tes debuts et mon avis sur la mode a complètement évolué avec ton blog. J’aurai pu faire cette retrospective sur ton blog les yeux fermés simplement en te lisant assidument depuis 2006. A l’époque j’etais étudiante en norvege, seulement le seul lecteur que tu avais la bas, et je decouvrais les blogs. Je suis ensuite rentrée à Paris et tu as commencé à devenir plus “célèbre”. Je te croisais souvent dans la rue, (on a du habiter pas loin!) et n’ayant jamais été une “fan” de qui que ce soit, je trouvais stupide de te parler comme ca sans te connaitre! Je me suis aussi souvent demandé quand la mode des blogs s’épuiserait, ou quand l’inspiration te manquera, quand arrivera ce moment? je suivais à l’epoque les autres blogs parisiens à la mode et beaucoup on très mal vieillis. D’ailleurs de cette periode 2008-2010 je ne lis plus que toi, et je pense que je serai capable de faire une dissertation sur ton succes et les blogs francais en general! pour finir et faire bref, je vis maintenant à NY et ai un regard completement different sur les blogs, mais je dois dire qu’à travers ton ecriture tu as fait avance le debat sur la mode et les defiles, en ayant toujours un avis distant et un oeil different sur tout ce monde la, en te questionnant sans cesse et en ayant une vraie reflexion sur ce sujet.

  • Lavinia 27 février 2014, 10:40 / Répondre

    reading this post really made me happy. you were one of the first blogs i read and one of the reasons i decided to start my fashion column site. i was inspired that you not only took photos of fashion but you wrote about it. which are two of my favorite past times.

    great post! its nice to look back.
    here is my site http://thegirlwiththepaintedpout.blogspot.com/

  • Dea 27 février 2014, 10:41 / Répondre

    I find it all very weird, like a kindergarten for high snobiety. These shows used to be for clients, those people who actually buy the clothes after the show and are not there just to pose, walk with their noses up in the sky and change three times a day. Some of these people are still present at shows – all the way in the back where as you say, one can only see the hair.

    The buyers of big department stores start having private showings where they place their order because the shows are no longer so relevant for them. Maybe this will go in a different direction in a few year’s time – I mean, it should change a bit, it’s becoming somehow abusive in my humble opinion.

    Then again, all this mass at every show – where is the exclusivity? Brands complain a lot about having their designs stolen and mass produced or even counterfeited and they have huge campaigns spending a fortune to fight the frauds but at the same time they open the door to everybody because they want coverage, tweets (“Oh, I am so fabulous eating this donut in front row at Chanel”) and visibility – which is fine, but stop complaining or do something.

    http://www.timelessdifference.com

  • Margaux 27 février 2014, 10:44 / Répondre

    Tu es tellement différente de tous ces blogs plus narcissiques les uns que les autres, tu parles avec légèreté et surtout tu ne te prends pas au sérieux! La façon avec laquelle tu rédiges tes articles est tellement réaliste et drôle que l’on a l’impression que tu es devant nous…
    Pour ma part, j’ai toujours été passionnée de mode depuis ma tendre jeunesse. Je rêve de pouvoir participer un jour aux fashions weeks et à tous ces événements ultra select remplis de gens complètement décalés, et d’avoir une relation privilégiée avec les marques Haute-couture.. Juste de vivre, une fois dans sa vie cette expérience, ça me fais rêver.. même si ça à l’air complètement niait je sais haha.
    Juste un mot: continue comme ça!
    bisous de Suisse!
    Margaux

  • Nanou 27 février 2014, 11:05 / Répondre

    J’aime bcp ton blog et que je suis depuis a peu pret son debut, initiee par Nizagirl que je suis depuis longtemps, ce qui ma fait decouvrir le blog de ton compagnon Scott que je nsuis plus trop je dois avouer mais qui m’ont initiee d’une autre maniere qu’a travers les magazines, je dirai moi fige, moi papier glace, avec ce recul, cette pointe d’humour et de detachement…

    Je dois dire que Nizagirl et toi m’avez enormement inspire niveau style aussi dans la prose (?? Sais pas si ca secrit comme ca, maisbon), a 20 ans on se cherche vestimentairement, personnalitairement aussi, on a pas de réel modele feminin, donc on s’inspire… Aujourdui on s’inspire toujours autant mais on s’est trouve un peu, on sais ce qu’on veut, ce qu’on ne veut plus, et on adapte son style avec ce qu’on a et ce qu’on pense etre et surtout ce qu’on veut montrer être…

    Meme si la Mode est un eternel recommencement, je trouve pour ma part qu’elle permet meme de s’affirmer un peu personnellement, de donner confiance meme un peu, de mettre en valeur certains atouts et l’inverse aussi, de se reinventer ou pas, elle reste futile pour certains et elle l’est mais indispensable, en tt cas pour moi au meme titre que d’ecouter de la musique ou un truc qui nous ferai du bien.

    En ce qui me concerne j’aime regarder certains defile notamment chanel qui sont des vrai shows !

    La mode m’a toujours fascine depuis petite, aujourd’hui j’aime toujours la Mode son Univers, mais
    avec plus de recul.

    Bon dans ton blog tu dis souvent excuse my french… Moi je te dirai excuse min orthographe approximatif ????

    Nanou

    Voila mon avis sur la question

  • Jeanne 27 février 2014, 11:05 / Répondre

    Bill Cunningham, a national icon, has been photographing ‘on the street’ for a verrry long while, even before Scot was born?! Love Scot’s work, but not the first. Bisou.

  • Antoine 27 février 2014, 11:05

    OUI! TOUT A FAIT CORRECT

  • Chelsea Leigh 27 février 2014, 11:10 / Répondre

    I really enjoyed reading this. You are such an inspiration to me Garance! I really admire you for being honest and I love that you have worked so hard for what you have accomplished. Keep up the great work!

    http://www.chelsealeigh.ca/

  • Hayley 27 février 2014, 11:13 / Répondre

    Je te rejoins entièrement Garance. Tout ce que tu dis est très juste et je me retrouve dans ton évolution. Quoique je dirai, sans prétention, que je ressentais déjà ‘ce cirque’ il y a quelques années. J’ai la triste impression que tout ça manque de spontanéité, de fraîcheur…Les Fashion Week sont un moment extraordinaire de l’industrie: tant de travail, d’artisanat, de belles choses à découvrir…et pourtant la magie est un peu voilée par tout ce ‘streetstyling’. Je suis parisienne (d’ailleurs j’habite juste à côté de l’hôtel où tu résides à chaque fois et je me dis mais bon sang de bonsoir comment cela se fait-il que je ne l’ai jamais rencontrée!!) et le jour où je me suis regardée dans la glace en partant de chez moi et que je me suis dit ‘Je ne peux pas sortir comme ça, c’est la Fashion Week quand même’, j’ai compris qu’il fallait déclencher le plan Orsec! Enfin, en tout cas, ça ne nous rajeunit pas cette rétrospective!

  • ema 27 février 2014, 11:15 / Répondre

    J’ai jamais déliré sur les défilés. J’ai besoin que le travail du passage du catwalk à la rue soit défriché pour moi, par les magazines, les marques high street.
    Quand je vois des silhouettes de défilé, parfois je pense aux boutiques type Mouton à 5 pattes qui revendent le prêt-à-porter moins cher et ça fait jamais envie leurs pièces : trop alluré.

    Sinon, c’est bizarre le job de certaines filles payées qui parcourent le monde avec des vêtements prêtés pour être photographiés. Elles ont du goût, du style, sont jolis. Ca serait sympa du reste de trouver un nom pur leur métier. Femme-sandwish ?

  • veronica 27 février 2014, 11:17 / Répondre

    It was very interesting to know all the history of the blog, I follow you for a few months and it is a pleasure to read it!!!
    Passa a trovarmi VeryFP

  • Miche 27 février 2014, 11:22 / Répondre

    I am a newcomer to your blog, but I found this article really relatable. I used to work in fashion design. After graduating from college in 2009, I moved to New York City. I loved designing clothing so much. But, after three internships, a full-time job, and a disastrous freelance gig, I felt burnt out like you. I didn’t care about glamour or “bling bling.” Celebrities irritated me because they needed so much extra attention. My bosses drove me crazy because they liked to stir up drama, and I just wanted to be left alone to make beautiful clothes. So, I had to rethink my desire to work in fashion, and I concluded I’d be better off as another kind of artist. I am now a graphic designer, and it makes me really happy. My bosses let me design all day, and there’s no glitz or drama to distract from my work. But I don’t know if I love websites or logos as much as I love clothes. Fashion design still feels like a first love – it ended terribly, but I was so engrossed in it. I think it’s more fun now that I’m viewing it from a distance.

  • virginie/mode9 27 février 2014, 11:27 / Répondre

    C’est en parti pour cela que j’ai arrêté de bosser dans la mode, trop d’hystérie (et c’était il y a 15 ans et plus), une lassitude qui s’installe. On devient vite blasé et l’industrie de la mode, à cette époque, n’était pas aussi délirante qu’aujourd’hui ! Finalement la meilleure façon que j’ai trouvé de continué à faire vivre ma passion, c’est à travers mon blog, et ça me convient très bien. Parce que la mode, ce n’est pas seulement le “microcosme de la mode”, la mode est vivante, dans la rue, partout, elle est sociologique, elle prend de multiple facettes et c’est beaucoup plus intéressant, à mon sens, que de se cantonner uniquement aux “fashion-week”. Et puis pour être complètement honnête, même si on a la chance de s’offrir 2-3 trucs en provenance des podiums, il faut bien dire que cela ne concerne pas grand monde et qu’aujourd’hui la plupart des tendances, grâce au “streestyle” (cela aura au moins servit à ça !), naissent de la rue et non des podiums !
    Alors tu n’es pas spécialement obligée de nous rendre compte des FW (les magasines s’en chargent de toute façon). Tu as suffisamment de personnalité et d’humour pour nous attirer ici !!
    http://www.mode9.fr

  • Garance 27 février 2014, 11:27

    Merci ! C’est ce que je pense aussi !!! :)

  • mm 27 février 2014, 11:38 / Répondre

    I have been following you since 2009. I have just fallen in love with less items of clothing. I just focus on items I own that i really love. and wait to buy when something wows me. I still love street style photos because that gives me ideas on how to change up the items I love. Oh I follow more beauty trends now

  • Valentina 27 février 2014, 11:43 / Répondre

    Every time I read your post I wish speak (like mother language) or understand more french or english to write you better here how much I love your site and what you do. I think of you as a friend inside in this crazy fashion world, so close that we can identify in you!
    Hugs!

  • Sevan 27 février 2014, 11:46 / Répondre

    Garance, je suis votre blog depuis le debut, decouvert grace a Scott.
    Les defiles et le monde de la mode ne m’impressionnent pas que vous decrivez comme “le cirque de la mode”. Par contre, j’adore votre blog qui, pour moi, est plus interessant que n’importe quel magazine car honnete, stimulant, fun et informant.
    Surtout, ne changez pas votre nature profonde. Gardez votre fraicheur qui nous seduit et nous fait revenir quotidiennement. J’aime aussi les commentaires que vos articles declenchent et qui me font pleurer de rire quelquefois !
    P.S. j’aime beaucoup le dessin.

  • Garance 27 février 2014, 11:46

    Comme c’est gentil ! Je suis très touchée :)

  • Sevan 27 février 2014, 11:46

    Chere Garance, vous avez lu mon commentaire ! Merci pour votre reponse. C’est moi suis emue !

  • juli 27 février 2014, 11:53 / Répondre

    I find it harder and harder to find inspiration over the years…you get older and have seen LOTS of stuff and people get shallower and it gets icky. So of course, you are going to change.

    I have seen your changes over the last couple of years…

    The first post I remember of yours involved (I think) a sequin sweater and a white shirt…
    What I loved was the “stepping out” of the street style you shot. It got me to wear my sequins in the daytime.

    I see less of that now as you keep me abreast of trends — but when you hug a tree in your Birks…I am happily reminded that fashion just makes you happy. Even if you are slightly embarrassed about
    your socks…

    Hold on to that quality!

