Bon, ça n’a peut-être rien de vraiment français , mais j’adore ça…

Les nattes africaines me rendent nostalgique. Elles me rappellent les colonies de vacances de mon enfance, quand je gardais ma natte toute la semaine pour ne pas avoir les cheveux dans les yeux, ou les matchs de foot au lycée, quand c’était la seule coiffure acceptée dans l’équipe. Bref, cet été, je suis à nouveau branchée natte. L’autre jour, j’ai passé le WE à la campagne chez une copine et je n’ai pas quitté ma natte du week-end (grâce à ses talents de natteuse !). Ça évite d’avoir les cheveux dans les yeux, ça tient mieux qu’une queue de cheval, et après avoir dormi avec pendant une nuit, j’ai bien aimé les petites mèches rebelles qui s’échappaient le lendemain matin. C’était frais, jeune et franchement idéal par temps caniculaire !

Bon, je n’ai pas encore le coup de main pour réussir toute seule, mais je m’entraîne !!