no-pressure_garance-dore
Histoires

No Pressure


1

À la maison, lors de la récente visite d’Elisa à New York.

Je lui propose de venir prendre un cours d’Aerial Yoga avec moi1. Elle accepte et je lui prête une tenue, un tapis et tout ce qui va avec2. Elle essaye tout, déteste mes tenues de pro du fitness3 mais finit par trouver un ensemble.

Moi, je sautille déjà dans mon sportswear Nike4 et doudoune piquée à Scott5, prête à bondir dans mon hamac6, quand j’entends son accent italien :

“Ah non mais moi je sors pas habillée comme ça hein !”
Pardon? Tu veux dire tu ne sors pas habillée en jogging comme 99% des New-Yorkais?
“Bah non !!!”

Elle a donc mis des ballerines, son manteau rose, son écharpe en fausse fourrure parme, et sa pochette à bouches (ben oui, c’est Elisa). Le seul truc qui pouvait donner une indication qu’elle était sur le chemin du studio de yoga, c’était le pantalon de yoga.

Et encore, je voyais qu’elle faisait la grimace.


2

Au café, l’autre jour, avec le mari d’une copine, très chic le mec, bien habillé, élégant.

“Non mais moi je fais attention à mon apparence, c’est comme ça. J’aime faire du sport et m’habiller. Bon, la plupart des gens qui ne me connaissent pas pensent que je suis gay. Rien à foutre.”


3

Au téléphone avec ma copine Emma, la semaine dernière.

Moi : “Viens, il fait beau, on va boire des coups !”
Elle : “Ah non, j’en rêve mais là, si tu vois ma tronche, c’est juste pas possible – j’ai foiré mon make up et j’ai le cheveu gras.”
Moi : “Ok, ben on va dans un bar pourri où personne ne nous connaît !”
Elle : “Non, laisse tomber, pas moyen que je sorte comme ça.”
Moi : “Oh, t’es chiante ! Moi j’y serais allée.”
Elle : “Oui, je sais, toi, tu t’en fous ! C’est toi qui as raison, mais moi, je rentre.”


4

Il y a quelques jours, message d’une amie ajaccienne7, après un post d’Alex sur ses Spanks de sport, qui, moi, perso, ne m’ont pas fait lever un sourcil plus haut que l’autre (expression totalement inventée et qui ne veut rien dire)(et ridicule)(mais vous voyez ce que je veux dire, non ?) parce que quand je suis au sport, je mets de côté l’idée d’être canon8.

“Dis, tu peux m’envoyer des Spanks de sport ? Non parce que courir aux Iles Sanguinaires, c’est bien, mais toute la ville peut zoomer sur tes fesses, hein, donc merde, maintenant ça suffit !”


5

Moi, l’autre jour, chez Dean & Deluca en train de faire mes courses. Il pleut des cordes dehors, j’ai le maquillage qui a coulé, les cheveux plaqués sur les joues et une tenue de pluie très, très, très approximative.
Un visage inconnu m’approche.

“Ohhh, Garance, je suis super fan de toi !!! On peut faire une photo pour ma copine qui est super fan ?”
Bonheur ET malheur à la fois.
“Aaaaah mais oh la la merci mais c’est tellement gentil mais euh comment dire euh là, ma tronche, ça va pas être possible, ça t’embête pas ? Tu veux qu’on appelle ta copine ensemble ?”
“Bah mais comment elle va être sure que c’est toi si on fait pas de photo ?”
“Ah ! Euuuuuuuh. Ah oui t’as raison.”


DONC

Il y a une grande différence entre Manhattan et Ajaccio – c’est clair que dans une petite ville, on a beaucoup plus de chance de croiser un visage connu à tous les coins de rue, on fait un peu plus attention à son apparence.

À New York, c’est plus facile de décider de s’en foutre de ce que les autres pensent de nous et puis tout le monde sort en jog, même pas besoin de se justifier et de dire qu’on est sur le chemin de la gym.

Mais je pense aussi que c’est une question de culture et de perception de soi.
Je pense qu’Elisa pourrait habiter 20 ans à New York, elle ne sortirait pas pour autant en jogging.

Moi, j’ai beaucoup trop vite adopté l’esprit de la ville. J’ai des jours “on” (tenue de lumière), des jours “off” (jean basket) et des jours jogging (nan mais je vous jure, je suis sur le chemin de la gym !!!)(promis !!!).

Donc voilà ma question – selon là où vous habitez, vous ressentez une pression sur votre façon de vous habiller ?

—————-

1Je kiffe toujours autant.
2 Oui, j’ai tout en double, ce qui n’est absolument pas le signe que je suis une yogi accopmlie. Juste que j’aime bien toute sorte d’équipement.
3 Aux US on rigole pas avec les tenues de sport. C’est ajusté et pro. En France on va dire, on aime bien les vieux joggings. Aussi, je vous informe que mes fringues de pro du fitness n’ont pas vu une salle de gym depuis la visite d’Elisa.
4 J’appartiens à la confrérie Nike, je ne sais pas pourquoi (enfin si je sais : sais j’aime leurs designs)(en même temps j’ai d’autres marques que j’adore si vous voulez que je vous fasse un guide tenue de sport), mais Lululemon ça me Lululesgave.
À part leurs tapis de yoyo qui sont top !
5 La classe, quoi.
6 Oui mon sport préféré est un sport dans lequel un HAMAC est inclut.
7 Ville de Corse où je suis née et où j’ai grandi, pour ceux qui n’auraient pas suivi. Petite ville, où tout le monde sait qui est qui et qui fait quoi.
8 Bon par contre si Spanx voulait bien faire un full body maillot pour l’été – ça me rassurerait, PARCE QUE C’EST MAL PARTI LE BEACH BOD LÀ.


Vous devriez également aimer

  • Are you “healthy” obsessed?
    Histoires
    Are you...
  • My Workout
    Beauté
    My Workout
  • A beauty minute with Julia
    Beauté
    A beauty minute with...
  • Workin’ It
    Contributeurs
    Workin’ It

161 comments

Ajouter le votre
  • Frédérique Chartrand 24 avril 2014, 9:33 / Répondre

    Mais t’as carrément le droit de refuser gentiment de te faire prendre en photo ! Sinon quelle pression ! Et puis parlant de BEACH BODY, j’étais justement à la plage ce matin… à Cassis… et j’ai vu une dame d’environ 60 ans MAGNIFIQUE. J’ai voulu lui demander comment elle a fait pour conserver un corps aussi tonique, quel sport elle a pratique, mais j’ai pas osé. Je regrette! C’est quand même chouette d’être rendu à cet âge et d’être aussi canon. Et puis j’ai remarqué autre chose: des cheveux naturels superbes. Je pense qu’il faut arrêter les teintures pour conserver une belle matière. Bon cela n’a rien à voir avec ton post là j’arrête. Merci!

  • andreea 24 avril 2014, 9:33

    dressing up would not be done on an empty island. does this answer everybody’s questions about social pressure? :)

    http://littleaesthete.com

  • Andrea 24 avril 2014, 9:33 / Répondre

    Garance, j’ai super beaucoup de de travail et je ne pensais pas laisser un commentaire mais si vous me lancez sur: sentez-vous la pression de l’endroit où vous habitez je dois répondre: Je vis dans une ville de merde qui s’appelle Bruxelles, et moi c’est le contraire du problème: je dois toujours me sous habiller, je suis toujours too much, trop chic, trop élégante. C’est même pour ça que j’ai commencé mon blog, j’aime les belles choses, j’en achet(ais) et je ne pouvais pas les porter. Chaussures: trottoirs sales et merdiques. Veste Chanel? pour quoi faire, ils ne savent même pas ce que c’est un Chanel ici. Je ne pouvais rien porter alors je me suis dit autant faire des photos avec.
    La mode Belge, laissez moi rire: hier j’ai été dans notre équivalant de Central park. Avec ma mètre on s’est assise sur un banc au soleil et on a regardé les passants. J’attribuais un zéro à tout le monde: pas une seule belle paire de chaussures, de baskets, pas un seul sac de marque, pas un seul vêtement de convenable même pas un pull. Rien, que des trucs que je ne porterais même pas chez moi pour faire le ménage!
    I’am a fashionista get me out of here!!!!!!

  • Caroline Mt 24 avril 2014, 9:33

    C’est marrant, j’ai fait ce commentaire à une de mes amies “tu ressembles à une new-yorkaise” parce qu’elle ne connaît pas le juste milieu entre jogging crasse ou tenue fab’. a la fac elle venait en jogging avec chaussettes violettes et en soirée absolument sublime maquillée comme sur un défilé, toute en Givenchy, avec un goût fou. Perso je me rapproche plus de la Parisienne, simple mais en fait très étudié, et le soir un peu plus chicos mais subtilement.

  • Naszpy 24 avril 2014, 9:33

    Française expat à Liège je suis entièrement d’accord
    c’est quoi ton blog ?

  • Florence 24 avril 2014, 9:33

    @Andrea. T’es un peu dure avec Bruxelles…non? ;)
    Sinon à Anvers ou à Gent ils sont très chics ( Tous en Dries Van Noten certes mais chics).

    À Madrid je m’habille – bien.
    À Paris je fais un effort de plus…les jupes en moins.
    En Inde j’enfile le costume local mais dans tous les cas j’essaye de me sentir belle.
    Par contre je ne sors jamais mal coiffée…Inde, Espagne ou France…

  • C2G2 24 avril 2014, 9:33

    S’habiller en “marque” parce que et pour que les autres reconnaissent la marque ???

    Quand je porte une veste Chanel certains jours ou Zara d’autres jours c’est PARCE QU’ELLE ME PLAIT ! Je ne suis pas une femme-sandwich-porte-marque avec un mégaphone : “regardez-moi, je porte une veste Chanel bande de nazes qui ne me méritez pas !”

    De même, si je porte un sac (parfois un Birkin, parfois un panier en osier à 5 € du marché) c’est parce qu’il me plait et que ce sac là, à ce moment là, est adapté à ce que je vis et à mon activité du jour : aller au TAF ou ramener des poireaux pour la pitance familiale.
    Je ne le porte pas comme un drapeau à l’abordage d’une contrée ennemie.

    Tiens la prochaine fois je vais mettre des poireaux dans mon Birkin …

  • Catherine 24 avril 2014, 9:33

    I lived six years in BXL and thought it was very chic, and that’s coming from NYC. I was really into tango, and the dancers were extremely careful about how they dressed.
    Now I live in the south of France, and I have to dial down a lot. So many vacationers, so the attitude is really relaxed. If I get dressed up in my village, people kind of react like, where are you going, or, who do you think you are? I miss dressing up.
    On sports clothes, I find that the women at the club I belong to in town get very snazzed up, and matchy-matchy. When I last lived in the U.S., which admittedly is long ago, there was more of a post-Flashdance thing with ripped sweatshirts, etc. If you had nice gym clothes it was like saying you weren’t serious. But that was before the yoga craze, so maybe things have changed.

  • Sophie 24 avril 2014, 9:33

    Andrea,
    Je vis aussi à Bruxelles… Je partage totalement ton avis (et du coup me sens un peu moins seule). Cette ville voue un culte à l’anti-mode, le manque de culture, l’inélégance, l’impolitesse et la saleté! Il faut être en permanence underdressed et marcher tête basse pour éviter les remarques moqueuses, les injures et les accidents sur les trottoirs.
    Quel est le nom de ton blog?

  • Andrea 24 avril 2014, 9:33

    Coucou les filles qui étaient d’accord avec moi pour Bruxelles et qui voulaient le nom de mon blog. Je ne pensais pas utile de l’ajouter dans ce commentaire car je ne pensais pas que cela vous intéresserait:
    alors voilà:
    http://modadiandrea.blogspot.com

    A bienôt mes compagnes d’infortune…

    PS: s’habiller marque n’est pas le but mais une veste Chanel, c’est le summum de la veste bien coupée. Il faut donc une culture vestimentaire pour reconnaître une veste bien coupée et l’apprécier à sa juste valeur….
    PS2: Liège est encore pire que Bruxelles. Quand à Anvers c’est mieux, mais il faut y aller: si vous prennez la voiture, merdier sur l’autoroute. Si vous prennez le train: Bonjour les dégâts gare du midi…Vous voulez vous ballader à la gare du midi bien habillée…good luck!