  • Claudia Bustamante 27 février 2014, 11:55 / Répondre

    Il y a vingt ans de cela; j’ai fréquentait les défilés de mode à Paris, comme étudiante de L’ Institut de la
    Mode. A cette époque l’important c’était la passerelle et non le public, d’ailleurs tout le monde allait habillé
    en noir…peut être express pour attirer les regards sur les modèles. Je trouve q’ aujourd ‘hui ça ressemble un peut comme un cirque au tour des défilés ,tous ces gens qui veuillent être vus et photographiés

  • Tara 27 février 2014, 11:57 / Répondre

    As some of the other commenters have pointed out, as we get a little older, a little wiser, what we take in changes. There are more filters, we have a (hopefully) a better idea of who we are and what we’re trying to communicate with our fashion choices. Putting all those lenses in front of us, it makes it easier to see the items that shine through. . . maybe it is just one detail or just one colour. Whatever it is, it resonates with us on a personal level and that may be the only thing we take out of the season.

    Speaking only for myself, a lot of what I see from major labels starts to get all samey-samey after a while. Maybe that sounds ignorant – I know that Dior is not Valentino is not Moschino is not. . . you get the idea. But the message (or marketing?) behind the clothing is all the same. The branding blends. It looks as homogenous as the models. I don’t mean to sound disparaging – it’s a formula and these are businesses. But I’m 40 now. I don’t want to buy the same messaging as a 21 year old or even a 35 year old. I don’t want to take my outfit out for a walk, I want to be able to live my life.

    Maybe it’s sad to ladies who are head-over-heels for Fashion. I’m looking for authenticity – not for a brand or a business model, but a representation of myself to myself. To me and my sense of beauty. I want to look the way I really feel and think about my world, my place in it, my priorities and my ethics. I’m not sure that’s what you’re going to find at Fashion Week.

    XO Garance (and team! ;-)

  • LUNA 27 février 2014, 11:59 / Répondre

    I remember back in 2007 seeing an article called “models off duty”. This was probably the first time I had ever seen that expression, it quite possibly could have been the first of its kind. (I think it was on ELLE.com) I was truly inspired. The looks were mostly jeans and leather jackets, very pedestrian, but very cool. I created a new folder on my computer and started to drop the images there to save them, as if I was never going to be able to find something like that again.
    It was about that time that I started to follow Scott’s blog and then shortly after followed a link over to yours. I used to really love looking at the street fashion because it inspired me, it was relatable, and tangible. They were looks that you could pull together from your own closet and helped you see what you had in a different way. The people looked real.
    Then streetstyle changed like you said. Everything became glossy and overthought, branded and totally unobtainable. I lost interest. It was no longer terribly inspiring because it wasn’t real. I sort of feel sorry for those that stand out in front of the shows dressed like peacocks. It’s as though being photographed somehow validates their lives. Or all of those peacocks slipping in the snow in sandals and stillettos. That’s not style, that’s just looking like a victim to fashion and their own insecurities.
    I hope it’s a phase that will pass and people will go back to being more real.

  • Garance 27 février 2014, 11:59

    I’m sure it will – or it will come from something else. I can’t wait to see what’s next :)

  • Mamzette 27 février 2014, 12:03 / Répondre

    Quel magnifique article! Je peux pas croire, j’ai tout lu jusqu’au bout sans broncher et même que j’en reprendrais volontiers une tranche… moi avec les années, je m’apaise. J’essaye d’atteindre le point de détachement ultime où j’assumerai totalement face aux regards critiques de n’avoir ni le look ni le physique de la fille qui bosse dans la mode alors que je suis ou j’étais ou je serai (la période est trouble) la fille qui bosse dans la mode. Pour l’instant j’assume à 50%, c’est mon Everest.

    http://www.mamzette.com/blog

  • Kathryn Page 27 février 2014, 12:09 / Répondre

    This was such an amazing post, I got lost in it! I started reading your blog about a year ago and to see the evolution just from then, I thought was amazing. It is so inspiring that you are willing to be so open and vulnerable to the world and share your growth (not many can do that!). It really is so helpful to people like me who are just getting the ball rolling have guidance and to know that the struggle of chance and growth is the norm and you don’t just have to ‘BOOM! BE AMAZING!’ (as most of the world makes it seem) It takes time and constant hard word and learning. So thank you again for an amazing post and I hope to one day be able to have a chat with you in person! xoxox

    http://www.kathrynpage.squarespace.com/index

    Oh and P.S – I loved how you commented on your husband’s cool calm nonchalant nature about the explosion of street photographers, I was literally thinking about that and wondering the line before you mentioned it.

    Kathryn

  • Gabrielle 27 février 2014, 12:24 / Répondre

    Very interesting! Loved to read this! I remember the first time I got in touch with the magic world of fashion, yes, for me it was magic! I was about 12 when I looked at a Vogue magazine and I was so fascinated by those editorials! Wow! I grew up in a academic family and non of them were interested in fashion, in fact my mother didn’t care for fashion at all, she’d rather spend her money on books. So this world was very new to me. I started to care for what I was wearing, but never had a lot of money and actually I spent my teenage and student years in vintage Levis, white t shirt and Converse. After graduation my income grew and so did my fashion buys. But I never went crazy, I didn’t have the time to do so. And then I discovered the blog world! Wow! I followed about one million blogs, but just for a short time, now I actually only follow you Garance, Scott and a Swiss blogger called stylecrusader. I never went to a fashion show…. ahhhh I wish!!! But it might never happen and that’s ok, my life just evolves around so many other things and fashion is my relaxation space, I love to watch live streams and I’m a style.com junkie and I’m still in love with magazines. I think it’s a good thing, that the fashion world opened up, at least for people like me it’s good! I love to buy quality pieces that last and try to really buy less, less is more, well I try, sometimes I fail and still buy things I regret…. but most of all fashion is still the magic world, just like when I was 12 and flipped trough my first Vogue! xxx

  • Garance 27 février 2014, 12:24

    Gabrielle : keeping the dream is always about staying at a reasonable distance from it. Like, I hate meeting my idols !

  • Katherine 27 février 2014, 12:24

    Gabrielle – you took the words right out of my mouth. Perfect sentiment that I share 100%. Haha, fun to know there’s someone who thinks exactly the same way I do. We shall both enjoy, dream and keep it real, won’t we. Cheers.

  • MARTYNA 27 février 2014, 12:27 / Répondre

    Hi Garance! I’m from Poland and I love your blog. Tomorrow on a FW in Paris it will be a great show by polish designer GOSIA BACZYNSKA you need to see it:)

  • Stefanie 27 février 2014, 12:41 / Répondre

    Wow, you’ve evolved so much in such a short amount of time- I guess that comes with the nature of the industry. Thanks for giving me hope that I might have an actual career in the near future- haha! I think it’s great that the fashion world changes all the time- that’s kind of the whole point, right?

  • Romain 27 février 2014, 12:42 / Répondre

    Je suis un garçon, un vrai :), et suite à cet article “bilan”, une question me vient: Pourquoi j’aime te lire, alors que je suis un mec?! Est-ce qu’il y’en a beaucoup d’autres?! Outre le fait que j’aime la mode, je crois que la réponse se trouve dans ton honnêteté. On ne s’adresse pas à moi ici, je ne porte pas de talons, et je ne me maquille pas, et pourtant je suis là à regarder. C’est parce que je lis quelqu’un qui raconte des choses de la manière la plus honnête possible. Tu n’as jamais été à côté, toujours sincère sur ta vision, tu as réussi à ne pas être influencé. Chose qu’aujourd’hui à 25ans n’est pas mon cas.
    Quand j’ai commencé à te lire en 2008, j’avais le même rêve, enfin tu me l’as révélé. Mêler illustration et écriture autour de la mode. Avec un seul mot d’ordre, l’honnêteté. Parce que moi aussi j’ai des trucs à dire!
    D’abord je suis passé dans plusieurs rédactions spécialisées dans l’homme pendant 2ans et je me suis perdu. Je n’ai pas réussi à garder ce pour quoi j’aimais la mode. Cette hystérie m’a désenchanté, je ne trouvais plus rien de vrai chez les autres. J’allais aux défilés comme on va au cirque avec une sensation de nausée. Cette froideur que je ne connais pas naturellement en bon gars du sud-ouest, m’a épuisé.

    Aujourd’hui j’ai abandonné et je suis graphiste et illustrateur, je suis content, mais la sape…

  • Garance 27 février 2014, 12:42

    Romain – il y a plein d’autres garçons qui me lisent, je suis parfois surprise mais je prends ça comme un immense compliment. Bravo d’avoir trouvé ta voie. Rien de plus difficile que d’abandonner ce qui nous avait fait tant rêver. Souvent on s’y attache même quand le charme est depuis longtemps brisé…

  • Gigi 27 février 2014, 12:51 / Répondre

    Eh bien Garance…super intéressant ton post. Vraiment. Et je suis toujours étonnée de voir à quelle vitesse tu as évoluée (professionnellement, et personnellement), c’est impressionnant. Avant de commencer à lire ton blog, début 2008, je ne connaissais pas ou à peine la fashion week, d’ailleurs je me souviens qu’il y a pas si longtemps (début des années 2000) les médias appelaient cela “La semaine de la mode” (ouais même le vocabulaire a changé). En fait c’est toi qui m’a fait connaitre tout cet univers.

    Malgré tout le respect que j’ai pour les unes et les autres, je n’ai jamais accroché à cette manifestation fashionesque. Moi qui adore la mode, je ne la supporte pas dans ce contexte: les défilés ne me passionnent pas, les it girls (brrr ce mot!) et autres stars m’ennuient, les streetstyles m’intéressent toujours même si l’on voit bien, que dans un look, tout est calculé et étudié à la perfection. Pour la spontanéité faudra revenir. Mais, je te remercie Garance de m’avoir fait découvrir cet univers car ça m’a donné envie d’aller plus loin dans ma réflexion sur la mode et d’ouvrir un peu plus mon regard sur le travail des designers

    Ce post est intéressant car ton regard finalement n’a pas tant changé en 7ans , ton fil conducteur est le même: tu es restée très curieuse, fraiche, et lucide (aaaaah je l’apprécie ta lucidité!) dans chacun de tes posts FW, seule la forme change en fait. En tout cas, c’est toujours un plaisir de te lire (je continuerai à lire tes posts FW), même si moi aussi depuis 7ans j’ai changé (mon regard sur les blogs de mode et les bloggers a changé).

    xox

  • Garance 27 février 2014, 12:51

    Merci Gigi, c’est tellement incroyable de me dire que tu me lis depuis si longtemps.
    Et aaaaaaaah les it girls !!! J’espère au moins qu’on arrivera à trouver un autre mot, c’est terrible ;)

  • 33 27 février 2014, 12:52 / Répondre

    I see the same in Susie Lau a la Carine Roitfeld’s way (as you stated in this post) in staying motivated in the fashion business. She doesn’t take others’ photo except shows and showroom. She’s not out to have her photo taken by others. She looks for details and elements year after year to inspire and to admire. Her focus is on the art of fashion. This is how I stay motivated in my career despite the repetitive nature of doing the same for years. There’s nothing self serving. People who are ahead of the trend. People who are visionaries. People who have inherent sense of style (texture, hues, patterns, and shapes) will always stand out. The mass that follow are just copy cats.

    You must have seen enough shows to notice that who are in for shock value or headline grabbing tactics and who are in for the art and the calling.

  • Xaruxamu 27 février 2014, 1:09 / Répondre

    Sacré post! J’ai commencé à “te” suivre en 2009, quand c’était encore vachement personnel, mais que le boom du streetstyle avait déjà commencé.Je me rappelle regarder sur les blogs ces étranges personnes habillées de manière surnaturelle…
    Maintenant je ne suis presque plus de blogs de mode, entre autres parce que ceux qui m’interessaient ont perdus un peu leur touche perso et sont devenus des produits de marketing (c’est normal, en même temps, c’est un sacré travail!). Pour beaucoup, on a l’impression d’avoir à faire à un lookbook sans vraiment d’inventivité! J’imagine que la bulle finira par exploser, un peu comme tout, et on trouvera une nouvelle lubie.
    Au niveau du blog,j’aimais bien les Pardon My french, c’était frais, et on voyageait dans un monde cool et beau, j’éspère que ça reviendra!
    Et simplment à titre personnel, allez-y molo avec les posts, parce que franchement, arriver le soir à la maison et trouver 10 nouveaux posts à lire…pffff :-) Mais enfin sinon c’est cool!

