À l’heure qu’il est aujourd’hui, si vous aimez un peu la mode, vous avez vu les images de l’hypermarché Chanel un million et demi de fois. Mais si vous êtes comme moi, vous ne vous en lassez pas. Ce défilé, c’était un vrai coup de génie.

Laissez-moi vous le raconter…

10.06 : J’arrive devant le Grand Palais. J’ai mon invit à la main – elle dit tout simplement “Chanel Shopping Center”, mais je n’ai pas eu trop le temps d’imaginer ce que le défilé allait bien pouvoir être ce coup-là, je sais que je serai surprise et j’ai drôlement hâte, mais je suis préoccupée— Je dois rencontrer l’équipe d’un magazine chinois qui fait un reportage sur moi.

10.07 : Ils me textent : “We are inside !”. Je réponds “Coming!”

10.08 : Je texte Erik, mon assistant photo : “Tu peux rester un peu à l’extérieur, je rentre. Rejoins moi vers 10.20”.

10.09 : C’est la cohue devant Chanel, la foule se presse. Il y a des vigiles partout, mais ce sont des vigiles Chanel : des vigiles sympa.

10.12 : Je suis à l’intérieur du Grand Palais, la bouche ouverte.

10.12 : Je voulais dire : je suis à l’intérieur du Grand Palais, en état de choc, la bouche ouverte. WTF ?

10.14 : Je pousse un cri, mais un cri lent.

10.15 : Toujours en train de crier en slow-motion.

10.15 : Je sors mon arme (mon téléphone) et je texte mes troupes (Erik)
“Abandonne tout et débarque inside ET PHOTOGRAPHIE TOUT c’est du délire”.

10.16 : C’est vraiment intense. Je suis dans un immense supermarché Chanel. Immense comme le Grand Palais. C’est beau !!! Chaque produit a été pensé (il y en avait plus de 500, paraît-il) Chaque micro petit packaging est sublime. Chaque produit contient un jeu de mot hilarant. Ça ne fait même pas décor de cinéma ! Il y a du vrai riz dans les boîtes de riz !

10.18 : Je suis dans un rêve Chanel. Je ne peux m’empêcher d’explorer tout le supermarché, qui se remplit de plus en plus. On ressemble tous à des gamins un matin de Noël, avec nos yeux écarquillés et nos joues toutes roses.

Chanel Fall 2014

10.18 : Internet ne marche plus. #MillionsD’InstagramsChanel.

10.19 : Je ris toute seule, je fais des millions de photos, j’explique les jeux de mots à mes amis anglophones tout autant sous le choc et en débilisation que moi.

Par ex :
Shampooing : “Pour Cheveux Indécis et Insoumis” ou “Pour Cheveux Fades et Incolores”.
Eau plate : “Eau De Chanel N°O”.
Biscottes : “BisCOCOttes à dévorer”.

Sardines “Au Jersey” Sardines “Au Tweed” Sardines “Aux Perles”.
Boîte de Céréales aux Chocolat : “COCOChoco.”

Et c’est comme ça sur chaque boîte, sur des centaines d’étals. Chaque boîte est sublime. J’ai la tête qui va exploser de génie, de créativité, d’humour, de couleurs.

Chanel Fall 2014

10.19 : La bande-son est la même que dans un supermarché chic. Ou la Grande Épicerie du Bon Marché.

10:20 : “We can’t find you !” Oups, j’ai oublié mon équipe chinoise.

10.25 : Je fais des photos avec eux.
À côté du fromage Chanel, qui sent le fromage, quand même. Wouf !

10.40 : Perchée sur un caddie Chanel pour mon équipe chinoise, on s’agglutine pour me prendre en photo, j’ai trois secondes d’hésitation, aurais-je perdu mon chic ?

10.40 : “Chez Chanel on ne perd pas son chic, on le trouve”, me dit Karl. Ou ai-je rêvé ce moment ?