  • Jane with the noisy terrier 24 avril 2014, 9:36 / Répondre

    Omigosh I can relate to this! I live in the West Village where perfectly styled fashion types and models roam freely. I also live in a building sprinkled with A-list celebrities so you never know when you might be chatting about your dogs with an Oscar winner. Hands down, if I grab the jeans off the chair from last night, toss on a sweatshirt and some sunglasses to take the Noisy Terrier out, I will bump into George Clooney (okay, I wish). And sometimes I will throw on workout pants (my gym membership was cancelled in 2012) just for an excuse for my casual appearance walking the dog. The funny thing is, I like dressing nicely, putting some thought into my attire and appearance, even if I’m just hanging out at home. And when I travel, particularly when I’m in Paris, I never leave the apartment without my full drag on — I think because everyone else looks so great and it’s fun to play dress up when there’s no one around to say “You’re wearing THOSE earrings just to go out for a sandwich?” That said, I’ll never turn down an invitation to go out, no matter how unruly my hair may be! That’s what hats, big sunglasses and red lipstick were made for!

  • Colleen 24 avril 2014, 9:36 / Répondre

    In Miami it is quite casual but at night there is definitely pressure to look hot…and I mean with the highest shoes you can find and the shortest skirt. If you go out with flats, even cute ones, you look downright dowdy!
    I was just asking a similar question on my blog, do you wear a little makeup to the gym? I think there is always a little pressure to look good in those classes. At a bar method class here in Miami you need Lululemon pants for sure and you need to look good!
    *like your comment #4 -funny

    http://www.blushandbeyond.net

  • Kat 24 avril 2014, 9:36 / Répondre

    I’m originally from New York, so I’m used to not worrying about my outfit when I don’t feel like it, or just layering on more and more black when you don’t know what to wear. When I lived in Italy I just got used to people commenting that I was crazy for breaking all their little “rules” — although every day I dressed nicer my roommate would ask me if I had a new boyfriend :p

  • BE2A 24 avril 2014, 9:40 / Répondre

    AHAHAH! Courir sur les Sanguinaires et que tout le monde puisse faire un focus sur ton fessier, tellement vrai.

    Et oui, chez nous c’est tjrs aussi “important” d’etre bien sous toutes les coutures.

    Mais si tu as le malheur de t’etre levée un matin avec les cheveux qui ne veulent pas du tout se mettre en mode “Je sors de chez Christophe Robin”, que comme tous les matins tu t’es mise une pression de malade pour trouver des fringues qui aillent ensemble et que tu optes pour un jean/converse/chemise super passe-partout, car non,en effet tu n’es pas Rachel Zoé – et grand bien te fasse – que tu croises au minimum 4 personnes sur le Cours Napoléon, alors là c’est le drame!
    A midi, ta mère t’appelle, inquiète, hésitante et te demande si tu vas bien, car au regard de ces gens tu avais l’air d’etre soit:
    1. malade,
    2. en depression post-grossesse,
    3. ou que tu venais de te faire larguer!

    BREF L’ANGOISSE!!!!!!

    Une journée OFF style FRIDAYWEAR, c’est un peu compliqué par ici, ou sinon tu te tapes 30 min de conversation téléphonique pour rassurer ta Maman, qui insiste sur le fait que “t’avais vraiment pas l’air en forme”. hahaha

    Mais en meme temps, je trouve ça génial et je pense qu’il faudrait plus de psychologues qui viennent étudier le comportement de l’Ajaccien/ne ;D … qu’en penses-tu Garance? x

  • Cecilia 24 avril 2014, 9:43 / Répondre

    Cela dépend pas vraiment de la ville ou j’habite mais de mon entourage. Je ne peu pas me habiller comme je veux au travail, ni dans la rue ou aux café si je suis prés de mon bureau, quand je vais a l’école a porter mes filles … yes, I feel the pressure!
    Cecilia
    http://www.modeskine.com/en

  • marina 24 avril 2014, 9:43 / Répondre

    Hello Garance,

    perso c´est aussi “no pressure” je vis en Allemagne alors l´apparence à très peu d´importance, je me promène habillé n´importe comment, personne ne fait attention. Je suis aussi souvent super-over-dressed au taf mais ca me plait!

    Mon copain qui est italien le dit souvent, au bureau ils ne jugent que par la qulité de ton travail, et non pas pour tes chaussures ou ton costume. C´est no stress et honnête en quelque sorte.
    Ca m´ennuie/m´énerve de voir mes collègues super mal habillées, genre chaussures de montagne, ou b doudoune sans manche, le tout bien coloré!!! Mais c´est vrai que ca n´enlève rien a leur qualités professionelles, ca me permet juste de me moquer un peu d´elles, gentillement hein!!!

  • Theresa 24 avril 2014, 9:49 / Répondre

    It’s so true–when I visit my hometown (which is a small city), I’m much more likely to be looking my best when I go out. I will often see someone I recognize–many times it’s an old classmate.

    Where I live now, I am much more prone to run errands in questionable ensembles. There’s just an air of anonymity in a bigger city. It certainly doesn’t help keep me on point though!

    It’s so funny how you speak of this shame of wearing workout clothes (from folks outside of the US). This is so interesting to me, because it’s such a different mentality here. For many — especially those in great shape — it’s almost flaunted!

  • Aurélie 24 avril 2014, 9:51 / Répondre

    Porter un jogging dans la rue ? Même pas en rêve ! A la limite si je suis en voiture (et encore il y a le chemin de ma porte à la voiture … ce qui me laisse toujours un long temps d’hésitation). Ca doit venir de mon éducation, j’ai toujours entendu : ne pas forcément être au top mais un MINIMUM (comme diraient ma chère grand-mère et ma mère =) )

  • karla 24 avril 2014, 9:58 / Répondre

    oh garance you are so funny. I love you!

  • Anna 24 avril 2014, 10:00 / Répondre

    Hi Garance! Je suis italien et j’ai vécu dans une petite ville dans le sud de l’Italie où tout le monde sait tout sur tout le monde! Les filles s’habillent tout de même et si il ya quelqu’un qui s’habille différemment est considéré comme une créature étrange (mais comment elle est habillée?). Donc, il ya beaucoup de pression sur la façon de s’habiller!
    J’ai toujours essayé de suivre mon goût personnel (j’ai toujours détesté les choses ont trop à la mode et que tous portaient), mais j’étais conscient de me retenir un peu à cause de ce que les gens peuvent penser de moi.
    Quand je suis allé vivre dans d’autres villes (plus ouverts et où je savais que quelques personnes) je me sentais plus libre de m’exprimer.
    J’ai réalisé cependant, après quelques années que j’ai vécu là-bas, je me trouvais à retenir mon exubérance parce que les autres ne s’attendaient pas de moi!
    Donc je suppose que la ville où vous vivez peut -être une limitation, mais c’est surtout le jugement de ceux qui nous connaissent qui nous inquiète!
    En ce moment je suis en train d’écouter plus de moi-même et à foutre de ce que les autres pourraient penser! Il est toujours préférable de suivre votre propre style!

    P.s. Pardonnez mon français est très rouillé!

  • MissPimpin 24 avril 2014, 10:01 / Répondre

    Andrea m’a fait trop peur avec son commentaire !!! J’habite Paris centre, et je suis super contente, car cela permet de s’habiller comme on veut, chic, mode, débraillée, au gré des humeurs.
    Et je dois aller vivre à Bruxelles dans 3 mois …
    Je sens que mes Rupert Sanderson et mes Sergio Rossi vont drôlement d’ennuyer là-bas !!!!!

  • ingrid 24 avril 2014, 10:01

    Elle exagère :-) J’habite Bruxelles centre et ce n’est pas SI grave que ça.. même si pas un défilé de mode permanent beaucoup de mes amis savent s’habiller. Chacun met ce qui lui plaît, non? Faut être libre, pas forcément besoin de t’adapter à une majorité…

  • Marie 24 avril 2014, 10:01

    Personnellement, j’adore Bruxelles. Zéro pression, c’est vrai. Mais je ne traduirais pas ça en “personne ne connait la mode” et “les gens sont tous mal habillés”. Beaucoup de gens s’intéressent à la mode, et les nombreuses petites boutiques sympa le prouvent. Par contre, les gens sont moins enclins à suivre la dernière tendance. Je crois que les gens s’habillent plus pour eux que pour les autres, et ne se jugent pas vraiment entre eux. Tu ne te feras jamais défigurer. Le belge est généralement assez classique et joue plutôt sur les accessoires et les couleurs. Arrêtes-toi devant une vitrine Delvaux et tu auras tout compris!
    Après, dans le nord du pays (Anvers, Gand,…), ils sont clairement plus pointus et plus originaux.

  • NATH 24 avril 2014, 10:05 / Répondre

    C’est une question de personne … j’habite à la campagne et ne croise parfois que des vaches et des chiens au cours de ma journée et pourtant … je me maquille et je fais toujours attention à mon style ! Même dans mon petit village je mets ma veste Chanel et mon Kelly ne sort pas que pour mes journées parisienne !
    Pour moi , c’est ça l’élégance : c’est lorsque l’on s’apprête pour soi…
    J’aime ton illustration, magnifique comme toujours

  • alix 24 avril 2014, 10:08 / Répondre

    Top ce post du jeudi matin!
    Perso ca fait 10 ans que je vis a Miami, pure parisienne jamais je n’aurais pu sortir en tenue de sport ou meme un peu “laisser aller” enfin j’aime bien le laisser aller très étudier, tu me suis… nous sommes françaises quand meme!
    Donc pas de tenue de sport autre que pour se rendre a la salle. Ben maintenant après toutes ses années, je vais tranquille dégoulinante de sueur après mes quelques miles hebdomadaires faire mon shopping, rien a f…!!! J’aime ce cote US très décomplexe c’est reposant!!
    Je pense donc que c’est une question de mentalités un point c’est tout et comme toi je n’ai plus d’apriori ou alors je m’accepte finalement comme je suis on/off!!!!
    Merci Garance
    Belle journée
    Bisous
    Alix
    http://www.blushandbeyond.net

  • Les precieuses 24 avril 2014, 10:09 / Répondre

    Trop joli ton petit imprimé rayé rouge et blanc !

    Suis une grande sportive, je cours beaucoup et ça me gêne pas du tout d’être en tenue de sport, sans être accro je m’arrange pour que ça soit seyant (mais bon c’est jamais la tenue pour aller en boite quand même ….) et vraiment, je déteste me balader en ville avec ma tenue de running ou de gym.
    C’est pas tant une question de pression qu’une question de contexte. C’est comme si on me demandait de me balader en tenue de ski dans les rues de Paris, je trouverais ça total ridicule. En fait je trouve que la tenue est une affaire d’adaptation à l’environnement: ne pas en tenir compte, pour moi c’est un peu être hors sujet…

    http://lesprecieuses.fr/

  • veronica 24 avril 2014, 10:12 / Répondre

    Fortunately I do not feel pressured to how I dress, I do as I please!!!
    Kiss!
    Passa a trovarmi VeryFP

  • Yasmin 24 avril 2014, 10:15 / Répondre

    Absolutely! In fact I kind of feel the opposite way–I moved from NY to NJ for a grad program in engineering, and although I ALWAYS run into people I know here, the atmosphere is 100X more casual. If I so much as wear a nice dress one day, everyone will notice and some engineering bros (ie, 95% of my friends now) will awkwardly comment–”UH, THAT THING YOU ARE WEARING, UH, IT’S NICE” or something. The awkward comments make me feel even more awkward, something I like to avoid at all costs.

    I guess the deeper issue is that in a heavily male-dominated environment, I feel embarrassed if I am caught acting or dressing femininely–it makes me lose my street cred! Or at least makes me feel like I do.

    Needless to say, I have loads of pretty clothes in my closet that rarely see the sun :(

  • faye 24 avril 2014, 10:15

    Yasmin, I understand your feelings re: dressing in university. I taught engineering students for many years and most of the women dressed down to fit in. However, the few that did wear dresses and make-up etcetera always seemed to have more personality and confidence which especially showed when they did presentations. Being who you are and confident about it goes a long way in academia and in the workplace. Don’t be afraid to stand out.

