J’ai toujours été fan de combis, et la saison approche (ça, c’est moi qui fais preuve de positivité maladive, vu qu’à ce qui paraît il va neiger cette semaine à New York)(ENCORE DE LA NEIGE ?)(MAIS ILS SE SONT CRUS DANS LA REINE DE NEIGES OU QUOI À NEW YORK !!!) où l’on peut se lâcher niveau combis.

Non parce que l’hiver, sous les manteaux, ça n’a absolument aucun intérêt (déjà que c’est assez galère comme ça) et que l’été, quand il fait chaud, on se retrouve à la nouer autour de la taille, ce qui est… Pas mal en fait, non ?)

Bref, je suis fan de combi surtout en cette période transitionnelle pré-affolement sportif printanier pathétique et de talons hauts mélangés (et des grandes écharpes), donc je kiffe cette tenue et je m’apprête à la reproduire sur le champ.

C’est à dire, après la tempête de neige de cette semaine. Libéréééée, délivréééééée… (let it goooo, let it goooooo)

Combi, The Quality Mending Co.; Sac, 3.1 Phillip Lim; Foulard, White + Warren; Chemise, Edith A. Miller; Talons, Christian Louboutin.