tiens, voici les dindes!

—————————————————

Au tableau des choses diverses dont ma mère ma un jour dit “c’est pas joli”, il y a ma gourmandise favorite : critiquer. Miam. Critiquer les people. L’été, critiquer les people, c’est génial. Il suffit de mettre dans son sac de piscine un bon Voici, et d’appeler une ou deux copines. Plus, c’est trop, on peut plus voir les photos. Puis, s’allonger sur sa serviette, et là, détailler de la première à la dernière page :

1 : les défauts physiques.
Paris Hilton : “non mais regardez-moi ces énormes cuisses (encore elle, non mais quel cageot!) J-lo : mais en fait elles sont super basses ses fesses, elle essaie de nous faire passer ça pour un popotin d’enfer mais l’oeil de moscou a bien vu qu’en fait il s’agissait de faire diversion sur des jambes minuscules” et, “oh la la quelle horreur, les pieds de Naomi Campbell!” (indescriptibles, et le plus souvent cachés).
2 : la chirurgie esthétique.
Sophie Marceau : “combien tu paries qu’elle s’est fait refaire les seins : c’est pour ça qu’elle les a montrés à cannes : pour amortir!!!” Emmanuelle Béart : “pourquoi? et pourquoi se moquer de nous comme ça en disant qu’elle a rien fait!” Angelina Jolie : “mais si je te dit que non! Tu connais pas son père Jon Voight? T’as vu la bouche qu’il a?”
4 : les vêtements.
Nicole Richie? “Sans sa styliste elle est foutue, tu l’avais vue dans “simple life”? on aurait dit la Cicciolina en tongs. Beyoncé : “elle devrait demander à quelqu’un d’autre que sa mère de lui faire ses tenues!”
5 : les ragots : Katie Holmes : “franchement, je suis déçue, je l’aimais bien pourtant, c’est quoi ce mariage bidon!” Anna Mouglalis et Samuel Benchetrit : “pfou ils sont trop parfaits tous les deux ils commencent à m’énerver à faire leurs intellos. À quand la rupture?”

Bien sûr, cet exercice demande de faire preuve de la plus grande mauvaise foi (on est quand même en train de parler de nanas divines), de n’avoir aucune conscience pendant la petit heure que dure ce cruel effeuillage de son propre physique (et c’est ça qui fait du bien), de parler de tous ces inconnus comme s’ils étaient nos voisins de palier et surtout, de ne rien leur pardonner!
Ensuite, on peut aller se piquer une petite tête pour se laver de toute cette perfidie, parce que vraiment, Voici, c’est trop dégueulasse.


You may also like

  • From Mykonos: My Future House
    Lifestyle
    From Mykonos: My...
  • From Mykonos: Carole’s Espadrilles
    Lifestyle
    From Mykonos:...
  • Mix & Match
    Mix & Match
  • Sport de Plage
    Lifestyle
    Sport de Plage

1 comment

Add yours
  • Céci November, 8 2012, 8:12 / Reply

    relu avec plaisir au hasard du “from the archives”. J’aime beaucoup ce que sont devenues tes illustrations et l’évolution qu’a pris ton coup de crayon, mais ce dessin “early garance” plus naïf et très frais est aussi un pur plaisir. Cool de relire et revoir ça.

    Love

    : ) … je dééééconne, je t’adoooore, c’est tout. I’m french mother fucker.
    (pour ceux qui liraient ce commentaire n’importe quand, on est le 8 novembre 2012, le lendemain du jour où Garance parlait de Love in the US)

In The Spotlight