  • Mafalda 24 avril 2014, 10:16 / Répondre

    Absolument aucune. Si j’ai la tête du raton laveur mal peigné des mauvais jours, je mets mes lunettes de vue ou de soleil… Je me fiche de ce que pensent les gens par rapport à mon apparence!
    Mafalda
    http://mafaldadotzero.blogspot.fr

  • Ali 24 avril 2014, 10:25 / Répondre

    Impossible de s’habiller en jogging à Florence ! Et pour aller au sport, on se sape… et on enfile son caleçon gentiment au vestiaire. En sachant que le dimanche pour aller manger une glace, toutes les italiennes sortent leur Prada, vous voyez le niveau…
    Baci, Ali
    http://www.alidifirenze.fr

  • sira 24 avril 2014, 10:29 / Répondre

    Ooooh, Elisa a quitté Paris pour NYC?!!! :-/ Je pense en effet que c’est une question de personnalité : quand je vois les stars americaines en jogging juicy sur le derriere se balader avec leur casquette en basket ou en tong un dimanche ou en day off… Euh… comment dire, Eva Longoria, t’es peut-etre belle mais moi je ne pourrais JAMAIS ! Et je ne l’ai jamais fais : j’étais étudiante aux US et les ricains dans le campus sortaient dans le couloir “habillés” en pyjama (?!!!) voire même juqu’à la cantine (???!!!!!). Même les filles afro-americaines gardaient leur bigoudi…
    Encore aujourd’hui, sortir en jean-tshirt c’est “trop peu” : c’est comme si j’étais en peignoir. Le week-end avec une tenu cool et sans talon je mets alors quasiment un beau rouge à lèvre fushia, je me maquille les sourcils pour les rendre plus fournis, et de jolis accessoires. Des fois un chapeau (je n’aime pas du tout les bonnets, même ceux qui sont censés être cools, à la losse); Le rouge à lèvre pétant : OBLIGATOIRE quand j’ai une sale gueule et le chapeau à grand revers aussi ça le fait. Si ça ne le fait toujours pas je reste à la maison aussi.
    Et j’ai une Canadian Goose depuis plus de 10 ans avant que ce soit connu (et à tres bon prix) mais je ne l’ai mise qu’1 saison quand il neigeait tout le temps à Paris. Mais je n’aime pas les doudounes ! Tu ressembles à un saucisson. :-D (enfin, je parle de moi !)

  • Aga 24 avril 2014, 10:34 / Répondre

    I think we pay way too much attention to out clothes. In the end it’s just clothes/things. Of course, it is important to dress nicely to the occasion but let’s not let our life rule by things.

  • Teresa 24 avril 2014, 10:34

    I love your view and I am the same. I am lucky to live in Seattle, which is very laid back and where it seems people do not care much about heels. I mean if you want to look polished it is fine but there is no pressure. I see people look more beautiful when they are comfortable and real. Heels and mini skirts do not much for me.

  • Aga 24 avril 2014, 10:34

    I dont mean to not care how you look/present yourself. It is important to be put together in many ocassions, even everyday. I just don’t understand when all people thought are around things/clothes/appearance. There are really more important reasons to live for..

  • Aga 24 avril 2014, 10:34

    Ooo and I live in NYC just for the record :)

  • Shade of Red Blog 24 avril 2014, 10:37 / Répondre

    I live in London and I am no celebrity but I still try to make an effort every time I go out. I put it down to my being high-maintenance.
    http://shadeofredblog.com

  • coco 24 avril 2014, 10:52 / Répondre

    In Amsterdam you can pull off everything Where probably the worst dressed people in the world. Last week a Mon brought here kids for a party at my job. wearing a: grey onesie, denim jacket and some uggs like shoes. Year in Amsterdam everything goes.

  • Leslie 24 avril 2014, 11:00 / Répondre

    OMG!!! I do feel the pressure to dress a certain way. I am from Mexico City and moved to Central Coast California almost 3 years ago. I used to dress nicer back home, I had Zara right around the corner from my house, where I shopped maybe too often :) . . . Here in CA, the culture is sooo laid back, people even wear tshirts, sweatshirts and tennis shoes to work (I work in the wine industry)…. so it does take a little bit more courage to dress in my style, because it makes me stand out, not to mention my accent LOL… I do dress more laid back now, but I will NEVER wear flip flops, or sports clothes to go anywhere but he gym.

  • Eunice 24 avril 2014, 11:09 / Répondre

    La reponse: oui. Je viens de Montreal, une ville ou on peut mettre un sac de patate comme jupe et on sera cool. Je suis souvent sortie en jogging, j’ai souvent ete un “outfit repeater” et j’y ai grandit. Je connais beaucoup de gens. Mais depuis que je vis a Toronto, il y a un certain chic que les gens ont que j’aimerais bien avoir. Les Torontoises sont toujours bien habillees, meme leur look neglige est beau. Parfois ca fout la pression a mort et ca me derange. Et parfois je suis un outfit repeater parce que personne me connais. Mais maintenant quand je reviens a MTL avec mon style Torontois, on me complimente. Ce qui ne m’etais JAMAIS arrivee.
    Mais la conclusion pour moi c que Toronto m’a aide a trouver mon style, mais je suis beaucoup plus la fille des sacs de patates et je suis tres Montrealaise jusqu’au bout de mes ongles peints de differentes couleurs!

  • Cynthia 24 avril 2014, 11:09 / Répondre

    I live in Montreal. In the downtown area which is where you have the chic boutiques, the malls, the financial district, the university campuses, and the big hospitals. So, as you can probably imagine there are all sorts of people in all sorts of outfits. At 8 in the morning you can see students in sweat pants, people running in lululemon gear, hospital workers in relaxed fit clothing, rich people who don’t need to work going for a leisurely stroll while chatting on their phone, dog walkers in new balance sneakers and puffy vests. So basically, you’ll find that most people are wearing what they feel they should be wearing for what they are doing. A lot of people working downtown also go to the gym straight after work. So late in the evening you’ll find a lot of people in outfits that are a mix between work clothes and work-out clothes. A lot of these people also commute to downtown for work so you’ll see them carrying their work stuff and gym stuff. What I find most interesting to learn is how people pack their daily items, so that they don’t look like a “crazy bag lady” but also have all their essential needs for work, exercise, beauty, laptop, yoga mat, and most importantly, lunch. I’m always trying to find the best way to pack all my things for my 7am commute to downtown so that I don’t get in people’s way in the bus or metro, and don’t break my back.

  • Roxane 24 avril 2014, 11:18 / Répondre

    Je pense en effet que l’endroit où tu habites influence définitivement sur la manière dont tu t’habilles. J’ai pu en faire l’expérience plusieurs fois quand je suis partie en voyage, notamment en Asie. Dans les pays très sophistiqués, comme le Japon et la Corée, j’ai tendance à moins m’habiller à la parisienne, soit élégamment, sobrement. Là-bas, les gens semblent privilégier davantage les vêtements aux coupes “modernes”, un brin rock et futuristes! Et une fois rentrée en France, je me suis rendue compte que mes achats n’étaient plus du tout les mêmes: j’optais par exemple pour des couleurs plus douces, pastel…
    Je n’ai jamais habité à New York, mais je pense que l’apparence joue quand même un grand rôle, tout a l’air plus travaillé et réfléchi. Encore que ça doit dépendre des milieux. J’aimerais beaucoup que tu nous rédiges un petit article sur les différents milieux sociaux à NY, les différents quartiers etc.
    Bonne soirée!

  • Marie 24 avril 2014, 11:18 / Répondre

    I live in London where you probably would not go out in your tracksuits in the centre but one you get past zone 1 and are back home it is a lot more relaxed. I live in Wimbledon and there is that whole rugby look going on at the weekend, chic rugby top or sweater with tracksuits from a good brand which would have nothing to do in the gym and converse/new balance. But when I go running I just wear my Nike gear and I don’t really care.
    I could never do the French sports look though, my sports clothes have to look good!

  • Tedore 24 avril 2014, 11:19 / Répondre

    Garance…you are so inspiring as usual! <3

    new web address: http://www.tedore.at

  • velouria 24 avril 2014, 11:20 / Répondre

    Moi, c’est pareil quand je quitte paris pour retrouver ma province natale, je ne sors pas démaquillée ou en “jogging”, des fois que je croise des ex potes de fac ou autre. En revanche à Paris, je m’en fous complètement!

  • Nancy 24 avril 2014, 11:21 / Répondre

    Garance: I work from home, and I have found that my concern for my appearance has gone down the drain. I mean PJ’s all day somedays. Or sticking my head under the faucet when I have to get on video (not to mention PJ’s on the bottom/blouse on top). I seriously need an intervention!

  • Mare 24 avril 2014, 11:25 / Répondre

    Hi Garance, loved this post and can totally relate to it! I’m originally from Amsterdam but live in Munich for 7 years now! When I came here, I dressed as most Amsterdam people do: creative, with a very own signature… Now after being exposed to the Munich ‘chic’ (and I mean: money!) style, I found myself on the playground today with my 2 daughters, looking like… All the other moms! Like shit! And spending a LOT of money on it too! How did this happen! The flat shoes I can excuse though… Try pushing a swing in the sand on your highest heels ;-) Hugs from Munich! An Amsterdam chica xxx

  • virginie/mode9 24 avril 2014, 11:32 / Répondre

    Je crois que c’est très personnel ce truc, que tu habites Paris, New York ou un petit bled. J’ai une amie qui bosse chez Dior et est toujours en jogging lorsqu’elle est en jour off, je lui dis qu’elle a la “pyjamite aïgue”, ça la fait marrer. Moi je vais au sport en tenue mais hors de question d’aller dej après comme ça, ni de faire des courses, ni quoi que ce soit. Ce n’est pas pour le regard des autres, juste pour le mien. J’ai toujours, quelque que soit mon humeur, envie de m’habiller. Si un jour, ce n’est plus le cas, il sera grand temps pour moi de prendre du prozac ! :-)
    http://www.mode9.fr

  • E. 24 avril 2014, 11:36 / Répondre

    Hahaha, in my city, it really doesn’t matter what you wear. I find that quite liberating! People do notice it when you’ve made an effort, but they pretend not to see you when you’re dressed down (meaning ‘not presentable at all’: no make-up, old pair of jeans, fleece shirt), but perhaps that’s just the way I perceive it?? I wouldn’t have dreamed of going out like that in the town where my parents live, because everybody knows each other. I like the anonymity of a big city.

  • Betsy 24 avril 2014, 11:36 / Répondre

    Garance, I just love you.

  • Leila 24 avril 2014, 11:39 / Répondre

    J’aime beaucoup l’illustration :)
    Je suis définitivement influencée par ce que je vois autour de moi. Jusqu’à il y a quelques mois je vivais à Paris et je dois dire que je soignais toujours ma façon de m’habiller, même pour aller acheter ma baguette de pain … puis j’ai déménagé à Londres (à Shoreditch plus exactement) et depuis je sortirais avec un jogging sur la tête que personne n’y prêterait attention, résultat je fais beaucoup moins d’effort quand je ne me sens pas d’en faire …

  • Sophie 24 avril 2014, 11:39 / Répondre

    J’aime beaucoup ce post, je crois qu’il fait écho à pas mal de nos expériences.
    Personnellement, en vacances dans le sud je m’en fous un peu, pas de maquillage ni de brushing (à quoi ça sert si on va à la plage tous les jours ?) mais à Paris c’est un peu la métamorphose et je réfléchis beaucoup à la façon de m’habiller, pas mettre deux fois la même tenue, etc. C’est fou parce qu’on n’y réfléchit même pas, on s’adapte à chaque situation un peu inconsciemment je trouve. Mon mec c’est un peu comme le mari de ta copine. Je trouve ça cool un mec qui fait attention à son style, ça change des baskets trouées et du jean élimé (au secours !) de la plupart des mecs (à la plage, à la montagne, à Paris…).

  • Sophie 24 avril 2014, 11:41 / Répondre

    J’aime beaucoup ce post ! Il faut écho à pas mal de nos expériences je pense.
    Personnellement, en vacances dans le sud je m’en fous un peu, pas de maquillage ni de brushing (à quoi ça sert si on va à la plage tous les jours ?) mais à Paris c’est un peu la métamorphose et je réfléchis beaucoup à la façon de m’habiller, pas mettre deux fois la même tenue, etc. C’est fou parce qu’on n’y réfléchit même pas, on s’adapte à chaque situation un peu inconsciemment je trouve. Mon mec c’est un peu comme le mari de ta copine. Je trouve ça cool un mec qui fait attention à son style, ça change des baskets trouées et du jean élimé (au secours !) de la plupart des mecs (à la plage, à la montagne, à Paris…).

  • alix de beer 24 avril 2014, 11:44 / Répondre

    C’est clair qu’il y a un mix de personnalité et de lieu de résidence!!
    A Paris, certes c’est une grande ville, et peu de chance de croiser qqun que tu connais si tu sors juste courir ou faire tes courses, mais même si tu ne les connais pas, certains regards parisiens peuvent être durs! C’est très souvent que je me surprends moi-même à dévisager qqun de la tête aux pieds…. Du coup pr courir, je m’en “carre” comme diraient mes copines sudistes, mais sinon, je fais tjs le minimum…. (qui peut parfois sembler le maximum pour les autres ;-)))
    Alixxxx

    http://alixdebeer.com

  • Viktoire 24 avril 2014, 11:45 / Répondre

    Tu es tellement drôle Garance ! Excellente !
    J’adore ta façon de décrire les rues de New York…
    Merci pour cette fraîcheur qui t’est propre et ton inspiration.

