On dit souvent “Avril sous la pluie, mois de mai fleuri…” Pffff… j’espère que ça va se vérifier.

Ici, à NY, la saison des bottes de pluie bat son plein (précipitations prévues tous les jours cette semaine… encore plus frustrant après le petit avant-goût d’été il y a quelques semaines), et on en a toute une collection devant la porte du Studio. Brie porte des boots blanches trouvées chez Pearl River, Garance porte un modèle bas de chez Loeffler Randall, Emily des Hunter et moi, j’alterne entre des bottes hautes effet croco et le même modèle Loeffler que Garance. Après quatre printemps pluvieux à NY, je me considère un peu comme une sommité en la matière. Du coup, je vous ai compilé quelques conseils !

- Apportez toujours une deuxième paire de chaussures. Même si vos bottes sont ultra-discrètes ou chic, franchement, ce serait trop bête de tomber sur son idole absolue avec du caoutchouc aux pieds.

- Faites simple. Et si vous tenez vraiment à les porter toute la journée, choisissez une tenue basique, évitez les imprimés ou les petits détails sophistiqués. Simple et chic.

- Mettez des chaussettes. Moi, j’ai fait une erreur de débutante en arrivant à NY : j’ai mis des bottes pieds nus, et du coup, je me suis retrouvée les pieds collés à l’intérieur des bottes qui faisaient ventouse. Mon boss a dû m’aider à les retirer. Sur le moment, j’ai eu envie de disparaître sous terre. Donc évitez-vous un quart d’heure de honte, mettez des chaussettes.

– N’ayez pas peur de porter des bottes un peu usées, après tout, les bottes, c’est fait pour le grand air ! Par contre, s’il reste de gros paquets de boue ramenés de Glastonbury collés dessous, vous n’êtes pas obligées de les garder.

Bon, et vous, vous avez des secrets à partager sur le port de la botte de pluie ?