  • OLGA 27 février 2014, 1:20 / Répondre

    I follow you for two years now. It’s good that you made a retrospect of your work till now. To be honest, these days I am craving for a new “Pardon my French” video or a city guide or your writting in bad English! It was more fun! Maybe now at your own studio, you and your team search for the elegance in things, but those days in 2012 with you as a storyteller about Corsica or fashion moments, had a maximalism, an originality and a different vibe.
    Anyway always a fun of yours.

  • Joce My je ne sais quoi 27 février 2014, 1:20 / Répondre

    Pour répondre à ta question, je dirais que j’ai un une sorte de rapport amour-haine avec les défilés et la Fashion Week.
    AMOUR car, c’est grâce à ton blog que je suis depuis 2008, que j’ai appris à aimer regarder les défilés. J’adorais tes vidéos Pardon my French qui nous emmenaient au cœur des défilés.
    Chaque saison, j’attends toujours avec impatience de découvrir le travail des créateurs que je préfère.
    HAINE car je trouve qu’il y a trop de défilés, trop de monde, trop de tralala… C’est un peu ce que tu dis plus haut. Je détaille ce point plus longuement dans le dernier article de mon blog.
    Je reprends les propos très critiques d’Olivier Saillard (directeur du musée de la mode de la ville de Paris) envers le secteur. Il trouve que ce trop grand nombre de défilés nuit à la créativité.
    Si tu as 2min Garance, je t’invite à lire le reste de ses propos sur mon blog, c’est passionnant et ça donne à réfléchir…

  • Erwan 27 février 2014, 1:22 / Répondre

    très bien ce petit retour d’expérience. Ca ne doit pas être facile tout le temps. Chez H&M y avait foule, les pauvres Jessica et Miranda !

    cette année y a l’air d’avoir plus de mannequins stars sur les podiums !

  • Jason 27 février 2014, 1:22 / Répondre

    I first discovered your blog back in 2010 as I visited Paris as a tourist during FW. I didn’t know it was Fashion week and I didn’t know the existence of blogs and all. I then did some research on internet and stumbled upon many fashion blogs including yours.

    I grew up in a rural place in Malaysia where fashion is never existed not even a magazine to look at and never really knew what fashion was. Looking at fashion blogs inspires me a lot especially street style’s and discovering you is something that I’ll treasure most. It’s kind of crazy but I can never leave bed in the morning without visiting your site and laugh over at some stories you’re telling us and I just love love how you can bring us closer into your world.

    Then I created my own blog, determined that I’ll be like you one day. I never go to fashion school, I didn’t even know how to hold a DSLR camera or let alone use it and never even dare to ask people on the street for a pic because I’m a very shy person or afraid of rejections but then I went on with it.

    What I want to say here is I never meant to duplicate you or anything like that but I wanted to be you. My truly inspiration for so many years and I am sorry that I did create the blog almost exactly like yours. It never was the intention. sorry sorry sorry.

    There are so many blogs out there. Too many but yours is so special, one of a kind and just different and I’m glad I found it!

    Thank you!

    Jason

  • Florence M 27 février 2014, 1:27 / Répondre

    Waouh!!!
    Quelle plongee un brin nostalgique!
    Je ne m etais pas rendue compte que je suivais ton blog depuis si longtemps.
    Merci pour ces bons moments que je passa a vous lire!
    Bises!
    ( meme si on se connais pas, j ai, l impression que l on est familiers…

  • Flore 27 février 2014, 1:38 / Répondre

    Emouvante petite rétrospective. Je me suis donc demandée pourquoi je continuais à venir me délecter de ton blog tous les jours, car je ne suis pas une fana absolue de mode, pas une grande consommatrice. Mais j’aime ce qui est beau.
    ET:
    1. Tu postes de magnifiques illustrations et photos, de plus en plus belles
    2. Tu as l’art de tout présenter avec fraîcheur, simplicité et humour (heureusement que ta personnalité n’évolue pas, sinon je ne viendrais plus)
    3. Tu communiques une joyeuse réussite, et donc représente une part de rêve pour chacune (amour, gloire et beauté quoi), qui paraît du coup accessible vu que tu y mets toujours tes doutes, tes failles, tes angoisses. Cela fait un bien fou de pouvoir se rassurer 2 minutes après une mauvaise journée en se disant que si on suit ses rêves (bon ok déjà faut les identifier), et qu’on y met le coeur à l’ouvrage, ouais on peut y accéder et être heureux.

    Alors bien sûr, cette évolution de toi et de ton blog quelques fois me déplore, puisque je ne ressens plus d’ “appartenance sociale” (bin oui, je ne me sens pas du tout concernée par les problématiques de j’achète ces mules à 600 € ou pas??? ou telle présentation de tel produit de beauté à 200€ les 50 ml, même si je respecte ces problématiques) mais j’y reviens toujours et tous les jours puisque je ressens une “appartenance psychique” (j’sais pas comment le formuler autrement).

    Thanks Garance & Congrats surtout!

  • Aliya 27 février 2014, 1:39 / Répondre

    I’m ready for a new wave to come and balance things out so that the circus around the fashion shows temper down. It’s really neat to see the progression of your acceptance into that world and now you carving your own path in it. It’s almost like we’ve created a very similar platform to reality tv where you can be famous not on skill, but just on the ability to be seen and garner attention.

    I wonder if there was a scene outside A. Wang’s show when he moved it to BK.

  • Marteen 27 février 2014, 2:02 / Répondre

    This recap is one of your best posts on this blog since the beginning of its existence, Garance ;)

  • Paty 27 février 2014, 2:03 / Répondre

    Love your blog!
    I’m posting looks from Los Angeles and accessories:

    http://www.thegavlaks.com

  • Alex 27 février 2014, 2:07 / Répondre

    Your ability to stay grounded, thoughtful, and calm in fashion accounts for your dedicated following. Your response to Suzy Menkes is dead on. This post gives me confidence that you will continue to be a relevant and important force in fashion for years to come. I know I’ll be reading. Thank you for this thoughtful post and keep doing you!

  • Léonore 27 février 2014, 2:25 / Répondre

    Ce qui est est génial chez toi c’est ta sincérité et ta capacité à toujours voir un peu plus loin que les autres, à gratter la couche de vernis, à faire une place à ta voix au milieu d’une foule qui hurle sans jamais être égomaniaque. Après huit ans, toujours la même fraîcheur, c’est rare et c’est ce qui touche tes lectrices, c’est ce qui touche tes lecteurs aussi, parce que tu vas toujours au-delà, tu as toujours un commentaire intelligent qui nous fait réfléchir. Bravo et vivent les 8 prochaines années!

  • April 27 février 2014, 2:28 / Répondre

    Thanks for the trip down memory lane! I’ve enjoyed watching your blog evolve and being inspired by your illustrations, videos, thoughts, etc. And, I love the Back to the Future illustration!

  • Edw 27 février 2014, 2:41 / Répondre

    Personnellement, même si je m’intéresse peu aux défilés ou même à la it-mode-to-die-for… tu la rends accessible et humaine… joyeuse même ! Bref, grâce à toi et à ton regard (photos + billets de blog), je trouve que tout ceci prend un peu plus de sens. Et c’est pour ça que ton blog est agréable à lire et que j’y retourne toujours avec plaisir. Bonne continuation Garance :)

  • Léopoldine 27 février 2014, 2:42 / Répondre

    Ce qui me surprend souvent, c’est de voir des défilés comme H&M ou Etam. Je ne le comprends pas toujours. Est-ce à cause des égéries? Je vais parfois chez Etam et je ressors toujours sans rien: mauvaises matières, mauvaises coupes, mauvaises couleurs ou ZERO GOUT! La fashion week vend du rêve et quand je vois ça, je trouve ça banal. Même si un super groupe chante ou qu’il y a des supers filles au premier rang, ca reste Etam et H&M. C’est des habits bon marché et pour tout le monde. Ou est le rêve la dedans? Ce n’est plus couture. Il y a moins de prestige je trouve.

  • absolutely mrs k 27 février 2014, 2:47 / Répondre

    I started my blog as an online mirror, a platform to experiment! I had one goal, I really really really wanted to be a popular fashion blogger, after all, my wedding gown was a Dior, a pre Raf Dior! In other words I wanted to tell the world that I am different and that I have a unique style! My ultimate goal, to get invited to fashion week by the brands I wear, by the brands I spend my money on. Unfortunately I am not drop dead gorgeous and photogenic, so when it comes to blogging I have a problem. So Vuitton and Dior, well they are not so interested in me. It seems that they are interested in girls with the highest rates, and that is not a good evolution. They don’t care if their brand matches their fashion identity, as long as they are popular and social media wizards they are fine with it. To be honest, I am still very intrigued about what is happening outside the shows, love to see ‘real people’ although they are not, let’s be honest. What I have noticed is the fact that you see the same people on street style photography over and over again, in other words, do you need to be a somebody to get streetstyled (is that even a word?)! I don’t like this, maybe there are some rare fashion gems walking around and if you are lucky they are not even a blogger. I don’t care if you are wearing Dior or vintage or high street, as long as they are unique and as they ‘are expressing themselves’. The other day I realized that Scott did shoot those kind of people, okay I think he really likes the oversized masculinity look, but at least he still spots rare birds. So you are right, it would be a good thing ‘to open up the fashion world’, but even now when it is a circus, it is still a circus for the happy few … . I am coming to paris fashion week and I am not invited to the vuitton show :), so I am a pariah, a member of the lowest caste system, at the bottom of the food chain. but the strange part I am the one who is buying those clothes and isn’t that what the fuzz is all about? don’t vuitton just want to sell clothes? So they are doing it for me, but I am not welcome to their party according to Suzy. PS I am invited to some shows and will be really happy if I can spot the hair :).

  • Monsieur J 27 février 2014, 3:01 / Répondre

    En lisant ce poste, je réalise que tu m’as raconté des très belles choses depuis que je te lis.

    Mon parcoure mode et FW: Je suis tomber dedans à l’adolescence, ma grande soeur se destinais à une formation de couturière, donc des magasines trainait un peut partout à la maison. Je découpais dedans et affichais des pub de mode entre deux posters de Noir Désire et des Cure…
    Quand j’ai dut choisir une formation, je voulais être graphiste mais n’ayant pas réussi le concoure d’entrée, j’avais en réserve la couture que j’ai fais par défaut. J’étais plutôt doué comme élève (j’ai croisé une camarade de classe l’autre jours en ville (croisé une personne que t’as plus vu depuis 15ans par hasard sur un trottoir de Paris…) et elle me dit “j’ai fais un séminaire à l’école et les profs parle toujours de toi”).
    Entre temps, ma soeur était monté à Paris pour faire ESMOD. Durant la FW et elle était habilleuse, un jour elle m’appel et me dit “j’habille Eva Herzigova au défile Mugler!!!” mon premier KIFF mode un truc de fou!!! Mon deuxième kiff mode c’est le jour ou j’ai assisté à la conférence de Jean-Paul Gaultier au Palais Galliera. Ce soir là il y a deux monstre sacré de la mode et là l’un dit à l’autre “je ferai mon dernier défilé avec vous” c’était le coiffeur Antoine, il a coiffé le premier défilé Haute Couture de JPG.
    Ensuite j’ai été reçu à l’Académie Royal D’Anvers, que je n’ai pas pu terminer pour des raisons administratives, mais le peut de temps que j’y ai passé ma booster à fond. Je suis rentré en suisse et j’ai commencé à dessiner ma première collection. Je ne l’ai jamais terminer (minute j’ai envie de sortir mon mouchoir) pendant la création je suis partis 3 semaines à NY, sur le vol du retour j’apprend dans le journal que la personne qui m’a inspiré la collection est décédé dans un accident de la route. J’ai fermé mes cahiers jusqu’au jour ou je t’ai découvert au détour d’un de tes dessins sur un blog d’images. La mode n’était plus une option dans ma vie, et là, au fil des lectures je me suis dit qu’avec tout ça, et tout ce que j’avais fait depuis je devrais trouver un projet.
    L’année passé j’ai postuler pour un atelier d’artiste à Paris, en proposant un projet né en partie de tes réflexions, idées, mots. J’ai vécue une première FW en septembre dernier, tout mon univers autour de la mode s’est effondrer en 7 jours, ça partait mal pour mon projet qui en était à un mois d’existence.
    Hier je suis passé par hasard, au moment de la sortie du défilé Dries Van Noten (après l’expérience de septembre je n’avais pas envie de remettre le couvert d’une secondeFW) j’avais juste agendé le défiler Balmain car il était à côté de chez moi et que je voulais y voir la faune mode. Sur le chemin du retour, je me suis dit qu’il faudrait monter la streetstyle week, il y a plus personnes aux défilés pour se montrer, genre je me look à fond et je fais des aller retour devant la sortie pour qu’on me remarque, que de ceux qui veulent essayer d’entrer voir quel sera la suite de l’histoire de la mode. Est-ce la fin des créateurs???
    Pour ma part je vais profiter de toutes les rencontres que je vais faire dans ce monde mode pour terminer mon projet et probablement tourner la page.
    Je sais que je continuerai à te suivre car c’est comme dans “Yves Saint Laurent” les défilés c’est pas le sujet principal.