    Bises
    Viktoire
    http://www.viktoire.com

  • severine 24 avril 2014, 11:46 / Répondre

    Je suis parisienne et je ne ressens aucune pression pour m’habiller. J’aimerais d’ailleurs être plus pomponnée tous les jours mais dans le métro je n’ose pas tout porter..En revanche j’aimerais qu’on m’explique pourquoi à chaque fois que je suis en jogging/détente, pas apprêtée, maquillée, etc, c’est justement là que je vais croiser mon voisin super mignon/ ma collegue un peu pimbeche/un ex dans la rue ????
    pourquoi jamais qd je suis bien sapée, reposée, maquillée ???
    la vie est injuste

  • kiki 24 avril 2014, 11:47 / Répondre

    Do any other ladies feel pressure to “dress down” to gain respect? The “Barbie/LA” girl look or even a cool, sleek Parisian look would be SO judged in my hometown (portland, or). You always have to look like you’re not trying…and not in that cool effortless-chic way, more in that “fashion bum” kind of way (you know what I mean, if not spend 5 min on Urban Weeds). I’ve given up at not trying. hahaha. I feel like pretty is pretty anywhere and as long as I dress pretty, I feel pretty and that works for me :)

  • Katarzyna 24 avril 2014, 11:47

    Yes, I totally feel you. Caring about what you wear and how you look is pretty much considered as a negative thing in my town. And I wouldn’t dare telling majority of my colleagues that I follow a fashion blog. It would just seem vain… :S

  • Shannon Schnurr 24 avril 2014, 11:47

    Totally agree! I mentioned this in my own comment before I saw yours but when I used to get dressed up to go out I ended up feeling so out of place! LA does have that casual culture side and I find that if I wear heels I’m seen as snobby or something. So I’ve embraced my converse as my go to shoe for all occasions.

  • Gabrielle 24 avril 2014, 11:49 / Répondre

    I live in Switzerland, in the Capital…. no, neither Zuerich nor Geneva ;-) and I dress quite different than most people, maybe it’s because I lived abroad and follow your blog Garance ;-) xxx

  • Curiosités à NY 24 avril 2014, 11:51 / Répondre

    Paris est loin d’etre une petite ville pourtant personne ne sortirait en jog ! NY est la ville des extremes : les filles passent de la tenue de yoga à la robe de soirée/talons de 12 sans transition… Les chouettes looks intermédiaires me manquent un peu j’avoue mais moi aussi j’ai sombré et je fais moins d’efforts qu’à Paris… Pourtant je ne suis pas encore prete à sortir faire mes courses avec des running aux pieds ! Il y a des limites quand meme :)
    http://curiosites-futilites-new-york.com

  • Flore 24 avril 2014, 12:05 / Répondre

    Cela fait maintenant presque 10 mois que j’ai déménagé de Lyon pour m’installer à Austin, TX et j’ai été très surprise par la façon dont les gens s’habillent pour sortir dans la rue. Je suis étudiante et la tenue de 90% des filles pour aller en cours : T-Shirt XXL et short de sport. Pour moi hors de question de sortir comme ça dans la rue, et même d’acheter des fringues pareilles ! Du coup, j’avoue que je fais un peu moins attention et que je me retrouve souvent en jean/basket. Ça me plait bien quand j’ai la flemme de tout, mais quand j’ai envie de m’habiller, j’aimerai pouvoir me téléporter en France. Bref, chaque culture a ses bons et mauvais côtés :)

  • STYLONYM 24 avril 2014, 12:18 / Répondre

    Enjoyed reading this post a lot – interesting to read about the blend and clash of cultures and habits ..!

    X STYLONYM http://www.stylonym.blogspot.com

  • Andrea 24 avril 2014, 12:28 / Répondre

    This post was so funny. We’ve been back in the US for almost two years now, but my French husband still calls it “The United States of Yoga Pants”

  • yza 24 avril 2014, 12:34 / Répondre

    Lorsque je sors de chez moi pour aller à la salle de sport je suis déjà en jogging (celui qui m’est tombé sous la main) – ma tenue varie du jogging pourri à celui plus classe – Je peux sortir sans souci de chez moi le cheveu en bataille, en sweet pant et vieux tee shirt pour aller faire mon marché cela m’est strictement égal. Je me souviens que plus jeune habitant un petit village de 300 âmes dans le centre ma mère râlait toujours lorsqu’elle me voyait partir promener mon chien habillée n’importe comment et pas coiffée,elle me disait d’aller “au moins me coiffer au cas où je croisais une voisine”. C’est bien pour cela que j’aime l’anonymat des grandes villes comme Paris. Perso à NYC j’avais trouvé que les filles étaient plus “overdressed qu’à Paris tjs bien maquillées je n’ai pas trop remarqué les jogging. Lorsque j’étais à LA sur le campus c’était vraiment très décontract… La dernière fois que ma copine new yorkaise est venue à Paris on s’était donné RV pour prendre un thé juste avant que j’aille faire du sport : elle m’a regardé comme si j étais peinte en bleu pourtant j’avais pensé à mettre mon plus beau jogging. C’est vrai qu’elle est toujours super coquette tout est toujours super coordonné même ses sous vêtements. Elle m’a d’ailleurs avoué à ce sujet qu’elle ne pourrait jamais porter de sous vêtements dépareillés. Son argument m’a fait mourir de rire “tu comprends m’a-t-elle dit” si jamais un jour j’ai un accident et que les médecins ou pompiers s’aperçoivent que mes sous vêtements ne sont pas assortis ce serait vraiment trop la honte pour moi!!! Pour moi d’abord une question de personne puis de culture

  • Mary 24 avril 2014, 12:46 / Répondre

    I live in the SF Bay Area and I loooove fashion. In my younger days, I worked at The Gap (corporate headquarters) and lived in SF. I used to dress up more and it was a lot of fun. Then, I moved down to Silicon Valley and worked at a few start-ups. Man, wearing clean clothes with no holes in them qualifies as fashion here!! That’s what made me laugh when I read that Marisa Meyer (Google, now Yahoo! CEO) would wear Oscar de la Renta to work. Anyway, I find that I feel a little bit better when I’m more put together, but it is also *really* nice to know that I can leave the house in more ‘sporty’ (cough, cough) attire and not draw disapproving looks. So, bottom line: I wish I were Elissa but I’m more Garance! haha
    xoxo

    http://myfrenchexperiment.blogspot.com/

  • Margot 24 avril 2014, 12:46 / Répondre

    So true, that it’s easier not to care too much about your appearance in a large city!
    But more than that, it’s about the person. I’m convinced that Garance would look like her happy sparkling beautiful self, no matter what she’s wearing, if she just puts on a smile. My goal is to always get over myself and go out to enjoy my friends’ company and the sun, rather than worry about my looks. It’s not like everyone comes out to look at me. Not everything is about me and my looks.

  • Shannon Schnurr 24 avril 2014, 12:55 / Répondre

    Los Angeles seems to be divided between two cultures. You have the Hollywood culture where you do have to be “On” all the time in case you run into someone from the industry (any opportunity to network!). It’s that sort of building your personal brand thing. But then there is the other side (my side!) where the city culture is super relaxed. In my early twenties when i used to go our here in LA I used to get all dressed up because it fun to get all pretty and fancy. But it also always made me feel very out of place next to my friends wearing minimal make-up, jeans, and sneakers. So over the years I’ve devolved to basically not really caring at all about what I wear most of the time. Especially with so many things being walking distance to me I go out to get milk or grab a coffee actually in my pajamas. Horrible I know but nobody seems to care or notice. I do sometimes worry about running into someone I know so I may slap on a little foundation or make sure my hair isn’t going in 5 directions. But odds are they will look at ratty as I do :) The LA casual culture is definitely a blessing, and a curse.

  • Allison 24 avril 2014, 12:55

    Me too. When I moved here I swore I would never wear flip-flops. It took about 5 years for me to take it back. I still only wear the beachy kind to get a pedi, but I own several pairs of Bernardos (It’s my way of convincing myself I’m wearing a nice pair of sandals). Ha!

  • S.P. 24 avril 2014, 1:05 / Répondre

    Viva London!! Tout y est encore possible. On y voit tout.

  • miss agnes 24 avril 2014, 1:12 / Répondre

    Clairement une énorme différence. J’ai vécu à Londre avant que ce soit une ville fashion, et les filles étaient habillées n’importe comment. J’ai vu des gens en slips dans la rue, et une femme en soutien-gorge chair dans un parc, sans que cela semble déranger personne. (Bon c’était le début des années 90, ça me rajeunit pas).
    Paris par contre, tu es détaillée des pieds à la tête dès que tu sors, et si tu portes un truc un peu original, il faut que tu assumes les regards. Ca me pesait franchement le radar systématique chaque jour dans le métro: les chaussures, les fringues, le sac, les cheveux, tout y passe – pff….
    Montréal où je vis maintenant: l’hiver tu vois rien, l’été les filles sont presque nues, mais tout le monde se moque de ce que tu as sur le dos. C’est sûr que ça enlève beaucoup de pression, mais du coup tu n’as pas trop de motivation à faire un effort. Le style dans la rue, ca me manque parfois.

  • kris 24 avril 2014, 1:26 / Répondre

    love you garance!!!!!! no pressure….black clothes and red lips for EVERYTHING!!! happy thursday everyone XOXO

  • juli 24 avril 2014, 1:26

    Yep — as I look at my black clothes and red lipstick I would have to agree.

    I’m counting my new light blue pedicure as “making an effort.”

    J

  • Abbey 24 avril 2014, 1:32 / Répondre

    I grew up in a small southern town (southern US, that is), and my mother never let me leave the house in sweatpants, EVER. A lot of my friends did it, but it was part of her Southern Belle upbringing and it became part of mine. One never leaves the house if you’d be embarrassed to die in what you were wearing (I know, we have a bit of a Gothic streak in Louisiana).

    But what was always even more important was that your face, hair, and nails were clean and well-groomed, which is something that has stuck with me even though I now live in Boston. I’ll occasionally run to the grocery store in leggings and an oversized sweater or tee, but I’ll always have washed my face, put on a little tinted moisturizer, and tied my hair back. Clean and neat – I can’t break the habit!

  • Erin 24 avril 2014, 1:32 / Répondre

    When I moved to Tokyo I completely stopped wearing workout clothes outside the gym. You just don’t go around the streets of Tokyo in your workout clothes. Everyone is way too well dressed for that. Tokyo definitely puts me on my A game all the time. Japanese women are so gorgeous! And the men are fabulous dressers too.

  • akiko 24 avril 2014, 1:44 / Répondre

    This is such a fun post to read! Yes and yes, when I’m in Japan, I feel pressure to dress certain way. Like wearing thick jacket in early spring (even it’s cold enough) or tank top in early fall (even it’s waaay too hot) isn’t too cool. Even my mom says no no. But in California, nobody cares, and I don’t care! – xo akiko

  • Alex 24 avril 2014, 1:44 / Répondre

    I probably shouldn’t be in a swimsuit with my dance class bruise, but #YOLO it’s Vegas. I would not show this bruise in NYC.

  • Jennifer Mujezinovic 24 avril 2014, 1:55 / Répondre

    Brilliant piece! This is wonderful!
    To appreciating the Power of Appearance!

  • Kata 24 avril 2014, 1:55 / Répondre

    I live in Hungary, and here no one goes out in their workout clothes! Maybe in villages, yes, but generally everybody dresses up in a nice way, no matter if it’s a bigger city or not. I go to do grocery shopping in my yoga pants sometimes, which means once a year.
    Next month, I’m moving to the UK, so I’m really curious how it’ll be there – crazy outfits everywhere? -, but I don’t really care how other people dress, I usually dress up, no matter what.

  • Madeau 24 avril 2014, 2:11 / Répondre

    I moved to New York a bit over a year ago from Munich, Germany.
    Over New Years one of my best friends came to visit me. Even though the was dressing from her suitcase I noticed that her outfits were so much… cuter. while I was doing COS men’s sweater and jeans every day. and I said to her: “did you notice that I go a lot more low-maintenance with my looks (clothes and make-up)?” she replies: “yes. and I’m a little surprised….”

    this got me thinking….. of course before moving to New York I said to myself: “Once I am in New York I am going to be soooo fabulous and only wear cute outfits and perfect make-up”. But instead of my impossible-to-walk-in Anais-Silver Loafers… I am in Buderpester, jeans and plaid shirt…

    my make-up changed too….. http://madeausynot.blogspot.com/2014/04/new-default.html

    That’s because in New York you are constantly running between work… yoga… brunch… drinks.. manis… dinner… the movies… and aaaall the other goodness New York has to offer. So it is ok to go to a (“shitty”) bar or even Café Select with sweaty hair and your yoga mat (in a cute lulu lemon bag, that is…..) ….like I did last week.

    p.s.: Garance you are the best!

