bon je dois dire que je suis accro aux magazines. je les teste tous, même si j’essaie de plus en plus de me calmer sur les publications étrangères ou les super pointus à 8€. entre ça et femme actuelle, il y a jalouse par exemple, un de mes préférés. mais depuis quelque temps je le referme avec une drôle de sensation. en fait, j’ai de plus en plus l’impression d’être collée à la vitre d’une fête à laquelle je ne peux pas entrer. l’équipe de jalouse à ibiza, un édito mode fait dans une fête jalouse, les photos des copains de partout, ça devient un peu un album de famille. et me voilà dans la position du voyeur alors que je n’avais rien demandé…