    PS: Merci de m’avoir inspiré

  • dessinatologue 27 février 2014, 3:32 / Répondre

    Super ce (long) post. C’est vrai que c’est souvent en regardant en arrière que l’on s’aperçoit réellement combien les choses changent et évoluent. Je n’ai (malheureusement) pas suivi le blog depuis ses débuts, mais c’est un bon résumé et c’est très intéressant que de lire tous les épisodes depuis le début. Quand on voit le blog aujourd’hui, on en oublierait presque qu’il y a connu un “début” et une évolution progressive dans l’univers de la monde, tant tu te l’es appropriée et tant le contenu est riche en inspirations et en points de vue, des points de vue bien différents de ceux des magazines. Et c’est bien pour ça que ton blog est captivant !

  • Tania Herrera 27 février 2014, 3:35 / Répondre

    Me encantó encontrar tu blog y conocer desde tu perspectiva lo que esta pasando actualmente con el mundo de la moda y la era digital

  • 33 27 février 2014, 3:36 / Répondre

    In regards to absolutely mrs k’s comment, I have a few thoughts, too.

    Bloggers like Mrs. K are a dime a dozen, way too many to count. They may have the means to buy couture but they may not have the “it” factor. One can call it youth, beauty, model physique, great hair, whatever, but the high click bloggers have some sort of it factor to make people come back to their blogs week after week. To me, it is how a blogger styles the outfit to fit her particular body. It has little to do with trends. I want to see how no matter the size, age, and weight, a person can use fashion wisely to have the best possible window dressing at any price point.

    I think the love for fashion is legit but to be the blogget that gets invites to the shows (even if she/he does buy the brand out off own pocket) is not.

    BTW, this whole fashion blogging trend only started less than 10 years ago. Many of the today’s top bloggers are still young (20/30 set). In another 10 years I wonder how many would still be viable. The passage of time and things more pressing in life (like aging or having a baby) can lead to the disappearing of some of the top bloggers.

    How to make it a career with longevity for bloggers? How to retain your viewership year after year?

    I don’t have any ready answer but I am very interested to witness the change of guards in the ensuing years.

    BTW, the editor set is also changing. In just 2 years of browsing street style photos, I’ve noticed the new blood and the vanishing acts of editors. If a person is no longer employed as an editor (or a title that warrants a seat in fashion week), that person most likely won’t be seen during fashion week. There will always be new “IT” editors and “IT” bloggers.

    “Fame” is fleeting.

  • Gabi 27 février 2014, 3:51 / Répondre

    To be fairly honest my furthest memories regarding a remotely attention to fashion weeks was in 2011 I fell in love with Elin Kling (who is barely appearing on fashion week photos lately!) and you. Well, you because I met you when you launched your collection for Kate Space at Covent Garden, here in London. So I started paying attention to fashion.
    And, boy, things change so fast in this crazy industry! You’ve changed a lot, well, not changed but as you said you seem much more calm and relaxed. If your reader is slightly sensitive to your writings she’ll realise that. :)
    I guess it also might have to do with maturity, not in terms of age, you know, but in terms of professional -personal displacement. I guess we find the right place and, like those snow globes (since it’s winter, right?) it takes sometime for the small flocks to go down. And then eventually we shake the globe and it starts snowing again, but we are more mature, secure (technically) and the snow doesn’t scare us that much anymore! :)
    But still you get inspired all the time, like Carine said, with different things. And it’s still beautiful! :)

    Thanks for sharing that with us!

    bisous,
    Gabi

  • Iris 27 février 2014, 3:51 / Répondre

    This post was a big . As a read it I started to remember my own perspective of fashion. 2 years ago I was studing fashion design, -obsessed- . I used to read every magazine, every blog and tried to learn every look i saw on the runway, and all the designer, editors and models names.

    And yes, I learned a lot. And enjoyed it. Then I realized that creating wasn’t my thing. Im more like an “appreciater”. And I think that’s whay keeps me reading your blog and following what you show on it more than I read any other. I don’t even buy that much magazines any more. (its kinda sad actually haha).

    But why I love about your style and approach to fashion is that it has always been real, honest and passionate. You have managed to show the fashion industry for its real appeal, without making it look plastic, or too “photoshoped”.

    Also, I love it because now I’m studying communication and I love illustrations and photography and videos, and also i love to read exciting stories about things i like. So… I cant think of a better place to find everything I’m passionate about. YOU REALLY HAVE IT ALL. :D

    So, what I think about how the next 8 years, 10 years, future years… is that you will stay has cool as always, and as passionate and honest. And your readers will follow you always and grow up with you, and have online breakfast with you. And laugh and learn at every situation and story that you and your team (we also love your team) can tell us.

    :) long long comment. sorry. Thanks for making the internet cool. We love you so. xx

  • Marima 27 février 2014, 3:52 / Répondre

    Juste bravo et merci Garance, je te suis depuis tes débuts, et quand je vois l’évolution de ton blog, je me dis que tu le mérites vraiment et je suis heureuse pour toi !

    Surtout ne change pas, bien sûr il faut savoir évoluer et surtout en fonction de tes envies, c’est d’ailleurs ce que tu as fait, mais garde ta fraicheur, ton sens de l’humour et ton honnêteté, alors je serai toujours au rendez vous pour le post quotidien :) On parlait sur l’un de tes autres posts de la présence sur le blog de tes collaboratrices et assistantes de l’équipe comme Alex, Brie, etc… Je trouve leurs posts très biens (je vois aussi que cela vous permet de poster beaucoup plus qu’avant) mais je pense qu’il y a une vraie réflexion à avoir sur leur place sur le blog ( je dis ça mais tu dois surement y penser ), moi j’aime beaucoup quand elles présentent des choses comme les “tutos” beauté, de beaux accessoires, bref, qu’elles reflètent un peu la vie du studio et vos découvertes en tout genres… Après, sur la rédaction, j’ai toujours le plaisir de te lire toi sur des sujets légers ou plus sérieux, je pense que tu devrais davantage te réserver cette “place” rédaction sur le blog. Voilà, tout ça pour dire que c’est toujours le même bonheur de venir ici et en fait, si je me permets de donner quelques conseils persos, c’est pour qu’il ne s’arrête jamais !! :)

    Des bisous !

  • Nathi 27 février 2014, 3:53 / Répondre

    Merci pour cette rétrospective qui m a fait revivre mes 1ères années à te suivre… Où je postais souvent, une des première à laisser son petit com matinale… Ma rencontre dédicace t-shirt chez Colette avec Scott à tes côtés… Tellement bizarre de mettre une voix sur des mots et une petite humanité là-dedans ( tu l’es tellement et c est tellement agréable)
    Alors même si au fil des années le temps m a manqué pour te laisser des petits mots, j ai toujours gardé un œil sur ta fulgurante évolution dans ce qui est devenu pour toi un travail mais aussi une passion dans laquelle même l amour à croisé ton chemin… Même si Mlle Garance me paraît désormais être une grande Dame, je te trouve tellement “accessible” et toujours aussi enthousiaste…
    Alors même si mon propos dépasse un peu le sujet de base je te souhaite de continuer sur cette voie aussi longtemps que ton cœur te dictera de le faire…
    Très jolie continuation Garance…
    A bientôt peut être…

  • Khalida 27 février 2014, 4:09 / Répondre

    Moi qui te lit depuis 2007 je crois, je t’avais découvert dans le magazine Glamour, je m’en rappelle comme hier, je trouve que tu es restée la même mais tu pourrais bientôt perdre ton envie et je crois que l’explication est simple, il y a trop de fashion week, mais vraiment trop, on a même le temps de se remettre d’une qu’une autre commence, c’est usant. Je crois que le fashion circus c’est aussi ça, on sature et ça rend les copiages entre stylistes de plus en plus flagrants ( cf D&G tendance baroque moyen âge copiée par Valentino etc). C’est fou moi qui n’assiste même pas aux fashion weeks je suis fatiguée j’imagine même pas toi. Any way stay real like you are now, and if you can’t your algerian side will fix it right way! :)

  • altoeste 27 février 2014, 4:13 / Répondre

    Dans la mode comme dans la vie, ce besoin d’à tout prix se faire remarquer, séduire, en faire des tartines et absolument tout prendre en photo avant même de regarder histoire de s’assurer de n’avoir pas raté LA tendance du moment, ça me fait doucement sourire. J’imagine que c’est l’époque qui veut ça. La meilleure façon de ne pas perdre pied, pour moi, c’est de rester fidèle à soi-même, faire les choses qu’on a envie de faire, pour pouvoir garder l’esprit reposé et avoir le recul nécessaire pour reconnaître l’inspiration quand elle passe. Et il semble que tu ne t’en sors pas mal sur ce front :)

    Sinon, rien à voir, mais je suis fan de l’illustration! C’est l’une de mes préférées jusqu’ici. Peut-être devrais-tu la mettre en ligne dans la boutique?

  • altoeste 27 février 2014, 4:37 / Répondre

    D’ailleurs en parlant d’hystérie… je suis ton blog religieusement depuis quelques années déjà, mais je saute souvent les articles sur la fashion week. Je ne sais pas trop pourquoi, sûrement parce que ça fuse un peu de tous les côtés, il y a beaucoup de choses belles mais auxquelles je n’arrive pas à m’identifier, et tout ça noie ta propre voix, ton point de vue si éminemment personnel qui fait la réussite de ce blog. Fashion week ou pas, ce que j’aime quand je viens ici, c’est justement l’ambiance café entre copines. Si j’avais envie de savoir exactement qui fait quoi et quelles sont les pièces incontournables de la saison, j’irais m’acheter un magazine. Mais à un café avec des copines, on s’attarde sur des détails qui nous ont plu, des histoires qui nous concernent, des questions qu’on se pose toutes plus ou moins. Un point de vue personnel, en somme. Bon, pour être tout à fait franche, je parle assez peu de mode avec mes copines, mais c’est ce que je viens chercher sur le blog. Ce que j’aime avec ton blog, c’est que c’est un espace à la fois extrêmement personnel, et – raison pour laquelle j’ai arrêté de suivre de nombreux autres blogs – pas du tout nombriliste. Et en plus, cerise sur le gâteau, il est vraiment drôle. Tu essaies de faire un truc pas tout à fait défini mais qui te ressemble, et c’est ça qui marche. Bref. En gros, ce que je voulais vraiment dire, c’est bravo. :)

  • Rosa 27 février 2014, 5:25 / Répondre

    I always knew I will be a designer….Since I remember… and your story about waiting for Vogue USA or The Face and knowing it by heart back then in the 90′s is my story….
    I am 40, and shiver when I remember some works of Alexander Mcqueen or Galliano,but I am fed up….with ,trends,it girls,16 colections a year….Faster,bigger!!!
    I found my style, know I love a grey cashemire sweater every season and believe in uncool
    I think you are a talented ilustrator,but I just love how you write Garance…You are an amazing comunicator and I feel you talk directly to me over a cup of coffe…..
    And cake;-)

  • Mouna 27 février 2014, 5:35 / Répondre

    Une retrospective émouvante, j’adore ta sincérité et ta justesse! Dans 8 ans peu importe tout ce qui aura encore changé, du moment que celles-ci demeurent à travers des personnes comme toi :)

  • Mónica 27 février 2014, 5:36 / Répondre

    I’ve been following your blog from Mexico since 2008, this post makes me feel so old! Lol
    Conbgrats and muchas, muchas gracias for the constant laughter. Worth much more than fashion!