  • Camille 24 avril 2014, 2:22 / Répondre

    Oh oui pressure pressure !
    Quand j’était en France tout était simple, j’aime plutôt mes jambes alors je les montrez été comme hiver mini robe tous les jours les collants en option bien sur.
    Après quelques années au Maroc ça c’est bien compliqué : impossible de montrer une jambe, ou un bras ou même une cheville. Et avec mes grand cheveux blond, je te dit pas l’air ridicule que j’ai dans un djellaba ! Donc on compose pour respecter la coutume. Mais je garde mes valeurs : malgres les filles en pyjama pantoufles plein la rue, impossible de sortir dans la rue en jogging…même pour allez faire du sport ;)

  • Wafaa 24 avril 2014, 2:28 / Répondre

    I can totally understand where you coming from, I never felt with that much pressure to dress up all the time I’m going out because simply I don’t care, there is always somedays when you feel like you just want to go out wearing comfortable clothes and no make up especially if I’m going to the gym, even though where I live (Dubai, UAE) I see people dressing up in fancy dresses jut going to the mall for shopping. The most important thing for me is enjoying what I’m doing without caring much about how people might think of my look,. A smile from my husband also can boost my confidence a lot :)

  • Bonnie 24 avril 2014, 2:38 / Répondre

    Having recently moved to New York, I feel like you do too, Garance.

    I’m from Maryland, and my life was more casual there. So I would wear jeans and nice tops on a regular basis.

    But here in New York, I’m in grad school, I’m constantly networking and going to literary events/conferences/readings, etc. and I feel like I need to look chic or semi-business most of the time. So my t-shirts are pushed to the back of the closet/drawer, and I only wear jeans maybe once or twice a week.

    I think my personal style still shines through though- my choice in design of my clothes, my jewelry, the way I do my hair, my shoes, the colors that I pair together. So I still feel like “me”, even if I’m a bit more dressed up.

  • Jana 24 avril 2014, 2:44 / Répondre

    I live in Kosovo, chaotic place challenged in all possible ways, be it remnants of an armed conflict and scarce economic situation. It is not exactly a place one would imagine being fashionable, yet, interestingly enough, people here pay a lot of attention to what they are wearing. In my opinion, the need of dressing nicely as a part of intrinsic human need of beauty and esthetics, is here enhanced by the fact, that people do not perceive much chances to change the harsh reality around them, but they can ‘fight it’ with looking good at least.

  • Loveraspberries 24 avril 2014, 2:51 / Répondre

    J’habite à la campagne, je travaille chez moi et quand je vais voir mes clients c’est sur des sites industriels. Autant te dire que ma passion pour les talons m’est vite passée. J’en achète parfois car je suis faible mais pas évident à porter pour aller donner à manger aux poules, courrir avec les enfants, voir des concerts, aller à super u ou travailler avec une équipe en bleu de travail ! Finalement ma vie a conditionné ma tenue vestimentaire. Et mes tenues se sont adaptées à mon mode de vie : swedish hasbeens, birkenstock, camarguaises, jeans wrangler et robes chinées. Et finalement je me suis trouvée mon uniforme sans le chercher :). Ça m’empêche pas de rêver en lisant ton blog.

  • Ella 24 avril 2014, 2:51 / Répondre

    Chère Garance,
    j’ai le bonheur d’habiter à l’épicentre de la branchitude, la Mecque du hipster parisien: SoPi (South Pigalle pour les locaux) ou au pied de la Butte Montmartre, rue des Martyrs, quoi! Bref, plus chic et cool que ce quartier, tu meurs! Et c’est un orgasme visuel quotidien avec des styles hallucinants, harmonieux, des nanas sompteusement minces et nonchalantes avec louboutin-qui-va-bien-rouge-aux-lèvres-et-chignon-un-peu-relaché et barbus-impec-sans-chaussettes-avec-un-slim-brut-et-chemise-de-bucheron-Rayban noires etc … L’HomoSapiensSoPius est fascinant!Tu quittes l’hotel Amour et tu vas prendre un café au KB coffeeshop en allant claquer ton salaire en vintage chez Chezel : bref, c’est l’enfer!
    Alors, niveau pression pour se saper, je vais résumer en te disant que tout à l’heure je me change 4 fois pour aller chez le médecin pour finalement me dire que pantacourt jeans élimé, chemise d’homme blanche, ballerines léopard, trench Burberry, diams et lunettes de soleil masqueront la misère… Voilà, je pense que mon seul acte de résistance a été de refuser de porter mon RougeRouge à ce moment-là (genre, les microbes m’ont terrassée, hein bon).
    Et à ce jeu là, je pense que le seul endroit qui bat ce quartier de dingos, c’est Beyrouth! Les Libanaises sont d’une classe totale et mes vacances là bas sont un budget ExcessLuggageGaranti pour être au niveau et pouvoir se changer 3 fois par jour pour ne pas faire honte à mes hôtes…. C’est épuisant mais fabuleux à regarder: comme en Italie, ce théâtre du quotidien, quand on se pare avec soin, qu’on fait plaisir aux yeux des autres est une forme de politesse infinie, un cadeau généreux… Voilà, je t’avoue que j’aime être entourée de belles gens et j’essaie de ne pas les décevoir en faisant ma part dans cette contribution à rendre le monde plus beau!
    Des bisouxxxxx
    e

  • Shan Rupnarain 24 avril 2014, 2:53 / Répondre

    I”ve always been smug and said: NO, you can’t, no yoga pants outside of the house or the gym. Not even to run to the car. And then last week after physio I was so tired I couldn’t be bothered. And I WORE THEM TO THE GROCERY STORE! #walkofshame. I do always try to “fix up a little” before I go out, per Mme Coco Chanel’s instructions. In a pinch, jeans and ballet flats, ponytail, eyeliner and red lipstick will go anywhere on a lazy day. Great post, Garance! :-)

  • Manon 24 avril 2014, 2:54 / Répondre

    Alors là je me retrouve parfaitement dans ce que tu dis. Le lieu, la ville où je me trouve va jouer sur mon style… Quand je vais chez mes parents à la campagne, c’est un jean et un pull et basta… Je m’en fous mais aussi parce que si j’en fais “trop” (normal pour nous les nanas de l’internet qui aiment la mode), on me regarde bizarrement… Mais sinon en ville, j’aime m’habiller un minimum même si ça m’arrive de sortir avec le cheveux gras et le maquillage douteux… Mais ouais, si tu croises une lectrice, c’est toujours frustrant même si je trouve que c’est bien ça le charme d’une “blogueuse”, d’être comme tout le monde :-)

  • Steffi 24 avril 2014, 2:56 / Répondre

    Clairement, l’endroit où on habite influe notre style vestimentaire.
    Par exemple depuis que je vis à Copenhague j’ai remplacé mes talons par des sneakers. Bin oui il faut être fou pour passer sa journée haut perchée. La plupart des filles ont des sneakers de secours si elles mettent des talons. Je m’autorise des trucs “dingues” comme sneakers + robe ou sneakers + jupe etc. Bref même pas peur. Prochaine étape, Birkenstock et écharpe autour du cou.
    Mais j’avoue qu’il y a quand même une certaine pression, celle d’avoir l’air cool et classe en baskets !

  • Clotilde 24 avril 2014, 3:02 / Répondre

    “En France on va dire, on aime bien les vieux joggings. ”

    Euhhhhh alors si la mode du vieux jogging est revenue en France, elle n’est pas encore descendue dans le Sud de la France! Ou alors c’est un truc revival 70′s de hipsters trendy de Paris?

  • Indirect Libre 24 avril 2014, 3:18 / Répondre

    A Montréal, jamais, mais je me souviens de mes jours tristes à Madison WI, village hippie extraordinaire, où on ne portait QUE pantalon yoga, tous les jours. Là, si tu ne donnes pas l’impression de revenir d’un voyage de camping, t’as pas de style. Moi en ‘little black dress’ avec talons/cigarette…pas de chance…

  • Bella 24 avril 2014, 3:18 / Répondre

    I live in the Netherlands; everyone dresses exactly as they please. i used to live in Cape Town, South Africa, where it was very important to have the right kind of beach body/beach hair/outfit for every occasion. I enjoyed being among likeminded people in SA more ;).

  • Ande 24 avril 2014, 3:35 / Répondre

    Garance, yes, PLEASE do a fitness clothes guide feature. I am struggling with this. I bought a lululemon bra for running, and while it is the best bra I have ever owned, I do not feel like decking myself out in a whole outfit of their stuff. Too predictable and I am tired of looking at it on other people, so I’d rather keep it as an underlayer. So what can I wear to the gym? It’s difficult to figure out. Right now I have some plain black leggings and some plain t-shirts, and I am thinking of getting some cotton shorts. I don’t mind old-style gym-wear. What do people wear to do sport in France, anyway? Polo shirts and ancient tennis dresses? Hahahaha. The other thing is, I try not to buy too much polyester because of the environmental effects (that stuff never decomposes), but what can you wear to the gym that is not a poly blend? Vive le 1930s sportswear, I guess…

  • Caroline 24 avril 2014, 3:35

    I agree, it’s really tough to find a way to dress for sports. As to how the French dress for sports (and this is a Parisian speaking), we don’t really. It has changed over the last few years, the French dress like the Americans now (complicated Nike gear + weird colours), but the basis is (was?) cotton sweatpants and a t-shirt. We’re not at our most elegant when we exercice, but at least we don’t exercice much and we don’t wear those outfits outside of the sports club.

  • Diana Tamayo 24 avril 2014, 3:42 / Répondre

    I am from México and live in Austin Texas, here in Austin there is no pressure of being well dressed, I like to dress nice, but when I dress and choose a cool outfit on a normal day I feel overdressed, everyone is in yoga pants or in beach clothes. So the pressure here is to be cool, relaxed, and wear yoga clothes. I like it , because nobody cares how you look!

  • Diana 24 avril 2014, 3:43 / Répondre

    In Austin everyone is dressed in yoga clothes and beach clothes so there is no pressure at all.

  • Carrie 24 avril 2014, 3:58 / Répondre

    I am all for being stylish but I am more interested in living life to it’s fullest. The idea of not spending time with friends because I don’t look perfect is ridiculous. Don’t get me wrong, I don’t want to look inappropriate for a place or event but I would suggest something more casual.

    I prefer the idea of style over fashion and having a few good tricks that you can use to improve even the most basic wardrobe, but to care so much about what people think that you limit your life- no thanks.

  • Chedva 24 avril 2014, 3:59 / Répondre

    That’s so interesting! I’m actually so motivated to “dress up” when I’m in NYC. I also live in a small town where EVERYONE knows each other and there’s definitely some pressure but more about manicure, blowouts, makeup than fashion – and I live and work in a big city, where on the one hand all the fashion people are, and on the other hand – you can really wear your yoga pants and a less-than-great t-shirt and blend in, which is also fun sometimes :)

  • Marie 24 avril 2014, 4:04 / Répondre

    Je vis à Bruxelles et c’est zéro pression. Donc il y a de tout, des très bien habillés, branchés comme des pas classe du tout, ça dépend aussi des quartiers. J’ai habité à Paris et c’est vrai qu’en comparaison c’est un peu le jour et la nuit. Même quand je rentre à Strasbourg (où j’ai fais mes études), je me fais toujours la réflexion que globalement les gens sont mieux habillés. Mais bon c’est comme ça, cela ne m’empêche pas d’aimer m’habiller, de prendre soin de mon apparence, d’être hyper à l’écoute de la mode, changer tous les jours, etc. Et pour le jogging dans la rue, impossible pour moi sauf si je vais courir.

  • Clémence 24 avril 2014, 4:11 / Répondre

    Ah non, jamais en jogging dans la rue ! Une fois je suis sortie avec une sorte de baggye à la cool avec un manteau noir chic pour sortir mon chien : je n’ai croisé personne, mais ça m’a tellement stressée à l’idée que l’on me voit comme ça : plus jamais !

    Ou sortir avec mon legging pour le sport en prenant le métro c’est not possible ! Du coup moi qui aime sortir courir dans un parc comme le Luxembourg (Paris), je suis obligée de prendre le métro donc j’y vais jamais. Mais j’ai trouvé ma solution : je déménage.

    xxx
    C.

