Au cas où vous ne suivriez pas notre Instagram, il y a quelques semaines, on a eu la chance incroyable de pouvoir aller au Japon grâce à l’équipe de Jo Malone. C’est une destination dont je rêvais depuis longtemps, donc j’étais aux anges. Mais surtout, j’ai pu aller à Kyoto, une ville dont on n’a pas encore eu le temps de vous parler !

C’est l’occasion, je vous propose 24 h à Kyoto !

Le mieux, c’est de rallier Kyoto en Shinkansen, le train à grande vitesse. Essayez de réserver une place côté fenêtre dans le sens de la marche, vous apercevrez le Mont Fuji !

A GOUTER !

Goûtez au bento, la fameuse lunch-box japonaise… C’est un peu comme de l’architecture alimentaire, aussi bon que beau. Moi, j’ai dégusté le mien dans l’un des plus anciens temples zen de Kyoto, le Kennin-Ji, bâti en 1202 (!!). C’est la meilleure façon de débuter son périple. Ensuite, promenez-vous dans les jardins zen, et déambulez dans les petites rues tortueuses du quartier de Higashiyama-Ku.

Surtout, goûtez les nouilles soba ! Comme souvent à l’étranger, le gage d’authenticité d’un bon restaurant se mesure à la file de respectables Japonais qui se pressent devant. Nous, on a choisi Honke Owariya, où même une pesco-végétarienne comme moi a pu trouver son bonheur. J’adore les nouilles avec du bouillon qu’on peut agrémenter d’épices à l’envi, du coup j’étais au nirvana ! En plus, l’endroit est situé dans un vieil édifice en bois qui dégage un vrai charme désuet.

A VOIR !

Dans le quartier de Higashiyama-Ku, on trouve plein de petites échoppes qui vendent de la très belle poterie, des souvenirs pour touristes, mais aussi plein d’endroits où on peut goûter toutes ces choses bizarres qu’on n’aurait jamais pensé manger un jour… Genre un truc qui ressemble à un bout de ciment vert, ou des minuscules choux remplis de pâte marron. J’ai aussi découvert une super boutique d’encens, Rakuten, où j’ai acheté quelques petits cadeaux pour mes amis (les chanceux !) !

C’est aussi un quartier où vous pourrez participer à une cérémonie du thé traditionnelle ! Attention, ça peut durer jusqu’à trois heures… MAIS ça vaut vraiment le coup si vous arrivez à en trouver une version un peu abrégée. C’est magnifique et fascinant de voir toutes les traditions qui entourent ce rituel. Le matcha, lorsqu’il est bien préparé, n’est pas du goût de tout le monde, mais par respect pour celui qui l’a préparé, je vous conseille de le boire !

Allez visiter au moins deux temples ! Le temple des mousses est apparemment merveilleux, mais il faut réserver ses billets longtemps à l’avance. Si vous n’y avez pas pensé, pas d’inquiétude, il y a plein d’autres choses à voir. Une amie m’a conseillé la maison de thé en verre de Tokujin Yoshioka, installée dans l’enceinte de temple bouddhique de Shoren-in, un trésor du patrimoine japonais. Il est visible jusqu’en avril, donc faites vite ! Ce temple offre des vues imprenables sur la ville, on y trouve un jardin zen rempli d’érables du Japon, et une tour au sommet de laquelle on peut grimper pour avoir une vue plus belle encore !

A FAIRE !

Du shopping vintage, bien sûr. Moi qui adore chiner des pièces vintage, je ne pensais absolument pas que je dénicherais le jean Levi’s de mes rêves à Kyoto… Mais il faut le savoir, les Japonais sont encore plus forts en vintage américain que les Américains ! Je voulais absolument me trouver un (ou deux) kimono(s), donc j’ai écumé le marché de Nishiki. Cet endroit est dingue, c’est une allée toute étroite qui grouille de vendeurs : des bonbons en forme de geishas, des fruits, légumes, poissons / séchés, et une incroyable variété de mochis. On peut facilement s’y perdre une demi-journée.

On a eu la chance de voir une Geisha nous dévoiler ses talents dans l’auberge Ryokan où on séjournait, mais il est aussi possible d’aller les entendre chanter et danser lors de performances publiques.

Après tout ça, vous serez heureux de prendre un long bain chaud dans la magnifique baignoire de votre Ryokan (ou de goûter aux joies du rituel du bain japonais) d’enfiler un kimono, de déguster un thé avant de trouver le sommeil…

—-

***Petite note concernant le bain japonais que j’ai pu essayer et dont je vous livre les quelques étapes ci-dessous. **Re-petite note : je crois que je n’ai jamais pris autant de bains et ne me suis jamais sentie aussi propre qu’au Japon. C’était un peu comme une renaissance par le bain ! Ou une nouvelle peau ! Ou Jason Bourne… euh, je m’égare.

Le rituel du bain japonais se déroule en quatre étapes. On remplit une baignoire à hauteur d’épaules (MAIS on ne rentre pas dedans tout de suite). Installé sur un petit tabouret en bois, on prélève quelques seaux d’eau chaude du bain pour se débarrasser des impuretés, puis on se plonge dans le bain une première fois. Ensuite, on se ré-installe sur le tabouret et on se lave vigoureusement à l’aide d’une éponge et de savon, avant de se rincer. Puis on termine par un second bain relaxant dans la baignoire.