  • Iris 27 février 2014, 5:36

    hahaha también soy de México y también me siento vieja al ver desde cuándo sigo el blog. Y sí, es maravillosa!! :D

  • Johanna 27 février 2014, 5:38 / Répondre

    C est amusant je me disais il y a quelques jours qu il fallait que j aille voir les postes du debut du blog pour comparer à aujourd’hui !!!

    Je trouve ca génial de toujour se remettre en question et d’évoluer comme vous le faites, c est le meilleur moyen d’améliorer le blog et de le rendre plus attractif grâce aux viedos, aux DIY, aux WE inspiration, inviter l’equipe à s’exprimer, nous faire partager vos voyages (même en vacances vous bossez pour nous !!)…
    C est ce qui m a permis aux fils des années de ne pas me dessintéresser et même au contraire d avoir quotidiennement envie de vous lire.

    Vous êtes vraiment une équipe hyper cool,
    Merci les gars,

    C’est Jo (à dire avec un D j aime mieux)

  • Bayana 27 février 2014, 5:41 / Répondre

    Je me possitonne à distance de fashion industry mais je suis devenue une habituée de ton blog car j’aime bien ta façon d’écrire, un mélange rare de bon goût, de passion, de présentation delicate, honnète et d’humour avec une légère dose d’autodérision. Est-il une formule de succès, hein? :)

    Comme l’a dit Caroline “merci Garance pour cette fenêtre sur la mode qui m’apporte ma bouffée d’air frais du début d’après-midi!”, c’est exactement ça ce que je resens sauf que j’ouvre ton blog “croustillant” chaque matin avec un bon café au reveil… c’est même devenu un rituel. My God.

    La mode, oui, il y a beacoup de choses qui se passe derrière, c’est mediatisée, commercialisé, ça fait rêver… c’est chaotique. Ton blog cristallise les choses et les présente delicatement sans aucun prétension. Au fond, on sera toujours attirée par la mode car je pense que rien ne peut pas monter le morale chez une femme si rapidement que le fait d’être bien habillée comme elle le veut et merite. Bon, je ne peux pas me permettre de porter les marques de luxe mais cela ne m’empeche pas de faire evoluer mon goût et avoir le plaisir d’apercevoir des jolies choses qui m’inspirent. Et c’est ça la vie, mille détails occasionnels qui nous insirent chaque jour. C’est vrai qu’on evolue avec le temps, le goût, la vision, le style, mais c’est le prix de temps. Et c’est gracieux en quelque sorte.

    Je voudrais te remercier pour ce que tu fais, ne change pas ta façon d’être, ton point de vue, reste toi-même. C’est pour cela qu’on aime ton blog.

    Désolée pour mes fautes d’ortographe…

  • Annette 27 février 2014, 5:50 / Répondre

    I LOVE YOU!! (Not in a creepy way, just in an I’m-such-a-fan way). Amongst the pretentious airs of fashion, you manage to keep it real, and fun, and to remember why you loved fashion and photography in the first place. You probably don’t remember, but I interviewed you once in London and asked you advice for my blog, and you said, ‘Keep it real’. Sooo I know it’s kind of weird to have someone quote your own advice back to you, but actually it’s been such good advice for my own journey through the fashion world, to stay authentic to myself so thank you! Keep being yourself Garance, ’cause that’s why we love you.

  • Colleen 27 février 2014, 6:13 / Répondre

    Garance! This is my favorite post in a long long long time. I mean, all of them are great and beautiful and a wonderful break from the student life, but this put a smile on my face the entire time. Thank you!

  • Sigrid 27 février 2014, 6:36 / Répondre

    I followed Scott and since he posted his picture of you, I’ve been following your blog also.
    What I think is that you’ve always stayed true to yourself. Whatever you put on your blog, it always does have that Garance-style. It’s very authentic en real. The changes have also always been very natural and organic. Human. Just stay close to yourself and it’s all gonna be superfine! Keep up the good work!

  • cil 27 février 2014, 7:09 / Répondre

    Quel bonheur ce billet et je te cite :

    “Et je me dis, le meilleur moyen de changer un peu, c’est de vous emmener avec moi, genre, littéralement.”

    Et moi je dis “littérairement” aussi, car tu as une façon d’écrire prenante, captivante et sincère. Je suis pas une grande débile de la mode mais j’aime la mode et ses symboles. J’aime beaucoup aussi certains trucs qu’a fait ton chum avec les hommes.

    Sérieux, je pense que tu es la seule personne qui sait faire la part des choses dans ce drôle de milieu, en ce moment.
    je t’aime beaucoup

  • Oonagh 27 février 2014, 9:20 / Répondre

    Great article, really interesting, thank you.
    I love your honesty, Garance.

  • Blaise 27 février 2014, 9:37 / Répondre

    To be honest, I’ve never really understood runway fashion. I just find it too, theatrical, costume-y. But with your blog (thanks to you, and to Scott too), I understand that it’s not always about the entire collection or the whole outfit, but the details the designer presents which I could take cue or inspiration from. I’d like to believe that my taste has refined (maybe, I got a little older too), but I see that I am on the lookout for enduring fashion, something I could wear any season, and just update with a little trend that I happen to like. While appreciate what Anna dello Russo does, I know I don’t want to follow her foot steps in fashion. And I like that there other matters being discussed in your blog, I guess that’s why I always come back. :)

  • ivy 27 février 2014, 11:08 / Répondre

    great post Garance, I started reading your blog since the English version came out (best improvement ever!) and I must say I really love how you stay true to yourself and not got all look-at-me crazy as all the other bloggers are. I was reading tonnes of fashion blogs back in 2008, but now you are the only one whom I read almost daily.

    To achieve what you have right now, and still stay calm about the fashion, is pretty amazing. I love how you view fashion. To me, I really love fashion, but I won’t say fashion is my life. I love shoes, but I won’t save money just to buy a pair of “to die for” heels because 1) you will survive without a pair of designer shoes 2) I don’t wear heels.

    I am working in one of the biggest fashion names in the industry right now, and somehow I feel detached from fashion as I am not like everyone else who talks the ‘fashion language’ or I don’t wear super high heels, or I don’t go to staff sale (yes I don’t) and my management said I am not ‘on brand’. But I am confident to say I am very knowledgeable about the brands, the history, the concept behind. Just because I don’t dress showy doesn’t mean I am not passionate about fashion.

    Anyway, love your blog. hope you will keep writing and coming up new ideas!!!

  • Alice 28 février 2014, 1:13 / Répondre

    My first fashion week was when I was 15 in 2012 (yes, early bird- no, my mother just has good connections) and I went to two shows: Dsquared and Jil Sander. I was amazed by it all, and it gave me such an adrenaline rush. Also, I wasn’t able to keep my cool: “AH! there’s Anna and AH! there’s the other Anna!”. What I found the weirdest was the people and how badly dressed they were (I mean, neon green sneakers with a neon orange skirt and a neon pink sweater, EEK) and the photographers freaked me out. I swear I didn’t see as many at Cannes festival. My second experience was last year when I went to Paris. This time I decided not to make such a fuss about it and just wear my normal clothes, frowning at the girls who were clutching their boyfriend/partner in crime/bodyguard(?) to stay balanced on their towering heels. As I am not from it, I conclude that the fashion world is really strange indeed.

  • Alexandra 28 février 2014, 2:32 / Répondre

    Garance,
    I love this post sooo much. I started following your blog in 2008, and in the intervening years have fallen more and more in love with fashion. It’s been fascinating to watch things change through your eyes (although, from an outsiders perspective, the changes have been slightly less obvious. One change I see now, however, is that a lot of show-goers seem to be dressing down more or at least just dressing more like themselves, rather than a wild mash-up of crazy prints and colors, just to attract attention).

    It’s fascinating to think about where fashion is going next. Just when I think I have it figured out, it changes (which is actually one thing I really enjoy about fashion).

    But I also love the accord you’ve reached for yourself– you’ll do things that feel natural, go to shows you care about, follow where your inspiration takes you. This is the way I try to move through life, and I find it brings the most happiness.

    Thank you for adding to my happiness with your blog!
    xx,
    Ali

  • Sunny Side 28 février 2014, 3:24 / Répondre

    Je n’arrête pas de me demander quand pourquoi où j’ai commencé cette addictologie des blogs de mode qui n’étaient pas du tout, mais alors pas du tout mon univers. Encore maintenant certains de mes proches amis ne savent même pas que j’ai cette manie. tout simplement parce que je me contrefiche de la mode et en même temps ce n’est pas totalement vrai, puisque je retrouve des cahiers de collage faits avec des ELLE, j’achetais les Vogue pour leurs univers artistiques incroyables. Je me souviens du choc fabuleux en 2006 du défilé Galliano (thème Japon et china) ma fascination pour les tissus d’Haider Ackerman, de l’étonnante réinvention de KL, je me demande comment que je me suis autant accrochée à vous. je me souviens des textes hilarants et géniaux de votre première fashion week à NYC, Géraldine et toi. Et comment vos routes ont divergé. Cette ville NYC a une telle synergie pour se créer, c’est un tel challenge que je crois qu’elle a beaucoup contribué à ton ascension et ton épanouissement, sans oublier ton précieux team avec Scott. C’est cette histoire de rebirth qui me passionne, Scott aussi est parti du chômage, et je vois d’autres blogs qui évoluent aussi très fort. C’est cette création permanente qui me plait, ces remises en questions, ces essais etc … tes interviews que j’adore, je crois que c’est l’exercice que je préfère.Ton côté amateur se formate aux désirs d’un grand nombre. Je crois que j’aime les gens courageux qui osent tout simplement ! dans la mode ou ailleurs !

  • MariaTru 28 février 2014, 3:32 / Répondre

    I’ve been following your blog (and Scott’s) since 2008. I remember, how being a foreigner in the USA felt. It was hard being thrown into another culture and living in the suburbs. Even a relatively small town in Russia girls put on makeup every day and try to look their best. Wearing heels every day is normal. It is not normal to wear sweat pants and no makeup to school, so being a teenager in high school without speaking English very well (at first all I could say was “hi, how are you, thank you, yes, no”) your blog was a reprieve for me. I looked at the well dressed people was like “coming home” or smth. It proved to me that I did not dream my past life, but that it did really happen.

    So thank you, I think your blog and The Sartorialist’s kept me sane throughout my years in USA. When I finally understood it and got used to the culture, I fell in love with it, and you helped me get there.

  • Dabs 28 février 2014, 3:44 / Répondre

    Chère Garance,

    cet article est assez amusant puisqu’hier je me suis retrouvée à attendre par hasard près des Tuileries. Je me suis souvenue de la FW et je suis allée me percher au dessus de toute cette agitation regardant un peu tout le monde. “Le cirque de la mode” c’est exactement ce que je me suis dit en voyant tous ces photographes qui photographie la même fille avec un costume noir et blanc et un boa en fourrure vert. (c’était joli hein, mais bonjour l’originalité, si dans 15 médias différents tu retrouves la même fille et son boa vert) ! Et puis toutes ces personnes présentes avant le défilé, ultra lookés, tellement lookés pour être originaux et décalés que finalement ils sont tous plus ou moins habillés pareils et qu’ils sont identifiables comme “ceux qui veulent être vus” !
    Attention, je ne dis pas que je ne trouve ça pas beau, mais finalement on ressent une sorte de ballet ultra codifié et savemment orchestré qui n’a pas vraiment d’identité propre. S’habiller c’est pour moi, être jolie, mais également cela doit être pratique dooonc: arrêtez les chaussures ouvertes et les jambes sans collants quand il pleut des hallebardes ! Enfin encore un avis perso.
    J’aime en revanche, beaucoup l’évolution de ton travail, le fait que tu sois plus détachée sur ce phénomène FW et que tu nous en montres moins, mais de meilleur qualité.
    Bon courage pour la fin de cette semaine de fou.

  • Marie 28 février 2014, 4:05 / Répondre

    Bon, j’avais commencé un commentaire, puis j’ai abandonné. Puis j’y ai repensé. Donc je m’y remets.

    J’ai longtemps rêvé de la mode, parce que j’ai un jour croisé le chemin d’une styliste, j’avais 10 ans, elle m’a refilé ses cartes d’échantillon, je me suis mise à dessiner les silhouettes que je voyais dans les magazines, j’ai pensé faire une école de stylisme (mes parents étaient contre, trop de pression)(je bosse dans la recherche, qui est un milieu hyper compétitif et où la pression est une religion *ô ironie*)… et puis je suis allée réaliser un rêve, vivre un peu à Paris, je me souviens que je lisais ton blog. C’était en 2007.