  • ludi 24 avril 2014, 4:23 / Répondre

    Hello, ça serait super que vous partagiez ça pour un concours !
    http://un-plan-a-trois.monshowroom.com/la-team-les-tickets-de-metro

  • CHélcias 24 avril 2014, 4:24 / Répondre

    Well, I really enjoy getting dressed for me, or for my husband, but always in a way that I can enjoy the life I chose and its demands. No, I don’t enjoy going out if I’m not looking good but if the sun is shining after a long winter and I don’t have time to fix myself, I leave the way I am!
    And the sports clothes, it really is a cultural thing. I lived in Lausanne, Switzerland, for a couple of years, before moving to Dallas, TX, where I am currently living. There, noway people were going to the gym or yoga wearing sport clothes. You pack your gears and change when you arrive. Here, it is the opposite. All of them go everywhere in their yoga pants and running shoes that make me think that even the ones that don’t exercise at all choose sport leggings as an outfit. Personally, I prefer the European way… ;)

  • Kristi 24 avril 2014, 4:40 / Répondre

    I agree! It’s so much easier to be anonymous in a big city. In LA it’s easy to slip on a simple t-dress and large sunglasses and go anywhere and be appropriately dressed…
    Love this article so much!!
    xx, Kristi

  • Mariette 24 avril 2014, 4:47 / Répondre

    Bonjour tout le monde !

    J’avoue, moi, j’adapte ma façon de m’habiller en fonction de l’endroit où je suis (et bien sûr, des gens que je vais voir : des nouveaux gens ? des hommes ou des femmes ? quels métiers, quels styles, quels gouts ?) mais je fais plutôt la démarche inverse que celle que tu décris : je m’oblige à NE PAS TROP m’habiller quand je vais dans ma petite ville d’origine, en France. A Paris, où j’habite, je m’amuse beaucoup avec les vetements, les accessoires, je ne suis pas extravagante et pourtant dans ma petite ville d’origine, j’ai parfois l’impression que ça met les gens mal à l’aise, qu’ils ont l’impression que je veux montrer combien je suis différente ou je ne sais quoi mais en tous cas je me force parfois à faire plus simple, même si ce n’est pas mon naturel. J’essaie toujours de rester moi-même et ne me déguise pas mais si, par exemple, je tiens à mettre des chaussettes dans mes escarpins, je choisis la sobriété et pas mes nouvelles soquettes argentées, ou bien encore si je suis dans une flamboyante robe fushia, j’évite ce rouge à levres trés rouge qui, je trouve, tranche pourtant merveilleusement avec… Je m’adapte un peu, quoi.

  • Miranda 24 avril 2014, 5:08 / Répondre

    I live in Birmingham, AL so fashion is not on the forefront of most people’s minds. I grew up going to school always worried about my appearance because my parents were not as wealthy as the other kids. My mom shopped in the department stores and I grew up on Delia’s but I never fit in. So I always tried to look nice. Looking back on old photos, I don’t know what I was so worried about. The girls in my school wore tshirts, running shorts and birkenstocks! Work out clothes!

    However, 10 years after graduating high school, I’m still consumed with looking my best. Dressing nicely makes me feel good. I agree with your friend, I would NEVER go out without make up or in work out clothes. The only exception is when I’m so sick I’m beyond carrying and roll out of the bed to go to the doctor.

    It is exhausting sometimes having to be ON all the time…but in the end at least I know I looked good (or my best version of good).

  • Isai 24 avril 2014, 5:31 / Répondre

    Le négligé, c’est l’horreur. Point.

  • julia 24 avril 2014, 5:44 / Répondre

    Living in Oslo learned me one thing – nothing is more trendy than a pair of wellingtons. You should have at least 3-4 pairs in different colors matching different outfits. Even saw a girl in opera wearing them.Next thing always really trendy in Oslo would be a pregnancy belly. I was even considering wearing pillow under a long dress (not too big just ‘suggestive’).

  • Manon 24 avril 2014, 5:46 / Répondre

    J’essaie d’avoir toujours une tête convenable. Ce que je n’arrive pas à combattre c’est la tête du manque de sommeil. Rien n’y fait celle là elle est inarrangeable!

  • Pauline Moi Non Plus 24 avril 2014, 5:56 / Répondre

    Perso, je ne ressens pas de pression, si ce n’est depuis que je tiens un blog… j’ai l’impression de devoir acheté un peu plus souvent une pièce à la mode pour être un peu plus suivie ! Mais non je refuse de céder à ce diktat et resterai telle que je veux être pour être belle et bien dans mes baskets ;) !!

    Les Selfies de Pauline
    http://lesselfiesdepauline.blogspot.fr

  • Jane 24 avril 2014, 6:09 / Répondre

    Garance, this is such an interesting post, sometimes I wish we all took the time to dress beautifully like we used to …… Then I go to my wardrobe and can’t resist something comfy to wear, especially when it’s cold :-) …. Thank god for Cashmere at least it always looks beautiful xo

  • Sevan 24 avril 2014, 6:18 / Répondre

    Lorsque je vivais a Paris, je ne suis jamais sortie de chez moi en tenue negligee, meme pour aller au marche ou chez le boulanger, par plaisir et par habitude.
    Depuis que je vis aux U.S. (plus de 30 ans) et apres avoir vecu dans differentes villes aux quatre coins du pays, je m’habille en fonction de la ville, de la region. Je vis actuellement dans le sud de la Floride et mon style est evidemment different de celui que j’avais a Boston, ce qui ne m’empeche pas d’etre “always put together.” Je ne suis d’ailleurs pas la seule puisque mes amies europeennes sont toujours impeccables alors que les americaines sont plus “casual.”

    P.S. J’aime beaucoup ce genre de sujet qui declenchent tant de commentaires interessants et j’aime particulierement l’illustration. J’adore le foulard dans les cheveux.

  • Amalia 24 avril 2014, 7:00 / Répondre

    I live in a suburb on the outskirts of Sydney and if I dress (or at least attempt to dress) like a born and bred Parisienne, I get stares of scornful disapproval and confusion from the women and stares of bemusement and unsettling approval from the men. I would garner less attention in a pair of fraying, butt-cheek-grazing, denim cut-offs – and I have a pair of very ripe buttocks.

  • Annika Tibs 24 avril 2014, 7:08 / Répondre

    It is true that your environment… city can dictate a little bit of the style. Take into consideration, Vancouver, Canada. Known for it’s beautiful mountains, ocean, trails, rivers, parks, lakes etc… etc… It is an active city, where many well known athletic brands have established… lululemon, arcteryx, TNA… So inevitably the common way of style is… sadly the yoga pant and some sort of outerwear nylon, water repellent coat (oh yah it rains frequently too!).

    I’ve never liked to “fit-in” or look “normal”, “average”, “un-special”… so living in Vancouver is always a bit of challenge. I definitely the one who sticks out on the street or more well put together but I like it. However I will say then when I am in New York, I dress even more freely to fully express myself through my style. I feel most at home, at ease and relaxed to dress in any which way I please here.

    It does come down to sense of self mixed with a little bit of your surrounding!

    x

  • La déco de N 24 avril 2014, 7:28 / Répondre

    Quand je vais à Londres ou en Espagne je porte des tenues beaucoup plus courte qu’en France, parce que dans la ville ou je vis, je ne me sens pas toujours à l’aise.

    Depuis peu, je fais beaucoup moins attention à mon apparence, et je peux sortir en jean pourri, mais j’ai longtemps était du genre Elisa. Même pour aller au cours de danse, je ne voulais pas enfiler ma tenue de sport, je préférais me changer sur place. Je la comprends donc totalement. D’ailleurs, je me sens quand même mieux quand je suis habillée et maquillée. (j’ai des cheveux bouclées, je me suis donc faite à l’idée que je ne serais jamais vraiment “coiffée).

  • juli 24 avril 2014, 8:00 / Répondre

    Agree with cashmere…disagree with buttocks…Pretty sure that LA (where I now live) inflicted Juicy Couture and yoga pants on the entire world. And Uggs…so sorry…so ashamed…

    Loved the post (almost put on the Google translator to catch all the french comments!)

  • Marjolaine 24 avril 2014, 9:13 / Répondre

    Bien sûr que d’un endroit à l’autre les gens s’habillent différemment et que parfois cela peut mettre une certaine pression. Mais franchement vouloir s’adapter à cela c’est n’importe quoi! Mis à part les “obligations” vestimentaires pour le boulot et si on ne fait pas outrage avec sa tenue (exhibitionnisme) je ne vois pas pourquoi il faut s’apprêter pour les autres. Si c’est pour son propre plaisir ok mais à lire les commentaires précédents j’ai plus l’impression que c’est par rapport aux autres. Moi mon plaisir c’est de ne pas perdre de temps à me maquiller, me coiffer et passer quarante à me demander ce que je vais mettre. Je sors n’importe comment, je souris et c’est bien suffisant pour me sentir bien dans ma peau!

  • Zaza 24 avril 2014, 9:15 / Répondre

    J’habite a Sydney, et le style pantalon yoga & racetracks fluos Lullulemon…c’est le style du weekend de 7h du mat a 7h du soir… après on se change super mode pour sortir le soir dans les bistros/restaus branches de la ville…

    Etre tire aux 4 épingles pour un brunch a 10h du mat..ca attire des regards de haut…genre “t’es vraiment beauf et ‘tacky’, pas du coin (c-a-d du quartier super trendy…oui ici c’est la guerre entre les visiteurs et les locaux du quartier ‘trendy’…bien sure), et surtout pas healthy”….et c’est pire si la personne est super maquillée.. En gros, ce qui est healthy est trendy… Mais encore faut-il savoir le porter!

  • Juliette 24 avril 2014, 9:53 / Répondre

    Im a lawyer in a big firm in a capital city, and yes, I do feel pressure to dress a certain way. From co-workers and from clients. Luckily, we all feel pressured and know that everyone else feels the same, but I really wish we could relax and concentrate more on our job (which is really our best asset, we are lawyers not models) than on our image.

  • Britt 25 avril 2014, 12:47 / Répondre

    I live in a town that it so into casual clothes [and I mean tourist tees and mom jeans, even at the nicest restaurants], that should anyone actually dress up even a little, everyone thinks you are weird. Or going on a date. Or trying too hard.

    [I wore a leopard print skirt one time with a very demure white blouse and a bit of red lipstick and someone called me a whore!]

    So sadly, many of my pretty clothes are stored away until I go on vacations to cities and then I bring them out and dust them off.

  • Lina 25 avril 2014, 1:40 / Répondre

    Nice post (and comments)!
    I live in Montreal and feel like you can really go out as you like, some people make an effort, others don’t, everyone’s fine with it and I love it. But personally, I’ve always liked to dress nicely even when at home or wearing sportwear. The only thing is that I tend not to show my legs in public spaces unless in the peak of summer; it must be the result of growing up in Morocco where – whatever the outfit – too many men stare at women (or give more of less flattering comments) when walking in the street. It’s unfortunately hard to ignore and I can only hope they’ll get used to it sometime… Meanwhile, I try to walk as little as possible when I go back there, which is too bad. I wish it was a bit more like in Sydney where I lived too – coming back from the beach and not needing anything but a towel (even in the train or bus, no one seemed disturbed!), that is freedom :) I also think people generally dressed pretty well at uni there, which encouraged me to have more fun with my clothes.

  • Milka 25 avril 2014, 2:52 / Répondre

    no pressure at all, I suppose, but like Elisa no way I will walk around city in exercise clothes!

  • Albertine 25 avril 2014, 3:14 / Répondre

    Tes histoires me font vraiment penser si je paye trop d’attention a ma tenue. Oui, j’en paie trop mais je ne peux pas changer!

    http://fashion-soup.com/

  • Cat 25 avril 2014, 4:06 / Répondre

    I live in Sendai, Japan and the standards here kill me, think Ginza, Tokyo (or like in that Feminine Dressing post, but every day). Perfectly lacquered hair, heels, poreless skin and designer clothes is the minimum. (And often discreet nude tights on your bare legs to even things out) It’s a totally different world to Australia. People aren’t richer, often these women make it work on tiny budgets or with a baby in their arms, but it’s almost rude to go out looking sloppy. I’ve definitely upped my game but also had to accept that I will never meet that impossible standard. And no cleavage or armpits! I miss my boobs!

  • Georgina 25 avril 2014, 4:24 / Répondre

    So I have lived in Madrid in a fancy area for four years now, and whenever I take the metro to go to the gym in my workout clothes I get so many stares. Mind you I’m wearing nice leggings and always cover up my butt because the neighbourhood is really conservative, but still I get nasty looks. I’m from Scandinavia and nobody would give me a second look walking down the street like that. Another factor might also be that I’m very blonde and about 15 cm taller than everyone else..

  • Louise BE 25 avril 2014, 4:25 / Répondre

    Well it might be that US is the place where everyone wears yoga pants, but in Denmark it is sneakers country ! Everyone walks in sneakers.. even when people go out. But I must confess, sneakers are soo comfy.

    That said; I definitely feel like dressing in a certain way since I study design and business, so every time I am at the school you have to look stylish, I try as much as I can.. but then again I am a student! cannot afford buying clothes all the time.. even though I wish I could.