10.44 : Fini le shooting ! Je croise des copines, elles sont toutes comme moi : impression d’avoir pris des champignons hallucinogènes et d’être chez les Télétubbies, mais dans un supermarché. Trop de choses à faire, à voir, à prendre en photo. Je pense qu’il va être temps d’aller s’asseoir.

10.50 : Assise à ma place, impassible. J’observe. Non, je sais que vous allez vous moquer de moi, mais je suis sous le choc. Keira Knightley est là, so cute.

10.53 : Cara Delevigne s’élance, le défilé commence.

10.56 : C’est beau !!! Les couleurs explosent ! Bon ok j’avoue, je ne vois pas trop les vêtements, je suis un peu prise par le décor et par les mannequins qui…

Chanel Fall 2014

11.01 : Une fois que les mannequins ont fini leur tour, elles restent dans le décor. Elles attrapent un caddie, font leur shopping, bavardent, comparent les produits.

11.03 : Bande-son avec les voix de Mademoiselle Agnès et Loïc Prigent : “Quand le jambon est bon c’est le jambon Cambon.”, et autre. Génial.

11.14 : Bon, ça y est, le défilé est fini. Karl a fait son tour, bras dessus bras dessous avec Cara, et il a l’air d’avoir vraiment la pêche.

11.15 : Je ne sais pas ce qui se passe, mais je vois Rihanna qui court à travers la salle (entourée de ses bodyguards et de 200.000 photographes).

11.16 : Rihanna est en train de faire ses courses.

Chanel Fall 2014

11.17 : Tout le monde est en train de faire ses courses. Chacun veut partir avec un morceau du décor. Moi aussi d’ailleurs. J’attrape un pot de peinture “Doré Saint Honoré” (bah oui).

11.18 : Scott prend une bouteille de ketchup “Paris Dallas”. “Beaucoup plus ironique”, il me dit.

11.20 : Bon, certaines personnes s’excitent VRAIMENT, ils ont les bras surchargés. Oh la.

11.21 : Certains étals s’écroulent. Ça commence à ressembler aux supermarchés post-Sandy à New York – on ne sait plus trop si c’est drôle, si c’est triste ou si c’est de l’art, mais en tout cas l’ambiance est super bonne.

11.21 : Il y en a qui pètent les câbles. Les vigiles demandent (gentiment) aux gens d’arrêter de décrocher le décor, mais apparemment la gentillesse n’a qu’un effet plutôt moyen sur ce qui est en train de se transformer en hystérie.

11.21 : Trois fashion editors grimpent aux étagères, pour essayer d’attraper un tapis Mademoiselle Chanel. L’une se casse la gueule.

Chanel Fall 2014 Photo

11.23 : Ok, bon, allez, je sors.

11.23 : Ou plutôt : je passe à la caisse. Oui, il y a des caisses, où l’on demande aux gens de reposer gentiment tout ce qu’ils ont amassé. Il va falloir une cellule anti-crise, je pense.
À défaut, on donne des bonbons pour se faire pardonner. Des piles entières de produits sont abandonnées et ramassées par de gentils garçons en blouse blanche Chanel.

11.24 : J’en connais un qui a réussi à embarquer une bouteille de Ketchup Chanel. Je ne dirais pas qui.

11.30 : Dehors. Je m’assieds pour réfléchir au sens de la vie, en mangeant des bonbons.
Signés Chanel.

—————

Si ce défilé Chanel était un coup de génie, c’est non seulement pour tout ce que je viens de vous raconter ci-dessus (et je ne veux même pas imaginer les heures de travail pour imaginer et concevoir chaque produit) et pour cette célébration / critique du consumérisme, mais c’est aussi parce que si un défilé est aujourd’hui avant tout un événement de communication, alors celui-ci a fait exploser les compteurs du nombre d’Instagrams et de Tweets et fera parler pendant des mois – au moment où il est difficile d’exciter un public de la mode toujours plus grand, et malheureusement toujours plus blasé… Chanel a encore fait tout péter.

Cliquez sur les flèches pour voir toutes les images…