    J’aime toujours la mode… mais juste pour le plaisir, j’achète beaucoup beaucoup moins de magazines… parce que les blogs comme le tien me suffisent ? Je lis beaucoup beaucoup moins de blogs mode… Aussi. J’adore tes vidéos décalées ‘trending’ (je vais parfois les revoir), c’est vrai que les vidéos laissent un souvenir plus durable, je trouve.

    Ma mode à moi, c’est du noir, du gris, du bleu marine, des touches de couleur, des fringues que j’ai parfois depuis 5 ou 6 ans et qui se patinent, parfois en double parce que… Pour la fin de ma thèse, je vais m’offrir une belle veste Barbour parce que j’ai envie de penser à une avenir imperméable (uh uh)…

    Bon, j’ai vécu un truc très chouette avec ma robe de mariée, la chance de pouvoir la voir se construire au fur et à mesure des essayages, je me garde ça aussi pour un jour, me ré-offrir une robe sur mesure, sans doute une petite robe noire (what else ?).

    (Et mon meilleur souvenir avec la haute couture, c’est d’avoir pu essayer une robe de Yoji Yamamoto au MoMu d’Anvers, je ne suis pas du tout du tout taille mannequin mais se sentir canon dans une robe haute couture, c’est de la haute voltige…)

    Bref. On est loin de la fashion week, non ? Tes billets, comme ça, ça donne envie de penser à tout ça et ce n’est pas si futile que ça… (J’ai été très touchée par ton talk à Alt Summit, c’était vachement inspirant… et apaisant. Merci. Aussi.)

    Bonne journée !

  • Nelly 28 février 2014, 4:09 / Répondre

    Chère Garance,
    personnellement je te lis depuis tes tous débuts. Je ne commente quasi jamais par manque de temps ou de choses à dire tout simplement.
    A l’époque, je compulsais comme une dingue des tas de magasines, de sites et de chaines, je me tenais au courant de toutes les tendances, je dévorais des tonnes de bouquins sur l’histoire de la mode etc. mais je me suis lassée. Au point qu’aujourd’hui je ne lis quasi plus aucun magasine féminin. J’en ai fait le tour et pourtant j’ai que 35 balais!! Je suis plus dans une vision modérée de la chose à chercher ce qui me plait ./
    J’ai toujours été passionné par la mode même si je n’en ai pas fait mon métier (j’ai pourtant grandement hésité) mais j’avais senti que mes envies d’authenticité n’y seraient pas satisfaites. Et je ne me retrouve pas dans l’hystérie ambiante. Bien entendu il y a des exceptions mais elles sont peu nombreuses.
    De l’authenticité c’est ce qu’on trouve ici. C’est pourquoi je lis avec plaisir tout ce que tu as pu produire depuis 2006. Et ton évolution est super intéressante.
    Aimant aussi particulièrement le dessin j’apprécie le côté illustration. On reste dans du “fait main”. Aujourd’hui pour moi n’importe qui peut sortir une photo diffusable et réussie (même si c’est pas complétement vrai mais disons que la technologie a mis à la portée de tous cette option). Un dessin c’est autre chose…De la même façon qu’une vidéo. Il y a un ton, un style, un humour et ce que tu envois vers tes “auditeurs” est personnel et ne peut être imité.
    Du coup je pense que c’est pour ça que ton blog “me parle”. Il y a plus que de la mode là dedans.
    Il y a ce truc auquel j’ai toujours été sensible une esthétique qui n’est pas sur papier glacé mais bien dans la vie réelle. Et une recherche du beau au sens large.
    Mon post est peut être un peu hors sujet mais c’était l’occasion de t’écrire tout ça. ;-)
    Belle continuation!

  • Ola 28 février 2014, 4:18 / Répondre

    I come from a small place somewhere in Europe. Through all of these years spent on reading your posts I could enter the world of fashion (in which I fell in love with), and I couldn’t do that without you. Thank you.

  • M. 28 février 2014, 4:22 / Répondre

    Interesting to hear your changing experience. I am impressed that you learned English so well in a relatively short period of time. (I am trying to learn Italian. Difficile!)

    I had not seen the video on Valentino. Those clothes! No this is my idea of really beautiful clothes. But I felt that now that I had seen such perfection I didn’t need to see anything else. And that is what is so crazy about fashion. It keeps going and going.

    I am no longer young so can be content to find a beautiful idea and stick with it. With maybe just a little of the new every now and then.

  • Virginia 28 février 2014, 4:43 / Répondre

    A really interesting post, Garance, thank you.

    I don’t know if I’d cope working in the fashion industry and trying to look beyond all the hype and superficiality.

    However, to me you are still inspired and inspiring and that’s why I love to read your blog. Because you keep it real, grounded and have values I can identify with, and yet you’re still at the centre of the fashion world. Congratulations on being in your 8th year of fashion weeks and maintaining your identity.

  • GlobeModeuse 28 février 2014, 5:09 / Répondre

    Moi je veux bien que tu sous titre en français tes vidéo …. :(

  • Robyn 28 février 2014, 5:28 / Répondre

    Here’s what I know… Two of the most talented, crazy, beautiful women I know have said this to me… “Forget fashion. Pick your most favorite pieces (your favorite jacket, your favorite pants, your favorite scarf, your favorite shirt, ect) …(none of these have to be expensive, BUT they can be) and don’t worry about being in the now or (know)…just buy them, love them, and wear the shit out of them.”

  • Limit 28 février 2014, 5:45 / Répondre

    Ah, but this so good – it’s the history of blog, streetstyle and attitude to fashion in one essay – freshing. I remember reading about you in 2008 – this girl, who had been an illustrator for a fashion magazine and who had had the idea of posting on web her blogs – it was so new then. I thought – yes, naturally, go directly to your audience, i also thought it was kind of brave. I did not read you reguraly then as i had a baby, but i thought – bite size piecs would be east to take in. When i sort of fully discovered you blog in 2009 I loved how mature it looked, how much it seemed of a credible, “normal” alternative as opposed to the distanced and “superior” fashion magazines. Then i remember i discovered your article in an autumn month issue of French Vogue (on tuxedos) – and i felt so proud for you. I also feared that you could somehow “cross the fence” – go to their, superior side of the fashion, leaving the naturalness of your attitude (that includes admiration, why not). And it’s quite exciting to see what the future will bring. Enjoy the ride! TGIF!!!

  • Cha 28 février 2014, 6:00 / Répondre

    Cette illustration est vraiment dingue!!! Please please please, commercialise-la!!!!

  • Joan 28 février 2014, 6:19 / Répondre

    I love your perspective on Fashion Week and you come across as engaging, genuine and very much… one-of-us (the common man/lady, if you will, the ones who will never get invites to fashion shows). Streetstyle photography and illustration is something you and The Sartorialist helped pioneer and managed to stay above yet relate to just about anyone, which i truly appreciate. Even though you take fabulous pictures of pretty and famous people wearing even prettier and even more famous things, the basic story you keep at it is style. which is… timeless and uh, sometimes not at all related to how much you paid for something.

    I loved your Pardon my French series, i thought it was super funny and refreshing and insightful all at the same time! Thanks for blogging, it’s lovely to read, view and has helped develop my eye for style.

  • Helloise 28 février 2014, 7:35 / Répondre

    Dear Garance – what a lush post! So interesting… it has been such a pleasure and honour to have followed you for all these years and I am so proud that you continue to share so openly and honestly. It is increasingly difficult to believe in the integrity of anything in the media these days (especially in the UK – blimey!) – everything seems to be spun, no matter how genuine it can look and I want to thank you for continuing to keep it real and doing all this on your own terms (you AND Scott – he deserves a mention too! I think you must be a great support to each other’s ambitions – staying focused through the challenging times and tempting offers). Your independent spirit is fricking awesome, young lady!

    A lot of bloggers have fallen beside MY wayside because they took the easy commercial road – no matter how well they managed to disguise it. I think there generally seems to be less copy in the media around the fashion week circus – perhaps everyone senses that we’re a bit sick of it. You hit the nail on the head (for me anyway) about your early days as a fashion blogger – the thing I loved about street style photographer was seeing aspirational, extra chic, “normal people” wearing clothes that seemed just within my reach and groomed in a way that was almost doable… Now it has all gone a little crazy eyes and is as unattainable as much of the catwalk… so the pendulum will swing back a little – hopefully anyway – ADR’s tan is causing me grave concern! : )

    Hxx

  • Montserrat Salvat Velat 28 février 2014, 7:58 / Répondre

    Lovely post!!!!!

    Honestly, I have never thought that nowadays I could spend the biggest part of my day, illustrating and dreaming about fashion, but while I am reading this post I dare to imagine how could be my life in the future… this lines, give me strength and encourage me to continue believing in my project.

    It is really surprising work on something with such love and intensity that without knowing how takes shape.

    Thanks 4 this POST !!! SO LOVELY ILLUSTRATION TOOOOOO

  • CarolineJ 28 février 2014, 8:32 / Répondre

    Un article rétrospectiveparticulièrement intéressant, ça ma amusée de te lire raconter ton chemin et l’évolution de ton point de vue au fil des années !
    Un joli article qui me fait vraiment plaisir car on voit à quel point tu restes “vraie” :)

    xxx

    CarolineJ

  • Danielle 28 février 2014, 8:46 / Répondre

    It’s interesting to see how you have evolved Garance!

    I think the reason my blog reading list has shrunk dramatically in the past five years is that I am so isolated from the dress for attention crowd. I enjoy fashion, but the way I relate to it in my day to day life and outfits has seemingly shrunk over that time.

    Although I can appreciate an amazing outlandish outfit, however it just doesn’t stay with me unless there is an inspiring detail, which makes me question the way I wear the items I own. A jacket layered in an interesting way or a fresh way of wearing a scarf will stop my in my tracks. This is why I can invest in blogs such as yours, and also Scott’s, and feel inspired to go home and re-arrange the way I relate to my existing wardrobe. This makes my consumption much less conspicuous, and much more thoughtful.

  • JENMA 28 février 2014, 8:58 / Répondre

    On évolue avec toi Garance car tu es LA meilleure bloggeuse. Les autres ne descendent pas sur terre, sont des portes manteaux, passe leur vie à prendre leur OOD pour nous faire baver avec des fringues qu’on n’aura jamais !
    Merci de ta fraicheur, ta simplicité, ta générosité. Tu es la reine de l’auto derision et ça, c’est la clé de la sympathie (et un grand signe d’intelligence).
    Que ton blog est beau, frais et inspirant.
    MERCI GARANCE !

  • Melissa 28 février 2014, 9:55 / Répondre

    “And what do I do when I’m tired of something? I change! ”

    Yes! This is why I consistently come back to your blog. As a painter I look to fashion for colors, lines, shapes, form – all the formal aesthetic aspects that so beautifully overlap with visual art. To me what you do is not much different than what happens in a painter’s studio – evolution, evolution, evolution.

    Thanks for this window into your process. It’s a great read.

  • Anne 28 février 2014, 10:02 / Répondre

    Salut Garance,
    Trop de chance d’être à Paris … Bleu – Gris – Gold …
    Je lis ton blog depuis 2008 … il est de plus en plus beau … de plus en plus complet … j’ai parfois l’impression de lire un édit ou un magasine de mode.
    Tu es notre petit soleil tous les matins Garance … keep going !!!
    Il y a quelques mois, je revoyais tes “fashion week” et je me disais que ce serait cool que tu nous fasses un post sur tes impressions … c’est fait ! Trop merci !
    Quant à l’inspiration … je pense souvent à ce que Carine R dit et fait … c’est dans notre tête, dans nos yeux, dans notre coeur que se trouve la fraicheur du regard, l’envie de voir ce que les autres ne voient pas et qui fait la différence … c’est certain, tu l’as ce plus qui fait la différence.
    Bonne FW in Paris
    Biz
    Anne

  • Dominica 28 février 2014, 10:06 / Répondre

    I’ve been following you since 2008.
    I remember being so inspired by your and the Sartorialist’s blog ; I was always somewhat fashion conscious but started to pay more attention to it once I started following fashion blogs. It even made me more creative in such a way, I really wanted to do something else with my life. I worked in kids fashion for a while but wanted to change it and finally do/study something I always wanted to do when I was in my teens.
    Photography has always been a love of mine and when I see blogs like yours and how wonderful you can capture a moment, I knew this was something I wanted to do too.
    So 2014 is to me a bit what you describe here ; going back to your roots and loves, in a more relaxed way too, just like Carine R. said in the interview. Making good and wilful choices.
    Looks like we all have grown (up) a little ..

