Aujourd’hui dans Pardon My French, je vous propose une conversation étonnante, hilarante, vraie et décoiffante avec Caroline de Maigret et Isabel Marant.
Inutile de vous les présenter. Isabel Marant c’est la créatrice que je garderais si je devais n’en choisir qu’une pour le reste de ma vie (un jeu auquel on jouait aux premiers rangs des défilés cette saison) et Caroline m’inspire depuis des années – quand je pers mon sens du style et de la coolitude, je tape son nom dans Google et ça va tout de suite beaucoup mieux.
Des femmes qui m’inspirent !

Je les ai choisies parce qu’elles représentent pour moi la vraie quintessence de l’élégance à la Française, ce mélange audacieux d’humour, de chic, de rapport décomplexé à l’image.

Et surtout, que j’avais envie de vous les faire découvrir comme je les connais. On s’est retrouvées dans la cuisine du studio D’Isabel, à Paris, juste après les collections. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse télécharger leur podcast!

podcast cover
La Parisienne: Isabel Marant and Caroline de Maigret
Garance Doré’s Pardon My French
La Parisienne: Isabel Marant and Caroline de Maigret
00:00 00:00

Sur les aspects positifs d’Instagram
Caroline: J’ai Instagram, je n’avais pas vraiment le choix et j’ai eu un peu de mal au début, j’ai appris qu’il fallait se montrer. C’est drôle, c’est un peu comme faire des photos pour Vogue ou Elle. Maintenant, il y a Vogue, Elle et Instagram.
Isabel: Internet c’est vraiment magique. Il y a des gens magnifiques sur Instagram, il n’y a plus de barrière entre un musicien et un label. Il suffit de poster un morceau, plus besoin de passer par un label, c’est génial !! J’espère que ça va être la même chose avec la mode, parce qu’il y a des tonnes de personnes qui ont du talent, et ça permet de montrer son travail, sa personnalité rapidement… sans avoir à passer par la case presse ou défilé, ce qui coûte une fortune. J’adore cette fenêtre ouverte, on peut vraiment échanger, trouver des gens qui ont les mêmes idées que soi. J’adore. Ça va vraiment changer le monde.

Sur certaines personnes du front row aux défilés
Isabel: C’est un peu la traduction de ce qui se passe dans notre société où l’argent gouverne tout, les gens sont perdus, ils perdent le sens des réalités, le monde ne sait plus où aller… il faut gagner de l’argent rapidement, devenir célèbre à tout prix. Pour moi, ça traduit le manque de confiance des gens, leur mal-être. Et ça me touche beaucoup, parce qu’au-delà de la mode, je m’intéresse à la société, au pourquoi du comment… Il y a toute une dimension sociale au vêtement, ça renseigne sur un environnement. J’adore ce que je fais parce que ce n’est pas juste en lien avec les tendances ou la mode, ça montre comment elles se traduisent dans notre monde. En tout cas, ces gens-là, j’ai envie de les aider.

pardon my french isabel marinate caroline de maigret garance dore photo

Sur la découverte d’un âge limite pour faire de la chirurgie esthétique
Caroline: Je suis allée chez le dermato pour lui montrer un grain de beauté que j’avais sur l’oreille la semaine dernière. Il m’a fait me déshabiller pour bien m’examiner et m’a dit que tout allait bien. Mais il a rajouté : « Et pour votre visage ? » Je l’ai regardé sans comprendre. Il a continué : « Vous savez, il est presque trop tard, parce que si on commence à faire des injections maintenant, ça va vraiment changer votre visage. »
Sur le vieillissement qui est presque comme une œuvre d’art
Isabel: On n’est plus des jeunes filles, alors le meilleur truc à faire, c’est juste d’assumer, d’essayer d’être au top !
Caroline: Vivre sa vie pleinement, voir des amis, lire des bouquins, voir des films.
Isabel: J’adore vieillir, changer… c’est un art.

Une vie saine, c’est une question d’équilibre
Caroline: Il faut assumer les petits plaisirs, ne pas culpabiliser ! Quand je vais dans un bon resto, je me fais vraiment plaisir, mais le lendemain, je sais que je me contenterai d’une salade. C’est une question d’équilibre. Il faut se faire plaisir et prendre soin de soi.
Isabel: Je n’arrive pas à me restreindre sur la bouffe donc du coup je vais courir ou danser parce que je suis quelqu’un de très stressée de nature et que j’ai besoin d’un exutoire.
Caroline: Moi, je vais partout à pied, je remonte mes courses dans les escaliers… Et tous les matins en préparant le café, je fais des petits exercices.
Garance: Et maintenant, Isabel nous donne un cours de yoga ! [rires]

Sur la gestion du stress par le sourire
Garance: Quand on commence à sourire, même sans raison, ça envoie le bon message au cerveau, et on se sent tout de suite mieux !

Sortir avec quelqu’un pendant des années sans avoir besoin de se marier
Caroline: Moi, j’adore l’idée. Mais je peux partir demain. J’adore l’idée que lui pense que je peux partir demain. Cette notion d’appartenance, je trouve ça un peu claustro. Et avoir un enfant avec cet homme, ça veut dire qu’on partagera un lien jusqu’à la fin de nos jours, et chaque jour est différent.
Isabel: Nous, on allait se marier, pour notre fils surtout. On voulait faire une grosse fête avec nos amis, mais on a fixé une date et j’ai découvert que j’étais enceinte… du coup, ça n’aurait pas été possible, parce que j’avais vraiment envie de faire la fête. Et puis, le mariage, ça a une connotation religieuse et on n’est pas pratiquants.
Caroline: J’adore l’idée d’aimer pour aimer.

Pardon My French est sponsorisé par The Outnet ! Rendez-vous sur le site ou l’appli The Outnet App et profitez d’une réduction de 15% sur tous les produits Isabel Marant avec le code : GARANCExISABEL, valable jusqu’au 25 mars à minuit.

pardon my french isabel marinate caroline de maigret garance dore photo