  • A 25 avril 2014, 4:36 / Répondre

    I adapted to the dress code of france soo well. In the USA,
    i swear i used to (like everyone else) think nothing of going to university class in a hoodie and pyjama bottoms. Upon leaving university its normal to have on ‘gym’ clothes outside of work.

    But here in France even at the Sunday morning street market when everyone is slightly groggy and doing their produce shopping..its not unusual to see women in heels (boots) and people just in generally dressed properly. I think here there is the notion that if you are going to make the effort to go outside you might as well make the effort to look presentable.

    My french hubby though, LOVES the epic American levels of ‘casual’.

  • Sunny Side 25 avril 2014, 5:00 / Répondre

    Suis-je un vrai dinosaure ? je déteste tout ce qui est jogging, basket et tenue de sport ! Surtout les joggings ! Même à NYC ! par contre j’ai senti que je m’y habillerai de façon très différente, beaucoup plus libre, à Londres aussi. J’ai une connu une étudiante américaine disons classy, qui pour avoir la paix ds le métro, car elle attirait trop l’attention, a adopté finalement le jean tee shirt et a eu cette phrase hallucinante: “Mais ils vont voir sur la ligne que je suis habillée toujours pareille !!!”

  • Emmy 25 avril 2014, 5:26 / Répondre

    You’re Lulusick Garance??! Then I will definately need a fitness gear guide to know what else is out there! I practise yoga, pilates, running, road cycling and i hit a pool once in a while. Maybe interesting to split it up into disciplines? And then not forget to interview a lady road cyclist because I think (men think) nothing looks hotter :-)

  • 40 and so what 25 avril 2014, 5:39 / Répondre

    Je me fous royalement de la pression extérieure, c’est un principe chez moi ! Où que je sois, je m’habille comme je veux, quand je veux (ce qui ne veux pas dire n’importe comment hein !). Et je suis bien comme ça.

  • Mary 25 avril 2014, 6:33 / Répondre

    I live in a large (for us) city in New Zealand. There is a certain city style that people wear to work but outside that it is very casual – to the point of slothful for many! I have never been super casual and like amalia above i have been ridiculed by people for “dressing up”. One place i worked two women i worked with continually went on at me about not wearing jeans on dress down fridays at work – until i went and actually bought my first pair of jeans for about 10 years. I don’t dress up that much – i would say smart for work (i work in a male dominated industry so always wear a jacket and skirt or pants – even though most men don’t wear jackets and ties here) and smart casual the rest of the time.

    I lived in London for many years and went to Europe for business and pleasure regularly and the most surprising thing i found being back in NZ is that i didn’t realise how much inspiration i got from what others wore. Here there is none and i feel like i have lost my way a bit over time… I have been back a few times and that gets my mojo back for a while but the shopping here is pretty dire. Either cheap and all the same (literally, there are only a few brands here) or very expensive for what would be mid range elsewhere.

    Lululemon opened a shop here a couple of months ago… Probably very fashionable here but i have never been in a gym and don’t recognise gym brands on the street so i wouldn’t know :))

    I do like Nike shoes for walking the dogs in the morning but my excuse is that it is dark at 5am :))

  • marie madrid 25 avril 2014, 6:34 / Répondre

    Moi je suis belge expat à Madrid depuis plusieurs années déjà!

    Même si je suis pas une fan de la Belgique, je trouve que vous avez été un peu dur avec Bruxelles. Certes, ils sont TREEEES classiques mais le belge en général n’est pas très branché mode. Il est bien dans ses baskets et ne se préoccupe que très peu de ses tenues. Je ne partage pas forcément cette opinion, mais je la respecte.

    En Flandres, c’est bien différent. Allez faire un tour à Anvers. Un style un peu “ecolo” et en tout cas très original!

    Chaque pays, chaque ville à ses codes. Et ca fait partie d’une mentalité. Pourquoi ne pourrait-on pas prendre le meilleur de chaque?

    A Madrid, je trouve ca très dommage qu’on met vite les gens dans des “moules”: les snobs qui s’habillent en marques et restent très classiques et les hipsters qui n’achètent que dans des magasins vintage.

    Moi, je continue à faire la rebelle pour n’appartenir à aucun groupe, mais ca ne marche pas toujours:-)

  • Jess 25 avril 2014, 6:34 / Répondre

    I have my own bare minimum acceptable leaving the house attire, no matter where I am, how I feel (yes even dead sick, recently I had surgery and a kidney infection, and even then!). I also change my outfits based on location and activity, but I never go below my bare minimum. This is for me: I always dress how I want to feel.

    My absolute bare minimum even if super ill or in a huge hurry:

    –wash face, moisturize, spf, brush teeth, brush hair, put some oil on ends if looking dry
    –this powder in translucent http://www.sephora.com/bareminerals-ready-touch-up-veil-broad-spectrum-spf-15-P299207?skuId=1551449–lipstick
    –earrings
    –I don’t wear jeans, ever. I wear Audrey-ish stretchy chic soft black pants (not legggings, proper pants) if I’m having an off day
    –never sneakers; comfy and chic and colorful flats

    I also never go all black on an off day or in a hurry, b/c it washes me out. I do color: red is my best color, so even my raincoats (a chic Michael Kors or Ted Baker) are in my color pallette of reds and pinks, to brighten up my face. Same goes for scarves, grab one on the way out and instantly brighter even if I only have two items of makeup on.

    If I have time, I always add eyeliner, and if a few more minutes, always mascara.

    But usually I’m not in this situation and so I’m always dressed as I want to be. I have a large dress wardrobe and a large coat and shoes wardrobe, so even in a super hurry it’s easy to grab a dress + shoes, or dress + shoes + tights + sweater + jacket if cold, and look put together. Same goes for jewellery, if I’m in a super hurry I have a set that goes with everything (earrings, necklace, watch) and a bag that goes with everything. Then I have a large pouch that I move from bag to bag, so I can add makeup and perfume (rollerball) and moisturiser later once I reach my destination.

    I prefer to dress up. I have different versions of that: dressed up at the beach is not the same as dressed up to meet heads of State in Europe (for work.) But I never dress down, and I change at the gym. The only exception is running outside: you must expose yourself then! But I will usually put on the powder and eyeliner even if running outside (or sunglasses.) Those are my two bare minimum items for exercise.

    I spend a lot of time and money on my skin and hair so that I can just wash and go and no need for foundation, hair products, or heat styling. It means less off days!

    I don’t do it based on external pressure, I do it because then I feel confident and happy, and ready for anything.

  • WRaphaele 25 avril 2014, 6:48 / Répondre

    Moi j ai vecu 10 ans a Paris et je ne trouvais pas que c etait la pression, mais que c etait SUPER des filles bien habillees partout, c est super, c est stimulany, au bureau tout le mondefaisait une vrai effort (je bosse dans le conseil, l apparence a bcp d importance). Je vivais avec mes soeurs et je me souviens d avoir dit a une d elle qui s etait changee en rentrant un soir et avait mis un jogging pour regarder la tele ma pauvre tu ne garderas jamais un mec si c est comme ca que tu t habilles a la maison, faut pas se laisser aller ! Bon j etais excessive ;)
    Fast forward another 10 years in Australia (hello Amalia), and it s quite different, a slow dress down procees, I did not really pay attention initially but i noticed about 2 years in that when i was at a “french event” i could ALWAYS tell who had arrived from France in the last 6 months and who had been in oz a while !!! Qnd i am not talking fashionista and chanel clothes, just great style and great clothes. Not the same, i mean who wears flip flops everywhere ? (That would be me, even at work on fridays, you d never see me in tongues in Paris (i am not talking elaborate ones, just a piece of plastic))
    Well even with that thanks to some good clothes i buy when i visit home (since thata ealisation i rarely buy here) at work they still call me the queen of style ah !!!

  • Alexandra 25 avril 2014, 7:09 / Répondre

    Perso j’habitais à Bruxelles avant, et j’étais peut-être la plus “fashion” de toutes mes copines, qui avaient toujours un commentaire à faire, mais souvent elles finissaient par copier. Ce qui est chouette avec Bruxelles c’est qui il n’y a pas 1 style associé à la ville, comme Paris, NYC ou LA, où tout le monde s’habille comme il veut et je ne me suis jamais sentie Over Lookée ( bon en même temps je m’en fou de ce que les autres pensent donc…).

    Maintenant j’habite à Kinshasa et laissez moi vous dire que pour s’habiller c’est bien plus complexe, au début je faisais comme à la maison mais il n’y à rien à faire les mentalités sont différentes donc il faut s’adapter. Je garde mes jupes courtes, shorts etc pour les sorites le soir et au boulot, je suis toujours overlookée même si je suis en pantalon, mais ça ne me dérange pas.

    Moi je dis que chacun fasse comme il veut!!

  • Anne 25 avril 2014, 7:51 / Répondre

    Porter un jogging dans la rue? jamais de la vie! Même pas quand je vais au Qi gong et au yoga!
    Passe encore pour le jeans en week end et pendant les vacances…
    Et pourtant, pas de pression, c’est juste parce que ça me plaît à moi d’abord. C’est comme la jolie lingerie (tout le temps) ;-)

  • fashionsphinx 25 avril 2014, 8:24 / Répondre

    I really think it depends of the person first
    and after of the place where you live

    My younger sister never goes out without make up, blush, eye shadow and mascara , even when she is in the country in Andalucia amidst the cows and horses, which she is often….and yells at me for never wearing a full face of make up saying ” you look like sick person with that no make up minimal look ! put on at least some concealer and blush ! ” she also wears nice clothes and shoes every day whereas I wear confortable stuff and sneakers every day

    and regarding clothes…I live in Paris and the East Bay area near San Francisco , so spending hours in car the only thing I want to wear are clothes that don’t get squished by the seat belt , and tinted sunscreen or BB cream….that is about all, but when I go to buy the newspaper in Paris I try not to look like a slob too much because then people look at you like a crazy person trying to attract attention, you stick out like a sore thumb and in Madrid it is even worse….there people are super proper and always look well put together….I don’t mean that I have to get out of my sneakers and red Adidas tracksuit but I will clean up by wearing a nice shirt and not a pile of holey t shirts like a Coachella tween.

    good luck ! I share your issues and loved your post !

    http://www.fashionsphinx.com

  • CecileMaki 25 avril 2014, 9:38 / Répondre

    Pression sur ses tenues vestimentaires en fonction de la ville dans laquelle on est? Probablement. Du style des personnes qui nous entourent? Surement. J’ai tendance à penser qu’il y a une part de mimétisme dans notre façon de s’habiller. Ou c’est peut-être moi, et mon envie de ne pas trop dénoter…
    Je suis ingénieur et travaille dans un milieu d’hommes, les jolies tenues ou l’originalité sont beaucoup trop commentées pour que ce soit confortable. Alors, oui, je fais attention à ce que je mets au travail, pas parce que je suis au bureau mais par rapport aux personnes qui sont autour de moi.
    Ceci dit, je suis d’accord avec moi, la culture joue aussi un rôle important dans la pression qu’on peut ressentir pour s’habiller!

  • Leslie 25 avril 2014, 10:38 / Répondre

    Clairement à Paris, on ne sort pas en jogging ! Et je ne le ferai jamais, même pour aller à la gym. Par contre, quand je vais en banlieue ou 99% de la population est en jogging, aucun problème !

  • woffy 25 avril 2014, 11:34 / Répondre

    Honestly – it’s as though you are reading my mind right now! I’m at home, thinking about going out to walk the dog BUT: 1) i’m wearing the shittiest combo of granny track pants – not even cute, fashionable ones – AND a ridiculously comfortable muumuu-esque tatty tunic t-shirt *horrors* 2) My make-up is half melted off in this heat and i’m questioning whether my c.c. cream now makes my face look kind of ‘muddy’ 3) I over did it on the argan oil in my hair this morning and it looks like a victim of the Exxon Valdez oil spill. Trying to decide if i care or not…ok, i care but not enough to do anything about it!

  • Jess 25 avril 2014, 11:40 / Répondre

    Originally I wrote that I do what I do for me and not because of pressure, which is true. But then someone else made a comment that she is a lawyer and feels pressured in her work outfits, and it hit me how much pressure I feel in my work outfits (I also work as a lawyer but in international law and politics.) Spending so much money and time on my outfits and details head to toe can get tiring.

    Still I’ve come to accept it: the better I feel I look, the more confident I am, and the better my job goes. Sometimes before a big work trip I get tired of all the details, the nails, the haircut, perfectly coordinating the outfits in a way I never do for pleasure trips, polishing the shoes…

    But business is business.

