C’est l’heure de mon Update Instagram… !!! Vous allez en apprendre de belles (la meuf experte en teasing).


the-update-3_garance-dore_4

Je laisse pousser mes cheveux. 

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c’est ce qui est en train d’arriver. Je rigole bien avec mes coupes entre-deux (Chris rigole moins, j’ai un pétard sur la tête un jour sur deux). Et ce n’est pas, pour répondre à une commentatrice éplorée “please don’t fall into the grow you hair for you wedding category!!!” “S’il te plaît ne tombe pas dans la catégorie je laisse pousser mes cheveux pour mon mariage” pour laisser pousser mes cheveux pour mon mariage (ahahaha, MON MARIAGE, ça fait trop bizarre de dire ça.) c’est encore plus stupide que ça, c’est parce que mon FIANCÉ (nan mais trop bizarre) aime bien l’idée des cheveux plus longs. 

Ouais. Ok. Entièrement d’accord avec vous : Peut-on juger de la liberté d’une femme Garance à la longueur de ses cheveux ? Au secours, JE NE VEUX PAS LE SAVOIR. Le fait est que j’aime bien ce retour en boucles, et qu’à trop tout intellectualiser, on ne fait plus rien, hein.

C’est encore possible que ça me soule et que je recoupe tout, hein. Libre un jour, libre toujours. ;)

the-update-3_garance-dore_1

J’admire les dons d’organisations des autres.

Parfois sur Instagram, je regramme, et c’est souvent quand ça me fait rêver à la fille que je ne serai jamais, celle qui est capable d’organiser sa valise comme une pro. 

Sa valise ? Hein, quoi ? Je ne vous ai pas dit ? Je pars à LA !!! 

the-update-3_garance-dore_9

Quand je parle, je fais des citations toute seule.

Tellement je suis un génie. Ahah, je rigole, mais c’est drôle à quel point, pris hors contexte, tout peut devenir une citation. Et si vous êtes comme moi, une part de vous en a marre de ces p#@&*€n de #quotes de m#&%de qu’on nous sert tous les trois Instagrams, et l’autre part les screenshote et les garde bien au chaud (voire, les envoie aux copines) parce que quand même, ça touche quelque chose au fond de nous qu’on ne saurait pas trop nommer, ces citations sur la vie.

the-update-3_garance-dore_2

Le Studio est un jardin, merci merci merci !

Moi, les fiançailles, je n’y comprends rien. J’suis contente comme ça, moi, là.

Heureusement il y a des gens autour de moi pour me rappeler comment ça se passe. Nous envoyer des fleurs, des bouteilles de champagne, des félicitations. Me demander QUAND on va se marier ? Me demander OÙ ? Me demander QUELLE ROBE ? Quand est-ce que je fais ma fête de fiançailles ? 

Pheeeeewww par où on commence ?

the-update-3_garance-dore_3

Ceci est mon livre en polonais. 

Love Style Life est en train de sortir autour du monde, pour le moment en 10 langues, et c’est encore en développement. C’est assez dingue, je reçois des Instagrams des quatre coins du monde, auxquels je ne comprends rien (la seule manière que j’ai de savoir que ce ne sont pas des Instagrams d’insulte, ce sont les Emojis ahah) mais qui me touchent beaucoup.

the-update-3_garance-dore_8

Il faut quand même vous faire un point LA, les enfants.

Et bien voilà, on s’est exilés pour quelques semaines à LA, Chris et moi. 
D’abord parce que j’avais du travail là-bas, mais aussi et avant tout pour tenter de fuir un tout petit peu l’hiver new-yorkais qui, il faut l’avouer, nous a complètement mis KO l’hiver dernier. 
Et l’hiver d’avant. Et celui d’avant, aussi. Aucune cure de vitamines E ne peut remédier à l’abrutissement d’une femme et d’un homme du Sud, élevés au bord de mer dans des climats doux, quand ils doivent braver le blizzard, la neige et le froid pendant des mois entiers. 

L’année dernière, pleins de bonnes intentions, on a même essayé de suivre les conseils de nos amis norvégiens et de “faire de l’hiver une fête”, en allant à la montagne le weekend pour faire du snowboard et en cuisinant des petits plats à la maison et en… Pfff on n’a pas trouvé beaucoup d’autres moyens de “faire de l’hiver une fête”, en fait. Et on a un peu fini par péter un plomb, haïr nos parkas, et même regarder nos snowboards avec un air mauvais (fait hyper froid, même à la montagne).

Donc ce janvier, LA. Je vous prépare une série de post sur la vie à LA, mais alors genre, ILLICO.

En attendant, couchers de soleil sublimes chaque jour !!! Vive la côte Ouest !

the-update-3_garance-dore_7

Butcher’s Daughter is in the house !!!

À LA, tout est healthy, et moi la première. Je mange bien et sain, je n’ai pas fumé depuis deux semaines (je ne suis pas une grosse fumeuse, mais ça m’arrive encore souvent d’en griller une avec un verre de vin), je fais du pilates à donf et quand je ne fais pas de pilates, je fais du vélo ou je cours. On cuisine à la maison tous les jours, comme dans une pub pour couple parfait.

J’ai dû boire deux verres de vin depuis mon arrivée.

Non mais vous ne comprenez pas, là. Je bois mon verre de vin tous les jours, moi. Après le boulot. C’est la vie, c’est comme ça. 

Et ben à LA, non. Pas besoin. Si ça continue, 2016 va vraiment être #annéecanon (LINK TO NEW YEARS POST] – Tu parles, je vais rentrer à New York et toutes mes mauvaises habitudes, take out, bourrage de gueule quotidien et non-pilates vont revenir au galop. Shit!!! Et je vais même recommencer à dire des gros mots.

the-update-3_garance-dore_6

James’ Beach is in the house !!!

Nan rien mais James’ Beach est dans le film I Love You, Man, et j’adore ce film. Vous l’avez vu ? J’adore. Love you dude.

the-update-3_garance-dore_5

Love Style Life is in the mega hoooooooooooooooouse !!!

Finissons cet update par la news de la mort qui tue, Love Style Life est un New York Times Best Seller, ce qui est un peu le truc le plus cool qui puisse arriver dans la vie d’un livre et de son auteur, surtout quand on est Française et qu’on n’en croit pas ses yeux. C’est genre, le truc que je pourrais dire toute ma vie. Genre maintenant, on ne m’appelera plus Garance Doré mais New York Times Best Seller author Garance Doré, ahahah. Bon ok ça fait un peu long. Je me ferai un pins.

Je vous passe les mercis larmoyants (je réserve ça pour Instagram, beaucoup plus premier degré) mais MERCI, QUAND MÊME (larmes) et je vous embrasse sur les deux joues. 

À plus !