Les vacances entre copines à Mykonos, c’est fabuleux – surtout si l’une d’entre elles connaît l’île comme sa poche. Melissa habite entre Athènes et Mykonos, où elle tient Free Shop, de très chouettes boutiques de vêtements où elle vend des marques comme Sacai et Balenciaga – mais aussi sa propre marque, Wildwood, que j’adore – je vous en reparlerai bientôt.

Je suis depuis quelques jours à Mykonos (ça passe trop vite!!!) et grâce à Mélissa et à mon autre amie Carole, qui est une habituée de l’île, j’ai vraiment l’impression d’être au Paradis. Je me suis dit que ce serait cool de partager ça avec vous, alors voici le city guide très personnel de Melissa !

Les trois mots qui décrivent le mieux l’île de Mykonos ?
Sauvage, aride et lumineuse.

La meilleure façon de se déplacer sur l’île ?
Une vieille jeep qui passe partout, sur les chemins un peu accidentés et les plages de sable.

Et pour aller à Mykonos ?
20 minutes d’avion depuis Athènes, avec en prime des super vues aériennes.

Où est-ce qu’on peut séjourner ?
J’ai découvert San Gorgio cet été, c’est vraiment bien pour des vacances entre amis ou en amoureux. L’hôtel Belvedere, en ville, est un havre de luxe, loin de l’agitation ambiante. Sinon, il y a aussi Santa Marina si on voyage en famille. Louer une maison peut être une super solution, parce qu’à Mykonos, il y a plein de locations vraiment exceptionnelles.

La plus belle plage ?
Agios Sostis. Encore sauvage, elle dégage plein d’énergie, elle est lumineuse, l’eau y est vraiment dynamisante et en plus, on y trouve le meilleur petit restaurant du monde, Kiki’s. Il y a toujours la queue parce qu’ils ne prennent pas de réservations, mais ça vaut vraiment le coup !

melissa-metaxa

Le meilleur endroit pour…

Un petit-déjeuner sympa :
Très tôt le matin, n’importe quel restaurant de Platis Gialos, ou sinon le port de la ville de Mykonos… l’occasion d’observer les locaux, les pêcheurs qui vendent leur poisson, les touristes un peu paumés… avec toujours un joyeux brouhaha et plein de couleurs vives.

Un déjeuner trop bon :
Alemagoo, sur la plage de Ftelia, idéal pour un dèj’ entre amis : on peut se baigner, manger ou juste siroter un cocktail et farnienter dans un cadre sublime. La taverne de la plage de Fokos est géniale, très simple, tout est délicieux et servi dans de très belles assiettes en terre cuite qu’on peut acheter sur place… la destination idéale pour échapper à l’agitation de l’île. On peut aussi aller prendre un déjeuner méditerranéen léger à Agia Anna. Il y a une petite plage juste devant, parfaite pour prendre un dernier bain…

Un dîner typiquement grec :
En ville, Maerio, pour découvrir la gastronomie grecque, la taverne Nikolas sur la plage d’Agia Anna pour dîner quasiment les pieds dans l’eau et Sea Satin pour une « soirée grecque » rigolote, avec danse sur les tables !

Et la vie nocturne ? Où est-ce qu’on va pour faire la fête? Et si on n’a pas envie de faire la fête ?
Il y a des tonnes de clubs pour danser sur Paradise Beach – et en ville – que je ne connais pas du tout, parce que je ne suis pas une « clubbeuse ». Je préfère les endroits plus intimistes, comme le Jackie O’ en ville, ambiance 100 % sympa garantie. L’Astra, c’est l’un des bars les plus mythiques de Mykonos, il est là depuis toujours, et Babis, le proprio, est une personnalité incontournable. Le restaurant Interni est un bon compromis : on commence par bien manger, et après minuit, tout le monde danse. Et puis, bien sûr, il y a la plage de Nammos pour les clubbeurs hard-core et pour observer la faune de la nuit.

Si on n’a pas trop envie de faire la fête, il vaut mieux éviter la ville, aller dîner chez Matsuhisa, à l’hôtel Belvedere et écouter les mix trop beaux d’un DJ absolument mythique.

Et n’oubliez pas qu’à Mykonos, on déjeune et on dîne toujours très tard. Si vous allez dîner à 20 h, le restaurant sera sûrement désert ! Ici, les gens dînent vers 22 ou 23 heures, mais on s’habitue très vite…

Un endroit où se faire du bien :
Pas besoin de massage, il suffit d’aller sur l’île de Délos pour admirer les vestiges et la lumière incroyable, ou d’aller se baigner sur l’île voisine de Rinia, une expérience mystique qui sera beaucoup plus apaisante pour le corps et l’esprit qu’un massage ou un soin.

Pour la meilleure vue :
Kitsch mais vrai : La Petite Venise au coucher du soleil.

On ne repart pas sans avoir goûté :
Les oursins de chez Spilia, à Agia Anna.

Le souvenir à rapporter :
Un kaftan grec chez Salachas, dans La Petite Venise, et un œil porte-bonheur dans n’importe quelle petite échoppe.

Le meilleur moment de l’année pour aller à Mykonos ?
Le mois de septembre est magnifique, ici. L’île est calme, moins ventée que l’été et on croise plein de beautiful people.

Cliquez ici pour retrouver d’autres City Guides.