  • Sophia 28 février 2014, 10:24 / Répondre

    I really liked to read this post. I’ve been reading your blog for a long time and saw it changing. But what I really like about you and your blog, is that even though everything keeps getting more professional and more thought through, with assistants and teams, you still share the ‘backstage’, your thoughts with your readers. You show the pretty fashion people and outfits, but you also talk about how sometimes this fashion world doesn’t inspire you anymore, about negative aspects of this glamourous world.
    You are a real person. With amazing talents, and some bad habits (which you are not afraid to talk about), like every woman in this world. Like my friends. And this makes that I don’t envy you, because you deserve this cool career path.

    I am still searching what I want to do with my life, what kind of career/job I want to strive for. But I do know that you inspire me to keep on searching. To keep on asking all the questions I want to ask the people around me that I find interesting. To remember my dreams. My surprise this week was so big when you wrote about your own line in stationary, which is actually the one dream I am so sure about!
    One day, I will be brave enough to ask you if I can be your intern or employee. (If you ever need a detachee in antwerp, please let me know ;) ).

    merci Garance!!

  • LYLY 28 février 2014, 10:34 / Répondre

    Bonjour Garance,
    C’est bien la première fois que je me permets de laisser un message sur votre blog mais cette rétrospective m’inspire visiblement.
    J’ai découvert votre blog il y a environ 2 ans et depuis, j’aime vraiment beaucoup. Le ton, en premier lieu, me convient parce que à la fois amusant, professionnel, éclectique et honnête.
    J’ai adoré vos vidéos (différentes parce qu’on ne voit pas seulement des défilés ou des vêtements mais aussi le “cirque” autour). J’aime aussi les interviews de créateurs ou de celles qui ont fait ou font la mode.
    Dries Van Noten est mon créateur préféré parce que tellement délicat et en même temps innovateur. Avec lui, les femmes sont belles ce qui est (ou devrait être) tout de même la finalité de la Mode. Et c’est là, il me semble, que la Mode se perd un peu de vue. Oui à la nouveauté. Oui à l’expérimentation. Oui aux jeunes créateurs. Non au n’importe quoi (je suis la seule à être surprise de voir des collants déchirés sur les photos dites de mode ?).
    Et puisque je vous dis tout, je tiens à ajouter que votre équipe (Alex, etc…) apporte une touche complémentaire et fraiche à votre travail perso.
    Je vous souhaite Bon vent pour la suite et reste à l’écoute de tout ce que vous voudrez bien nous dire et nous montrer.
    Bonne chance également pour le lancement de votre papeterie !

  • Clara 28 février 2014, 11:04 / Répondre

    Bonjour Garance,

    Bien que te lisant depuis des années, je crois que c’est la première fois que je poste un commentaire sur ton blog. J’avais vraiment envie de réagir à cette rétrospective.

    Je fais moi même de la photographie de street style à la sortie des défilés depuis un peu plus d’un ans, et je n’ai donc jamais connu ces bons moments où la Fashion Week était encore un événement discret et secret, que semble regretter tous les premiers photographes de street style (nombreux m’en ont parler, je vous comprend).
    Ce que je constate aujourd’hui effectivement, c’est que beaucoup de gens ne viennent devant les défilés uniquement pour se montrer, se faire prendre en photo, placer un marque sur un site en vue… d’où une perte d’authenticité du “street style”.
    Avec le temps, on apprend donc à comprendre, à repérer, ces gens qui viennent de la mode, pour la mode, et parce qu’ils aiment la mode. A nous ensuite de savoir se spécialiser, trouver une originalité dans la prise de vue…
    Etant “nouvelle”, je pense que internet a contribuer à cette explosion (et parfois ces dérives, cf entrée + sortie Balmain)… Je suis moi même une fidèle “lectrice” de Scott, Tommy, Adam et de ton blog depuis la première heure, c’est vous qui m’avait convaincue de me lancer.
    Pour les lecteurs, ce sont vos blogs qui peu à peu remplacent les magazines parfois trop lisse, ou trop catalogue, d’ou l’importance du phénomène depuis ces dernière années.
    La encore comme les magazines, le risque d’aujourd’hui c’est la répétition, avec la même photo disponible sur tous les blog, ou ces looks catalogues qu’il est assez facile d’identifier.
    Merci donc à vous, de nous offrir un point de vue différent (ce que j’essaye -difficilement- de faire aussi).

    Ps : Oui je t’ai vue à l’entrée Dries Van Noten, oui je t’ai photographiée, mais je n’ai pas osé venir te parler.. (trop timide?). Je te le dis donc ici : merci à toi et à toute ton équipe de nous transporter à l’intérieur de la planète mode d’une si juste façon.

    Clara

  • Tania 28 février 2014, 11:43 / Répondre

    Génial cet article afin de voir les évolutions que votre blog, et a fortiori votre métier, ont connu. Je suis plutôt jeune, seulement la vingtaine, et depuis toujours la mode m’attire. Etrangement, j’ai toujours trouvé formidable ce côté inaccessible des défilés, le côté sélect ou seules certaines personnes sont autorisées à rentrer. Cela donne un côté mystérieux, et vu de loin -car bien qu’intéressée je suis toujours ça de loin- c’est toujours intéressant de suivre ça. Avant l’explosion des réseaux sociaux il était plus compliqué d’avoir des images -du moins en temps direct- et des informations. Il fallait faire soi-même les démarches, s’informer etc. J’ai toujours adoré ça, cette petite chasse aux informations, aux images. Cependant, ça me plait de voir la mode évoluer et permettre un accès plus simple aux informations: par l’intermédiaire de votre blog on y est plongé mais dans des angles différents et c’est ça qui est génial. Un côté humoristique si je peux dire à cet aspect si guindé que peut avoir le domaine de la mode n’est jamais de refus. Malgré tout aujourd’hui voir parfois toutes ces blogueuses modes se presser aux défilés fait perdre un peu de charme à tout cela. Je ne dis pas qu’elles ne le méritent pas et cela n’est aucun cas une attaque mais parfois c’est “trop”, comme si les portes closes étaient désormais entrouvertes… Aujourd’hui j’ai parfois cette impression qu’on en voit trop. On entend toujours parler de la même chose, voyons les mêmes looks, et c’est comme si tout le monde s’était donné le mot. Je trouve ça dommage. Comme si les gens travaillant dans ce milieu ne se donnait plus vraiment la peine de chercher la créativité qui faisait toute son attraction. Bien évidemment cela existe encore mais cela se perd, aussi. Alors merci à vous d’être en perpétuel questionnement, de proposer toujours des choses nouvelles. Vous permettez en grande partie de maintenir mon intérêt pour la mode. Je trouve ça formidable.
    Longue vie à votre blog et autres projets futurs Garance.

  • Ruth 28 février 2014, 12:16 / Répondre

    Variance, I am a retired French teacher who is in love with Paris and all things French. I started following you when you were posting only in French and read your work daily. Although I am “an old crone”, I find your fashion world fascinating and you as well. It’s wonderful to see your ability to laugh,! And although I can’t wear a lot of designers I find inspiration in your work! Keep loving life, your work, and Scott. It seems to be a wonderful combination!

    I go tp Paris about twice a year for a month at a time. I have a favorite apartment that I rent that is home to me. I’ll be there all of April and can’t wait. Take care and keep up what you do with such joy!

  • Kami Anderson 28 février 2014, 1:38 / Répondre

    Dear Garance, I found this post truly amazing and inspiring. It’s hard not to view yourself and Scott as superhumans and I’ve often wondered about your obvious differences in opinion on the whole ‘fashion circus’ thing so thanks for clearing that up. Yes you’ve paved the way for what fashion week has become and I think, like with most things we have to just broaden our shoulders and remember days of yesteryear in a nostalgic fashion such as this. Our landscape is evolving and as a newbie I’m intimidated by the break-neck pace (and disheartened by the hierarchy). I’m just glad that you keep finding inventive ways to bring us content whilst holding your ground! From this, I’ve learned that my integrity is key. I love my craft and visual language in general… At the right time I will find the right arena for it (sorry for the essay but you’ve totally inspired my Eureka! moment) x

  • Garance 28 février 2014, 1:40 / Répondre

    Je suis désolée de ne pas pouvoir vous répondre à tous personnellement (fashion week de #&@%$ :) mais je suis drôlement touchée par vos commentaires, et je les ai lus un par un, et je suis toujours très heureuse d’apprendre à mieux vous connaître – les commentaires, le partage, c’est le plus grand cadeau qu’on a sur un blog, et que je n’aurais abandonné à aucun prix.
    Vous m’aidez à garder la tête froide, à croire en moi, à comprendre ce que je vois, à prendre du recul sur ce que je fais. Sur le monde de la mode aussi. C’est le plus beau cadeau, vraiment, alors merci merci merci.

    I’m so sorry I can’t answer to each of your comments (%$¨#@ fashion week !) but I’m very moved by your comments, I read them all. I’m always so happy to get to know you – comments, sharing is the best thing about having a blog and I wouldn’t give that up for anything.
    You help to keep myself grounded, to believe in what I do, to understand what I see, to take a step back. You help me navigate the world of fashion as well. It’s really the best present to have you, so thank you a million times.

  • Tour d'ivoire 28 février 2014, 2:09 / Répondre

    Chère Garance, je te lis depuis février 2008 – je le sais parce que j’ai gardé précieusement un mail que tu m’avais envoyé le 14/02/08 en réponse à un commentaire émerveillé que je t’avais laissé après avoir englouti entièrement ton blog en une nuit.
    J’ai changé avec toi : aux débuts du tourbillon, j’étais boulimique de mode, je lisais mille blogs, et je passais ma vie à dessiner des fringues avec le projet fou de les réaliser un jour.
    J’ai vécu ton pic, super fière de toi, et en même temps que toi j’ai trouvé que ça devenait dingue. Pas toi, mais la surenchère. Les “récessionistas” me semblaient indécentes. J’ai arrêté de lire tous les blogs sauf le tien, celui de Scott et Café Mode. J’ai pensé : il y a déjà tellement de fringues inutiles, jetées après une saison, je ne veux pas en rajouter.
    La mode reste une passion, mais maintenant c’est moi qui gère le timing, je n’ai plus l’horrible FOMO qui me poussait à zoner des heures durant sur Style.com après chaque fashion week.
    Ce que je cherche, c’est la beauté. C’est quelque chose de familier et de déroutant. Des images et des mots qui restent. Et ton blog me nourrit toujours autant, j’aime le travail d’équipe que vous nous faites partager, ta voix si singulière.
    Tu as joué un rôle important dans mon passage à l’âge adulte et dans la mise en forme de mes projets – toi et des filles comme Tavi Gevinson ou Lena Dunham, par exemple. Vous m’avez fait comprendre que le talent et la passion ne suffisaient pas : il faut travailler, travailler, travailler, et oser. Tu es un peu ma Beyoncé française !

  • barbara 28 février 2014, 2:22 / Répondre

    I also love this illustration! Please make this available as a print – I would gladly buy it.

  • Ana 28 février 2014, 3:10 / Répondre

    Dear Garance, Dear Studio,

    I started reading you blog in the summer of 2006 and as such have been part of the ride. Some random thoughts on my relationship with fashion lately.

    1. I do feel tired with streetstyle, trends and it-pieces.
    2. Lately what i look for in fashion shows is a) how I can wear something I already have differently and b) the way designers do a piece I like differently (chic and simple denim,high waisted mannish trousers, specific colours or cuts).
    3. I now enjoy much more looking for vintage specific items on ebay than trend related items on other stores.
    4. I’ve been reading a lot of blogs where the blogger seems to be on a quest for some perfect items (elin kling and her raw jeans, black pumps and basic tops, for example, jeanstories, ballibulle for her rationalising and always géraldine dormoy for her distance and down to earth approach).
    5. please read this artlicle, really interesting and it reflects what you’re saying (and the clothes you’re pinning, lately): http://nymag.com/thecut/2014/02/normcore-fashion-trend.html

    A

  • Alex 28 février 2014, 4:20 / Répondre

    I love, love, love the Pardon my French videos that you produced. I think it’s such a fresh way of seeing the fashion industry / fashion week. Words and photography can be so two-dimensional that its nice to have a contrasting media through which you can experience fashion. One of the things that I love about your blog is the humor and light hearted air it gives to something people get overly obsessed with, which really stands out in your clips.