  • Lison 25 avril 2014, 1:30 / Répondre

    Moi je vois plutôt cette différence entre le collège et le lycée (j’ai pas connu grand chose d’autre dans ma petite vie)(pour l’instant)(je n’ai que 15 ans en même temps). Déjà, c’est vrai, il y a une (énorme) différence de mentalité. Mais étant donné qu’il y a beaucoup plus d’élèves dans un lycée, on passe plus facilement inaperçu. Quand j’étais au collège, je me prenais beaucoup plus la tête sur mon apparence (et ça donnait pas grand chose pourtant)(en gros je ressemblais pas à grand chose malgré des efforts acharnés). Maintenant que je suis au lycée, j’ai moins l’impression de me prendre la tête pour tout ça. Ça ne me dérangerait pas d’aller en cours en jogging, et ça avant, c’était carrément impensable.

    http://wildlysweet.blogspot.fr

  • Aurore 25 avril 2014, 3:44 / Répondre

    Oui! Je suis parisienne à l’origine mais j’habite Tahiti. Si je m’habille ici comme je m’habillais à Paris, j’ai l’air ridicule. Ici c’est le règne du short tee shirt genre surfeur. L’autre jour j’étais invitée à diner chez un chef de mon copain, j’ai mis une simple petite robe un tout petit peu habillée, deux trois bijoux, des petits talons, c’était encore trop. Je me suis sentie comme un sapin de noël pendant toute la soirée. En revanche J’imagine assez de me balader en mode surfeuse à Paris.

  • M 25 avril 2014, 4:53 / Répondre

    It’s so interesting reading everyone’s replies!
    I’m from a very rural area – quite old-fashioned, I guess. Strangely enough, the pressure is actually negative with regards to ‘dressing up’. If I went out looking done-up/fancy/as though I’d made an effort, it’s more likely I’d be laughed at! Hence why I escaped to London…

    http://www.creataurus.co.uk

  • Roxanne 25 avril 2014, 8:13 / Répondre

    Super intéressant comme observation ! En fait, moi qui habite dans une petite ville du Québec, non. Généralement, les gens ne semblent pas s’embêter avec ce qu’ils portent plus qu’il faut. Moi, je ne peux pas sortir en jogging. Jeans, basket, ok (dépendant où je vais évidemment) mais généralement, je dois porter quelque chose d’assez chic. J’aime être bien habillée et de me sentir belle (c’est normal, non ?) mais en même temps je ne m’en fait pas outre mesure avec ça non plus. :)

  • Cazbar 26 avril 2014, 2:09 / Répondre

    A really interesting set of comments – good to read how women across the world dress for their respective towns/cities/areas. For myself, for fitness and leisure I live in American Apparel’s terry towelling tracksuits! I think they look pretty cool as well as being functional for going running and what not.

    In terms of how I dress for the area I live in, well I’m from Yorkshire and women here are very ‘trendy’. I think they follow the trends a bit too slavishly, but that’s just me, no judgement. Personally for day time I love the French Emmanuelle Alt tomboy style of dress – I think it’s because I have an hourglass figure and I like the contrast between being busty and wearing boyish clothing. However, certainly for nights out women in the North of England are well known for being extremely dressy, and I also love to dress up big style for a night on the town! Big hair, big boobs the lot! Really interesting reading the comments from women in London, because I’ve found my Northerner on a night out look doesn’t go down too well in the big smoke, but hey ho, it works for me and that’s the main thing ;) :)

  • Unefillealacampagne 26 avril 2014, 6:21 / Répondre

    Bonjour,

    J’adore lire les réponses de chacune…
    La semaine je m’habille et me maquille pour aller bosser mais mes jours off je suis plutôt très cool, pour courir après mon petit garçon et être à l’aise…et j’oublie même de me maquiller…bon je vis à la campagne et si je vais chercher mon fils à l’école en baskets, personne ne va trouver cela bizarre…et elles sont très jolies mes baskets ;-))))
    Par contre j’adore m’apreter pour des soirées… Me pouponner un peu…cela me fait plaisir!
    Je pars à New York en vacances dans trois semaines et comme je compte beaucoup marcher je vais la faire cool la journée et sortir de jolies robes pour le soir….

  • Marie-Eve @aprettynest 26 avril 2014, 10:22 / Répondre

    Je viens d’une petite ville, et travaille dans une grande. Les gens dans les petites villes jugent plus rapidement. Quand je sort a la maison, a la fois il y a plus de pression pour avoir l’air présentable au cas ou je rencontrerais quelqu’un, mais on s’attend a ce que tu sois présentable d’une certaine manière et on jugera plus les choix vestimentaires qu’en ville. J’ai toujours adorée la mode et je me rappelle a l’école alors que tout le monde avait l’air sorti d’un catalogue de Tommy Hilfiguer, on se démarque rapidement si on entre pas dans le moule ! Encore aujourd’hui, si je me promène a la maison avec ma jupe rose fushia ou mes escarpins jaune néon, je récoltée les commentaires du genre “ils sont vraiment colorés ” (avec une touche de dédain !) alors qu’en ville on me demande ou je les ai achetés ! En ville on juge moins pour les looks moins présentables, mais on apprécie aussi plus l’expression du style personnel.

  • Coco 26 avril 2014, 11:42 / Répondre

    Je réagis tard, mais oui, un lieu peu influer sur l’apparence mais sa culture reste ancrée… Je m’explique: j’ai fait un stage (il y a bientôt 10 ans de cela :s) à NY et pour la première fois de ma vie j’ai expérimenté le “no judgement”; ce que je dis toujours autour de moi à mes amis français, c’est qu’il faut le vivre pour le comprendre tellement il est ancré dans la culture française de juger. Et j’avoue que ce “no judgement” est super libérateur…pour autant, je ne me suis pas laissé aller aux tongs et minijupe avec doudoune en hiver sans collant…
    A l’inverse quand je vivais à Paris, le jugement est trèèèèèès présent…pour autant je cherchais quand même mes croissants en jogging le matin.
    Tout ça pour dire que sans se laisser complètement influencer, on peut y être sensible à la pression d’un lieu, mais il suffit de rester un tant fidèle à soi même…pour s’en foutre juste ce qu’il faut!

  • Chrystal Caden-Price 26 avril 2014, 10:56 / Répondre

    My style has probably gotten a bit more upscale since I’ve moved to Chicago from Michigan, but that’s simply because the shopping is better. I do pay attention to how others dress, but I can’t say that I dress accordingly. My workplace is smart casual, but most women wear trousers and standard Gap/J. Crew type outfits, whilst my style of dress is far more adventurous in bright colours, vintage dresses, and tons of prints. I have suits and conservative outfits for when the time calls (business meetings) but my standard weekend outfit is probably a stretchy pencil skirt, light sweater, military style jacket and knee boots. I remember once a coworker told me that she complimented our boss on her outfit and our boss said, yeah I took a page from Chrystal’s book! So, someone is looking…

  • C2G2 27 avril 2014, 5:19 / Répondre

    Et puis il y a aussi un âge où en s’en fout carrément !

    Mon blog mode le plus inspirant du moment :
    http://advancedstyle.blogspot.fr

  • Claire 27 avril 2014, 6:35 / Répondre

    Donc voilà ma question – selon là où vous habitez, vous ressentez une pression sur votre façon de vous habiller ?
    A Nice, d’où je viens, petite pression ; A Tours où je travaille actuellement, zéro pression… ça fait du bien aussi de ne pas se sentir plouc les tennis au pied le visage pas maquillé :-)

  • Anna 27 avril 2014, 2:52 / Répondre

    I used to feel that pressure. I don’t anymore and it’s awsome. It doesn’t mean that I wear whatever falls in my hands – it’s just that I don’t really care what someone thinks when I am out wearing my running clothes, or gym clothes, or just jeans and a sweatshirt if I’m on my way to buy some fruit around the corner or walking around with my toddler. It seems like another form of slavery, when you are not able leave your apartment without being dressed to the nines.

  • Marcela 27 avril 2014, 5:03 / Répondre

    Hi Garance!
    I live in Brazil, and i loooove the way i can dress up when im somewhere by the beach, like Rio or Natal. But i live in Brasilia and often go to Sao Paulo, and i feel so pressured to look good all the time, its exhausting!!! I’m trying to change it, using flip-flops more often to go to school, and flats when i go out at night — even though i feel VERY judged when i do that! hahahaha
    always loving your posts (specially the illustrations and lists)
    xx
    marcela

  • Malaurie 27 avril 2014, 5:59 / Répondre

    Oh oui, oh oui, le guide tenue de sport!! (Je suis avec toi, team Nike, d’ailleurs)

  • Emilia 28 avril 2014, 6:08 / Répondre

    Garance, I am originally from a small Italian town, but I have been living abroad for ten years. Every time I go back to my little town I notice that, over the years, people are more and more walking around in their tracksuits (not older people). My Irish boyfriend can’t believe his eyes (yes…I said Irish not French). I think things are changing also in countries where people used to care a lot about the “bella figura” and also in small towns where you know everybody. As far as I am concerned, even if I am very busy I still can’t go to the local supermarket wearing a tracksuit, but that’s probably because I have been living in Ireland for a long time and here wearing a tracksuit is synonym of laziness. If I was still in Italy I would probably be fine going out in a tracksuit, because that’s not associated with laziness.

  • Margaux #LaRoutedelaForme 28 avril 2014, 8:00 / Répondre

    Avant les tenues sportswear étaient un peu tabou alors que maintenant on cherche à quel cours on peut s’inscrire pour avoir le droit de sortir de chez soi en Nike Free et ensemble Adidas by Stella.

    J’adore cette tendance :)

  • Chelsea 28 avril 2014, 8:53 / Répondre

    Australia is really known for our laid-back style, and it seems (at least in a coastal city like Sydney) that there’s a kind of pressure to dress very casually. It’s not so much a stigma as a disdain for overdressing, which can be annoying for someone whose clothes shopping doesn’t stop with the local Supré!

  • Anastasia 29 avril 2014, 5:12 / Répondre

    I have my own story to tell, about how my wardrobe attitude changed being in the same city, but just changing the environment (proving the fact that the feeling of “caring too much about the way you look” is not a geographical trend, it is more personal and, so to say, environmental).

    I have moved to one the biggest world cities – Moscow, almost six years ago. I got my bachelor degree in one of the poshest universities of the whole country. There are legends about the glamour, the money and the luxury of its students’ lifes. But I, being born in a small provincial town, always had a feeling of not fitting in the general atmosphere. Thus I started to care about my look, became uncomfortable with going out with greasy hair and bought my first Moschino dress and YSL shoes (by the way, both are adorable, but I don’t wear them much *read, I wore them once, but stiill I love looking at them in my wardrobe*).
    After graduation I got the job in consulting sphere, started spending most of my time at work, surrounded by “normal” people, who also struggled enough the work-life balance without thinking over their daily wardrobe. And that’s how my attitude changed: and I totally love it this way. Moreover, I enjoy not wearing any make up so much (it’s been already two years of such practice).

    Any way, I just wanted to say, that it doesn’t matter where you live, I believe that your environment (including people around you) makes you caring or not caring about your look.

  • Iris 29 avril 2014, 4:41 / Répondre

    I was born on a little town with nice fresh weather and lots of rainy days. So, I grew up loving cold weather. Now that I’m in college, I moved to a place next to the beach. Humid, hot and aweful. I really really hate hot weather.

    So, as I tried to change my habits along with my termostate, I found that people here doesn’t dress up as much as I do. Because make up melts on your face, you can’t help getting sweaty and just, beach people have that easy going mood.

    So now, shorts and non sleeves tops are part of my everyday outfits. I still don’t like to wear sandals or flip flops, Way too informal. And now I wear a lot of white, plenty of white shirts, or v-neck tee’s.
    Im the relaxed version of whom I was. I still don’t love it and I go back to my old clothes whenever I can. But it’s interesting how much my habits have changed.

    Anyway, I can’t way to move back to somewhere where I can take long walks without passing out.

    xx.

    (sorry for all the weather complaining)

  • Karine LaSalle 3 juillet 2014, 3:12 / Répondre

    J’habite Montréal, la ville où on voit vraiment de tout mais où principalement on s’habille selon le climat donc…hiver trop habillé et on a tous l’air fou parce qu’il fait -40 et qu’on a 3 pieds de neige (impossible de faire sa belle pas des température pareilles) et l’été ben tout le monde en porte le moins possible parce qu’il fait +40…

    Du coup on a un belle fenêtre de 3 semaines et quart de beau temps par année pour se mettre sur notre 31 …

    Donc morale de l’histoire, on s’en fout pas mal du look…mais si tu te balades sans tuque, mitaines et bottes de fourrure en janvier, LÀ tu te fais regarder ;)!

In The Spotlight