    Have you thought about continuing the Pardon my French series year round? Say monthly or fortnightly?

  • B 28 février 2014, 5:39 / Répondre

    J’ai commencé a lire ton blog en 2006, j’avais 15 ans et je devorais tout ce qui touchait à la mode. Je lisais des tonnes de magazine, des tonnes de blog, j’étais émerveillée et curieuse de ce monde irréel!
    J’ai toujours aimé le détachement que tu as eu vis à vis de ce monde, la légèreté de ton ecriture, jusqu’a une certaine époque, en 2012 je crois où j’ai un peu laché ton blog pour mieux y revenir une fois la tempête de la découverte passée
    8 ans plus tard, je bosse dans la mode, je suis styliste photo, je bosse en freelance dans une rédaction, je suis invitée aux présentations presse, aux défilés et franchement… ça m’ennuie!! Je déteste l’ambiance des défilés la plupart du temps, les gens se regardent, se pavanent et au final je trouve, par rapport à ce que j’imaginais quand j’avais 15 ans, que les défilés, pour grand nombre de gens, servent plus à se montrer et à assouvir son désir de notoriété qu’a aller admirer le travail de dizaines de personnes derrière une nouvelle collection…
    En exemple j’ai le défilé Jacquemus, qui jusqu’a cette saison, était rafraichissant, très anti mode, et cette saison, j’ai trouvé qu’au final on tombe dans un défilé classique, ou tout le monde se regarde et se montre.

    J’aime vraiment mon métier, moins la superficialité de ces évènements…

    8 ans plus tard je lis toujours ton blog, tu n’as pas changé, tu as grandit et je suis convaincue que jamais tu ne feras partie de cet “enfer de la mode”.

    xx

  • Carine 28 février 2014, 5:58 / Répondre

    Wow!!! comme le temps passe vite! En lisant ce post, je me suis rendue compte que je lisais ton blog depuis 2009, depuis que je t’ai croisée chez Colette lors de la rencontre avec Scott pour son 1er livre! Je ne laisse jamais de commentaire mais je lis assidument les posts, et dire que “j’adore” est un understatement!
    Ca m’a fait rire quand j’en avais bien besoin, ca m’a inspirée, m’a fait comprendre et accepter certaines choses, m’a fait rêver… bref mon grand bol d’air frais quasi-quotidien!
    Photos et illustrations, toujours au Top!
    M.E.R.C.I :)

  • Sihem 28 février 2014, 6:58 / Répondre

    Bonjour Garance,

    cet article est super intéressant et c’est pour ça que j’ai eu envie de commenter, à l’heure actuelle je suis troublée par la mode, fatiguée et je trouve que le défilé de jeremy scott en est un bel exemple, c’est de la supercherie, je crois qu’on peut être original sans partie dans le look trop editorial, c’est ridicule, parfois je suis plus interpellé par une fille dans la rue qui porte un cardigan tout simple, je crois aussi que l’industrie textile est entrain de tuer cette créativité, je trouve géniale que tout le monde puisse avoir accès au tendance à des prix abordables, mais je crois que la production de ses biens doit être repensé (je repense souvent à l’éffondrement de l’immeuble où il y avait des ateliers HM), je pense qu’il est préférable d’avoir quelques pièces un peu chères plutôt que plein de camelote, je crois que ce qui se passe en ce moment n’est pas le produit de la mode (instragram, twitter…), au contraire je trouve qu’elle le subi, je pense que les extrêmes sont mauvais dans tout, et je pense que trop de fashion week tue la fashion week, et cette “dictature de l’urgence” a assez duré. J’espère que ce commentaire ne sera pas trop pompeux, je ne prétend pas détenir la science infuse, mais j’avais envie de partager mon avis avec toi et les lecteurs car je trouve que cet espace de discussions est génial.

  • Musa 1 mars 2014, 4:41 / Répondre

    Je trouve merveilleux que tu partages ainsi si simplement ton parcours. C’est très inspirant, et je me demande toujours comment ton humour s’intègre au milieu de la mode. Visiblement, bien, et ça, ça me rassure beaucoup sur ceux qui en font partie. Ils ne peuvent donc pas être si superficiel que cela, puisqu’ils t’aiment, toi. Merci Garance pour ces petits bouts de vie et … longue vie au blog et au style! xxx

  • rosalia 1 mars 2014, 10:07 / Répondre

    Oh dear, by reading this post I’ve realised I been following you for a very long time!
    The blog has changed but I keep checking it every so often…I guess you have managed to keep inspiring us.
    Well done Garance for staying inspired, and good luck to stay as inspired in the future. You’re great!

  • Chloé 1 mars 2014, 1:09 / Répondre

    Je suis ton blog depuis deux ans environ, je devais avoir 15 ans quand je l’ai découvert, maintenant j’en ai 17, j’ai toujours été attirée par la mode, et suivre ton blog m’a permis d’affiner mon regard, de m’instruire, c’est le seul blog de mode que je suive réellement, il m’apporte suffisamment pour que je m’en contente. Tu nous donnes un regard différent sur le milieu, très intéressant, j’aime beaucoup ta façon, et celle des autres du studio, de voir les choses et c’est avec ton blog que mon désir de travailler dans la mode s’est renforcé au fil des années, jusqu’à devenir mon réel objectif. J’en profite d’ailleurs pour te dire que la rubrique carrière est vraiment géniale, et m’a beaucoup aidée dans mes choix d’orientation. Alors merci, et je compte bien ne pas me priver du plaisir de la lecture du blog durant les prochaines années !

  • Camille 1 mars 2014, 1:57 / Répondre

    GARANCE ? 27 février 2014, 12:42
    “Rien de plus difficile que d’abandonner ce qui nous avait fait tant rêver. Souvent on s’y attache même quand le charme est depuis longtemps brisé…” : cette phrase de vous en réponse à un commentaire m’a beaucoup touchée tant elle est juste et lucide. Dans une certaine mesure, je ressens un peu ça avec mon blog cinéma (ouvert en 2006) : si je prends l’exemple de mes premiers festivals de Cannes, c’était un rêve éveillé, l’Olympe du 7ieme art à portée de blog! on n’était maxi qu’1 demi-douzaine de bloggers, un peu des “pionniers”, depuis 2/3 ans, il y en a une horde et on est asphyxié par l’excès d’infos, tout le monde se filme et poste ses vidéos à raconter la même chose et je passe sur les Tweets, LT, etc…. Cette année, comme la précédente, je me dis : il faut que je trouve un autre angle, et pui? c terrible mais la magie s’est dissipée… J’admire votre énergie et votre capacité à tout remettre en question périodiquement afin de rebondir ensuite. C ça que j’M sur votre blog, cette force mentale, cette capacité à vous réinventer, à extraire du positif de vos expériences, ça me donne du courage… PS. A mon avis, vous pouvez lever un peu le pied sur les Fashion weeks, c chronophage et bien d’autres choses sont à explorer, comme vous le faites.

  • Mathilde 2 mars 2014, 5:45 / Répondre

    Je me souviens encore de mon premier défilé, j’étais en 2ème année d’école de mode et je voulais absolument aller au dernier défilé de Jean Paul Gaultier pour Hermes. Apres une heure à attendre dehors avec mes copains, ont à trouvé le moyen de rentrer au défilé (merci mon anglais et mon copain Julien!) grâce au vigile, qui je pense en avait juste marre de nous. Et la merveille, folie, battements de coeurs, émotions, j’étais tellement heureuse de voir ces jolies choses. Et en sortant du défilé qui je vois? Ben Garance Doré! J’ai pris une photo avec toi en te disant combien j’adore ton blog, comme tu m’as donné le courage d’aller voir par moi même les défilé! j’ai toujours la photo prise avec mes copains et toi. Bref un super défilé. Et puis les années passent, je décide de faire plutôt des études orientées en histoire de la mode, de travailler pour des marchés vintage, de jeunes créateurs aussi… Et puis je finis par oublier cette folie des défilés, cette envie d’y aller, ce merveilleux que j’aimais tant. Je crois que j’ai finit par comprendre que ce qui me passionne ce n’est pas de voir des choses nouvelles, c’est de voir q’ou viennent les inspirations des créateurs. Je suis passionnée par l’histoire de la mode et de la photographie de mode et je commence à savoir q’ou viennent ces inspirations, ces tendances… mais c’est vrai que si un jour j’ai la chance d’assister au défilé Valentino, je suis sûre que je retrouverai ces paillettes dans les yeux. Pas pour cette engouement autour du défilé, mais pour les vêtements qui me font rêver. J’espère vivre encore beaucoup de mode à travers ton blog, et merci, d’être restée aussi gentille et simple qu’il y a 3 ans.

  • Shushue 3 mars 2014, 10:39 / Répondre

    J’aime beaucoup ce poste. Ca doit faire bizarre de passer en revue tout depuis le debut.
    Perso, je suis ce blog depuis 2008/2009 (l’annee ou j’ai commence a bosser en fait) et je dois dire qu’en effet, il a vraiment beaucoup evolue mais chaque periode a son propre charme! :)
    J’espere que tu auras l’occasion de passer a HK un de ces quatre. J’aimerai bien lire un article de toi sur ce sujet.

  • Maëlle 4 mars 2014, 4:54 / Répondre

    Salut Garance !
    C’est en lisant cet article qu’on se rend compte à quel point ton parcours est incroyable!
    Je pense être restée accro à ton blog depuis toute ces années pour une seule et unique raison:
    avec toi la mode semble accessible ! Tu sais parler de la mode de manière simple et posée ce qui est très rare. Tu n’utilises pas un vocabulaire élitiste et incompréhensible pour nous parler des dernières tendances et des fashions weeks.
    Tu sais nous parler de se qu’on aime comme si tu étais une copine qui nous racontait son week end.
    Pour cela bravo!
    Ça se sens à travers tes écris que tu adores la mode et tu en parles toujours avec honnêteté et fraîcheur.
    Et pour me permettre d’avoir l’impression d’avoir un tout petit pied sur la planète mode à travers ton blog, je te dis un grand MERCI
    J’espère que tu trouveras sans cesse de nouvelles inspirations qui nous fasses rêver ( et je n’en doute pas)

  • Catherine 4 mars 2014, 4:30 / Répondre

    Ce qui me gène dans les fashion weeks, c’est le rapport à l’argent. Comme s’il fallait obligatoirement aligner des zéro pour toucher du doigt la mode. La beauté, le rêve, l’allure sont dans la rue et pas seulement sur les podiums -la fraîcheur en plus. Il suffit d’ouvrir les yeux et de savoir regarder, comme tu le fais si bien pour tes photos de “street style” :)

  • absolutelymrsk 17 mars 2014, 3:41 / Répondre

    if you really want to know how I feel about it, I wrote an article about PFW.

  • vayapierrakou 30 mars 2014, 1:17 / Répondre

    Depuis le temps que je lis religieusement vos blogs, le tien et celui de Scott, je crois que vous avez plus evolue vers une sorte de revue mode, entre Elle, Vogue et Egoiste, proche des revues des annees 80s, celle qui m’ont ouvert les yeux vers la mode. Cest pas mal. loin de la, mais c’est plus vraiment un blog, ca tu le sens bien, c’est du travail d’une vraie editorialiste de la mode, telle que Carine ou Emmanuelle et Anna et encore plus vieux. J’aime cette evolution mais parfois ton approche de la photo de mode de vrais gens, ceux qu’on croise seulement dans un cafe au coin de la rue me manque. C’est vrai, Scott en fait de photos merveilleuses mais toi tu avais une autre approche, plus ”feminine” plus intime…. et j’aimerais bien de voir arpenter les rues a nouveau…… au moins de temps en temps.
    Merci encore pour ces annees de compagnie (la compagne est plus forte que l’amie, cest le co-voyage a l’infini….)

  • trailers 24 avril 2014, 8:17 / Répondre

    I was recommended this web site via my cousin.
    I’m not sure whether this submit is written by him as nobody
    else recognise such distinct approximately my trouble.
    You are incredible! Thanks!

In The Spotlight